Faits-divers

Assises : Aucune preuve matérielle contre les home-jackeurs présumés


Assises : Aucune preuve matérielle contre les home-jackeurs présumés
Le deuxième procès en assises de la session a démarré hier. Deux bénédictins sont accusés d'un home-jacking dans le quartier de la Confiance, à Saint-Benoît, en janvier 2008, relate la presse du jour dans ses colonnes.
Trois individus s'introduisent chez un couple de commerçants et leur fille afin de leur soutirer la recette du magasin. Ils les agressent violemment pour un butin de 1.600 euros, des cartouches de cigarettes et des cartes téléphoniques.

C'est sur dénonciation et en partie sa réputation que Jean-Gaël Dalleau est interpellé. Il est connu des services de police et est réputé pour ses nombreux vols. Son complice présumé se sachant recherché, il se rend de lui-même à la police. Quant au troisième cambrioleur, aucune trace, pas même une piste.

Depuis le début et hier encore dans le box des accusés, les deux dalons de 26 ans clament leur innocence. Et aucune preuve matérielle ne joue contre eux, hormis quelques recharges téléphoniques retrouvées chez Jean-Gaël Dalleau. La victime (la femme seulement puisque son mari est mort depuis) ne les reconnaît pas formellement et les principales accusatrices sont par conséquent... les ex-concubines des accusés. Toutes les deux ont, pas avec la même conviction, confirmé leur déclaration : elles pensent leurs ex-compagnons coupables.

Plaidoiries et verdict aujourd'hui.
Vendredi 23 Avril 2010 - 10:45
Benjamin Postaire
Lu 1432 fois



Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:53 Le CROSS évacue un marin philippin par hélicoptère

Vendredi 2 Décembre 2016 - 10:51 St-Louis: Collision entre un bus et une voiture

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales