Culture

Association MCUR-RCA : "Rendons hommage à nos ancêtres morts sans sépulture"

A quelques jours du 1er novembre, Toussaint, et du 2 novembre, jour de fête des morts, l'association MCUR-RCA (Recherche Culture Action) a tenu à exposer à l'occasion d'une conférence de presse son désir que les Réunionnais et Réunionnaises rendent hommage aux ancêtres morts sans sépultures. Explications.


Le 1er octobre, on fêtait l'inscription du maloya au patrimoine immatériel de l'Unesco. Au fil des années, le maloya est devenu le signe identitaire de l'ensemble des Réunionnais partout dans le monde, de même que peut l'être la cuisine. "Notre association continue le travail réalisé par la MCUR puisque nous réalisons un documentaire et un ouvrage avec des interviews, des photos et des analyses des personnes qui ont contribué au développement du maloya", souligne d'ailleurs l'historien Carpanin Marimoutou, qui en a profité pour saluer le travail mené par l'équipe scientifique de la MCUR.

L'association souhaite désormais que les Réunionnais puissent se réapproprier leur histoire personnelle, et qu'ils contribuent à rendre hommage à leurs ancêtres morts sans sépulture. Un stèle sera élevée au cimetière du père Lafosse dimanche 31 octobre, l'un des rares de la Réunion où il y a des esclaves inhumés : "Nous avons choisi d'élever un monument à tous nos ancêtres morts sans sépulture, un moment important de restitution et de réparation. Cela ne veut pas dire que les esclaves n'étaient pas enterrés mais beaucoup n'avaient pas reçu de cérémonie funéraire, de veillée, de prières et de chants qui inscrivent les morts dans une ancestralité dont nous sommes les héritiers. Très peu de Réunionnais connaissent ce fait".

Une cérémonie sur tout l'île de 9h30 à 12h

En tant qu'élue PCR, et surtout connue pour être une militante de la culture réunionnaise, Aline Murin-Hoarau assure que "le père Lafosse a mené un combat très difficile de liberté et de dignité. Cet hommage qu'on va rendre à nos parents s'inscrit dans ce combat que nous traversons aujourd'hui à travers les injustices qui enferment l'être humain dans la précarité".

Dimanche de 9h30 à 12h, en collaboration avec les différentes associations de mémoire, un chant d'hommage sera proposé, suivi de prises de parole, de prières et de cérémonies d'hommage selon les différentes rites existants sur l'île. Il y a, à la Réunion, un respect profond des morts et des ancêtres. L'association MCUR-RCA espère que dans toutes les communes de l'île, cet hommage aux ancêtres morts sans sépulture sera mis en place…
Mercredi 27 Octobre 2010 - 12:21
Melanie Roddier
Lu 2603 fois




1.Posté par kersauson de (P.) le 27/10/2010 12:47
mcur c'est fini ca !
cest quoi cet article ?
encore un soubressaut du gramoune ?

qu'il aille en inde il a des statues et un mausolée labas

qu il est USANT
demain ca va etre quoi ? le tram ?

souvenons nous de ce député assassiné en pleine ville de st denis par un opposant jaloux puis marron !
et merci a jacques tillier (ex jir) pour la stele !

2.Posté par bien dit murin hoareau le 27/10/2010 13:24
nous avons un devoir de mémoire, il faut se battre quotidiennement afin de faire rayonner notre identité, aujourd'hui encore trop le Réunionnais ai mis sur la touche, notre histoire est notre bien intergénérationnel et interculturel qu'il faut cultiver! la bataille est dure mais vous êtes une nouvel génération d'élue, intégre et audacieuse, nou compte sur ou!

3.Posté par berael le 27/10/2010 13:38
MCUR = merdier communiste unité réunion.
RCA = rassemblement communistes associés

je n'ai jamais mis les pieds dans le cimetière du père Lafosse à St Louis, mais il a se demander si dans cet endroit il a été enterré des hindous ou des noirs esclaves. Si des hindous y sont vraiment enterrés, la demande de M. Carpanin Marimoutou est valable et normale, car son patronyme nous indique son origine, dans le cas contraire, il est et sera un pantin aux mains du PCR pour faire ce que les chefs de couleur blanche ne veulent pas se salir les mains.

4.Posté par soliste tout seul le 27/10/2010 13:59
la MCUR , c'est le guy moquet et le plateau des glieres de sarkozy

5.Posté par lollipop le 27/10/2010 14:26
Encore un nouveau fonds de commerce ! Ca suffit....

6.Posté par etjosedire le 27/10/2010 14:31
Carpanin étant d'origine indienne, ses ancêtres, s'ils suivent la coutume originelle, auront été incinérés. Ce qui veut dire que question sépultures il n'y en a pas.

Voudrait il que La Réunion rende hommage aux indiens en général ?

7.Posté par MC97 le 27/10/2010 15:02
je dirais a certains blogueurs nos ancêtres ce n'est pas les leurs et la terre de nos ancêtres ce n'est pas leurs , ils ont qu'a s'occuper ailleurs .

8.Posté par Joseph le 27/10/2010 15:09
Les Réunionnais ont clairement dit qu'ils ne voulaient pas d'un projet au coût pharamineux ,un projet pharaonique d'un " marxiste -léniniste mégalomane"! La PRIORITÉ DE LA RÉUNION , PAR CES TEMPS DE VACHES MAIGRES ,EST AILLEURS . Des vestiges de l'époque esclavagiste ou coloniale existent en de nombreux coins de l'île : il suffit de les mettre en valeur et d'en faire des lieux de mémoire.On n'avance pas beaucoup en ayant toujours les yeux fixés dans" le rétroviseur du passé" pour remuer continuellement les souffrances de notre Histoire ,au risque de susciter , ici ou là , des "velléités communautaristes".Les ethnies qui composent la population réunionnaise vivent plutôt en bonne harmonie et C'EST TRÈS BIEN AINSI I!!!

9.Posté par chikun le 27/10/2010 15:35
Une communiste qui se réfère au Père Lafosse . Pauvre Père , il doit rester sceptique.......Lafosse septique.

La dame continue de creuser la fosse de la MCUR. Quelle instrumentalisation de la mort et de la culture ! C'est de la fausse culture-Lafosse culture- sauce Vergès et apparatchiks.
Un discours uniquement tourné vers le passé et la désunion entre Réunionais.
Beurk, beurk, beurk.

10.Posté par coco le 27/10/2010 15:57
Carpanin Historien?????

La blague!!!!

S'il est Historien, je suis le Pape!!!!!

N'importe quoi !!!!!

11.Posté par Choupette le 27/10/2010 16:52
Pour les défunts qui n'ont pas de sépulture, l'on dépose un bouquet, ou on brûle une bougie à leur mémoire devant la croix Jubilé dans le cimetière.

C'est dans notre tradition judéo-chrétienne.

Vous avez encore du blé à moudre en ces temps difficiles ? Et bien, organisez un repas pour les nécessiteux ou faites dire des messes pour le repos de ces ancêtres.

C'est pénible ces gens qui veulent absolument se faire remarquer par n'importe quel moyen.

12.Posté par le taz le 27/10/2010 17:24
je sais bien que le passé est important pour nos identités mais aujourd'hui, vous devriez plutôt vous préoccuper du futur, de notre avenir, plutôt que de sans cesse revivre, commémorer, fêter un passé stérile et déjà révolu;
n'êtes vous pas préoccupé par le chômage qui s'installe en france et à la réunion ?
franchement, qui ira rendre hommage à ces causes le ventre vide, sans travail, avec 0 revenus pour faire vivre sa famille ?
vous devriez plutôt dépenser votre énergie à construire un avenir à nos jeunes, à leur mettre en place un système qui crée de l’emploi, à ouvrir notre société à la mondialisation par exemple, plutôt que de rester enfermés dans un modèle révolu et devenu utopique en se tournant systématiquement vers le passé.

13.Posté par le taz le 27/10/2010 17:55
je sais bien que le passé est important pour nos identités mais aujourd'hui, vous devriez plutôt vous préoccuper du futur, de notre avenir, plutôt que de sans cesse revivre, commémorer, fêter un passé stérile et déjà révolu;
n'êtes vous pas préoccupé par le chômage qui s'installe en france et à la réunion ?
franchement, qui ira rendre hommage à ces causes le ventre vide, sans travail, avec 0 revenus pour faire vivre sa famille ?
vous devriez plutôt dépenser votre énergie à construire un avenir à nos jeunes, à leur mettre en place un système qui crée de l’emploi, à ouvrir notre société à la mondialisation par exemple, plutôt que de rester enfermés dans un modèle révolu et devenu utopique en se tournant systématiquement vers le passé.

14.Posté par le congo chez tintin le 27/10/2010 20:15
Des cocos qui se préoccupent de savoir si des gens ont bien eu un enterrement religieux...vraiment du gros foutage de gueule !!!


Le carpanin est devenu historien ? quel talent ce bonhomme, il sait tout faire !
Il a eu son cap d'historien à Berkeley lui aussi ? ou alors fifille lui a donné un enseignement accéléré sur l'oreiller ?

15.Posté par reparation, enfin réparation le 27/10/2010 21:05
enfin, un kafrine pour porte noute culture, un kafrine pour défendre à nou, une élue qui ira loin par ses idées ki met noute toute ensemble, enfin, enfin enfin enfin enfin enfin enfin !!!!!!!
alé kafrine MCUR PCR Sainte Suzanne partout ou passe défende oute peuple nou coné ou sa ou sorte un ti tantine chodron la galéré et aujourdhuui ou montre oute capacité
tous bande dalon chodron, moufia sainte suzanne la réunion lé avec vous
continue oute combat comme les marrons la jamais baisse la tete devant bande traite
kafrine éclaire noute l'histoire, arete cache sa créole
enfin, enfin, enfin, enfin, enfin enfin enfin

16.Posté par nicolas de launay de la perriere le 27/10/2010 21:16
tiens, les "cons-goistes de chez tintin" sont de sortis?

17.Posté par zesclave des temps modernes........ le 27/10/2010 21:31
Il faut quand même que tous les jours, la lutte pour une réapropriation des valeurs des ancêtres au travers de leur histoire, de leur vie, de leur mort soient enfins reconnues et deviennent enfin une histoire commune dont personne n'a plus honte, et ne cherche plus a la cacher.
Bravo pour ces initiatives, afin que des profanations comme St Philipe ne se reproduisent jamais. Vu que si les tombes avaient été restaurées ou du moins jalonnées, celà ne se serait pas passé.

18.Posté par ggrun le 27/10/2010 21:47
je vois une info
et 16 commentaires
15 dignes des basses fosses (puisque certains osent fiare le jeux de mots, je fais pareil pour me mettre au niveau)
je tire la chasse

19.Posté par habitant la réunion le 27/10/2010 22:07
Oui bien sur que c' est important de penser à nos ancètres
merci à vous
Mais nous espérons que la lumière de tous ces ancètres servent à éclairer votre chemin, Madame la consellère régionale, afin que vous puissiez continuer le combat avec et pour toutes les femmes de Sainte Suzanne et de la Réunion.

20.Posté par Gérard Jeanneau le 27/10/2010 23:03
Si on suit bien la religion qui a cours dans la curieuse paroisse de Vergès, on va finir par croire que le Père Lafosse doit être canonisé. Il avait beau avoir quelques amabilités à l'égard des esclaves, il était esclavagiste lui-même! Il avait des esclaves dans sa cure! Il a donc participé lui aussi au crime contre l'humanité! C'est bien suffisant pour l'éloigner des autels, sans pour autant le condamner.

Je préfère de loin l'abbé Grégoire, évêque et député, qui a siégé à la Convention dans sa tenue d'évêque. Pourquoi cette préférence? La suite le dit!

Dès la nuit du 15 août 1789, Grégoire avait demandé la plénitude des droits civils pour les Noirs et les Mulâtres affranchis; le 24 juillet 1793, il demanda et obtint la suppression de la prime accordée aux négriers pour la traite. Elu membre de la commission coloniale, il réclama, sans se laisser intimider par les menaces, l'entière abolition de l'esclavage; elle fut décrétée le 4 février 1794. Avec les bienfaits de la liberté, il rêvait pour les Noirs les bienfaits de la religion, et il entreprit d'être à la fois leur apôtre et leur défenseur. Un bon nombre de ses écrits se rapportent à cette double tâche : Mémoire en faveur des gens de sang mêlé de Saint-Domingue et des autres îles françaises de l'Amérique (1789); De la Littérature des nègres (1808); De la Domesticité chez les peuples anciens et modernes (1814); De la Traite et de l'esclavage des noirs et des blancs, par un ami des hommes de toutes les couleurs (1815); Manuel de piété à l'usage des noirs et des gens de couleur (1818); Des Peines infamantes à infliger aux négriers (1822); Considérations sur le mariage et le divorce adressées aux citoyens d'Haïti (1823); De la Liberté de conscience et de culte à Haïti (1824); De la Noblesse de la peau (1826). Vers la fin de la même année (26 octobre 1826), il adressait à la république haïtienne une épître que le gouvernement de Port-au-Prince fit imprimer l'année suivante. Pendant la longue agonie qui précéda sa mort, il ne prononça guère que ces paroles : chers Haïtiens; mais il les répéta souvent et jusqu'à son dernier soupir.

Et qu'en pense la pieuse officiante de Vergès?


21.Posté par une reunionnaise tout simplement le 28/10/2010 02:05
je ne donne ni tort, ni raison, à Mme Murin Hoarau.Car moi meme je ne sais quoi penser de ce qui m'est arrivé.Mon oncle est né en 1890.Il a quitte son ile pour la guerre, à 23ans, et il est mort en 1918.ce que je vais vous raconter est veridique, et est arrivé à moi, sa petite nièce en mai 2010.
en mai 2010, j'etais deux semaines dans le Var, Toulon et les environs.Et pendant ces 2 semaines je voyais en reve ce jeune "noir", tellement que je croyais que c'etait un esclave.C'est son aspect qui me faisait penser à un esclave.Et chaque matin que je me levais je racontais mon reve au ptit dej.Il essayait de me dire quelque chose que je ne comprenais pas.La deuxième je comprenais seulement ces paroles en creole je veux rentrer chez moi sur Bourbon ou cette resonnance, je ne faisait toujours pas cas et le matin c'etait la rigolade au ptit dej.Je vous dis jamais j'aurais penser que cela pouvait arriver.
je quitte le Var pour la maison,la première nuit chez moi, il est revenu en reve et je comprenais toutes les paroles.Il m'a donné tous les renseignements sur lui.il m'a dit en creole, mais pas un creole comme aujourd'hui, "je suis ton oncle avec son nom et prenom et tout, aides moi à rentrer chez moi sur mon ile Bourbon il me disait, je vous dit il m'a donné tous les renseignements, il m'a meme dit le bateau est parti j'ai vu personnes, quand il m'a parle de Baba, je savais qu'il disait vrai, car je sais qui etait baba c'etait le pilier de mes ancetres.
Avec tous les renseignements, j'ai telephoné à la mairie où il m'a dit là ou il etait enterre, en reve.Et il s'est avere que c'etait dans le Var, Toulon, où j'etais, mais je ne savais pas que j'avais un oncle enterré, dans le Var, et je l'ai appris en reve;Et le pire, plusieurs fois, on s'est trompé sur la route et on arrivait direction vers le cimetière où mon oncle est enterre, mais cela ne sautait pas aux yeux, etant donne que je ne savais pas qu'il etait enterre là.
J'ai fait le necessaire pour effectuer son rapatriement comme il me l'a demandé,depuis le mois de Juin 2010, mais il m'a ete repondu que le fait d'etre sa nièce ne me donne pas le droit de demander son rapatriement sur Saint Pierre,notre ile.Mais tous les ancetres sont morts, il faudrait qu'ils sortent de leurs tombes et ils viennent demander son rapatiement sur notre ile.selon le courrier dont j'ai recu fin Octobre, alors que le 30 Octobre,dans quelques jours, il aurait 120ans.Je suis une femme, cela manque de delicatesse.ce courrier que j'ai recu.
Ceci est veridique.A ce jour, je n'ai pas pu le rapatrier comme il me l'a demander de le faire revenir sur notre ileCette souffrance, cette peur, son visage etait ravagé et souffrant.Comme une ame en peine,qui erre.
Pendant 2 semaines, j'etais dans les environs où etait enterré un ancetre, et je ne le savais pas, mais lui, il m'a trouve et il est rentré en contact avec moi en reve, c'est cela que je ne m'explique pas et qui reste troublant pour moi.

22.Posté par On n'est pas dupes! le 28/10/2010 22:35
Dommage que la MCUR soit encore polluée par cette Murin Hoarau , qui n'est pas crédible pour parler identité et tout ce qui s'ensuit. En effet, elle creuse la fosse de la MCUR, c'est dommage, pour tous les Réunionnais et pour la culture réunionnaise!
Y'en a marre que des gens instrumentalisent notre culture pour se faire mousser, pour faire parler d'eux. Aucune conviction, une arriviste!

23.Posté par les mortars le 29/10/2010 06:37
Dommage que la personne du poste 22 ne comprend rien à la culture
rejoin a elle pour faire mousser noute kiltir pour arrivé aussi la MCUR DANS L'UNITE DE TOUTE LES CULTURES
ALE KAFRINE, le peuple a confiance en toi, enfin, enfin, enfin, enfin, enfin enfin, enfin !!!!!!!
chodron lé avec ou, sainte suzanne lé avec ou
Noute cultur lé en lér
alé kafrine les motards y soutien a ou
alon bate un caré dimanche au cimetière pere Lafosse
hommage à nos ancetres, tu es la relève et tu réussiras car le peuple te suivra

24.Posté par Gérard Jeanneau le 29/10/2010 13:41
Oui, bien sûr, on croyait autrefois aux âmes errantes. Mais maintenant, on n'y croit plus. Il ne faut pas essayer de déculturer les gens. Il en va de leur dignité! Et il n'est pas nécessaire de se plier à la religion de Vergès pour honorer les esclaves.

Passionné par la langue latine, je ne vais tout de même pas épouser les croyances des Latins!

25.Posté par Gérard Jeanneau le 29/10/2010 17:20

26.Posté par Armand GUNBT le 29/10/2010 20:07
Messe pour les esclaves
Madame Murin, j'ai l'honneur de vous informer qu'une messe pour tous nos esclaves est célébrée tous les ans le 20 décembre à 4 h du matin par le père Glénac. L'Eglise n'a attendu ni vous ni les Vergès pour prier pour nos feus esclaves. Cette année, cette messe aura lieu dans l'église de Sainte-Marie. Allez-vous y être ?

27.Posté par Garriga le 30/10/2010 07:52
Non, la vicairesse de Paul Vergès, dame Murin, veut une messe dans le cimetière de son sin père Lafosse. Le bienheureux frère Scubillon, qui a combattu l'esclavage, n'est pas son sin.

Avec les grands guignols du bon dieu la terre, Paul Vergès, la messe n'est valable qu'à sin Lui avec sa petite armée de thuriféraires!

Sacrée bande de comédiens!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales