Economie

Assises du tourisme: "On entend les mêmes choses depuis 1985"


Assises du tourisme: "On entend les mêmes choses depuis 1985"
Après trois heures de discussions et débats lors des rendus des ateliers des Assises du tourisme, les professionnels du secteur se livrent sur les conclusions des ateliers. Pas d'euphorie particulière, mais une impression de déjà vu. Même si certaines pistes méritent d'être approfondies, le problème de l'ouverture à l'international et des visas est dans toutes les bouches, et sur ces point là, c'est l’État qui a la main et non les collectivités.

"Le sentiment pour des vieux briscards comme nous c'est l'impression que l'on entend les mêmes choses", lâche Philippe Doki-Thonon du comité expert tourisme et de l'UMIH (Union des métiers et des industries de l'hôtellerie).

"On a bien travaillé, on fait de belles choses à la Réunion, j'aimerais bien qu'on le souligne. Mettons des priorités sur ce que l'on sait vendre et nos produits. Ne choisissons pas un inventaire à la Prévert mais 10 projets à mettre en place d'ici 2015. Il ne faut pas tirer un trait sur ce qui se fait depuis des années. On entend toujours la même chose depuis 1985", poursuit-il.

Philippe Doki-Thonon rappelle l'importance de se focaliser sur les visas et la question des dessertes aériennes. "Je ne suis pas là pour dire qu'il faut mettre les compagnies aériennes en difficulté. Mais il faut bien définir les promotions et les marchés à choisir", souligne-t-il. Dans cette optique, plusieurs associations professionnelles se sont réunies en dehors des Assises du tourisme pour définir elles-mêmes les priorités en matière de stratégie touristique à la Réunion. "Le rendu des copies devrait intervenir à la fin du mois de mars. Ensuite nous irons voir les autorités", précise Philippe Doki-Thonon.

Le constat est le même pour Catherine Frécaut, présidente du SNAV Réunion (Syndicat national des agences de voyage). "Il y a quelques domaines dans lesquels on peut avancer, notamment la simplification administrative et la facilitation des visas. Si ces deux thèmes pouvaient avancer, ce serait un grand pas pour nous", explique-t-elle.

"Je mise pour voir. Un peu comme dans le poker. Je m'adresse au niveau national. Le problème de visa est une chose qui nous échappe", avance-t-elle. La présidente du SNAV Réunion admet qu'elle a trouvé les discussions plutôt "intéressantes" et désormais "attend de voir" la suite.
Mardi 18 Février 2014 - 19:17
JD
Lu 1936 fois




1.Posté par JORI le 18/02/2014 20:36
La compétence dans le tourisme se trouve à Maurice, qu'attend on pour les recruter???. Parfois il faut savoir être pragmatique et réaliste.

2.Posté par JORI le 18/02/2014 20:43
On n'arrive même pas à accueillir correctement les touristes de l'U.E et certains voudraient nous faire croire que si l'on donnait des visas aux chinois et indiens, on accueillerait mieux ces derniers et du coup tous les touristes du monde entier!!! Mais c'est se foutre de la gueule du monde. Mais où est la supercherie???. Et ces mêmes personnes sont à la tête d'organismes censés développer notre tourisme!!!!.

3.Posté par quisyfrottesypique le 18/02/2014 21:31
Le tourisme à la Réunion n'est qu'une vue de l'esprit pour ceux qui veulent y croire et un bel alibi pour mieux escroquer l'argent du contribuable par le biais des subventions!

4.Posté par tanguy47 le 18/02/2014 21:35
Pour venir passer 3 mois à La réunion chaque année depuis 10 ans, je dois confirmer qu'en matière de Tourisme il y a beaucoup à faire car une fois débarqué à Gillot, le touriste se retrouve avec sa voiture de location et démerde toi.

5.Posté par Daoud le 18/02/2014 22:29
Pourtant il y a tant de choses à développer niveau tourisme sportif, des parcs, des pistes, des sentiers et tout le reste pour être une destination des sports extrêmes. En plus avec des belles plages, des bassins et cascades , une riche culture, un volcan… et tout le reste…
L'état devrais faciliter grandement l'accès aux visiteurs internationaux, encourager les disciplines alternatives au surf et autres activités sinistrées par cette crise.
C'est bien à lui maintenant de soutenir le développement touristique, il y a des solutions pour encourager les sportifs, aux niveau international, à faire escale par ici pour plein d'autres choses que le Grand-raid, ou Mégavalanche, ou championnat du monde parapente, chute-libre, canyoning, et autres trésors sportifs de l'île.

Les routes de l'île sont parfaites pour une étape du championnat du monde de descente, mais bien d'autres sports pourraient briller internationalement ici, il faut les infrastructures.

État et collectivités doivent moderniser le tourisme et regardant sérieusement du côté des sportifs et non du côté Mauricien, La Réunion est une destination unique.

6.Posté par kalou le 19/02/2014 06:27
Cest tjrs la meme rengaine , frecaut,doki thonon ,veyrié, manson ,chatel, les as du tourisme ca fait 25 ans certain d'entre eux champion du monde de la preconisation strategique...et.comme dit creole * pendant ce temps la , cabri mange salade* vivement 2015, un grand coup de balai oups !!!! Des nouvelles tetes avec quelques anciennes,intergenerationnellement vous dites ? Je prends ....

7.Posté par SJ974 le 19/02/2014 08:37
Force est de constater que le manque de volonté est flagrant de la part des autorités, des mots, toujours des mots encore des mots rien que des mots, la REUNION souffre de son manque d'ouverture vers l'international, on se contente bien souvent de la destination Métropole et on sait par ailleurs comment se partage le gâteau, on spolie le voyageur, nos hôtels sont vétustes, on assiste plus à des fermetures administratives (parfois sous silence) plutôt qu'à leurs rénovations, le personnel fait défaut, (test grandeur nature), A un moment, il faut savoir ce que l'on veut, servir la clientèle (celle qui dépense en devises) ou quémander des aides (EUROPE, ETAT etc...) et ne rien faire en se plaignant par la suite (on connait la chanson puisque les paroles demeurent inchangées depuis plusieurs années), le disque n'est par rayé depuis ?

8.Posté par william.m le 19/02/2014 08:44
Assises du tourisme ou non, je crois que c'est plus grave que ça docteur "ILS NE SAVENT PAS FAIRE" tout simplement.

9.Posté par Et pourtant le 19/02/2014 08:45 (depuis mobile)
A le Didi
Et pourtant en meeting lors des régionales, le point levé, le verbe haut, avec détermination il déclarait : " je fermerais l'IRT"
Aujourd'hui il va nous dire "j'ai dis en l'état "
bezeur de paquet un jour, bezeur de paquet toujours...

10.Posté par timagnol le 19/02/2014 09:17
N'oublions pas que ces assises à répétition se veulent avant tout des lieux confortables ou l'on s'écoute parler (ou rester muet...), ou l'on réinvente la roue, défonce des portes ouvertes en attendant l'heure des petits fours et de la bonne bouffe payée par le contribuable. Pendant ce temps là, les Mauriciens et les Seychellois travaillent ! Les maux sont pourtant bien connus: statut social de l'île et je-menfoutisme ambiant (par rapport à la réglementation et à l'environnement insulaire...), surcoût des services et produits artisanaux (losqu'ils ne viennent pas de Mada...) et enfin incurie scandaleuse en matière de parler anglais (a minima). Le coût du billet d'avion n'est que le bilembi (amer !) sur le gâteau pourri. Mais on est sauvé: KREOL y arrive !

11.Posté par un ti spectateur le 19/02/2014 10:13
6.Posté par kalou qui résume parfaitement:

Assises du tourisme = festival des canes !!!

Toujours les mêmes figurants de la même troupe d'initiés qui viennent à date fixe, chercher leurs cachets c-à-d les larges subventions qui les fait vivre, grâce à la générosité d' acteurs minables sur le déclin qui veulent jouer d'une manière pitoyable les metteurs en scène détenant les cordons de la bourse constituée par les impôts payés malgré eux, par les couillons de spectateurs-électeurs non-initiés que nous sommes !!!

12.Posté par jayce le 19/02/2014 10:15
Des assises bien mornes de toute évidence. Non seulement après que la CRC leur ai mis leur 4 vérités en face, mais aussi tout simplement, face au constat.

Pour autant il ne faut pas relâcher les efforts. Certes il y a le problème des visas, mais croire que cela va provoquer une fuite migratoire des mauriciens, chinois, Afrique du sud...sur l'Ile...o-O Faut pas abuser. ça fait bien longtemps que le Mauricien n'a plus rien à envier aux réunionnais. Tant qu'au Chinois....ils achètent le monde.

Soyons pragmatisme. La Réunion à un réel potentiel touristique énorme et formidable. Qui par nature même, serait pourvoyeuse de dynamisme économique, de création de richesses et d'emplois pérennes . Limitons au max les p'tits contrats électoraliste péi payé au lance pierre...c'est sans doute l'une des raison (cette dépendance de l'électeur vis à vis d'un élus) qui fait que ça n'avance pas au niveau tourisme. Le fait d'avoir toujours qqch pour dominer l'autre. Mais en même temps, c'est être couillon que d'accepter ça, vu qu'un p'tit contrat bâtard, on avance pas dans la vie avec...ça dépanne, point barre.

Au final, nos élus devraient faire front commun, peu importe les soi disant bords politique, c'est l'intérêt de l'ile qui prime, pour faire valoir la libération des visas et du foncier par l'Etat.

ça serait bien, mais largement insuffisant. Faut bien commencer par qqch, j'suis d'accord, mais ne perdons pas de vue nos gros problèmes internes :

- La porte d'entrée principale : l'Aéroport . Dépassé, obsolète, vieillot, défraîchie, un dutty free qui fait pitié (du coup on garde ses sous pour les dépenser eu retour au duty free de Maurice), des taxes aéroportuaires trop élevées (compenser la perte d'exploitation du manque d'audience de fréquentation), loueurs de voitures avec un parc qui ne s'adapte pas aux périodes hautes...

- prix des billets : A défaut de stabilité, faire des efforts pour des marges normales et stables, dans l’intérêt des compagnies elles mêmes, qui vendraient plus, sur une années civile, au lieu d'avoir des avions presque vides par moments et faire des jack pot durant 3 / 4 mois de l'année.

- infrastructures insuffisantes et mal répartie (aucune structure de grande envergure sur la route du volcan..par exemple, aucune structure d'accueil croisière au Port,

- point de change monétaire,

- aucun parc d' attractions (parc du volcan jamais abouti, ni l'usage de l'emplacement de l'ex antenne Omega) , le Zoo qu'on à laissé crever au lieu de le restructurer délocaliser / jumeler avec le parc croco, pourquoi pas ? (A Maurice ils ont Casela, à Lyon, le parc de la tête d'Or etc etc)

- Crise requins qui s'éternise, on ne fait rien...on prend un arrêté interdisant la baignade pour se dédouaner car tout le monde va quant même à l'eau et aucune sanction...comme ça, si il y en à un qui se fait croquer "ah ben, MOI, j'ai pris des mesures...mais elles n'ont pas été respectées" DONC, je ne suis pas responsable, J'AI fait mon boulot !

- I. R.T qui fait doublons avec les comités de tourisme des villes, au lieu de mutualiser toutes ces énergies, qui souvent, font des actions contradictoires avec celles de la Région (pilote soi disant).

Mais bon, c'est déjà bien qu'ils aient conscience du problème. Et sans chercher à prêcher pour qui que se soit, la Région actuelle fait un peu plus que l'ancien. Alors plutôt que de cracher dessus tout simplement, il serait nettement mieux, que conscient des enjeux réels pour l'île, son développement économique certain par ce biais, qu'ils intensifie leur boulot. Déjà, en nommant des vrais compétents aux postes stratégiques et non, que, les ami(e)s. Bon seulement pour la cause générale de l'île, mais tout simplement pour eux mêmes, si ils veulent se faire réélire sur un vrais bilan positif ou tout au moins, plus de sérieux dans la volonté de redresser la barre.

On à tout ce qu'il faut ici pour en faire une île nettement mieux. Et les seuls qui peuvent vraiment faire qqch, contres les gros bonnets privés qui eux aussi bloquent la chose, ce sont nos politiques car ils ont le pouvoir décisionnel et institutionnel. Bordel, réveillez vous, c'est vous qu êts aux commandes, on ne prétends pas faire mieux, mais au moins, avoir la conscience qu'on peut faire mieux et surtout, agir concrètement et immédiatement.

Là encore, le ministre des affaires E.U était en visite dans l'ile la semaine dernière. 2 Milliards d'€ sont prêts...ne faîtes pas que vous servir, mais servez la Réunion et rebooster toutes nos infrastructures touristiques qui peuvent être aider financièrement là dessus. Maurice n'a pas cette chance de gagner gratos des sous, si vous avez un peu de dignité et de fierté, vous comprendrez nos coups de gueules, justifiés!

13.Posté par Jijiji le 19/02/2014 13:07
Vous oubliez l'anglais!!!
Allez dans un resto et essayer...

14.Posté par jayce le 19/02/2014 13:37
Exact.

Oubliez, pas vraiment...y a trop de lacune ;) Anglais, Allemand, Chinois...alors même qu'on à les structures en local pour former. Là encore, on insiste pas sur le volet formation, qui lui aussi bénéficierai d'un vrai boost pour nos jeunes (ceux qui veulent bosser...off course) et tout ce qui tourne autour.

L'idée c'est de vraiment comprendre à quel point, à partir d'un vecteur de développement (le Tourisme), on impacterai en fait toute l'économie. Plutôt que de donner des sous pour le changement d'enseignes commerciales, leur extension, le montage d'association qui ne vivent que grâce aux subventions au lieu des cotisations de leurs membres et de leurs actions...Tellement de chose à dire, qu'on ne peut pas, raisonnablement trop s'étaler. Plus on s'étale, moins les gens lisent.

Au fond, la population locale, dans son ensemble, ne voit pas leur intérêt. Le je je-m’en-foutisme, le fait de pleurer la bouche pleine...c'est malheureux à bien y réfléchir, toute cette médiocrité alors qu'on peut faire tellement mieux !

15.Posté par léa le 19/02/2014 15:08
Beaucoup de progrès à faire côté services et accueil dans l'hôtellerie et la restauration ici, on voit très vite la différence avec les prestataires mauriciens et pourtant les tarifs pratiqués sont quasiment les mêmes.
Et surtout ne vous perdez pas, la plupart des gens ne connaissent pas le nom des rues de la ville dans laquelle ils habitent alors les routes n'en parlons pas!
Et enfin cet aéroport, quelle horreur !

16.Posté par Dimitri ALAIN le 19/02/2014 19:36
toujours le même baratin sur le tourisme a la réunion ce métier sous perfusion de subventions est un gouffre grâce a une certaine équipe de gens incompétents d'un accueil froid comme un iceberg et la démagogie de la région irt etc qui vendent de la fumé aux gens et a un prix exorbitant !!!!!!!!!!!!!!!!!! qt[

17.Posté par babar run le 20/02/2014 05:42
@ post 13 Jijiji
pas besoin de parler anglais dans un resto......même en français zot i gagne pa parlé !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

18.Posté par quisyfrottesypique le 22/02/2014 07:53
Un seychellois a besoin du touriste pour vivre, pour échanger, communiquer avec l'autre. Le réunionnais n'a pas besoin du touriste pour vivre, voir il le méprise.
Tourisme à la Réunion, bla, bla, bla, .........

19.Posté par rénioné ordi nère le 22/02/2014 18:43
18.Posté par quisyfrottesypique

Z'avez rézon , lé rénioné ila toute lé zède kifô ; état ; europe ; é lé fonktionèr lé surrémunérassion !!!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales