Faits-divers

Assises : Condamné à la même peine pour avoir frappé mortellement son voisin


Assises : Condamné à la même peine pour avoir frappé mortellement son voisin
Hier, à la cour d'assises d'appel de la Réunion, Djimmy Lampla se trouvait dans le box des accusés. Ce Martiniquais de 52 ans avait été condamné par la cour criminelle de Mayotte à cinq années d'emprisonnement en première instance.

En octobre 2006, Djimmy Lampla part avec un collègue à Mamoudzou à Mayotte pour des démarches administratives. Au moment du repas, ils ont déjà bu dans un camion bar, ils continuent en mangeant, puis s'arrêtent en route pour reboire. Il arrive chez lui à Chiconi, se dispute avec un voisin avant de garer volontairement sa voiture devant sa sortie. Arrivé chez lui, sa femme veut récupérer la voiture, une nouvelle dispute éclate. Elle finit par ramener la voiture.

Plus tard dans la soirée,Djimmy Lampla veut reprendre la voiture mais sa concubine refuse. La situation se dégrade et plusieurs voisins arrivent. L'un d'eux s'interpose pour essayer de calmer Djimmy Lampla. Fou furieux, il finit par donner un coup de poing à l'homme qui tombe, sa tête heurtant violemment le trottoir. Il décèdera d'une hémorragie sept jours plus tard à Mamoudzou.

Malgré les efforts de son avocat, Me Djalil Gangate, qui remplace Me Said Larifou bloqué aux Comores, les jurés n'ont pas été convaincus et ont confirmé la peine de première instance. Djimmy Lampla a été condamné à cinq années d’emprisonnement. Depuis hier soir, il dort à la prison de Domenjod.
Samedi 19 Juin 2010 - 09:22
Melanie Roddier
Lu 1677 fois




1.Posté par Ginette le 23/06/2010 00:43
Cela devient grotesque de voir reproduit des "informations" fausses issues uniquement des propos de la Défense. Quand ferez vous votre boulot de journaliste et avant de publier des mensonges allez vérifier ce que vous publiez. Vous parlez de coup violent. et pourquoi l'autoposie ne révèle aucune trace de violence? Pourquoi vous ingnorez le rôle non négligeable de l'hôpital de Mamoudzou qui n'a pas pris la mesure de l'état de monsieur Pee et transféré celui-ci à la Réunion. Là aussi les conclusions de l'expertise sont que ce n'est pas la chute de Monsieur Pee qui a entrainé son décès mais bien la non prise en charge médical correcte de celui-ci. Quand on lit les monstruosités perpétrées par vos compatriotes et collègues on peut se poser la question de savoir pourquoi vous vous acharnez et cautionnez un procès qui s'est déroulé de manière très subjective et passionnelle. On peut se demander si toutes vos publications avant le procès n'ont pas eu l'effet recherché : conditionner les jurès et favoriser un verdict, on ne peut pas nier la vitesse d'exécutuion, on pourrait même dire un procès bâclé, comme si on voulait clore la bouche de certains témoins, empécher que les faits réels soient évoqués. Ce qui a été le cas. Il manquait des témoins capitaux cherchez à savoir pourquoi et qui et au moins soyer honnête et donnez aussi la parole à " l'accusé". Il faut retenir une seule chose M.Lampla n'est pas l'agresseur dans cette histoire mais l'agressé, il a réagi à une attaque de M.Pee qui s'est immiscé dans une querelle domestique. Il n'a jamais été appelé à l'aide. La compagne de M.Lampla n'a pas sollicité son aide. POurquoi ne voulez vous pas parlez de fatalité, d'accident au lieu à tout prix vouloir faire passer M.Lampla pour un asssassin ,ayant agit de manière volontaire, prémédité et délibéré. C'EST MALHONNETE ET CE N'EST PAS CELA QUE L'ON ATTEND DE VOTRE PROFESSION - JE SAIS QUE VOUS NE PUBLIEREZ PAS CAR DEPUIS LE DEBUT DE CETTE AFFAIRE NOUS SOMMES CONSCIENTS EN MARTINIQUE DE L'ATTITUDE PARTISANE ET SECTAIRE.
lors de ces assises il y a eu des affaires plus monstrueuses comme ce pédo-psychiatre qui est tout fier de ses actes que lui ne reconnait pas et il est angélisé. Tout comme cette remise de peine de 8 ans pour une tentative de meurtre avéré et il y a même des confrères à vous qui qualifient de justice rendue. De qui on se moque? On est en droit de se demander s'il n'y a pas une bonne couche de réglement de compte avec M.Larifou à travers M.Lampla parce qu'il avait osé enlever celui-ci des griffes "d'une cour de notables" de Mayotte, espérant que la Cour Réunionnaise serait plus impartiale. Quel utopie!!!!

2.Posté par Ginette le 23/06/2010 17:36
Bonjour j'essaye dans ma vie d'être juste et je vous remercie, même si j'ai douté de la publication de ma réaction, je peux constater que tous les médias réunionnais ne sont pas identiques et qu'il n'est pas tolérant de mettre tout le monde dans le même "sac".
M'avoir permis de réagir montre que vous ne muselez pas l'information comme d'autre et que vous permettez à toutes les parties de s'exprimer. Et cela est. appréciable!!!
Il faut rendre César ce qui appartient à César et j'apprécie à sa juste valeur.
Heureuse de constater également qu'aucun des autres organes de presse n'ont repris une photo indécente, ignoble, ignorant le respect de la dignité humaine, publiée sur un autre site, que je ne nommerai pas. A ma connaissance, même floutée un photo (surtout quand cela est mal fait: volontaire ou pas????) ne doit pas être publiée quand elle présente une personne entravée. Jusqu'au bout on aura voulu lui faire la peau. Car non content de se réjouir de son incarcération, il fallait le dénigrer et comme je disais le dans ma première réaction le, présenter comme un DANGEREUX CRIMINEL .Heureusement que la peine de mort est abolie en France, car qui sait quelle peine aurait été infligée à Monsieur Lampla.
Je vous remercie de m'avoir permis de rétablir au moins un fait non négligeable, même si cela ne sert à rien, que Monsieur n'a aucunement agi avec préméditation et volontairement.
MAIS QU'IL S'AGIT BIEN D'UN ACCIDENT, ACCIDENT AVEC UN ABOUTISSEMENT MALHEUREUX,DOULOUREUX POUR TOUS. MAILS MONSIEUR LAMPLA N'A A FAIT QUE REAGIR. REAGIR !!!! I IL A ETE AGRESSE ET S'EST SENTI MENACE. ON PEUT AU MOINS LUI ACCORDER CE CREDIT. AU MOINS QUE L'ADMETTE CELA ET QUE LES JURES AURAIENT PU, AURAIENT DU PRENDRE EN COMPTE CELA. TOUT COMME LES CONCLUSIONS DU RAPPORT D'AUTOPSIE NE FAISANT APPARAITRE AUCUNE TRACE DE VIOLENCE ET SURTOUT FAISANT RESSORTIR QUE CE N'EST PAS LA CHUTE DE M.PEE QUI A CAUSE SON DECES.
ON PEUT SE POSER LA QUESTION DE SAVOIR POURQUOI NI L'HOPIAL NI LA FAMILLE DE LA VICTIME N'ONT JUGE UTILE DE RAPATRIER M.PEE VERS LA REUNION? VERS UN ETABLISSEMENT HOSPITALIER PLUS COMPETENT, CAPABLE D'ADMINISTRER LES SOINS ADEQUATS A L'ETAT DE SANTE DE M.PEE.
Je vous prie d'accepter mes très remerciements pour votre professionnalisme et m'avoir permis de m'exprimer; de permettre aux amis Martiniquais de porter des précisions.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales