Société

Artisanat : Un fonds de secours débloqué pour les sinistrés de Bejisa


Artisanat : Un fonds de secours débloqué pour les sinistrés de Bejisa
Ce vendredi, le président de la Chambre des Métiers et de la Artisanat de la Réunion (CMAR) a distribué des chèques. "Ce n'est pas dans notre habitude", admet bien volontiers Dominique Picardo.

Une vingtaine de chefs d'entreprise, tous touchés à des degrés divers par le passage du cyclone Bejisa, ont en effet bénéficié de chèques allant de 500 euros à 1.500 euros. L'opération a été réitérée vendredi après-midi à Saint-Pierre et le sera lundi à Saint-Paul. Au total, ce sont une cinquantaine d'artisans qui bénéficient d'une enveloppe totale d'environ 70.000 euros.

Suite au passage du cyclone Bejisa, la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de la Réunion a sollicité le déploiement d'un fonds de calamités de catastrophe naturelle à l'Assemblée permanente de la Chambre des Métiers et de l'Artisanat, qui regroupe les 104 CMA de France. "Nous avons fait appel à la solidarité nationale", explique Dominique Picardo, qui estime que les dégâts causés par Bejisa exigeaient des "réponses très rapides" afin de pouvoir venir en aide aux entreprises touchées.

Parmi les bénéficiaires de ce fonds spécial Bejisa, on retrouve des boulangers, des carreleurs, des bouchers, des charpentiers... Jacques Mootooveeren, tailleur au Port, a vu son enseigne sérieusement abîmée par le cyclone de début janvier. Outre les dégâts causés par le vent et la pluie, son pare-soleil s'est envolé. "Cette aide est bienvenue", nous confie-t-il, ajoutant que le dossier, "pas lourd à constituer", l'a incité à solliciter l'aide de la Chambre des métiers.

Les artisans présents ce vendredi ont pu faire part de leurs galères : coupures d'électricité, pertes de leurs matières premières, cessation de l'activité durant le passage du cyclone, dégâts matériels... Ils ne garderont pas un souvenir impérissable du passage de Bejisa. Les boulangers non plus, surtout que le météore a soufflé au plus près de la Réunion au moment de l'épiphanie, "une période très importantes pour tous les boulangers", explique-une d'entre-elles, approchait.

Cette aide, qui arrive un mois et demi après le passage de Bejisa, donne ainsi un précieux coup de pouces aux bénéficiaires, dont le dossier a été validé en commission la semaine dernière. Car pour recevoir l'argent des assurances, il faudra encore attendre plusieurs semaines. Voire plusieurs mois.
Vendredi 21 Février 2014 - 16:04
G.K.
Lu 496 fois




1.Posté par Raleur le 22/02/2014 08:53
Moi je suis assuré Multirisque depuis 5 ans dans la meme assurance, mon enseigne lumineuse a été detruite pas le vent.
Mon assurance a refusé la prise en charge de celle ci et La CCI ne m'a rien donné....
Dorénavant je ne m'assurai plus il n'y a aucun interet a laché 1000 euros pas ans a ces voleurs.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 4 Décembre 2016 - 09:00 Les Avirons: Le noël magique des micro-crèches

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales