Politique

Assemblée unique, acte II : Où sont les élus ?

Les élus de droite ont annoncé tout à l’heure qu’ils ne participeraient pas non plus à la discussion qui a débuté vers 14h au Conseil général. Ils ne sont pas les seuls à ne pas prendre part à l’assemblée plénière décidée par Paul Vergès, président de la Région Réunion, et Nassimah Dindar, présidente du Département.


Assemblée unique, acte II : Où sont les élus ?
Premier constat. Ce sont les conseillers régionaux de l’Alliance qui sont toujours les plus nombreux cet après-midi au Conseil général, alors que le nombre de conseillers généraux a encore baissé par rapport à ce matin.

S’il est vrai que cette période de vacances explique sans doute en partie cette défection des élus des deux assemblées locales, les autres raisons de ces nombreuses absences font se poser plusieurs questions.

Des discussions utiles ?

Première question : Paul Vergès et Nassimah Dindar ont-ils été vraiment inspirés d’organiser cette discussion informelle, préalable à l’avis que les deux assemblées doivent donner sur la conclusion des États généraux?

Pour l’heure, ce qui va devenir un avis ressemble plus à de bonnes intentions, comme ce matin au Conseil régional. Dans son intervention, Wilfrid Bertile, auteur d’un discours de qualité sur l’identité, semblait même hors sujet.

Marie-Pierre Hoareau et Maya Césari, deux conseillères régionales, ont affiné des stratégies pour le transport et l’innovation. Ce sont encore des pistes de travail qu’il faut ajouter à ce qui a été retenu des États généraux.

Deux assemblées opposées


Deuxième question : La double position très tranchée au sein des deux assemblées ne va-t-elle pas augmenter les difficultés à parvenir à la mise en place d'un projet unanime et solidaire ?

Troisième question : Qu'est-ce que cette journée de consultation a réellement apporté au débat et à la conclusion des États généraux ?

L'assemblée plénière de la Région Réunion du 21 août apportera sans doute des éléments de réponse.
Jeudi 30 Juillet 2009 - 16:19
Jismy Ramoudou
Lu 871 fois




1.Posté par Ti-Louis le 31/07/2009 08:56
Encore bravo les artistes !

Voilà des États généraux décidés par le Président ... de la Région ? non, de la République. Et que voit-on ? les membres de la majorité présidentielle sonnent le sauve qui peut sous de fumeux prétextes ! En réalité, il faut savoir qu’ils n’ont pas travaillé lors des séances privées puis publiques de ces États Généraux mis en place par leur patron.

Ils étaient secs, pas une seule proposition cohérente. RIEN ! et ils craignaient que cela ne se remarque dans le débat. Alors le génie du Tampon a décidé d’organiser la fuite générale par peur de l’Assemblée Unique.

C’est trop drôle car, si Assemblée unique il devait y avoir un jour, ce sera l’oeuvre de Virapoullé.
Souvenons-nous, quand la Constitution a été révisée, Virapoullé a fait adopter une disposition : La Réunion suivrait le droit commun hexagonal et ne pourrait pas, comme les Antilles-Guyane, décider de son sort institutionnel. Or, voilà-t-y pas que le mentor de Sarkozy-jeune, Ed. Balladur, propose de doter les départements et régions d’une assemblée unique. Du fait de l’amendement Virapoullé, nous voilà donc condamnés à l’assemblée unique si elle est décidée pour la France hexagonale ! Et le "verrou constitutionnel" imaginé par Virapoullé nous interdit de choisir ! Assemblée unique en France = assemblée unique à La Réunion.

Il a l’air malin notre stratège politique ? non ? Rien d’étonnant que son élève tamponnais ait choisi la tactique dérisoire de la chaise vide. Aussi vide que la gibecière de leurs idées pour tracer un avenir pour La Réunion !

Encore bravo les artistes ! (Ti-Louis)

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales