Social

Association des Maires : "Impossible pour nous de donner 50 euros"

Une délégation de maires a été reçue par le Préfet Pierre Henry Maccioni en fin d’après midi. Les communes se disent être dans l’incapacité financière d’augmenter de 50 euros les employés communaux.


"Les 50 euros de plus sur les salaires des employés communaux, c’est en réalité 80 euros car il faut savoir que les 100 euros, le RSTA (Revenu Supplémentaire d'Activité) que donne l’Etat sont une prestation. Tandis que sur les 50 euros d’augmentation de salaires qu'on nous réclame, il faut y rajouter 30 euros de charges salariales" précise Roland Robert, président de l'AMDR (Association des Maires de la Réunion).
L'association des maires a par ailleurs appris que les 100 euros accordés par l’Etat sont destinés aux employés de la fonction publique territoriale de droit public. Selon le préfet Pierre Henry Maccioni, l’Etat ne peut pas déroger à  la loi et n’exonèrera pas de charges salariales les 50 euros. Cependant, il tient à préciser qu’il comprend les difficultés des maires. Le représentant de l’Etat déclare de plus respecter le choix du Département et de la Région de ne pas prendre part à l’augmentation des salaires.
Les maires rencontreront le COSPAR d'ici demain afin de se mettre d'accord sur la suite des négociations.
Mercredi 25 Mars 2009 - 19:44
Karine Maillot
Lu 654 fois




1.Posté par en voici en voilà le 25/03/2009 22:03
Si la "méthode Coué" est familière du grand public, peu de gens en connaissent réellement l'impact, la force et les conséquences positives. ...
bon!!! formation de gestion d'une commune pour les maires de la Réunion!!!
le formateur: Mr CLAUDE HOARAU

2.Posté par nicolas de launay de la perriere le 25/03/2009 22:11
que les maires attribuent forfaitairement 50 euros au titre des heures supplémentaires qu'effectueraient ces employés communaux...(en calculant l'équivalent temps de ces 50 euros). puisque les heures sup sont exonérées de cotisations et de charges, voilà un moyen de limiter la note ....

3.Posté par mac arthur 974 le 25/03/2009 22:39
Impossible??????? Méme si vous demandez à tous vos cadres A et B de revoir ,et d ACCEPTER de baisser de 150 euros leurs traitements ; meme si on ferait des économies sur l 'emploi des véhicules de service , employés pour beaucoup comme voitures de FONCTION, de baisser les frais de bouche, les locations de fonction .Allons ,allons , si vous nous demandez de faire des efforts en ces temps de crise ,méme si par le biais des impots ,il n'y a rien de plus facile de nous faire courber l 'échine, le peuple , en face , n 'attend qu 'une seule chose : c 'est que vous aussi , vous mettiez la main au portefeuille ! Pourquoi taper là ou pour vous c 'est le plus facile . U n peu de raisonnement ,ne serait pas pour déplaire ,ceux qui en permanence ,toujours ,et encore doivent passer à la caisse!!

4.Posté par fabrice le 25/03/2009 23:01
Augmenter les employés communaux?

Pourquoi ils travaillent +?

:p

5.Posté par Cicéron Céparré le 25/03/2009 23:52
Les temps ne changent pas...

dans là-bas si j'y suis, hier ou aujourd'hui, des employés de Valéo on fait un calcul rapide. Éloquent !
1 250 Euros sur 12 mois = 15 000 Euros : c'est le salaire moyen d'un ouvrier Valeo.
3 000 000 / 15 000 = 200 : c'est le nombre d'années d'indemnités qu'emporterait avec lui le PdG sortant.
Quel risque justifie-t-il un parachute aussi doré ? Qui peut croire qu'un dirigeant qui perd son job mettra 200 ans avant de retrouver un rond de cuir où s'installer ?
Il est là le problème de notre société.

Et tant que notre modèle ne changera pas, tant que nos dirigeants seront prêts à remplir leurs poches au-delà de leur espérance de dépense, de leur espérance de vie, qu'il s'agisse des dirigeants du privé, du public ou même des politiques qui distribuent aux membres de leur cours des emplois fictifs, tant que ce modèle là ne changera pas, les petits salaires se contenteront de 0,5 % d'augmentation.

A moins que le sentiment d'injustice ne durcisse. Alors, tous les rêves sont permis ... Yes we can !

6.Posté par etjosedire le 26/03/2009 06:38
Le réunionnais commence à comprendre que ce qu'on veut lui donner dans la poche droite va bientôt sortir de sa poche gauche. Il lui restera toujours sa pile plate dans sa "poche à cul".

Ce sont les miracles de la générosité imaginée par ceux qui disent: Il faut que ça sorte de la poche de l'autre. Pas de la mienne.

Quant au cas C. HOARAU (C.H) de ST LOUIS, son équation est toute simple. Je fais tout pour me séparer de de la Rivière Saint Louis. Après je me gave avec les taxes de la zone industrielle de Saint Louis. Je laisse les miettes des 50 € à mes alimentaires obligés et tant pis pour les gens de la Rivière Saint Louis qui découvriront un peu tardivement, comme d'habitude, qu'ils se sont fait rouler par la dialectique. Allez comprendre.

De nos jours les investissements nécessitent la création de communautés de communes pour y faire face. C.H lui divise. Pour mieux régner ou pour créer une commune sur mesure pour fiston dont les dents acérés rayent le parquet ? Le népotisme dans ces milieux sévit à tous les niveaux.

Mais le problème c'est que l'engeance qui pointe, que ce soit chez Popol ou C.H, donne l'impression de n'être capables que d'hériter, pas de mériter les charges convoitées.



7.Posté par darkalliance le 26/03/2009 08:02
Augmenter les impôts locaux ? : OUI c'est possible avec RORO !!!

8.Posté par léa le 26/03/2009 08:30
messieurs les politiciens c'est possible ; si vous réduisez vos salaires, indemnités, vos frasques, vos gaspillages et j'en passe .....

9.Posté par HERZOG le 26/03/2009 09:24
A quand une grève dans les communes ?
Quelle solidarité de la part de Maires?
Il ya une chose pour laquelle ils sont tous d'accord : BAISER LES EMPLOYERS COMMUNAUX

Comment aujourd'hui osez vous leur demander d'ouvrir la boite de PANDORE ?

Seront-ils prêts à refuser les petits avantages féodaux, les GSM, les voitures de fonction, les maitresses, les voyages et déplacements à l'étranger, pour une bande de médiocre employés,bon juste à assoir leur pouvoir de seigneurs lors des élections.

Mesdames, Messieurs, ceux (les maires ) qui aujourd'hui crient au loup dans les médias, ne sont que des petits seigneurs qui aujourd'hui veulent aujourd'hui enfoncer un peu plus la Réunion. Il est de faire un coup d'état à la Malgache, illégal peut être, mais on aura au moins dératisé le navire.

10.Posté par Jean Pierre le 26/03/2009 09:30
Quand il s'agit de demander à l'Etat (pratiquement en cessation de paiement), ils sont forts et agressifs et trouvent des arguments sur la précarité, les pauvres salariés, la casse ....
Quand il s'agit, eux, de passer à l'acte, ces arguments passent de vie à trépas. Oubliées les bonnes intentions vis à vis des réunionnais. Seules comptent les augmentations des indemnités, la voiture de fonction renouvelée, les voyages, les bons repas richement arrosés....
Et tout ça avec l'argent de nos impôts !!!

11.Posté par nicolas de launay de la perriere le 26/03/2009 10:27
ouvrir les mairies le samedi matin de 9h à 11h cela fait 8 heures de travail de plus par mois globalement, que vous faites passer en heures supplémentaires, sans charges sociales ni cotisations, plafonnée à 50 euros.. voilà une solution simple, évidente, avantageuse pour ceux qui ne peuvent la semaine aller en mairie... du courage que diable !!

12.Posté par Pierre Dupuy Junior le 26/03/2009 10:44
5. C'est une erreur de calculer l'indemnité de départ qui compense le temps à chercher un nouveau job à partir du salaire du salarié de base: c'est oublier que le mode de consommation n'est pas le même, par exemple en terme immobilier. Il leur faut faire face à des dépenses déjà engagées et proportionnelles à leurs salaires plus élevés. Donc oui, les parachutes dorés sont trop élevés, mais il faut prendre les bonnes données pour évaluer à quel point.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales