Economie

Assises du Tourisme: Les vraies raisons de la Région...


Une maison typique, dans le cirque de Salazie
Une maison typique, dans le cirque de Salazie
A lire le JIR d'hier et d'aujourd'hui, le torchon brûlerait entre la Région et l'État à la veille des Assises du Tourisme.
Paul Vergès a d'ores et déjà fait savoir qu'il refuserait de signer la Charte de développement de la destination Réunion en présence d'Hervé Novelli, le Secrétaire d'Etat au Tourisme.
Diantre! Voilà qui est grave! D'autant que c'est l'IRT, une association dépendant fortement de la Région, qui a en charge la promotion de l'île au plan touristique...
Alors, quelles sont les raisons de ce clash?
Ce matin, les conseillers régionaux de l'opposition comptaient demander des explications à Paul Vergès. Déception, le président n'était pas là. Il est à Paris, où il doit rencontrer Yves Jego.
C'est donc son Directeur de Cabinet, Idriss Omarjee, qui a répondu aux questions de Thierry Sam-Chit-Chong. Selon lui, la position de la Région s'explique par les raisons suivantes:
1) L'absence de concertation de l'État qui aurait joué "perso" et qui n'aurait transmis la Charte à la Région qu'il y a huit jours...
2) "L'affaire des visas": La Région souhaite un assouplissement de la politique de l'État en la matière, afin de permettre à des touristes étrangers de venir plus facilement dans l'ile. Interrogé sur "quels touristes?", bizarrement, Idriss Omarjee a essentiellement pris comme exemple les touristes chinois. Ne fait-il que refléter là l'obsession de son Président pour cette région du monde? Ou n'était-ce qu'un hasard? Nul n'a la réponse pour le moment.
Une chose est sûre: il peut paraître puéril de refuser de signer un document aussi important pour l'avenir de notre île uniquement à cause de ce problème qui peut paraître bien mineur, au regard des enjeux en cause.
3) Le rapport ODIT France, soutenu par le gouvernement, préconise un "package" Réunion/Maurice, afin que la Réunion profite de l'afflux de touristes se rendant dans l'île sœur. Problème: le rapport préconise également l'arrivée d'une 3ème compagnie sur la ligne, de façon à y amener une véritable concurrence. Et là, on touche à un sujet tabou: Air Austral! La Région ne peut tolérer qu'on s'en prenne à SA compagnie. Re-blocage, donc...

A noter enfin le "pétage de plomb" de Jocelyne Lauret, en fin de séance, qui a apostrophé ses collègues: "Quand on a tapé sur moi, à l'époque, zot toute la cautionné. Quand sé un autre que lé visé, zot y réveille"... Avant de demander le départ du Préfet Pierre-Henry Maccioni!
Je vous laisse deviner de qui elle parlait quand elle a évoqué "l'autre que lé visé"...
Mardi 9 Septembre 2008 - 16:23
Pierrot Dupuy
Lu 3073 fois




1.Posté par Boyer le 09/09/2008 18:44

L'autre probleme avec Odit France est qu'il suggere de favoriser l'installation de grosses chaines mauriciennes comme Constance, Beachcomber , Blue Season et de mettre les emplois Réunionnais du tourisme directement en concurence avec les salaires Mauriciens en leur permettant de gerer eux meme ET avec leur propre staff.

Cela signifie qu'à la place des petites structures actuelles qui permettent au beaucoup de Réunionnais d'être leur propre patron, Odit France veut non seulement substituer des emplois salariés au sein de ces grands groupe, mais généraliser le plombier polonais, en l'occurence le serviteur Mauricien.

Ca genera des petits emplois pour le plus grand nombre et le maximum de profits à maurice pour seulement quelques uns.

C'est à nos élus de se mobiliser pour que ce soit le contraire, car apres le probleme du transport aérien, il y a effectivement des efforts à faire localement.

L'ile Maurice annonce des revenus records pour cette année. Au dela de ce constat il convient de se demander les limites de ce resultat: a quelle prix et avec quelle repartition? C'est pas parce qu'on a l'orgeco à la radio que la fracture sociale va se resorber toute seule.

2.Posté par JAVEL FRANCOIS le 09/09/2008 19:27

L'alliance institutionnalisée avec Maurice est un danger pour la destination Réunion:
1-Ils sauront se servir, à leur seul profit des investissements Réunionnais pour la Com
2-La Réunion sur un séjour aura les miettes en terme de durée de séjour
Pourquoi les Mauriciens voudraient investir à la Réunion. Le retour sur investissement à la Réunion est de 12 ans ; à Maurice il est de 6 ans. Les couts d'exploitation sont de 2,5 fois plus cher en Réunion. Or,les prix de vente aux consommateurs sont idem. ????
Il y aurait il du blanchiment d'argent du offshore de Maurice?
Et puis il faudrait que le développement touristique se fasse avec les Réunionnais et pour les Réunionnais. Certes sans repli sur soi-même; mais voir le développement du tourisme avec ou par les Mauriciens c'est un peu gros.C'est une idée sans doute d'une goyave de France. La Réunion mérite mieux et à son rythme.
Continuez à travailler sur la formation; à tous les niveaux.
Protégez la nature; c'est notre avenir.
Et puis certainement il faut se remettre en question pour avancer.
Sortir de ce tourisme de cueillette (qui a fait naitre ce secteur) pour un tourisme de produit.
Et enfin ( sans être exhaustif) il faudrait un cout aérien lissé sur l'année. Séparer le trafic domestique au trafic touristique.
Merci de m'avoir lu

3.Posté par franck974 le 09/09/2008 21:13
Vraiment c'est triste pour l'Ile. Avait elle besoin de cette querelle de clocher ? la Région est pitoyable sur cette question et le tourisme, grace à elle, va enfin pourvoir décoller maintenant.

4.Posté par ElGeko le 09/09/2008 22:45
Et dire que quand je parle "médiocrité Réunionnaise" on me conspue!!!

Mais franchement, n'est-ce pas, là, le plus bel exemple de médiocrité, de petitesse, de bêtise, que la Réunion puisse donner au monde concerné par son tourisme?
Et par le biais de ce fameux président qui n'a jamais RIEN fait pour le tourisme en général ou la Réunion en particulier?

Et franchement... Jego était là il y a 15 jours.... Verges pouvait le rencontrer à ce moment là, non? Ou bien quoi, ils ne connaissent pas Skype? ou même le téléphone? Ils sont obligés de se voir en direct-live, et donc Verges est obligé de nous faire payer son billet "affaire" et son séjour métro?

Et après ils voudraient qu'on les respecte? Qu'on respecte leurs lois? Leurs avis?

5.Posté par FCS le 09/09/2008 23:03
Population captive, tel est le credo de la Région ! Pierre VERGES, Pt de l'IRT se réjouissait au Journal Télévisé car les Réunionnais ne partaient pas en vacances ailleurs et préféraient rester faire du tourisme sur leur île. Alors bien sûr toutes les idées pour permettre de développer le tourisme à la Réunion ne sauraient avoir son aval. Il préfère comme son Père critiquer et boycotter les Assises du Tourisme, plutôt que de réfléchir sur quelques solutions : baisse du prix des billets d'avion, orienter une vraie communication à destination de la clientèle européenne, pour laquelle d'ailleurs la question des visas ne se poserait pas. Non La Région et l'IRT préfèrent la politique politicienne.

6.Posté par darkalliance le 10/09/2008 05:50
Nous on souhaite tout simplement le départ de la famille qui squatte les postes à responsabilité à la Pyramide Inversée. Vous les avez reconnus ?! Bingo !!! Opération coup de balai

7.Posté par Boyer le 10/09/2008 08:21
Entendre le president de l'IRT demander aux communes de mettre a disposition du foncier pour des hotels de 100 chambres ....alors que les hotels existants comme celui des thermes de Cilaos, l'apolonia de St LEU, les hotels Apavou de Boucan Canot et St Benoit sont laissés en jachere.


8.Posté par mastercard le 10/09/2008 08:42
Réduire, le débat au seul aspect de la survie d'Air Austral est assez pauvre.
Le rapport d'ODIT France fait des préconisations qui appellent discussion. Il préconise de favoriser pour La Réunion une clientèle haut de gamme et de positionner la Réunion par rapport à Maurice soit en offrant à la clientèle mauricienne un complément d'offre soit en devant une sorte de déversoir (La Réunion accueillant le trop-plein mauricien). Cette clientèle serait essentiellement française (avec un peu d'allemands et un peu de nordiques) et serait donc fermée aux autres. Elle serait limitée d'où la proposition d'ODIT France de revoir les prévisions touristiques faites localement. Le rapport s'accompagne d'analyses très désobligeantes des hôteliers locaux. Et il préconise ce que dit un peu plus haut votre lecteur Boyer: la venue de grands groupes hôteliers mauriciens pour les aider, en quelquesorte, à consolider leur stratégie d'implantation dans la zone.
Le fonds du débat est que ODIT France propose d'écarter peu ou prou les "réunionnais" de la filière tourisme (depuis l'installation d'hôtels jusqu'à l'aviation) et de recourir pour cela à des financements publics nationaux (d'où l'argumentation: je paye donc je fais ce que je veux. Lequel argument n'est pas utilisé dans aucune autre région de métropole!)

9.Posté par mastercard le 10/09/2008 11:02
En réponse à FCS

Si on doit discuter certains points du rapport d'ODIT, d'autres sont à prendre au sérieux. L'étude montre que l'appel à la clientèle locale -qui a été fait au plus fort de la crise du chikungunya - a permis à des structures touristiques -dont les hôtels- de survivre. L'expérience a montré qu'il existait un potentiel de clientèle locale intéressant. Depuis, les professionnels réunionnais ont décidé de mieux exploiter cette filière, qui peut intervenir en contre-saison (lorsque les touristes ne sont pas là où sont peu nombreux). La récente campagne lancée par l'IRT va dans ce sens.
Des activités "culturelles" comme le Dipavali et le Sakifo, et toutes les grandes fêtes travaillent sur le même type de clientèle que l'on pourrait qualifiée de "touristes" locaux.
Par ailleurs, des études réalisées en Guadeloupe et en Polynésie Française montrent que la clientèle locale est celle qui fréquente le plus les lieux touristiques (restaurants, hôtels) en leur assurant une bonne rentabilité. Ce qui ne va pas sans poser problèmes: ces structures sont défiscalisées et exonérées de charges pour leurs activités touristiques. Faut-il distinguer alors entre ce qui relève du tourisme extérieur et ce qui ressort de la fréquentation intérieure?
La Réunion s'était détournée de son tourisme intérieur et l'a redécouvert depuis 2 ou 3 ans. Elle en a tiré un certain profit sans que, pour autant, cela empêche les réunionnais de partir prendre des vacances ailleurs s'ils le souhaitent.


10.Posté par FCS le 10/09/2008 11:08
Merci Mastercard de nous donner des infos sur la manière de se procurer le rapport d'ODIT, où, quand, comment, à qui ?

11.Posté par killbill2 le 10/09/2008 17:07

La miss Lauret,ancienne presidente du CTR,habituée des coctkails et des pince-fesses n'est pas mieux que Ti Pierre,le nouveau president de l'IRT tout aussi habitué des elections de miss et des pince-fesses aussi: tous les deux sont minables et incompetents!!!!
Qu'un Ti Pierre vienne donner des leçons au Prefet et au Ministre: quelle arrogance!!!
Allez marron avant justice i trap' a ou!!!!!

12.Posté par Boyer le 10/09/2008 19:13
En regardant l'actualité de la région qui veut passer en force partout (geothermie, explosions des syndromes hollandais, innovations farfelues en matière de tourisme) et qui montre qu'elle est vraiment et au 1er degres "a contre courant", on peut se demander si la région n'est victime du syndrome "victoria":

Tous les indicateurs lui montraient qu'il était déconnecté du mécontentement général et il n'a pas vu son coquement venir.

13.Posté par bertel le 10/09/2008 20:05
"Nous ne courberons pas la tête devant l'Etat".. a dit le monsieur.

Il a bien raison, le monsieur ! Il faut la relever la tête !... et en même temps relever le niveau ... et/ou révéler à certains :

- que le tourisme est une affaire de professionnels du secteur privé et non de politiques désignés et /ou non élus;
- que le prix exorbitant du prix du billet d'avion pour se rendre sous nos contrées est un frein lourdement "handicapant" ;
- que l'insuffisance voire la médiocrité des services dus aux touristes ne dépendent que des décideurs locaux ( à titre indicatif : des toilettes dignes de ce nom sur tous les sites touristiques, dans les villes, un vrai réseau de transport, des bureaux de change non exploiteurs... )

Tout cela est réalisable, sans top-réza, sans publicités mensongères... sans reconduire les incompétents qui nous ont amené là où nous sommes.

14.Posté par killbill2 le 11/09/2008 13:17
Devant le secretaire d'etat au tourisme,Ti Pierre Verges va courber le dos et baisser sa culotte quoiqu'il en dise:la Region a trop besoin de l'Etat dans cette affaire!Tout ce cinema(d'ailleurs ,les assises du tourisme se deroulent au cinepalmes)c'est pour tenter de montrer au petit peuple que Ti Pierre n'a pas peur du ministre ou du prefet alors qu'en realité il en est tout autrement!Il va se goinfrer lors des diners avec le ministre et aller voyager en 1ere classe alors qu'on se bat nous pour trouver des places bon marché sur les avions!

15.Posté par floc'h patrick le 11/09/2008 14:07

2. Posté par JAVEL FRANCOIS le 09/09/2008 19:27
On connait la musique du Cartel des Thénardiers locaux nous avons eu droit à votre chanson de la pauvre Cosette... Mais ne vous inquiétez pas, si le fait que des investisseurs puissent venir faire mieux que votre concept dépassé vous effraie, ils viendront tôt ou tard quand même...
Qu'avez vous fait lorsque vous étiez en place à la CCCIR pour défendre le Développement du Tourisme Réunion vous n'avez comme beaucoup de vos amis défendu que vos propres intérêts dans cet ouvrage ô combien pathétique... (...)
Question simple pourquoi ne pas avoir donné (aux hôtels) un caractère créole au début de la création? vos architecte sont ils mauvais ou n'avez vous pas l'âme et le goût Kréol???
Non au lieu de cela, certains ont préféré jouer la carte de la défiscalisation bidon, d'autres ont transformé les hôtels en studios sans parler des chasseurs de primes qui ont usé et abusé des aides divers pour venir au secours du tourisme Réunion.. Alors SVP Arrêtez votre Cirque et ne chercher plus d'excuses les Réunionnais vous ont fait confiance vous les avez trahis
Combien d'investisseurs sont venu pour réaliser une hôtellerie dans les standards de la Zone, pouvez vous nous dire les noms de ceux qui ont tripatouillés le SAR pour faire capoter tout projet pouvant venir contrarier les magouilles et cuisines locales
Pouvez vous nous dire pourquoi des gens comme Georges Michel a préféré quitter la Réunion aprés avoir réaliser un hôtel de charme au Maïdo ? Ou encore sur Saint Paul pourquoi les Éric Boyer, Cassam MOUSSA et Joseph SINIMALE ont ils eu des ennuis lorsqu'ils confondaient certains hôtels de la cote Ouest? aujourd'hui encore certains fait sont restées sans réponse.
Cessez donc vos plaintes et autres jérémiades c?est tout un système économique que vous avez réussi par asphyxié avec les mauvais choix et surtout vos hôtels Bunkers sans Courtoisie, Charme, Caractère, Calme et Cuisine., ou sont vos hôtels de Luxe 5*****de la Réunion vous avez réussi vous et vos amis à tirer le tourisme vers le bas depuis 25ans et vous vous voulez creuser encore... allez y ne vous gènez pas ! ...Mais je crois que pour vous c'est une histoire qui s'achève... tout les mauvais film ont une fin même tragique...
(...)

16.Posté par FCS le 11/09/2008 14:32
On ne peut que se réjouir que la Réunion ait redécouvert ses touristes locaux et que des activités culturelles alliées avec le tourisme profitent à tous. Mais franchement si c'est pour faire "SURVIVRE" les structures hôtelières (expression employée par Mastercard), alors ne parlons pas de véritable dynamique touristique et supprimons l'IRT. La clientèle locale représente un complément, mais ce n'est pas elle qui permettra au secteur tourisme de décoller, de créer des milliers d'emplois pérennes, des instituts de formations, de développer l'activité des commerçants (les boutiques de souvenirs travaillent davantage avec des touristes extérieurs qu'avec des locaux.....)
Inutile de tenter de justifier l'injustifiable. Les compétences ne sont pas là où elles devraient être, l'IRT en est un exemple déconcertant .

17.Posté par FCS le 11/09/2008 14:43

D'accord avec François JAVEL lorsqu'il dit que le développement du tourisme à la Réunion doit se faire avec les Réunionnais, pour les Réunionnais, mais je complète, avec aussi une clientèle extérieure. Monsieur Pierre VERGES, Pt de l'IRT s'exprimait ce matin sur RFO et précisait que des contacts avait été pris avec des investisseurs de CHINE et d'INDE. Avec le coût de la main d'?uvre pratiqué dans ces pays, c'est sûr que les Réunionnais n'auront que des miettes. Les investisseurs français et européens garants d'une certaine éthique sociale ne sont-ils pas dignes d'intérêt ?

18.Posté par killbill2 le 11/09/2008 15:43

J'apprends là que Miss Lauret y bouz encore... en commission permanente du conseil regional, là où il faut être présente pour toucher ses indemnités mais que l'ex miss tourisme ou ce qu'il en reste se fait porter pâle à la mairie du port où elle est censée travailler, ceci en totale complicité avec langenier (moi qui essaie d'avoir un rdv avec elle,elle est en congé longue maladie depuis mars, mois où elle a gagn son baisemen st paul ek bello!!!)!!!
Oté kamarade! L'arzent y manq a nou!

19.Posté par cimendef le 11/09/2008 18:13
Avec Dame Lauret, tout se résumait au tourisme gay, avec son successeur c'est le tourisme chinois !! finalement avoir une seule idée résume parfaitement leur niveau de compétence. En fait notre "cher leader" le camarade Paul et son héritier ne peuvent supporter que l'Etat leur apporte la contradiction. Le développement du tourisme est le cadet de leurs soucis, seul compte l'accaparement des postes dans l'impunité la plus totale. L'arrogance manifestée contre les représentants de l'Etat sont des contre-feux allumés pour masquer le fiasco de la politique régionale dans le tourisme, le transport et en matière économique. La lecture régulière de la Pravda locale montre les signes avant coureurs que le terrain est préparé pour les prochaines élections européennes et régionales. Les Vergès ont horreur d'une seule chose : rendre des comptes. Pour ne pas avoir à le faire quoi de plus simple que de désigner des bouc-émissaires à la vindicte populaire. Jusqu'à quand les Réunionnais se laisseront-ils prendre aux tours de cet illusionniste ?

20.Posté par Basile le 12/09/2008 13:42
Non, les vrais raisons, c'est qu'aux Assises du Tourisme, il n'y a pas assez de sièges pour tout le monde...

D'où ce jeu des chaises musicales !

21.Posté par killbill2 le 12/09/2008 16:14

Je vous disais quoi hier:Ti Pierre a baissé culotte devant un sous secretaire d'Etat!
La Region a trop besoin de l'Etat dans cette affaire et dans tant d'autres où elle a mis des billes: retour à l'envoyeur!
Quelle tristesse de voir Ti Pierre, sourire jaune, accueillir le sous secrétaire d'état avec une veste indienne pour dire qu'il a voyagé(?)!

Pauv'bougr'!
Oté, un jour Réunionnais et Chambre des comptes y va demande a ou notes de frais et tout le bazar: protège out zarrières ou allez marron,ti cimendef!

22.Posté par darkalliance le 15/09/2008 06:45
Les 'Marrons' en Métropole : on les grille en hiver ...

23.Posté par VATEL le 21/09/2008 18:27
le VISA POUR TOUS Y A DES RICHES PARTOUT DANS LE MONDE
POUR LES HOTEL OU LES CHAMBRES DHOTE OU AUTRE MOYEN DEBERGEMENT SE SONT LES TOURISTES QUI DECIDENT LES INFOS SONT SUR INTERNET POUR MOI LE PROBLEM C LE VISA
j'ai eu loccasion de partir au maroc en tourisme a l'aeroport en attendant mon taxi jai fai fais un petit calcul de nombres de passagers en fonction du nombre d'avion j'ai tout de suite compris q'uil sont moins con que nous merci de m'avoir lu

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales