Faits-divers

Attaque de requin: Baignade interdite et dispositif post-attaque activé


Aujourd'hui, dimanche 12 avril 2015, peu après 09h, sur le secteur de la pointe des Aigrettes dans la commune de Saint-Paul, un jeune homme âgé de 13 ans a été victime d'une attaque de requin alors qu'il surfait, indique la préfecture dans un communiqué. Touché gravement aux membres inférieurs et supérieurs, il est décédé malgré l'intervention immédiate des services de secours. La sous-préfète de Saint-Paul s'est rendue aussitôt sur place, ainsi que les élus locaux. 

Cet accident intervient à un moment où la sécurisation par des "zones expérimentales opérationnelles", telles que définies par l’arrêté préfectoral du 13 février 2015, a été initié notamment au moyen du "dispositif vigie-requin renforcé" par la commune de Saint-Paul en liaison avec la ligue de surf. Ce dispositif de zones sécurisées est le seul capable de permettre une reprise appropriée des sports nautiques. A noter que dans ce nouveau dispositif, la turbidité de l'eau constatée ce matin n'aurait pas permis son activation.

En conséquence, l’interdiction de ces activités dans la bande des 300m est plus que jamais impérative. 

Dans l'attente des "zones expérimentales opérationnelles", ces activités ne peuvent donc se pratiquer que dans le lagon et en dehors du lagon dans les espaces aménagés et les zones surveillées définies par arrêté municipal.

Dans l'immédiat, la flamme rouge a été hissée sur les plages du littoral Ouest et la procédure post-attaque telle que prévue dans le dispositif réunionnais de gestion du risque requins a été activée par le Préfet de la Réunion, de Saint-Gilles à la baie de Saint-Paul. Ce dispositif prévoit la réalisation d’opérations de pêche ciblées aux alentours immédiats du lieu de l’attaque. Comme précédemment le comité régional des pêches, en charge de sa mise en œuvre, mobilise actuellement des navires de pêche professionnelle, afin de mettre en place des dispositifs de capture, puis se relayer sur le secteur.
Dimanche 12 Avril 2015 - 12:45
Lu 3631 fois




1.Posté par couillonisse le 12/04/2015 13:01
Ah bon ?? Il surfait dans un lieu interdit ??? Feelgood on attend ton explication sur la responsabilité des surfeurs .... toutefois RIP jeune homme ! Surfeurs adultes vous avez une part de responsabilité dans ce drame en continuant à surfer malgré les interdictions ....

2.Posté par noe le 12/04/2015 13:04
Toujours les mêmes rengaines :
-baignade interdite
-pêche préventive

et tout le train train habituel pour se donner "bonne conscience" tout simplement !

3.Posté par comique le 12/04/2015 13:19
est-ce que le drapeau rouge concerne toutes les plages du littoral ouest ou que certaines ?
Je comptais partir du côté de l'hermitage, comme à mon habitude et où il n'y a jamais eu de problèmes, mais si c'est rouge, j'irai faire une rando alors.

4.Posté par cedric le 12/04/2015 14:21
Surfer dans une eau à risque requin frise l'inconscience, qui est plus est dans une zone interdite. A éviter de mettre les pieds dans l'eau de l'ocean.

5.Posté par Zorro le 12/04/2015 15:07 (depuis mobile)
Quand est ce que tu te mets au surf Noé?

6.Posté par lea le 12/04/2015 16:29
Depuis toujours il y a eu des requins dans l’océan indien qui sont dans leur élément naturel, on ne peut pas vider l’océan à la petite cuillère, la seule solution hélas, ne pas surfer, ni se baigner, mettre les pieds dans l’eau de l’océan, pour ne pas prendre des risques, c’est tout.

7.Posté par matthieu le 12/04/2015 16:52
Cela suffit pour les tragédies;une simple meure de bon sens:exterminer les deux espèces de requins dangereuses et maintenant!

8.Posté par bob le 12/04/2015 17:34
Pitié. A quand un dispositif ante - attaque !!!

9.Posté par mondon le 12/04/2015 19:17
bonjour Zot Toot

a l'heure actuelle on peut faire la guerre aux terroristes sur le globe pour defendre la vie des individus en envoyant l'armée sur le globe entier, vous y aller me faire croire que l'etat ne peut pas interdir aux requins de s'approcher du littoral, je pense qu'il faut laisser à la population de regler la question que les requins soit attaqué par l'etre humain sur les cotes de les farouchés, le probléme des requins à la reunion est devenu des scoups pour les radios et télé en france, je pense il y a une volonté de rien faire sur la reunion la populations à la reunion doit bien réfléchir sur ces questions (les iles outre mer est ingouvernables)

10.Posté par GIRONDIN le 13/04/2015 09:38
......Dans l'attente des "zones expérimentales opérationnelles", ces activités ne peuvent donc se pratiquer que dans le lagon et en dehors du lagon dans les espaces aménagés et les zones surveillées définies par arrêté municipal. ....

Tout est dit!

11.Posté par Macabi le 13/04/2015 15:26
le problème de fond c'est que la communauté du surf n'arrive pas à faire le deuil du fait que cette pratique est devenue impossible voire suicidaire et qu'il est même criminel d'enrôler des gamins dans des écoles de surf et qu'ils aillent, au mépris des lois et du danger, surfer en catimini. Il y a du requin bouledogue partout désormais,il s'est multiplié, et là où il n'y a pas de barrière de corail,il y a un risque Enorme. Et le problème ne sera pas réglé de sitôt, quelque chose s'est déréglé car avant ,justement, dans ces endroits d'attaques mortelles , on en voyait pas de requin... ce qui n'était pas bon signe car le requin est au sommet de la chaine alimentaire. Ceci dit ,le requin semblait avoir disparu de la côte Ouest balnéaire (rares cas d'attaques) mais il étaient bien présent sur la côte Est. Alors faut-il en conclure que finalement tout est rentré dans l'ordre et que les requins sont revenus sur la côte ouest? rien ne dit qu'il n'y étaient pas avant car les pratiques de plongée en grandes eaux ont commencé en 1970 à la Réunion, et le surf vers 1977. Alors avant?bien avant les années 70? la réponse est dans le fameux "les réunionnais ont toujours tourné le dos à la mer" ... Y compris sur la côte Ouest, c'est qu'il y avait du requin sans doute. Parti? revenu? pourquoi? avec tout le lot de scientifiques certifiés grands tritons qui ont enquêté nous n'avons toujours pas de réponse. Et les bouledogues portent bien leurs noms...accrochés aux côtes on ne s'en débarrassera plus. Certes, au détriment des activités nautiques des stations balnéaires de Boucan et des Roches Noires. Et c'est grave,oui,pour l'économie touristique, et pour l'éco système du petit lagon ou tout le monde va s'entasser. La communauté du surf de la Réunion doit désormais faire son deuil,et c'est difficile, 40 ans d'un passé glorieux où les surfers réunionnais ont brillé en championnat sur toutes les vagues du monde. Les surfers réunionnais étaient bons car à la Réunion les vagues sont belles mais souvent techniquement très difficiles. N'en déplaise aux esprits chagrins, c'était quelque chose en 1980, d'être reconnus et attendus en France lors des championnats de Biarritz, ils n'étaient ni noirs ni blancs ni "zoreils" ces pionniers, on les appelait "les réunionnais" et ils étaient fiers de représenter leur petite île.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 09:56 Un homme chute en bas de la Rivière des Remparts

Mardi 6 Décembre 2016 - 08:05 Le bébé maltraité a succombé à ses blessures

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales