Social

Assistants d'éducation : Peu de monde autour de la table ronde

Certains diront qu’il fallait s’y attendre mais les assistants d’éducation sont carrément écœurés. Peu de personnes ont honoré l’invitation lancée à leur initiative. Des représentants de la Région et deux maires et de l’association des maires étaient présents.


Assistants d'éducation : Peu de monde autour de la table ronde
"C’est loin du compte", lance une assistante d’éducation à sa collègue. Finalement, les locaux de l’association des maires auraient même pu recevoir ce petit monde…

Invités par le mouvement des assistants d’éducation, les maires, représentants du Département, de la Préfecture, du Pôle emploi et les parlementaires n’ont pas donné suite à la demande. Seuls deux représentants de la Région, deux représentants des maires de La Possession et du Tampon, un représentant de l’association des maires ainsi qu’un représentant syndical du SGPEN-CGTR étaient présents.

Autant dire que dans les rangs de la cinquantaine d’assistants d’éducation présents, certains sont amers. La réunion a toutefois eu lieu. Après une brève présentation de la situation, la parole a été donnée aux invités avant un échange avec l’auditoire.

"Votre combat est juste"

Elie Hoarau ne jure que par la voie juridique : "Quand vous avez signé votre contrat, la loi de juillet 2005 avait déjà été votée. A partir de là, vous pouvez faire reconnaître vos droits. Il n’est pas dit que cette loi concerne telle ou telle catégorie. Voilà comment j’interprète la loi. Sinon que le tribunal administratif dise la loi", a lancé le député européen.

Pour Raymond Mollard, vice-président de la Région, l’institution reste sur sa position initiale : "Votre combat est juste, pour cette raison nous vous soutenons. Nous avons à plusieurs reprises sollicité le gouvernement. En vain. Au sein de l’assemblée, cette question a été votée à l’unanimité même si je regrette que cette unanimité ne soit pas représentée autour de cette table", a-t-il souligné.

Le représentant du maire du Tampon, Didier Robert, a à maintes reprises été sollicités par les assistants d’éducation dans la salle. En effet, le député-maire a été le premier élu à avoir promis d'aller chercher des solutions auprès du gouvernement : "Il a effectivement rencontré Xavier Darcos, Luc Chatel, Marie-Luce Penchard mais il n’a pas eu de retour", a assuré Eddie Payet son représentant. Réponse qui ne satisfait pas beaucoup les personnes présentes qui attendent mieux d’un député UMP : "Jean-Claude Fruteau demande de l’argent pour la bagasse, il l’obtient. Un député UMP demande de l’aide à son gouvernement et rien. Ce n’est pas normal", s’exclame un assistant d’éducation.

Jean-Hugues Ratenon a également apporté plusieurs éléments au débat : "Le directeur du cabinet de François Fillon avait dit, pendant son séjour à La Réunion, qu’il y aurait une solution pour les 348 personnes. Pourquoi ne pas continuer sur cette piste ? Que s’est-il passé pour qu’on en n'entende plus parler ? Et pourquoi ne pas envoyer à Paris une délégation réunionnaise ?"

Les assistants d’éducation attendent impatiemment la réponse du tribunal administratif concernant l’annulation du non renouvellement de leurs contrats. Mais la réponse n’arrive que dans trois semaines alors que leurs contrats s’achèvent au 31 août.
Vendredi 21 Août 2009 - 17:10
Melanie Roddier
Lu 1647 fois




1.Posté par lorant le 21/08/2009 18:43
Vous dites qu'il n'y avait pas de parlementaire et vous citez Elie Hoareau qui est député européen. Par ailleurs, le député-maire de Saint-Benoît était aussi représenté. Ce n'est pas très important, mais un peu de rigueur ne fait pas de mal.

2.Posté par Moa le 21/08/2009 19:43
Le sujet des assistants d'éducation est un dossier délicat et je n'ai malheureusement pas la solution.
Mais concernant nos chers élus, représentants des maires, de la région, du département, .... il ont tous dans leur collectivité des "assistants d'éducation", j'entend par là du personnel embauché pour des petits contrats qu'on renouvelle aux grès des élections.
Ils ont tous la volonté de pérenniser le statut des assistants d'éducation mais que pensent-ils du statut de leur salarié ? Trouvent-ils normale que les secrétaires d'école, les emplois verts, les emplois bleue ... soit tous en "contrat" ?
Le problème se trouve surtout dans les régionales qui approchent à grand pas !

3.Posté par christophe le 21/08/2009 19:54
bonne journée en perspective !
et oui Mr DUPUY, j'étais a cette réunion et je peut vous dire que là on a vu des MENTEURS et MANIPULATEURS.
Le Député ROBERT DIDIER, envoi un " loustik" dire que la mairie du tampon est prêt a prendre le Assistants d'Education qui exercent au même lieu, MAIS, il faut si JURIDIQUEMENT et FINIANCIEREMNT, si ça passe ou pas ?
franchement, on a déja des GRATELS, mais là, trop fort §
Je vous donne des dates Mr DUPUY : un assistant à travaillé :
° 1er contrat : 01/08/1998 jusqu' au 31/06 2003 aide éducateur
° 2 é contrat : 01/08/2003 jusqu' au 31/08/2006 assitant d'éducation
° 3 é contrat : 01/09/2006 jusuq' au 31/08/ 2009 assistant d'éducation
Si on compte bien cela 11 ans d' exercices au service des enfants .
et de plus entre 1998 a 2003 la personne a travaillé sur ORDRE DU RECTORAT 4 moissans contrat, mais la personne a gardé ses fiches de payes, faisant office de contrat.
Une loi a été voté en 2005, et aucun corps n'a été exproprié, donc ces jeunes, peuvent faire confiance au TRIBUNAL ADMINISTRATIF.
De plus,Mr DUPUY, a la visite de FILLON, DIDIER ROBERT a promis a ces jeunes qui se sont réunis avec un conseiller de FILLON, c'était dans la presse du même jour d'une sotie de crise.

4.Posté par cavale le 21/08/2009 20:28
Oté moucate pas les autres Elue (es) l'avé des excuses ti Pierre randonné rivière des galets, H BELLO sur le terrain, RPV en plien RETOURNAT.

5.Posté par JP le 21/08/2009 21:43
Nos hommes politiques (la plupart en tout cas)prouvent une fois de plus à quels points ils n'accordent aucune importance à la défense de l'emploi. Quand il faut faire le beau devant la caméra ou couper des rubans.... Et ce pauvre PS :où êtes vous messieurs Vlody, Lebreton et Anette. Allez buvez votre champagne et laissez ces jeunes crevés, lls ne vous oublieront pas lors des élections.

6.Posté par ombrelle le 21/08/2009 21:50
Vous connaissez beaucoup de monde qui ne travaille pas le vendredi pour assister à une réunion ? Le jour était mal choisi, désolée.

7.Posté par La honte le 21/08/2009 22:26
Mes amis les assistants de l'éducation, arrêtez de rêver et ouvrez vos yeux.
Le parti communiste se foue bien de votre devenir il est en train de vous utiliser pour les élections.

Regardez le nombre de contrat aidé sur la commune de saint louis qui ont été tout simplement liquidé ? Ces personnes là aussi étaient dans une situation de précartié mais le maire n'a rien fait.

Idem pour l'ensemble des communes.

Le SGEN CGTR ne fait que brandir des banderoles mais ne vous propose rien de concret, c'est un syndicat minoritaire dans l'éducation nationale. Adressez vous au syndicat des profs et vous aurez peut être une chance de vous en sortir.

Sur la Région ? N'y compter certainement pas il est soit disant rappeler que c'est une personne qui a beaucoup de pouvoir mais pour les siens et ses amis mais vous qui êtes vous pour lui ?
Pendant que vous vous battez, à juste titre d'ailleurs et c'est tout à fait légitime, il est en train de profiter de votre situation de faiblesse à des fins personnels et électoral et je vous rappelle que pendant que vous faites confiance au parti communiste, les salaires perçus par sa décendance auraient pu sauver quelque emplois idem pour le site internet créé pour l'IRT.

Tant que vous n'aurez pas compris la malhonnèteté de ces gens, je suis désolé de vous le dire mais le créole va mange toujours les miettes.

Quand mr Eli waro vous demande de saisir le tribunal administratif, pourquoi ne dit il pas la même chose pour nos frères et soeurs qui sont dans une situation de précartié identique à la votre dans les communes communistes ?

Arrête profite su le ptit car zot lé entrain de grossir avec le courage et la détermination des autres.

8.Posté par fabice412 le 22/08/2009 15:37
Mrs Mollard,Hoareau Elie et Ratenon et le PCR vous soutenez les A D pour solliciter le renouvellement de leur contrat, c'est honorable, mais pourquoi n'avez-vous pas réagi lors du non renouvellement des 500 contrats précaires par le maire communiste Eric FRUREAU de Saint-André.Eux aussi avaient 5,10,12 ans de contrat avec la commune de Saint-André.

9.Posté par nicolas de launay de la perriere le 22/08/2009 18:16
la réflexion de la honte est tout à fait à propos... qu'en est il des salariés communaux en situation précaire dans les collectivités communistes...? on en est à rêver d'une bonne action collective (mais c'est vrai que le législateur a refusé en France , la possibilité des "class action") de l'ensemble des précaires depuis plus de 6 ans dans les collectivités, devant les juridictions compétentes ... Ah ! le beau merdier que cela ferait dans les comptes publics... !

10.Posté par franck le 22/08/2009 21:03
a post 9 : ces précaires n'ont qu'à passer des concours

ah le beau merdier comme vous dites d'avoir autant de précaires en collectivités, sont ils tous employés à bon escient ? (peu importe la couleur de la commune, c'est partout pareil)

11.Posté par nicolas de launay de la perriere le 23/08/2009 11:13
c'est bien là le problème, combien de postes ouverts pour combien de situations à régulariser..?
tant que cest personnes auront la crainte de se voir virer au profit d'un autre, ils ne bougeront pas.
c'est ça, l'esclavage moderne...maintenir sous le joug d'un élu ou d'un parti, des personnes qui le veulent bien, mais qui irait chercher dans l'autre camp la même chose si elles n'étaient pas dans un camp déjà...

12.Posté par enfoutant le 24/08/2009 11:10
table ronde pour trouver une solution local pour les aed. il y a juste la mairie du tampon qui propose une solution local les autre ( de gauche) rien que du vent. mais c une honte Mr Ratenon de présider une telle réunion, les élections arrivent je vais faire campagne contre vous et votre manipulation à outrance, Quand a vous messieurs de la région commencé a faire tourner la machine a détruire les papiers car c sure que vous ne remettez plus les pied dans ce bâtiment. Mr Haurau avant de reprendre les idée de mr hamilcaro regarder bien si elle sont viable, vous êtes ridicules et surtout un opportuniste. car ce manifester a une semaine de la fin c lâche.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales