Faits-divers

Artaban: "Je demande pardon d'avoir enlevé la vie de leur enfant"


Artaban: "Je demande pardon d'avoir enlevé la vie de leur enfant"
La matinée d’audience du deuxième et dernier jour de procès de Jean-Charles Artaban a été marquée par la prise de parole de l’accusé.
 
En dehors des sempiternels "je ne sais pas, je ne me souviens plus, peut-être" auxquels il avait habitué à la salle, Jean-Charles a cette fois-ci pris la parole. Il répond à l’un de ses avocats :
 
"- Avez-vous des choses à dire ? C’est le moment.
- Je regrette ce que j’ai fait.
- Reconnaissez-vous ces actes ? Quel est votre sentiment ?
- Je demande pardon au papa et à la maman de Mathéo pour avoir enlevé la vie de leur enfant. "
 
Le silence dans la salle n'est entrecoupé que par les sanglots de la mère de Mathéo.
 
- "Je ne sais pas ce qui s’est passé dans ma tête. Désolé de ne pas pouvoir en dire plus"
 
L’accusé n’en dira effectivement pas plus et dès que les détails sordides de décapitation et d’éviscération sont évoqués, il se replie derrière son amnésie.

Les audiences de la matinée ont pourtant permis d’établir une image assez claire de la personnalité d’Artaban. L’homme est retiré de la société, associable, avec une personnalité psychopathe. Par ce terme, l’expert entend un trouble de la personnalité caractérisé par une froideur et une absence de remords. Il est décrit comme "impulsif, intolérant à la frustration".
 
Les analyses psychiatriques et neurologiques n’établissent aucune pathologie susceptible de faire perdre son discernement à Artaban. Il est donc entièrement accessible à une sanction pénale. L’expert n’exclut d’ailleurs pas une "stratégie défensive à se faire passer pour fou".
 

Loin de toute substance toxique et sevré d’alcool depuis sa détention, les psychologues ont même observé "une amélioration notable du comportement" d’Artaban. La cour a donc rejeté une nouvelle fois la demande de la défense concernant une analyse psychiatrique supplémentaire.

Vendredi 29 Avril 2016 - 13:39
Laurence Gilibert
Lu 1517 fois




1.Posté par mozelon le 29/04/2016 13:55
Artaban mérite la perpétuité au vu de l’atrocité qu’il a commis avec la mort tragique de ce pauvre petit Mathéo. Ce midi, aux infos TV, on disait qu’il avait même éviscéré un cochon, bu son sang et qu’il avait décapité un pauvre chien. Cet assassin était un homme violent. Aussi, quand un individu est violent, cruel envers les animaux, il est généralement violent envers les humains, notamment envers les plus fragiles : femmes, enfants...., A ce sujet, je pense qu’il faudrait de la sensibilisation dans les établissements scolaires pour sensibiliser les jeunes générations au respect des animaux. A ce sujet, sur le site de la SPA Réunion Nord, j’ai trouvé intéressant l’article 14/04/2016 Journée de prévention des violences sociétales, un bel exemple à suivre.

2.Posté par Pamphlétaire le 29/04/2016 15:16
Changer la Constitution pour changer ces peines et condamnations ridicules...

3.Posté par Eno2016 le 29/04/2016 16:34
Le pardon ?
C'est idiot !
pas de pardon pour l'horreur !

4.Posté par Urmah le 29/04/2016 16:45
@ Mozelon, je suis entièrement d'accord avec vous. Ce criminel qui s'en est pris à cet enfant, s'en est donc pris également à des bêtes qui n'ont rien fait de mal. Sachez qu'il y a un comportementaliste qui fait des séances d'éducation canine douce auprès d'un public de tous âges, ainsi qu'à la prison et dans les écoles. J'ignore s'il est le seul à faire ça sur l'île, mais comme les jeunes sont concernés, c'est par la scolarité qu'il faut passer concernant ces éducations canines.

5.Posté par le taz le 30/04/2016 00:30
il a demandé pardon !

allez, 1 an de prison, dont 10 mois avec sursis.

affaire suivante....



bref, l'avenir en france est en régression pure... du genre que celle qu'on trouve place de la république chaque soir....

ce pays est perdu.
il a, jadis, été le pays des lumières.....
et la gauche est arrivée.

6.Posté par candide le 30/04/2016 07:09
Doit-on traiter comme un humain, ou comme un être vivant quelqu'un, non pardon, un être, non plutôt une chose qui se comporte comme une machine, sans réflexion, sans sentiment, sans compassion ?
A quoi cela sert-il de perdre du temps et de l'argent avec ce qui n'est pas récupérable ?

7.Posté par Consanguin le 30/04/2016 08:38 (depuis mobile)
Inquiète pas ou le pa le premier ni le dernier la réunion y forme bande zoo coma ou tout les jours nena le relève.....

8.Posté par lili le 01/05/2016 09:24
Honte à cette soit disant mère qui a emmené son enfant dans les mains de son tortionnaire. Elle mérite également d'être enfermée cette pourriture . De plus, elle a d'autres enfants pris en charge par la société vu qu'elle en a perdu la garde !!! Et là elle ose demander des dommages et intérêts ??? Non mais c'est une blague !!!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 09:45 Saint-Louis: Un conducteur heurté par un bus

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales