Economie

Assises du tourisme : Le préfet répond à Didier Robert sur la Cour des comptes


Assises du tourisme : Le préfet répond à Didier Robert sur la Cour des comptes
Le rapport de la Cour des comptes sur le tourisme dans les Outre-mer continue de faire parler de lui, une semaine après sa diffusion. La Cour avait estimé que les politiques publiques menées par les collectivités locales étaient "inefficaces".

Cette sortie avait valu un recadrage de la part du président de la Région, Didier Robert. Ce dernier y voyait une volonté de mettre fin à la défiscalisation (voir ici) et en a profité pour pointer du doigt l'inaction de l'Etat en matière de stratégie touristique.

Présent lors de ces Assises du tourisme - décidé grande cause nationale par l'Etat - le préfet Jean-Luc Marx a répondu très succinctement au président de Région sur ce point. "Concernant le rapport de la Cour de comptes, Il faut prendre ce qu'il y a de stimulant dans les réflexions produites", a expliqué le préfet de la Réunion, Jean-Luc Marx.

Pour lui, il ne s'agit pas de tomber dans la critique facile et non constructive. "On peut essayer d'élever le débat et voir comment les Outre-mer réagissent par rapport à ce qui a été dit", a-t-il ajouté. Fin du sujet.

Les 140 professionnels du secteur touristique ont entamé par la suite les discussions autour des différents ateliers des Assises du tourisme.
Mardi 18 Février 2014 - 16:16
JD
Lu 2183 fois




1.Posté par noe le 18/02/2014 19:17
Je félicite notre préfet qui a su répondre aux inquiétudes de Didier Robert en matière de tourisme ...
Ce recadrage est nécessaire ...
Il faut reconnaître ses erreurs ... ça montre qu'on est "humain" !

2.Posté par pierrot le 18/02/2014 19:40
c bizarre surtout après le couac des croisiéristes Sud Africains la semaine dernière, que Didier Robert et surtout jacqueline n'ont pas réagi car c trop facile à critiquer l'Etat francais qui nous subventionne à gogo alors que nos chers décideurs sont soit aux Seychelles ou en Australie à se pavaner ou sinon à s'organiser pour le carnaval des Seychelles qui nous rapportera rien. Je pense que maurice a eu raison de ne pas y participer, car eux ils sont plus futés que nous car ils vont participer aux grands salons de tourisme.
je pense que nos instances touristiques méritent vraiment une bonne leçon dans la gestion du tourisme dans notre pays.

3.Posté par quisyfrottesypique le 18/02/2014 20:13
Avant que Mr Didier Robert jette de la boue à la cour des comptes, à l'Etat et autre, Il serait de bon ton que ce mr Didier Robert éduque sa population . En effet, aux Seychelles, un seychellois veille à la propreté de son île.A la Dominique, un dominicais veille à la propreté de son île, A la Réunion, un réunionnais souille son île. Trouver l'erreur!
Les millions d'euros ne devraient-ils pas être dépensés à payer des touristes pour éduquer les réunionnais pour plus d 'efficacité?
Matière à réflexion!

4.Posté par marie payet le 18/02/2014 20:46 (depuis mobile)
Méfier vous de mrs didier robert ,,,,,

5.Posté par payet jean baptiste le 18/02/2014 22:38
Confondre les experts de la cour des comptes avec une vague "Paris", c'est laisser croire aux Réunionnais que gouvernement et cette haute juridiction ne seraient que l'appendice du pouvoir.
Décidément ce président à la poche trouée veut replonger le peuple réunionnais dans les abysses de l'inculture!!! A quand l'arrêt des flamboyantes sorties sur l'Australie, les Seychelles,la rencontre l'ex gouverneur de Floride et autres loghorées communicantes?
Le citoyen Tamponnais reconnaitra celui qui mouille sa chemise et sait rester fidèle à ses idéaux au service de la population.

6.Posté par La vox populi.com le 18/02/2014 22:57
"On peut essayer d'élever le débat ..."""
.................
Pan sur le bec....L'Etat a parlé: Didier ROBERT rabaisse le débat.....

7.Posté par Gelanna une réunionnaise le 18/02/2014 23:09
peut etre avec tous ces millions engloutis dans l'IRT, et les autres structures travaillant à ramener des touristes sur notre ile est devenue obsolètes et périmées.Car, on engloutit des millions mais avec peu de résultats, sans obligation de résultats.
Pourquoi toujours penser touristes pour notre ile.Il y a peut etre d'autres portes de sortie qui amèneraient beaucoup plus de travail sur notre ile, pour la population, les jeunes.Surtout, notre ile est une destination très chere.Nous, les créoles on vient en vacances, car c'est notre ile.Meme si je comprends qu'il y a d'autres endroits plus paradisiaques que mon ile, je la favoriserais toujours meme si un séjour sur mon ile, me coute très cher.étant toute une famille.
Il ne faut pas que le terme touristes devient une obsession sur notre ile.Je vois beaucoup de petites entreprises qui mettent la clé sous la porte sur notre ile.Peut etre qu'ils ne sont pas assez aidé????
C'est vrai, le mot avancer est devenue à la mode.Mais que tout le peuple avance avec peu sur le bord de la route.Sur mon ile, beaucoup sont sous le seuil de pauvreté, qui tire" le diable par la queue", meme au Tampon, qu'on voulait faire croire que tout va bien.La misère est bien cachée.43%, il me semble sous le seuil de pauvreté.Ce sont les enfants qui trinquent quand les parents sont pauvres,
Mon ile est en concurrence avec tous les autres endroits paradisiaques, et elle a du mal.

8.Posté par moin mi pense que …. le 19/02/2014 06:26
Même si l'IRT a fait des erreurs et gaspille sans compter ( déplacements somptueux en veux tu en voilà ); il n'est pas le seul responsable.
C'est beaucoup plus profond que cela à mon sens .
1- Ca commence par l'éducation des parents , des jeunes qui oublient les fondamentaux que se sont évertués à nous transmettre les plus anciens : dire bonjour, respecter les autres, faire du bien autour de soi, respecter les biens d'autrui, esprit civique quoi,…et la valeur TRAVAIL.
Il faut travailler pour réussir et non envier et voler son prochain.
2- Il m'arrive encore trop souvent de voir des adultes jeter leurs déchets par les fenêtres de voiture devant leurs enfants !!! Il ne faut donc pas s'étonner de voir l'île aussi dégueulasse ( cf aux tonnes d'ordures le réveillon du 31 à St Gilles …)
2- Dans les formations , on apprend pas à un jeune ce que c'est qu'une entreprise, que le chef d'entreprise a besoin de ses salariés et…vice versa, on ne l'apprend pas l'importance d'un client tout simplement, que c'est ce dernier qui fait vivre l'entreprise,…
Ne parlons pas de l'anglais qui n'est même pas maîtrisé un minima….
3- concernant les structures touristiques, il y a egalement à redire. Au delà des quelques grands Hotels de la place, il y a parfois des choses qui me choquent un peu . J'ai eu l'occasion de faire du tourisme local il y a quelques mois : sur St Gilles, un hôtel dit deux étoiles était particulièrement limite ( on dirait un formule 1 de métropole ). Qui atttribue ces étoiles ? Et qui surtout vérifie que les engagements inhérents à ce label sont bien respectés ?
Sur Cilaos, grand lieu de passage touristique, j'étais surpris qu'un grand week end pendant les vancances, il n'y avait pratiquement pas de restaurant ou de petites structures d'hébergement ouvert sous prétexte… que tout le monde était en vacances de fin d'année ( sic), même les snacks du quartier.
Pourquoi pas ? Mais dans ce cas, il ne faut pas faire ce genre de métier…

3- Dans beaucoup de collectivités ou satellites de mairies, il y a trop d'emplois non justifiés, des emplois "fictifs" pour dire clairement les choses. Embauchez des gens pour nettoyer au moins les villes ( ça servira à quelque chose au moins plutôt que de les voir se planquer dans un bureau ou dans un coin… quand ils sont à leur poste de travail ).
4- mettez des amendes à ceux qui jettent leurs ordures par terre. Ca calmera certains et surtout ça fera rentrer un peu de sous dans les caisses de l'etat et des municipalités.
Le tri sélectif est assez récent chez nous alors que des pays comme l'Allemangne ou la Suisse le pratiquent depuis très longtemps.
5- Mettez un peu d'ordre dans certaines professions en lein avec le tourisme. Je me réfère à un article récent où les croisiéristes de passage se plaignaient des pratiques mafieuses de certains taxiteurs.
6- Enfin, pour avoir jouer au touriste, quand on veut un peu d'activités, tout est payant ( normal ) mais surtout cher. Si vous rajoutez le prix du bllet d'avion, il ne reste plus… qu'à aller ailleurs ( Thaillande,…)
Et la messe est dite !

9.Posté par Justedubonsens le 19/02/2014 08:12
Payer 40 a 50€ la nuit dans un gîte pour bouffer un carri chouchou et dormir dans un couchage plus ou moins propre avec en prime la gueule du gîteur qui donne le sentiment qu'on le dérange fait passer l'envie aux plus ardents randonneurs ! Tant que ceux qui sont censés accueillir leurs hôtes se montreront aussi désagréables en pratiquant des prix prohibitifs alors qu'ils bénéficient de subventions sans en faire profiter les clients, le tourisme à La Réunion restera à l'âge de pierre. Les millions dépensés ou la facilité de délivrance des visas ne remédieront jamais à ce mauvais accueil. Bien évidemment tout le monde le sait ici pou l'avoir vécu, mais aucun décideur ou déclaré comme tel ne l'exprimera!

10.Posté par Il faut épauler Paulet ! le 19/02/2014 09:00 (depuis mobile)
L'homme qui valait des millions à frappé...
C'est ça DR?
Qu'est ce qu''il nous a trompé !
Que la mandature est longue...
Commençons pour les municipales: Epaulons Paulet !
Paulet épaulé c''est le tampon et la Réunion qui gagnent...

11.Posté par CAC 40... le 19/02/2014 10:44
DIDIER PAULET BASSIRE vont laisser le TAMPON dans un etat de délabrement tels..?? PIRE QUE SARKO ..!!

12.Posté par jayce le 19/02/2014 11:05
En somme, l’autochtone n'a pas la mentalité pour comprendre et admettre, à quel point le tourisme peut être un véritable levier de développement économique.

Ici, on vit d'un triptyque :
- Revenus de transfert
- Cannes à sucres
- économie BTP grâce aux marchés publics.

Alors qu'on pourrait développer, les industries, autres que celles alimentaires en axant l’effort sur les produits manufacturer à finaliser en local, le tertiaire et ses services, notamment le tourisme.

On minimise trop ce secteur qui serait vraiment capable de résoudre bons nombres de nos problèmes sociaux économique en dynamisant nos infrastructure hôtelière à rénover/ réhabilite/ à construire et donc impact sur le BTP, sur les usines de fournitures de denrées alimentaires, la filière location véhicule, la filière activités des loisirs et de plein air, les filières de formation touristique (CENTHOR, EGC...).

Mais de toute évidence, nos mentalités ne comprennent pas tout ça. Effectivement, on salit l'ile, mais surtout, nos politiciens n'agissent guère et encore moins, de concert.

Étant donné qu'ils ne font pas grand chose, hormis se gaver la pense de subventions, qu'ils ne doivent pas être si bêtes que ça, avoir un minium d'instruction candide je suis et donc, comprendre le formidable levier économique (et donc de réélection) que pourrait avoir le vrai développement du tourisme, mais que malgré cette conscience de tout ça, ça ronronne grave. c'est que la vérité est ailleurs.

Dans le maintien de l'Ile dans cet état de médiocrité et de dépendance de la majorité de leur électorat.

Parce que tout individu normalement constitué, lorsqu'il se prend un râteau, justifié et véridique, même si ça fait énormément mal à l'égo, passé la colère, se remet en question. Essaye de rebondir sur les critiques constructives, de réagir en adéquation. Surtout que ce rapport, ne fait que pointer du doigt des choses qu'ils ont conscience depuis bien longtemps. Rien de neuf sous les tropiques. Du vieux, du réchauffé et pourtant...on reste pareil. On nomme ses copains/copines au lieu de gens nettement plus compétents, à même par la politique du résultat concret, de justifier leurs gros salaires.

La Région actuel essayes de faire qqch. c'est bien. Honnêtement, car au fond, l'ancienne région et son ART, franchement, c'était pire. Mais de là à dire que les politiques touristiques sont inefficace parce que c'est l’État qui bloque les Visas, le foncier et les remboursement, dans une optique de tuer la défisc....

Bien sur, il a pas tort. On ne peut nier cela. Mais il faut aussi, admettre ses torts, même si ça fait mal.

13.Posté par Tienbo Paulet le 19/02/2014 15:37
Après la commune du Tampon, la spla maraina, l'IRT !
A quand un audit général de la région et ses satellites ?
A quand un rapport de la crc sur la Casud ?
Partout ou passe le cyclone Didier, les finances publiques trépassent !
Cela devient vraiment urgent !

14.Posté par léa le 20/02/2014 10:20
Ici les prestataires de tourisme aimables se comptent sur le bout des doigts, le plus souvent on navigue entre l'arnaque et l'incompétence.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales