Social

Arast : Ralé-poussé devant le Conseil général


Arast : Ralé-poussé devant le Conseil général
Les anciens salariés de l'Arast sont au Conseil général depuis ce matin. Ils souhaitent rencontrer Nassimah Dindar, présidente du Département. La tension est montée durant toute la matinée et les manifestants (environ 200), qui étaient dans le hall, ont tenté d'entrer dans le bâtiment où se trouve le bureau de la présidente. Un ralé-poussé a eu lieu, les manifestants frappant dans les portes. Un journaliste a même été blessé dans des circonstances qui doivent encore être éclaircies.

Nassimah Dindar a, en fin de matinée, accepté de recevoir une délégation de manifestants. Seulement ces derniers ont refusé et veulent qu'elle descende de son bureau pour venir leur faire face. 
Lundi 30 Novembre 2009 - 11:44
Lu 2266 fois




1.Posté par L.F. le 30/11/2009 11:44
Qui sème le vent, récolte la tempête...

2.Posté par Touspourris le 30/11/2009 12:58
Il va bientôt y avoir des CDI pour des nervis énervés.........

3.Posté par Yann le 30/11/2009 13:05
Selon Patricia Hoareau, la situation de l'ARAST est due au Conseil Général qui siège depuis l'année passée ? Ils sont forts ces gauchistes pour foutre en l'air une association de plus de 1000 employés (sic !) aussi rapidement. Et pauvres employés, qui vont pleurer auprès du secteur public pour les aider. Ils font pitié, ils n'auront plus d'eau, plus d'électricité, plus de nourriture...

4.Posté par Basile le 30/11/2009 13:17
Cette affaire de l'Arast est une véritable bombe à retardement...

Et la mèche est très très courte !

5.Posté par Coo2gle le 30/11/2009 13:37
Tout le monde s'inquiète, à juste raison, de l'avenir des salariés de l'Arast.

Bien.

Mais qui s'inquiète de l'avenir des milliers de bénéficiaires, des personnes âgées, malades, seules, handicapées, démunies, dans la misère... ?

C'est sûr qu'on ne verra pas ces personnes aller manifester dans la rue et envahir le Conseil Général !

6.Posté par austrobubu le 30/11/2009 15:55
effectivement fort le CG pour en arriver là en 1 an?? Au fait qui se souvient de l'ASJD, qui se souvient de L'ARFUTS aujourd'hui???? ( pour mémoire rappelez vous les éditos de jacques tillier il y a déjà sep ou huit ans qui dénonçait les dérives successives de ces assos citées plus haut) et au fait qui était président du CG à l'époque ????? Alors arrêtons un peu taper sur mme dinedar (que je n'apprécie pas plus que cela) et essayons de trouver une solution perene à la situation des malades en demande d'aide à la personne et des vrais travailleurs sociaux de l'ex arast (au fait combien y en a t il sur les 1200???) en sachant quede toute façon il faudra passer à la caisse. On veut des CDI On veut être titularisé!!!!! Il me semble qu'i y a des travailleurs sociaux dans des structures privées non? Alors arrêtons de croire qu'une entreprise de 1200 salariés peut se gérer comme une petite association de quartier et que l'on peut embaucher à tout va même lorsque le déficit est patent depuis deux ou trois exercices.

7.Posté par JUBILATION 57 le 30/11/2009 16:53
Que 200, sur le nombre de salariés ça ne fait tout même pas beaucoup, les autres bossent, je pense sans savoir comment ils vont être payés, c'est beau le bénévolat. Quand d'autres dans leurs palais républicains au frais du contribuable se gavent.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales