Social

Arast : Une proposition mais pas de sortie de crise


Arast : Une proposition mais pas de sortie de crise
 
Comme évoqué sur Zinfos un peu plus tôt dans l'après-midi, lors de la réunion entre les différents protagonistes du dossier Arast, le Conseil général s'est engagé à son niveau pour que le conflit cesse mais le blocage est venu de l'AGS.

"Ils sont arrivés en dilettante, sans mandat, et sans connaître réellement certains points cruciaux du dossier", regrette le syndicaliste, Paul Junot, à la sortie de la réunion qui a duré plusieurs heures. Le directeur de l'AGS a assuré qu'il lui était impossible de signer un accord sans l'aval du niveau national.

Cinq jours ont été accordés pour signer l'accord tant attendu par les anciens salariés de l'Arast. Au-delà de ce délai, les ex-Arast se réservent le droit de relancer des actions, en ciblant l'AGS cette fois et non plus le Département.

En solidarité, et pour que Paul Junot, Mimose Libel, Carmen Allié et Patrick Fary ne reprennent pas leur grève de la faim, des anciens salariés se sont engagés à effectuer, à tour de rôle, un jeûne d'une journée.


Ci-dessous voici la proposition de résolution de crise signée par l'ensemble des protagonistes.

Arast : Une proposition mais pas de sortie de crise
Vendredi 20 Janvier 2012 - 15:01
Lu 1177 fois




1.Posté par npm le 20/01/2012 21:27
Un jeune d'une journée à tour de rôle!!!!!!!!!
Ca sert à quoi?
Cette affaire devient d'un ridicule et commence sérieusement à nous fatiguer!!!

2.Posté par Heu... le 20/01/2012 22:22
et ben moi je pense que les grevistes finiront par obtenir ce qu ils revendiquent:
1- s ils y ont droit, le droit sera au bout du compte appliqué
2- les administrations finiront par vouloir que ceux qu elles prennent pour des chiens accrochés a leurs chevilles les lachent enfin!

Tenez bon, la victoire est au bout de votre combat et de votre determination a ne pas lacher avant!!

3.Posté par Paul JUNOT le 21/01/2012 06:16
A part npm post1 qui est fatigué depuis sa naissance, les 540 autres lecteurs qui ont lu cette page ont bien compris le sens de ce combat et la portée symbolique de ce soutien aux ex salariés.

4.Posté par tic tac tic tac le 21/01/2012 06:44
depui tt se temps il on toujours pa eu leur du ,c prendre les greviste pour des cons et c se kil son kite a en choquer kelke un, mai on na la preuve, aller encore 5 jours pour voir si on peu vou payer.comme di poste 1 sa devient d'un ridicule et sa commence mm a devenir fatiguent votre histoire.comme i di c zot ki dor dan chemin la pa moin et zot navé ka menace le cg et l'ags de bloque zot portaille ou autre si zot navé pa zot l'argent dans un certain délai,mai zot i aime bien ki parle de zot comme des gens ki f vraiment pitier,si c t le cas na longtemp zot noré bouger.zot la vu ou la gentillesse i emmene a zot,la etre pacifique i marche plus alor bouge bouge.si zot té f pitier comme zot i dis na longtemp zot noré f comme les mahorais ki eu defende vraiment leur due.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales