Faits-divers

Assises: Les deux accusés se rejettent la responsabilité de la mort de l'ex-légionnaire

La Cour tente de faire la lumière sur les évènements de la nuit du 22 au 23 Janvier 2011, en retraçant la chronologie des évènements qui ont entrainé la mort de Christian Haemers. Ce lundi après-midi, le médecin légiste a apporté des précisions sur la cause exacte de la mort de l’ancien légionnaire de 52 ans.


"J’ai pu observer deux coups portés dans la région frontale gauche, qui ont très probablement entrainé la chute de la victime", explique le médecin légiste appelé à témoigner. Une certitude: le trauma crânien a ensuite causé la mort cérébrale. L’expert explique également la "difficulté de se déplacer après avoir reçu un tel choc", et soutient la thèse d’un "décès rapide" à la suite de ce type de lésions.

Des précisions qui viennent corroborer la version des faits donnée par Thierry dit "le Malgache", l’ami de Christian Haemers présent avec lui le soir de l’agression.

Entre les témoignages des deux accusés, les versions diffèrent.

De retour de soirée, les deux scootéristes: Dimitri B. et Guillame B. (conducteur) tombent sur Christian et Thierry, visiblement en état d’ébriété, dans le quartier du Chaudron. C’est là que les versions diffèrent. Guillaume B. affirme être resté au guidon de son scooter et avoir assisté à la scène, quand Dimitri B. assure que son dalon aurait poussé le "zoreil". Quoi qu’il en soit, un coup de pied est apparemment porté dans la partie haute du corps de la victime. Au visage selon Guillaume B., au niveau du torse selon Dimitri B.

Sonné par le choc, l’ancien légionnaire aurait lourdement chuté vers l’arrière. "J’ai entendu un gros choc", confirme d’ailleurs Guillaume B. Ce dernier affirme également avoir observé du "sang sur l’oreille gauche" de la victime, avant même l’agression. Détail dans lequel s’engouffre la défense pour justifier un coup antérieur à l’agression.

Les deux anciens dalons se confrontent aujourd’hui et Guillaume B. affirme que son passager avait la ferme intention d’aller "frapper le monsieur".

"Je lui ai juste donné un coup de pied parce qu’il me parlait mal", se justifie Dimitri B.

Racket ayant mal tourné, tentative de porter secours aux deux hommes alcoolisés, toutes les versions sont confrontées et mises à l’épreuve. Demain, dernier jour d’audience, les avocats tenteront de faire la lumière sur les détails de l’enquête.
Lundi 14 Septembre 2015 - 18:41
Laurence Gilibert
Lu 1382 fois




1.Posté par ALAIN DIMITRI le 14/09/2015 19:59
la peine de mort tout simplement

2.Posté par edmond demon le 14/09/2015 20:18 (depuis mobile)
tout a fait alain.

3.Posté par Un le 14/09/2015 22:07
Il faut réinstaurer le bagne pour de tels individus car la perpétuité actuelle sera trop bien pour de tels criminels sans foi ni loi.

4.Posté par Gloseur sensE le 15/09/2015 00:54
« Tu ne tueras point. » La Sainte Bible, Exode 20,13
En terme militaire, lorsqu'une victime civile est tuée par un militaire, généralement il s'agirait pour l'armée d'une bavure, d'un accident ou d'une opération, et il y aurait une impunité de l'acte commis.
En terme civil et pénal, lorsque quiconque est tué, il s'agit d'un crime, d'un homicide involontaire ou volontaire, et il y aurait une condamnation carcérale pouvant aller jusqu'à la perpétuité.
Etant précisé aussi qu'un crime reste un crime et une victime demeure une victime, quelque soit le lieu ou le temps (guerre ou paix).

5.Posté par babar run le 15/09/2015 07:09
foute ça au trou pour perpette....2 kaniards....comme si zote i connais kossa i veut dire "responsabilité"....

Ca ne sert a rien de leur couper la tété....ELLE EST VIDE !!!

AU TROU !

6.Posté par vanille le 15/09/2015 09:42
S'ils sont reconnus responsables, direction la Légion Etrangère pour 10 ans avec interdiction de revenir à la Run. Ca aura le mérite de leur apprendre à vivre et ça fera deux parasites de moins ici.

7.Posté par Alwatani le 15/09/2015 09:51
Pourrait-on connaître les noms de ces "courageux héros" qui se sont acharnés à trois sur un seul homme, en outre en état d'ébriété et plus âgé qu'eux. ?
La lie de l'Humanité...Pouah !!!

8.Posté par Gloseur sensE le 15/09/2015 14:58
L'objectif d'une peine pénale est aussi de permettre à terme, la réintégration du condamné dans notre société civile et civilisée.
Pour permettre cela, il existe, en autres, des oeuvres chrétiennes qui agissent pour le salut des âmes, et qui leur apprennent les principes bibliques, civils, civilisés, fraternels, pacifiques et non-violents.
Des chrétiens aident ainsi toute personne dépendante de la violence à être libérée.
Plusieurs anciens criminels ou militaires sont ainsi libérés de leur addiction à la violence et à d'autres mauvaises choses encore, et sont devenus de bons civils remplis d'amour pour leur prochain.

Hélas, il est vrai aussi qu'historiquement des criminels comme, par exemple, des criminels nazis, changeaient de vie, d'identité et de nationalité, en intégrant à l'étranger des sectes armées, occultes, ésotériques. Ce qui explique la difficulté pour retrouver lesdits criminels, qui en plus bénéficient d'une haute protection.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 09:45 Saint-Louis: Un conducteur heurté par un bus

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales