Politique

Armand Hoareau dénonce des fraudes lors de l'élection à la présidence du CCEE

Armand Hoareau, représentant syndical de l'Unsa, est en colère. L'élection du président du comité de la culture, de l'éducation, et de l'environnement de la Réunion (CCEE) aurait fait l'objet d'irrégularités lui faisant perdre le siège de président, finalement obtenu par le président sortant, Roger Ramchetty. Il a décidé de déposer un recours devant le tribunal administratif.


Armand Hoareau dénonce des fraudes lors de l'élection à la présidence du CCEE
Armand Hoareau, le syndicaliste connu pour sa légendaire "force tranquille" a bien du mal à cacher sa colère. Contacté aujourd'hui après que Zinfos ait eu écho d'une élection pour le moins mouvementée, il résume : "Je me sens volé". Il proteste contre la validité des opérations électorales du scrutin du 18 février relatif à l'élection du président du CCEE (Conseil de la Culture, de l'Education, et de l'Environnement de la Réunion).

Deux candidats : Armand Hoareau et Roger Ramchetty, le président sortant. Les élections débutent normalement, en la présence du représentant de l'État, le secrétaire général de la Préfecture, Xavier Brunetière. Au premier tour, il y a 30 votants. Armand Hoareau obtient 15 voix, Roger Ramchetty 13 voix et deux bulletins blancs. La majorité absolue est atteinte.

"On doit vérifier la légalité de cette élection"

Mais surprise, on passe à un deuxième tour. "Je n'ai pas eu le temps de réagir, je suis resté sans voix, et le temps de refaire mes calculs, on passait déjà au 2ème tour. Mickaël Maillot, directeur de la CCEE qui doit veiller au bon déroulement de ces élections a juste affirmé : il n'y a rien concernant la validité des votes blancs en matière électorale dans le règlement intérieur". Le représentant du Préfet soutient le directeur de la CCEE.

Armand Hoarau rappelle aujourd'hui que selon la législation française et le code électoral et selon les articles 66 et 69 du règlement intérieur du CCEE,  les votes blancs et nuls ne sont pas comptabilisés pour le calcul de la majorité absolue des suffrages exprimés. Ce qui aurait donc dû le faire gagner dès le premier tour. Sceptique, Jean-Odel Oumana, membre du CCEE et président de la FCPE, interpelle le Préfet : "J'ai envoyé un courrier au Préfet car je ne peux pas, en tant que citoyen et en tant de représentant de la CCEE, rester sur un tel doute. Peu importe le candidat, on doit vérifier la légalité de cette élection".

Une interruption de séance

Deuxième tour. Toujours 30 votants. Armand Hoareau obtient 15 voix, Roger Ramchetty 14 et une abstention. Là encore, selon les textes législatifs, Armand Hoarau est élu président à la majorité absolue. Pas pour la CCEE et un troisième tour est organisé. Branle-bas de combat dans la salle, Armand Hoareau se défend mais rien n'y fait.

Une interruption de séance est décidée. "Une interruption de séance comme celle que l'on vient de connaître au beau milieu de l'élection du président, c'est totalement illégal. Pendant près de 20 minutes, les tractations sont allées bon train en dehors de la salle", dénonce Armand Hoareau qui va finalement perdre de 14 voix à 15 voix pour Roger Ramchetty alors élu, dans le plus grand désordre, président du comité de la culture.

Le candidat malheureux a déposé un recours devant le tribunal administratif.
Mardi 22 Février 2011 - 18:31
Melanie Roddier
Lu 3041 fois




1.Posté par macrotage ! le 22/02/2011 18:50
Hoareau vous vous êtes fait flouer avec la complicité de fonctionnaires complaisants.

Désolé pour vous. Vous allez connaître le même sort que PIHOUE à saint Pierre qui s'est fait voler le second tour par EH, vous savez le gars du PCR.

Résultat notre justice rapide comme il se doit, a statué 10 ans après. PIHOUE politiquement sentait depuis longtemps la naphtaline.

Vous serez un président de la CCEE post-mortem.

2.Posté par Fabrice412 le 22/02/2011 19:42
C'est ça la gauche, plus exactement le PCR, comme à Ste-Suzanne et à St-Pierre, il faut absolument que le candidat du parti soit élu.
M Hoareau ne criez pas aujourd'hui vous avez cautionné dans le passé ce genre d'opération qu'on retrouve dans les villes et les pays communistes.

3.Posté par malbarais le 22/02/2011 20:37
tellement hautain et méprisant ce monsieur ! Le syndicalisme ce n'est pas un jeu de ribouldingue

4.Posté par SJC et AC DE ST ANDRE le 22/02/2011 20:44
Ce syndicat est un est syndicat où tous les réprésentants sont clonés entre eux.(sic)
Quand il gagne c bon!!!
Quand y perde c recours!!!
Armand quand ou la gagne out promotion CAT A au CG personne la pleur dessus ou.
Aujourd'hui out band clone y hésite pa porte plainte contre un syndicaliste à la mstd qui a reçu UNE promotion et cerise sur le gâteau avec l'aval de vos clones en CAP.
Qu'avez vous fait alors; plainte au TA résultat des courses vous avez eu dans le C.....

Alors prend out 2 ou 3 pingouins et l'occurrence le M. J'aime ainsi que le M. JCS et aller voir ailleurs si nous y sommes.


5.Posté par Marie de st andré le 22/02/2011 20:48
Marre de tout ces troubillons qui ne cessent de pleurnicher sur des mandats.

Moi, j'ai quittée ce syndicat.

Marre!!!Marre!!! pas sérieux

Comme dit créole grand prometteur ptit faiseur.


6.Posté par jacouille rdm le 22/02/2011 20:58

Armand tu n'as pas dans ton équipe un Monsieur "je sais tout" ?

indice sur ce GrAND Monsieur :
j'ai déjà fait le tour du monde et j'aie conduit des bolides!!!

C'est lui qui vous a conseillé de porter plainte?

Armand vire vite cette personne.

7.Posté par mickael maillot directeur, la blague! le 22/02/2011 21:45
vous ne pouvez pas gagné Mr Hoareau, si c'est mickael hoareau le directeur du CCEE qui a interprété les statuts, c'est le premier classe qui ne fout rien, peu de compétence, arriviste et d'une grande nullité, c'est normal que vous aiyez perdu!

8.Posté par jean-claude le 22/02/2011 22:00
Je ne comprends pas pourquoi ce monsieur n'a pas été élu, si le premier tour l'a désigné .

C'est quoi cette magouille?

9.Posté par martinebonbois le 22/02/2011 22:02
Pauvre Monsieur Hoarau qui pense plus à défendre ses petits intérêts personnels que les salariés qu'il est sensé défendre. Il est vrai que ses nombreuses décharges syndicales ne doivent pas lui suffire. A présent il aimerait bien touché l'indemnité de président d'un machin qui ne sert à rien si ce n'est à placer des bons à rien, grassement payés avec l'argent du contribuable. C'est à cause d'individu comme Armand Hoarau que les syndicats ont mauvais presse auprès des salariés. Et on les comprends.

10.Posté par nicolas de launay de la perriere le 23/02/2011 01:49
le TA dira le droit..et chacun en tirera les con-clusions qui s'imposent.

11.Posté par ALAIN PEREZ le 26/02/2011 13:39
Si vous connaissiez l'homme, et son courage, vos réactions seraient bien différentes à tous. pour critiquer le syndicat et Armand, il faudrait que vous ayez déjà fait du syndicalisme, mais je comprends qu'il est plus facile de rester chez soi à critiquer que de sortir dans la rue pour revendiquer pour les autres.
Entre nous, avant de critiquer les syndicats, vous feriez mieux de remercier tous ceux qui y ont passé leur santé pour défendre vos droits dont vous jouissez aujourd'hui. Mais malheureusement, c'est lorsque les gens sont en danger qu'ils viennent le plus souvent vers nous, et c'est bien dommage pour notre action. Et je peux vous dire qu'à ce moment là, même si vous savez qu'avant ils vous auraient bien descendu, vous êtes content de pouvoir sauver des personnes de la mouise... à bon entendeur.
mon conseil: "n'attendez pas d'être dans la m.... pour vous syndiquer"

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales