Faits-divers

Assises/Verbard : Effronterie de Rodolphe Cadet face à la Cour

Les accusés se succèdent à la barre pour expliquer leur rôle dans l'évasion de Juliano Verbard et deux autres détenus, Fabrice et Alexin Michel, de la prison de Domenjod.


Assises/Verbard : Effronterie de Rodolphe Cadet face à la Cour
Rodolphe Cadet :

Son intervention est confuse. Il parle vite, beaucoup, de façon hachée. Lorsqu'il raconte sa mésaventure avec le harnais de sécurité dans l'hélicoptère, la salle ne peut s'empêcher de rire. Il explique qu'arrivé dans l'hélicoptère, il ne trouve pas son arme et décide, pendant un court instant, de braquer l'une des victimes avec ses doigts.
Ce serait lui qui aurait tagué sur la prison du Port : "Assassins, délivrez les innocents" et procédé à divers vols dans le but de rentrer en prison et rejoindre Juliano Verbard.

A l'occasion d'un détail sur le fourgon utilisé pour amener les évadés et leurs complices à l'appartement-refuge, il déclare à la barre que sa mère a forcément aperçu le fourgon… Elle disait le contraire. Lorsque le président lance : "Il y en a des deux qui ment", Rodolphe Cadet répond : "Ben oui, mais on s'en tiendra là". Rires dans la salle.

Un peu plus tard, Rodolphe Cadet déclare : "Il faudrait que je tire des leçons de tout mon passé criminel." Son avocat conseil, le bâtonnier Georges-André Hoarau, intervient alors pour demander à son client de "respecter l'institution", précisant au passage qu'il ne rend pas la tâche de la défense facile…

A quelques mètres, assis sur banc de la partie civile, le pilote se confie discrètement aux journalistes présents à ses côtés : "C'est pitoyable (…) Jamais il ne se rendra compte de la gravité du geste (…) Je suis écoeuré".

Me Morel, avocat de Guillaume Maillot, l'interroge. Rodolphe Cadet explique en vouloir au jeune homme qui aurait chargé Graziella Michel. L'avocat lui fait confirmer qu'il considère Guillaume Maillot comme un "traitre". Des trois braqueurs, Guillaume Maillot est le seul à comparaitre libre. Un mystère tant pour certains accusés que pour les avocat de Jean René Gens et Rodolphe Cadet.

Yolaine Cadet :

Yolaine Cadet, mère de Francis, Clarisse et Rodolphe Cadet, explique être allée faire une randonnées avec ses enfants, ainsi que Guillaume Maillot et Jean René Gens. Elle affirme n'avoir été au courant de rien, et ne pas avoir trouvé bizarre de remonter uniquement avec Fabrice et Clarisse au col des Boeufs et de repartir avec une voiture louée par Jean René Gens. Elle a été interpellée, avec ses deux enfants, au Col des Boeufs en disant ignorer tout de l'évasion.

Elle explique qu'au moment où les gendarmes la contrôlent, elle était "sous pression" à cause des "recherchés". Or, la cour lui rappelle que n'ayant ni radio ni accès aux médias dans le cirque, elle n'aurait pas dû être au courant de l'évasion !
Vendredi 25 Mai 2012 - 16:52
.
Lu 1068 fois




1.Posté par Monte en l(b)''air. le 25/05/2012 17:21
Il convient de savoir que Rodolphe et TOUTE sa famille montaient la garde devant le tabernacle de l'église de la Rivière des pluies , l'église Saint-François-Xavier, tous les jours de la semaine, de 6 H du matin à 6H du soir. Dans la cour des cadets une immense croix glorieuse emportée en 2006 avec la maison après la crue de la rivière des pluies.
Rodolphe est une victime.

2.Posté par depain le 26/05/2012 05:48
et en quoi passer ces journées à rien f.... démontre son innocence?Au moins le tabernacle était bien gardé!A moins que c'était de l'ironie

3.Posté par delatoure le 28/03/2014 02:57 (depuis mobile)
je suis un cousin des germain d Cadet . ils ont tjrs ete des fervants catholiques avant de rentrer dans cette secte qui les a trompe c est choquant et tres triste .Rodolphe est le plus courageux et le plus virile c est tout sauf un voyoux! Jen v

4.Posté par delatoure le 28/03/2014 03:27 (depuis mobile)
eh donc en tant que fervants catholiques ils se sont quandmeme laisser pieges dans cette sorte de secte .Rodlphe n a jamais ete un violent ou delincant ! Depuis il a ouvert ls yeux et compris qui etait rellment cet individu de gourou n ! C triste d

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales