Politique

Assemblée nationale: Huguette Bello pour une "véritable continuité territoriale"

Après avoir interpellé le ministre de l'Economie Emmanuel Macron sur le très haut débit à La Réunion, la députée Huguette Bello a consacré son intervention en Assemblée nationale mercredi à une "véritable continuité territoriale":


"Du fait de son aspect multiforme, ce texte est une invitation à l’ajout de dispositions nouvelles et diverses. Pour ma part, dans une démarche inverse, je consacrerai mon intervention à la deuxième section, celle qui porte sur la continuité territoriale.

Plus de cinquante ans après sa création, après deux changements de dénomination et après que ses missions ont été plusieurs fois redéfinies, l’agence de l’Outre-mer pour la mobilité, Ladom, s’apprête à changer de statut. Créé en 1961 sous la forme d’une société d’État, cet opérateur va devenir un établissement public administratif, ce qui le mettra en adéquation avec les missions de service public qu’il assure.

Au moment où cet organisme va connaître une évolution statutaire importante (j’y reviendrai de façon plus précise au moment de l’examen des articles), il paraît important d’assortir cette transformation d’une réflexion sur les conditions dans lesquelles s’organisent les déplacements entre les Outre-mer et l’Hexagone. Ce sujet ne relève d’ailleurs pas des seuls Outre mers, ne serait-ce que parce qu’après New-York et Montréal, ces liaisons font partie des cinq plus importants long-courriers français.

Depuis la révision à la baisse, il y a quelque mois, du dispositif d’aide à la continuité territoriale, la question de la mobilité, et plus généralement du désenclavement aérien, occupe le devant de la scène, particulièrement à la Réunion.

Dans aucune autre région d’Outre-mer, le débat n’est aussi vif. L’absence d’étude d’impact préalable n’a permis ni d’évaluer avec précision toutes les conséquences de la réforme pour chacun des territoires, ni de mieux cibler les nouveaux critères.

À ce jour, moins de 2% de la dotation de cinq millions allouée à la Réunion pour l’année 2015 a été utilisée et le nombre de bons délivrés par LADOM est passé de 16 000 l’an dernier à 252.  En fait, depuis la réforme, l’aide à la continuité territoriale n’est quasiment plus financée par l’Etat mais par les Réunionnais eux-mêmes, à travers un dispositif que la Région Réunion a choisi de mettre en place au détriment d’autres actions qui, elles, relèvent de sa seule compétence.

La question du désenclavement aérien est sans aucun doute plus sensible à la Réunion.
En raison, d’abord, non seulement de tarifs plus élevés, mais aussi d’une saisonnalité des prix encore plus marquée et que n’explique pas le seul critère de la distance. Selon les spécialistes, il faut aussi tenir compte de la moindre productivité des avions sur la desserte réunionnaise. La plupart des vols étant effectués la nuit, les appareils font un aller-retour tous les deux jours au lieu de repartir immédiatement comme aux Antilles.

Il y a aussi le fait que les Réunionnais sont les plus nombreux à n’avoir jamais quitté leur île : 26 % contre 13% pour les Martiniquais. Et vous êtes particulièrement bien placée, Mme la Ministre, pour confirmer que la réalité de la migration présente, elle aussi, des traits différents selon qu’il s’agit des Antilles ou de la Réunion. Que, par exemple, pour les migrants réunionnais, les retours périodiques sont encore plus difficiles car, moins présents dans la Fonction publique, ils sont moins nombreux à bénéficier des congés bonifiés.

Il faudrait également mentionner, pour bien prendre la mesure de la situation, ce coefficient de périphéricité, certes calculé pour le transport maritime, mais qui révèle qu’en temps de trajet réel, la Réunion est cinq fois plus éloignée qu’elle ne l’est géographiquement de l’espace européen et que, de toutes les RUP, elle est la moins bien desservie.

Loin de moi de méconnaître les arrière-pensées politiciennes qui prospèrent autour de la continuité territoriale. Mais il est évident que le désenclavement aérien de la Réunion demande, lui aussi, une approche modernisée et adaptée aux nouveaux enjeux dictés par la mondialisation. Un véritable désenclavement exige des solutions durables avec des tarifs accessibles à tous, à l’opposé des onéreux remèdes à court-terme et en trompe l’œil aujourd’hui proposés.

Un grand travail de clarification et de transparence est devenu indispensable : sur la formation des prix, sur la surcharge transporteur, sur l’impact du carburant et sur l’influence des aides elles-mêmes sur les tarifs.

De même, il n’est plus possible de passer sous silence l’incompatibilité entre les règles commerciales internationales qui régissent cette desserte et son caractère éminemment social. Notre desserte aérienne ne doit plus être le lieu où le principe d’égalité se heurte au dogme de la concurrence libre et non faussée qui inspire les politiques européennes. L’égalité réelle est aussi à ce prix.

L’urgence d’une vraie réforme saute aux yeux. Elle devra permettre l’avènement d’une ligne "Réunion-Paris" qui concilie appartenance géographique et statut politique.

Le principe de continuité territoriale, dont l’application la plus accomplie se rencontre en Corse, n’est ni une variable d’ajustement budgétaire ni le lieu de surenchères politiciennes. Puisse Ladom, dans sa nouvelle formule, participer au désenclavement, et donc au développement, de la Réunion."
Samedi 18 Juillet 2015 - 10:16
Lu 2445 fois




1.Posté par GIRONDIN le 18/07/2015 11:23 (depuis mobile)
..solutions durables avec des tarifs accessibles à tous, à l’opposé des onéreux remèdes à court-terme et en trompe l’œil aujourd’hui proposés. .

Vous avez raison Madame.

Et ne pas oublier le fret aérien!

2.Posté par Pffff le 18/07/2015 11:36
y voit que les élections y arrivent ..
politique politicienne !!!

Le gouvernement a voulu n'en faire qu'à sa tête, normal que LADOM n'est pas aussi utilisé !!!

3.Posté par guêpe le 18/07/2015 11:38
La guêpe est de sortie ... elle veut faire de la récup politique par rapport à la continuité territoriale !!

4.Posté par ALEROUL le 18/07/2015 12:30
ça mange pas de pain et ça défonce des portes ouvertes par lesquelles, hélas, s'engouffrent les zournaliss koméla !

5.Posté par Julien le 18/07/2015 12:34
Sans vouloir faire la mauvaise langue quant aux commentaires sur la personne de Mme Bello. Je vous invite à écouter ses interventions sur le fond à l'assemblée nationale et de les comparer au silence des autres députés voire d'interventions superficielles.

6.Posté par Di A li le 18/07/2015 12:40
@guepe post 3

et Didier Robert il ne fait pas de la récupération lui avec cette continuité territoriale ?
depuis2015 , dejà plus de 31 millions dans ce dispositif , entièrement en fond propre.
a mwin y paye pou lé zot ? normal ça alors que je n'ai pas droit

7.Posté par Zazaquel le 18/07/2015 13:16 (depuis mobile)
Mme Bello n''''a pas voté en faveur de la continuité suite à l amendent de Didier robert au sénat.
Elle n''''était pas présente pour défendre la continuité a la manif Liberte Egalite Continuité.
Aujourd''''hui c''''est elle qui en fait son cheval de bataille.

8.Posté par zorbec le 18/07/2015 13:17
Près de 40 ans après l'émergence du problème - posé à l'époque par le Dr Gilbert Gérard avec Echanges Sans Frontières - la question n'a pas évolué d'un pied (mesure d'altitude aérienne). Prix des billets exorbitants, situation quasi monopolistique, saisonnalité juteuse pour les compagnies : on retrouve aujourd'hui les mêmes débats. A croire que pour la desserte aérienne de l'île, tout est figé, alors même que tout bouge dans le monde...

9.Posté par noe le 18/07/2015 13:26
Elle commence à bosser en demandant n'importe quoi au gouvernement ...
Les régionales approchent ... plus que quelques jours !
Vive Bello !

10.Posté par PLR LPA même combat le 18/07/2015 13:30
La récup la récup la récup


11.Posté par élection y arrive le 18/07/2015 14:05
Bizarre quand même que la guêpe ne pense que maintenant que la continuité territoriale est importante !!!

D'autant plus u'elle le dit bien dans son intervention que cela fait 50 ans que ça existe ....
Depuis combien de temps faites-vous de la politique Mme Bello, au moins 20 ans ... il vous a fallu tout ce temps pour vous en rendre compte !!!

Ah ben oui, j'ai oublié que les élections régionales arrivaient à grand pas et que vous étiez candidate !!!

12.Posté par @ poste 6 le 18/07/2015 14:08
La différence avec Didier Robert, c'est qu'il se bat pour ce dispositif depuis qu'il a pris l'investiture de la Présidence de la Région ...
Et quand le gouvernement a décidé de couper les subventions pour la continuité, elle était où le Labello.
Je ne me rapelle pas l'avoir entendu sur le sujet .... donc là, OUI pour elle c'est de la récupération politique !!!!

13.Posté par @ poste 6 le 18/07/2015 14:10
Mwen aussi mi paye z'impots .. donc pou les autres !!
Et si mi coné que grâce à ça, néna des gens qui pourront en bénéficier ...
eh ben franchement, mwen lé content pou zot ...
Et au moins, mi coné que mon argent y peut rendre les zot heureux !!!!


14.Posté par KLD le 18/07/2015 14:15
je plussoie à julien et girondin ! et à post 6 aussi, scandaleux sur la forme et le fond avec une continuité territoriale annuelle pour "le plaisir" avec un financement sur nos impots locaux . Que le financement se fasse pour la santé , la formation et le sport , d'acccord , mais pour le plaisir , il y a d'autres priorité localement sauf à travailler pour tous sur le prix des billets.

15.Posté par DANORD le 18/07/2015 14:36
Qu'est-ce qu'elle raconte dit de la continuité territoriale ?

BELLO , communiste dans l'âme est dépité depuis belle lurette où est son bilan .

Les régionales2015 donnent de l'appétit

BELLO/ Annette 2 clowns pour l'été austral ...

16.Posté par pascal le 18/07/2015 16:22
l'assimilation a gagné et a colonisé les esprits

même la communiste Huguette Bello plaide pour la continuité territoriale, pour amar a nou avek la Frans!

"mon pei bato fou, ou sa bann a i ral a nou!"

17.Posté par Julien le 18/07/2015 16:50
Bravo post 13

18.Posté par Hubert Olivier le 18/07/2015 17:05
A l'attention de M. Pascal (n° 16)
Je ne vois pas en quoi la continuité territoriale procède de l'assimilation et de la colonisation : il s'agit tout simplement de permettre aux réunionnais (et aux ultra-marins en général) de circuler à des prix abordables A L'INTERIEUR DU TERRITOIRE NATIONAL FRANCAIS ! Il est tout-à-fait normal qu'Huguette Bello, communiste, oeuvre en faveur de la continuité territoriale étant donné que ce sont les députés communistes Vergès et Lépervenche qui se sont battus pour que les anciennes colonies deviennent des départements français d'outre-mer. Ou alors dites-nous franchement que vous ne voulez pas que la Réunion continue à faire partie de la communauté nationale française. Vers où notre "bateau fou" se dirigerait-il alors ? vers la Chine ? vers l'Inde ? Si tel est le cas, dites-le franchement. Hubert Olivier.

19.Posté par michel le 18/07/2015 17:08
cette dame étais maire de st Paul elle foutue rien depuis quelle est députée qu'a tel fait pour la réunion rien . y voie que les élections y arrive . pour ma part vous ne m'aurai pas une deuxième fois.

20.Posté par pierre le 18/07/2015 17:26
Didier Robert a inventé une continuité territoriale sur mesure en effet, en conséquence de quoi un retraité de la fonction publique peut bénéficier d'une aide pour aller bat' un carré en France, allez jouer don', une vraie continuité territoriale reste en effet à inventer pour aider ceux qui en ont le plus besoin, surtout qu'il n'y a plus d'argent

21.Posté par pierre le 18/07/2015 17:36
réponse post 19 : st paulois, j'ai voté et je revoterais Bello, ce qu'elle a fait est encore visible à st paul et une partie de son bilan ne se voit pas et existe comme le travail sur les crèches,
au moins elle n'a pas fait comme ce triste clown de Sinimalé dont la 1ère mesure a été d'augmenter ses indemnités et par la même occasion, celles de sa fille, qui a embauché son neveu, qui essaie de vendre une médiathèque comme si c'était un parc cochon, qui a invité ses administrés à "tirer sur lui" dans un sinistre numéro de maire impuissant, qui n'a pas réglé problème "requins" alors qu'il s'était engagé à le faire en 6 mois, qui est allé faire le pitre chez Sarko où il hurlé dans un micro des couillonnades en faisant honte à La Réunion pendant que les dames en Chanel riaient sous cape, et je ne vous parle pas des rumeurs qui circulent dans toute la ville et qu'on ne peut pas rapporter sans preuve,
c'est ce monsieur que vous allez installer comme vice président à la Région ? Non merci, il vaut mieux Bello et même Thierry Robert

22.Posté par yoyo le 18/07/2015 17:55
que n'en déplaise a chacun huguette elle est super,représentative de son pays,la méme haine,la méme soif de conerie,huguette c'est la réunionnaise dans toute sa splendeur,il lui manque plus que la téte de mort derrière son tricot

23.Posté par Di A li le 18/07/2015 19:47
à post 13 : si ou ve payer ce dispositif avec out impot, c 'est ton choix; dans ce cas accueil les gens derrière le comptoir de la continuité et fais virement sur pour les gens depuis out compte
Moi, avec mes impots, mi attend juste qu on finance des équipements publics, améliore les routes, investit dans la formation.
Mi soutien pas le vice do moune

24.Posté par scoop de l'été !!! le 18/07/2015 19:58
Au second tour des Régionales, Huguette Bello appelle à voter pour Didier Robert !!!

25.Posté par KLD le 18/07/2015 21:07
en tout cas malgré certains commentaires habituelles sur ce type de site ........burps ........ cette dame a toujours été fidèle à ces engagements de jeunesse et a su resté digne en toute circonstance , sans renier son engagement en fonction des conjonctures politiques , rare à la Réunion !!!!!!!! respect !

26.Posté par Alexandre Lorion le 18/07/2015 23:36 (depuis mobile)
Incohérence comme dab, de gauche , ne soutient pas le groupe parlementaire de la majorité, suit Valls à la Run ne dit rien sur NRL, mais soutient des collectifs à des fins électorales.
Vivement 2021.

27.Posté par pascal le 19/07/2015 13:25
post 18 . je ne fais qu'inviter à la réflexion . Madame Bello est sincère comme tous les autres qui se battent pour la continuité territoriale. c'est un combat bien partagé par la classe politique mais complètement archaïque! On n'est plus en1946 ! on est à l'heure de la mondialisation.! arrêtons d'avoir les yeux rivés sur la métropole.
la continuité territoriale c'est un contenu super intégrationniste qui est totalement décalé par rapport au monde d'aujourd'hui. ouvrons les yeux ...au delà de l'Europe!!!
mais si on pense qu' on peut régler nos problèmes en étant de plus en plus intégré à la métropole, alors continuons comme ça et on aura toujours 30% de chômage et des Réunionnais que ne pourront survivre que grace à des mimas sociaux . c'est triste comme avenir

28.Posté par francette le 19/07/2015 15:03
Apost 26
Normal que Mme Bello ne soutienne pas le gouvernement, il fait une politique de droite.

29.Posté par Le Taliban. le 19/07/2015 16:26
Encore de l'assistanat à la grande échelle.
Quand on apprendra aux Réuionnais à utilisé ses deux mains
et son cerveau ,on avancera dans le bon sens.
Politique ,économique,culturel,et j'en passe.

30.Posté par Julien le 19/07/2015 17:08 (depuis mobile)
Post29
Vous êtes gonflé !
Combien de réunionnais ont des compétences mais n'arrivent pas à se faire embaucher parce qu'ils n'ont pas de "pistons" ou on leur demande d'accepter des conditions telles qu'il vaut mieux rester à la maison.

31.Posté par polo974 le 21/07/2015 14:39
J'ai bien aimé le scud corse qu'elle envoie en fin de sa lettre...

Il faudrait aussi songer à faire entrer la Réunion dans la zone Schengen...

Car la TVA est récupérable, mais pas l'octroi de mer(de), donc c'est un frein pour l'export.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales