Social

Ary Caro en marche pour la création d'un super collectif contre les injustices

Ary Caro, représentant des taxiteurs à la SATR a évoqué à la presse ce matin son souhait de mobiliser tous les secteurs sociaux et économiques de l'île. Objectif d'une telle super structure : peser dans les négociations avec les autorités compétentes. Rendez-vous est donné fin juillet pour un état des lieux de ce vaste chantier.


Ary Caro en marche pour la création d'un super collectif contre les injustices

Il y a deux semaines, lors de la réunion de tous les transporteurs, la prise de parole d'Ary Caro, représentant des taxiteurs à la SATR, avait tranché de ses confrères, par sa verve.

Très remonté face à l'attitude solitaire de Joël Mongin qui avait bloqué la SRPP la veille, Ary Caro s'était juré de remettre sur les rails le syndicat des professionnels de la route comme il y a trois ans.

Mais cette fois-ci, pas question de s'arrêter au microcosme du monde de la route. Le taxiteur raconte : "En 2008, lors des événements ayant suivi l'envolée du prix du carburant, alors qu'on était à deux jours de la fin de la mobilisation, je voyais venir vers nous de plus en plus de particuliers. Malheureusement, il n 'y a pas eu de réelle continuité. Mais cette mobilisation naissante des particuliers m'avait donné une idée" , raconte-t-il toujours aussi motivé.

Son idée tient en quatre lettres : CAER. Le Collectif des acteurs économiques de La Réunion réunirait plus d'une dizaine de secteurs socio-économiques. Ary Caro s'explique : "J'y verrai bien un collège de taxiteurs, de transporteurs, d'infirmiers, de chômeurs, de personnes âgées, de la jeunesse…". Et la liste est non-exhaustive. Bref, tout le monde serait concerné.

En finir avec les problèmes d'ego

Autre souhait du futur président de cette (future ?) association : y appliquer le principe de présidence tournante. Une présidence occupée par les présidents des collèges ainsi constitués serait la bonne formule selon son initiateur. "Je ne suis pas là pour accaparer le pouvoir", affirme-t-il

Ary Caro se donne trois mois pour identifier les futurs interlocuteurs de son association. "Certaines associations existent déjà bien sûr mais il s'agira de bien identifier d'une part leurs revendications, d'autre part les interlocuteurs institutionnels avec lesquels ils doivent traiter". Le travail commence aujourd'hui selon lui.

Sans nommer l'épisode de blocage mené par Joël Mongin, il y a deux semaines, Ary Caro ne mâche pas ses mots. "Il y a l'un qui tire à droite, l'autre à gauche. Un qui passe par les hauts, l'autre par les bas", ironise-t-il, "Il faut en finir".

Une envie de rassembler qu'il attribue d'emblée à sa quotidienneté. "De par mon métier de taxiteur je constate beaucoup de problèmes qui remontent. Je suis d'un naturel communicatif, j'aime parler avec les gens et ceux-là me confient facilement leurs soucis. J'ai envie de faire avancer les choses". Mais promis, ce super collectif ne servira pas que les intérêts économiques. "La vie chère et les injustices sont mes combats".
Mardi 19 Avril 2011 - 15:16
Ludovic Grondin
Lu 1402 fois




1.Posté par coco vert le 19/04/2011 15:56
Les saint-louisiens et les riviérois connaissent bien Ary-Claude Caro : un coup à droite (2001 à 2007) puis un coup à gauche (2008) pour faire avancer ses intérêts....eh oui Ary-Claude il faut en finir comme tu le dis au journaliste de zinfos....il faut en finir avec cette race de pique-assiette qui mangent à toutes la gamelles....n'est-ce pas Ary-Claude?

2.Posté par David Asmodee le 19/04/2011 16:07
Sans nommer l'épisode de blocage mené par Joël Mongin, il y a deux semaines, Hary Caro ne mâche pas ses mots. "Il y a l'un qui tire à droite, l'autre à gauche. Un qui passe par les hauts, l'autre par les bas", ironise-t-il, "Il faut en finir".

De toute façon, toutes les professions ne pourront pas se battre à pied d'égalité.

Dans le dossier carburant, un vice-président de Région regardera avec plus de complaisance le dossier carburant quand l'entreprise familiale est, comme par hasard, une entreprise de transports... Celui là ne tirera ni à droite, ni à gauche, il tirera où ça l'arrange.

3.Posté par taxo le 19/04/2011 19:37
Monsieur Caro était au départ comme une petite boutique,sans passer par supérette ;aujourd'hui il devient SUPER CO,demain qui sait ce sera peut'être discount. ATTENTION small CARO.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales