Faits-divers

Assises : L'accusé en avait assez de se faire voler ses cabris et ses poules...


Assises : L'accusé en avait assez de se faire voler ses cabris et ses poules...
Depuis ce matin, le bâtonnier Georges-André Hoarau a en charge un dossier sensible compte tenu de l’actualité. Son client Cédric Lauret répond de violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner, pour avoir poursuivi ses voleurs et percuté l’un d’entre qui s’enfuyait en scooter.

Le corps de  Christophe Virama a été retrouvé  le 23 avril 2011 vers 6h30 du matin par un cycliste, au niveau du rond-point du Gol à proximité de son scooter. Ayant d’abord cru à un accident de la circulation, le corps a été inhumé. Des rumeurs ont amené les forces de l’ordre à reprendre l’enquête sur ce qui semblait être un homicide.

Dans les faits, la victime, Christophe Virama ainsi que 3 complices se sont rendu sur le domaine de Cédric Lauret dans l’intention de le voler. Celui-ci, propriétaire de cabris, de poules et… de zamal, était la cible des bandits. L’homme rasta aurait, selon les 4 malfaiteurs, tiré sur eux, blessant même l’un d’eux, puis les aurait poursuivis dans un véhicule Citroën Berlingot blanc. Selon eux, il n'était pas seul dans le véhicule puisqu’un autre individu tirait. Si trois d’entre eux ont réussi à s’échapper, le dernier scootériste, Christophe Virama a été heurté par le véhicule.

Pris de panique, l’accusé a expliqué ce matin devant la cour qu’il avait déplacé le corps afin que la famille de celui-ci puisse faire une veillée mais aussi le deuil de leur défunt. Le bâtonnier a d’ailleurs souligné que contrairement à ce que laissait supposer le procureur sur le manque d’empathie de son client pour la famille de la victime, Cédric aurait jeté le corps au gouffre s’il avait voulu le faire disparaitre.

Dès lors, l’ensemble de la famille de l’accusé a pris part à ce terrible secret, essayant de dissimuler les preuves (désossement de la voiture) et ils seront entendus ultérieurement par le tribunal correctionnel de Saint Pierre pour obstacle à la manifestation de la vérité.

Les complices du vol n’ont pas été inquiétés pour ce délit bien qu’ayant reconnu les faits. Cités à comparaître par l’accusation comme témoins à charges (ceci explique peut-être cela), ils ne se sont pas présentés ce matin. Un mandat d’amener a été délivré et seul un des "dalons" de Christophe Virama a été amené à la cour d’assises de Saint-Denis.

La journée de demain sera consacrée à l’audition des nombreux témoins. Notamment pour démontrer l’esprit pacifiste des "rasta man" auxquels appartient l’accusé, décrit comme un gentil marmaille.

 Le verdict est attendu vendredi dans la journée. Cédric Lauret, détenu depuis 2011, encours 20 ans de réclusion criminelle.

Le bâtonnier Georges-André Hoarau plaidera certainement l’acquittement, en mettant en avant que Cédric Lauret ne voulait que protéger ses biens et interpeller ses voleurs. Selon lui, son client aurait juste voulu "serrer" le scooter pour qu’il s’arrête et qu’il s’explique. Le scooter aurait accéléré, provoquant la collision. Il ne portait pas de casque et serait mort sur le coup selon les légistes.

Une plaidoirie qui pourrait rencontrer un certain écho de la part d'un jury populaire au moment où l'actualité regorge de faits d'auto-défense comme dans l'affaire du bijoutier de Nice ou du voleur d'oignons de la Saline les Hauts.
Mercredi 2 Octobre 2013 - 21:25
Emmanuelle Bouveret
Lu 1351 fois




1.Posté par môvélang le 02/10/2013 22:34
voler cabris, voler poules, maintenant qu'il est mort,il peut même l'accuser d'avoir voler des bijoux, il ne démentira pas. Lauret n'a pas jeté le corps dans un ravin, mais non, il a préférer le déposer là où il pensais qu'il habitait et il l'a laissé en pensant qu'il dormait

2.Posté par Justice le 03/10/2013 05:47
Un voleur en moins sur nos terres, ce n'est pas moi qui vas me plaindre...

3.Posté par audrey le 04/10/2013 17:10
tu defends tes biens, et c'est toi qui est en tole apres, bravo la justice!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 09:56 Un homme chute en bas de la Rivière des Remparts

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales