Economie

Assises du Commerce : Un G11 du commerce de l'Outre-mer à la Réunion

La CCIR (Chambre de commerce et d'industrie de la Réunion) accueille en fin de semaine à Saint-Denis les Assises du Commerce de l'Outre-mer. "Un G11 ultra-marin" pour préparer demain. En tout, 11 départements d'Outre-mer seront représentés pour débattre du commerce autour de plusieurs ateliers.


 
Pourquoi des Assises du commerce des DOM ? L'objectif est de souligner les problématiques transversales à l'ensemble des territoires ultra-marins, d'échanger les expériences et d'identifier les pistes d'actions à mener ensemble. Mises en place grâce au concours des collectivités locales, Département et Région, mais également à la mairie de Saint-Denis, ces Assises vont se dérouler du 17 au 18 novembre à la CCIR de Saint-Denis autour de huit ateliers à destination des chefs d'entreprises locales, mais également des délégations de CCI des 11 Départements d'Outre-mer

"Il faut tisser des liens avec les autres départements. Actuellement, nous sommes dans une profonde mutation de l'offre et de la demande à la Réunion, mais également dans les autres départements d'Outre-mer, qui nécessite un accompagnement du commerce, à travers les ateliers mis en place", explique Aziz Amod, de la CCI de la Réunion.

Huit ateliers seront au programme, allant des défis de l'Urbanisme et de l'Aménagement commercial pour nos territoires, à l'esprit client au coeur des activités commerciales, en passant par le E-Commerce, menace ou opportunité ? Deux jours au cours desquels les enjeux et spécifiés des territoires ultra-marins vont être au coeur des débats.

Promouvoir l'image des Départements d'Outre-mer

Des Assises du commerce rendues possibles et organisées par l'Association des CCI d'Outre-mer. "L'ACCIOM (ndlr : Association des CCI d'Outre-mer) a un rôle très important car elle intervient sur la majorité des grands dossiers qui concernent les DOM. Ces Assises vont permettre d'apporter des réponses aux principales problématiques de l'Outre-mer", rappelle Ibrahim Patel, président de la CCIR.

Les grandes questions seront abordées au cours de ces Assises. "Entre les nouvelles formes de vente, les nouvelles enseignes, une problématique de dualité, mutualité et d'approvisionnement, (…) il est nécessaire d'avoir à travers ces ateliers un accompagnement pour suivre l'évolution du commerce", précise Aziz Amod.

Le bilan de ces Assises du Commerce sera utilisé pour promouvoir l'image des départements d'Outre-mer en métropole. "Les Assises sont un point d'étape pour faire remonter les bonnes pratiques et initiatives en matière de pratiques commerciales", conclut Ibrahim Patel.

--------------

Assises du commerce à la CCIR de Saint-Denis: Jeudi et Vendredi 17 et 18 novembre

Renseignements et Ateliers : 02.62 94 20 00 ou sur www.reunion.cci.fr
Lundi 14 Novembre 2011 - 12:24
Lu 2151 fois




1.Posté par CQFD le 14/11/2011 13:32
Le G20 a coûté 28 000 000 d'euros... et ce G11 ???? lollllllll
Pourquoi je n'y crois pas hmm hmmm lollllllll
Alors de gauche à droite: Dindar, Ravate, Chateauvieux, Caillé, Kadji... non c'est pas ça ? oups pardon ;-)

Magouillage à la chambre de commerce, comme à la Région ou dans les Mairies...ça sent le pognon par ici ? (Je peux me tromper naturelement lollllll).

Expliquez nous brièvement ce que ça a donné, ça nous intéresse ;-)

Ah oui 52% de chômeurs à St Joseph ça va changer grâce à ça ?

.........................bip..... bip... allo la Lune ici la CCi lollll on a un problème.................

2.Posté par CQFD le 15/11/2011 15:38
Réunion = 140 000 chomeurs suffira pas de porter la cravate et de boire du Champagne !

Les guys en situation précaire veulent des résultats et vite, si vous êtes pas capable alors démissionnez.

On attend de voir le résultat... pourquoi suis- pessimiste ? Ah oui c'est l'habitude !

3.Posté par Ded le 20/11/2011 07:16
La connerie et la prétention sans limite ...on se fait son G11 ( pour faire comme son maître Sarko?) risible...Pourquoi pas un C( comme connerie)11 ou un I ( comme incompétence) 11 ou un P( comme prétentieux)11
On sait aussi que le gugusse voulait se payer un spectacle gratuit mais que son inculture ,sa bêtise et son hypocrisie ( il a eu peur parce qu'un comédien retirait ses vêtements modernes! peur de voir une zigounette ...ce qui ne risquait pas puisque sous le costume moderne pointait le costume traditionnel) mais bon , on ne se refait pas Brassens le disait en son temps " quand on est con, on est con..."

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales