Social

Arast : "Parler et écrire ne suffisent plus, il faut agir"


Ce midi, les ex-Arast ont organisé un pique nique solidaire dans les Jardins de l'Etat, alors qu'un sixième gréviste de la faim est venu rejoindre Paul Junot, Carmen Allié, Jacques Zéphir, Mimose Libel et Patrick Fary-Olax. En effet, depuis ce matin, Jules Bénard, ancien journaliste et maintenant écrivain, se trouve aussi devant les grilles du Département.

"Pour une raison simple, j'écris beaucoup et j'étais venu lundi pour apporter mon soutien. J'avais l'intention d'écrire un courrier des lecteurs. Parler et écrire ne suffisent plus, il faut agir", explique Jules Bénard. L'écrivain a décidé de sauter le pas et s'est lancé à son tour dans une grève de la faim. "Comme j'ai la chance d'avoir une petite renommée et une grande gueule, j'ai décidé de venir", souligne-t-il.

Jules Bénard n'est pas tendre avec le Conseil général. "C'est honteux, ils se renvoient la balle en permanence (ndlr : entre l'AGS et le Département). Et comme d'habitude, ce sont les petits et les sans grades qui trinquent", ajoute-t-il. "Si toutes les personnes qui nous connaissent se déplacent pour rejoindre le mouvement, on pourrait, avec un doigt, soulever le Conseil général. Ensuite, nous irions à la pyramide inversée (ndlr : le Conseil régional) pour la remettre à l'endroit (...). Il suffit de se donner la main. En attendant, je ne pouvais pas rester là devant ces personnes que l'on accuse d'être manipulées politiquement", explique Jules Bénard.

De son côté, Paul Junot, marqué et fatigué par 18 jours de grève de la faim (le secrétaire départemental de la CFTC a perdu 9 kilos depuis le début de la grève de la faim), est revenu sur la visite du Défenseur de droits, Didier Léfèvre, auprès des ex-Arast. une visite qui a permis de mettre en lumière une différence de chiffre avec ceux avancés par le mandataire liquidateur concernant les salariés non indemnisés depuis la liquidation de la structure associative.
Samedi 7 Janvier 2012 - 11:02
Lu 1364 fois




1.Posté par JOSEPH le 07/01/2012 14:42
BRAVO monsieur JULES BENARD ! JE ME CONTENTE D’ÉCRIRE ET DIRE MON éCOEUREMENT DEVANT CE SCANDALE QUI DURE , QUI DURE ET QUI LAISSE NOS POLITICIENS , AU POUVOIR ,
DANS L’INDIFFÉRENCE TOTALE . Vu mon âge et mon éloignement du chef-lieu , c'est tout ce que je peux faire ( pour le moment ) !

2.Posté par Al le 07/01/2012 15:27
Je suis un agent du conseil général et j'ai honte de ma collectivité qui a failli à tous ses devoirs envers les plus faibles et les plus démunis
Courage

3.Posté par Adv le 07/01/2012 16:06
@ Al
Enfin ! Enfin un agent du CG qui ose dire qu'il a honte de sa collectivité ! Et vous n'êtes sûrement pas le seul ! Qu'attendent les autres pour le dire aussi ? Mais dé-chaînez-vous, bon sang !

4.Posté par nicolas de launay de la perriere le 07/01/2012 16:26
il est prévu quand le retour de thailande des dindar ? histoire qu'ils soient accueillis dignement..

5.Posté par révoltée le 07/01/2012 16:37
MERCI MR BENARD

En tant que parent d'une ex ARAST TISF je tiens a vous féliciter vous dire merci pour ce que vous faites ainsi qu'aux autres. Pourquoi?
Parce qu'a ce jour je vois souffrir ce membre de ma famille, qui est passée par la dépression, la souffrance de voir que seuls les plus petits (travailleurs de terrains) triment alors qu'a la base ce sont les travailleurs de terrains qui permettaient a la boite de tourner. Les TISF étaient sur le terrain parfois depuis 7h00 le matin pour venir en aide à ces familles démunies. Aujourd'hui elles ont qui pour les soutenir!!!!!!!!!!!!
Vous oui et quelques autres et pour cela je vous dis MERCI. Beaucoup d'entre elles n'ont pas encore pu faire le deuil de cette situation, c'est dure. Il y a des déprimés, des situations familiales difficiles, des enfants qui souffrent avec leurs mamans, qui sont aussi stressés que leurs parents. Encore je dis merci a Dieu, moi, croyante, parce que, celle dont je parle, peut encore compter sur ses proches. Quand va t'on voir le bout du tunnel pour ces pauvres employés bafoués!

6.Posté par Tonton le 07/01/2012 19:01
On ne peut pas envoyer un huissier pour saisir les meubles du conseil general?

Le bureau de Madame Dindar, le fauteuil de Mr Robert, etc., les portables de Mr Dennemont et Verges....

7.Posté par @adv le 08/01/2012 06:28
Il suffit de se dire "agent du CG" pour l'être ?! Il suffit de dire que l'on a honte de l'être pour mériter des félicitations ? En ce cas, si vous êtes bien l'ADV qui signe des rubriques dans le Quotidien et autres médias du groupe, faites le bénévolement, car je vous rappelle que vous êtes payée par la publicité, et parmi les annonceurs, se trouve le Conseil général sur lequel vous crachez et demandez à cracher aujourd'hui. Ou alors, reversez votre salaire aux campeurs...

8.Posté par adhésion ? le 08/01/2012 07:03
A ceux qui craignaient que la vue des victuailles et du pique nique de solidarité soient trop cruels pour les grévistes de la faim, les voici rassurés : il n'y avait personne, et même pas les 700, 216 (je sais plus combien) d'anciens salariés que Junot et Libelle sont censés représenter... Là, je crois vraiment qu'il faut que ces campeurs se rendent compte que leur mouvement ne suscite de la sympathie et de l'adhésion 1) soit uniquement de la part de personnes bien assises dans leur fauteuil et 2) soit des mêmes bien assises personnes qui espèrent ainsi, non pas le paiement des indemnités des anciens salariés de l'ARAST (dont elles n'ont eu que faire depuis deux ans) mais atteindre le Conseil général (ce qu'elles essaient de faire depuis des années). Où étaient-ils tous posteurs ? On ne les voit pas sur le film de Zinfos...

9.Posté par MANZEMAPAYER.com le 08/01/2012 09:21
Les réunionnais votent pour la girouette Dindar (à droite puis à gauche puis au centre), pour Ti-Pierre la cavale et ensuite on s'étonne de quoi ??? Que le conseil général n'assume pas ???
Mais Nassimah n'a jamais assumé ses origines politiques !!!
Ti Pierre est parti en cavale au lieu d'assumer l'endiguement !!!
Fo pas rêver les gars !!!
MANZE MA PAYER DONC !!!!

10.Posté par Logique le 08/01/2012 19:27
Post 8
Je recopie ici ma réponse à un autre fil du même genre

Peut-être faudrait-il effectivement se demander pourquoi il n'y a pas plus d'ex-ARAST qui se montrent auprès des grévistes, mais certaines des réponses possibles risquent de ne pas vous plaire.

Pour ces ex-salariés, quelle est la seule possibilité de poursuivre une carrière?
Travailler dans une structure qui prodigue le même genre de prestations que l'ARAST, structure financée forcemment en grande partie par le Conseil Général, qui a donc de facto pouvoir sur elles.

Est-ce que certains décideurs du CG seraient capables de Black-lister des personnes se montrant auprès des grévistes de la faim? Ou même dont certains membres de la famille se montreraient un peu trop ostensiblement auprès des grévistes de la faim?
Le passé et le présent de la vie des collectivités territoriales de La Réunion montrent que ces pratiques existent et que de telles menaces du CG vis à vis de personnes affichant leur soutient au combat actuel EXISTENT!

Alors oui, il a été dit aux victimes de ce naufrage de ne surtout rien intenter contre le CG et que tout allait bien se passer, sauf que ceux qui y ont cru attendent toujours pour une bonne part d'entre eux que tout aille bien.

Promesses non tenues et menaces de rétorsion ont divisé les victimes de cette faillite au point qu'elles n'osent pas se montrer pour une bonne part d'entre elles et celles qui osent le faire font preuve d'un courage qui force le respect.
Les autres ne méritent pas pour autant le mépris ou de les laisser dans leur détresse, toujours à espérer qu'une promesse soit tenue et à trembler dans la peur de perdre jusqu'à l'espoir de s'en sortir un jour.

Il est particulièrement cynique de la part de ceux qui manipulent la misère à coup de promesses jamais tenues et de menaces de rétorsion de faire semblant de s'étonner de l'efficacité de leurs pratiques immondes et localement éprouvées.

Venir faire des procès d'intention à ceux qui les soutiennent sous pretexte que leurs chiffres ne sont pas précis (par quel miracle disposeraient-ils de chiffres si personne ne les communique) et que les personnes qu'ils défendent n'osent pas apparaître en public est juste méprisable.

Pourquoi sont-ils devant le Conseil Général et pas devant les AGS?
Parce que les AGS étaient d'accord sur le principe d'un accord pour régler le problème rapidement et que c'est le Conseil Général qui a refusé, avec pour conséquence l'attente de décisions de justice pour des gens qui n'ont pas les moyens d'attendre des mois encore l'aumône de leurs indemnités!

11.Posté par nenette le 09/01/2012 14:47
N'en pêche, c'est trop fort cette idée de pique-nique pour soutenir des grévistes de la faim !!
C'est qui qui a eu cette idée ? C'est une blonde ou quoi ?

12.Posté par BIEBER le 10/01/2012 16:38
Paul je suis de tout coeur avec toi, j'ai une pensée particulière aux ex ARAST leur situation ne peut plus durer,mais je pense que faire la gréve de la faim ne soit pas la meilleure solution, il faut que tout le monde prenne conscience de ce probléme grave et qu'on se mobilisent tous............je reviens trés vite de Métropole pour vous soutenir..........à trés bientôt Pascal B ( Assoc STOP INJUSTICE)

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales