Faits-divers

Assises : 10 ans de réclusion criminelle pour avoir violé sa fille

Hier, les jurés de la cour d'assises ont condamné un père à 10 ans de réclusion criminelle pour le viol de sa fille. Arrivé libre à la cour d'assises, il a été écroué à Domenjod.


Assises : 10 ans de réclusion criminelle pour avoir violé sa fille
Deux jours de procès où le père de famille a clamé son innocence face aux accusations de sa fille. Mais les jurés auront mis une heure pour le déclarer coupable de viols. 10 ans de réclusion criminelle comme le réclamait l'avocat général.

Dénoncés par lettre anonyme, les faits remontent à 2009. L'homme âgé d'une quarantaine d'années est accusé de viols par sa fille mineure à l'époque et aujourd'hui âgée de 17 ans. Des faits qui se sont produits au domicile familial situé à la Saline.

L'homme a été conduit à la prison de Domenjod et a immédiatement annoncé son intention de faire appel de cette condamnation.
Samedi 18 Octobre 2014 - 08:59
.
Lu 1582 fois




1.Posté par posez-vous la question le 18/10/2014 12:48
10 ans pour avoir violé sa fille c'est cadeau et en plus il veux faire appel , j'espère qu'il va en prendre plus , et qu'une fois en prison les collègues de cellule vont lui montré qu'un viole ça se soigne pas que se sois physiquement ou psychologiquement

2.Posté par Une réponse le 19/10/2014 11:46
#1. La vengeance ne règlera en rien la souffrance de sa fille... La vengeance centre l'attention sur le coupable en écartant (encore) la victime qui se sentira d'autant plus incomprise. Dans ce genre d'histoire sordide, l'attention doit être focalisée sur les besoins de la victime. Je dis bien SES besoins, et non pas ce qu'on imagine qu'elle a besoin.

Et pour info, les professionnels de la santé formés à ces violences peuvent prendre en charge efficacement les victimes et les auteurs de viols.

Bon courage à la victime.

3.Posté par Condamné SANS preuves, ça fait peur ! le 19/10/2014 12:07
Je ne me prononcerai pas sur la culpabilité ou non de cet homme, je ne suis pas Mme Soleil.

Je suis en revanche étonné de la prise en compte de pleurs comme un élément probant de preuve de culpabilité du père.

On connaît parfaitement les pleurs de ces comédiennes venues se venger d'un parent ou d'un voisin ou d'un ami.

Parfois, c'est la mère qui commandite à sa ou ses filles la dénonciation calomnieuse.

Comme dans d'autres procès de ce genre, les "victimes" portent plainte plusieurs années plus tard, sans aucune preuve.

C'est quoi cette dénonciation "anonyme" par lettre ?

Et les plaignantes faisaient-elle la bise chaque soir à leur père violeur avant de s'endormir tranquillement ?

Dînaient-elles de bon gré pendant des années avec leur violeur à leur côté ?

Allaient-elles en promenade ou au cinéma avec lui ?

Et la mère qui n'a rien demandé comme explications à ses filles après réception du courrier anonyme ?

Et c'est quoi l'intime conviction ?

Combien d'innocents envoyés à l'échafaud par l'intime conviction des jurés ?

Combien de condamnés à mort par intime conviction et restés des années dans le couloir de la mort ont finalement été innocentés grâce à l'ADN ?

Enfin, est-il préférable qu'un coupable soit en liberté ou un innocent en prison ?

4.Posté par pere Plexe le 19/10/2014 14:08
17 ans elle est TJRS mineure !

post2 t es un specialiste en foot aussi ? un footix ?
tu px faire l equipe de france stp ?

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 08:38 La comptable escroc détourne plus de 700.000 euros

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales