Social

Arast : Le campement déplacé du Département aux AGS


Arast : Le campement déplacé du Département aux AGS
Après une journée de discussions hier avec le Département et les AGS, les anciens salariés de l'Arast ont décidé de lever le campement situé devant les grilles du Conseil Général... "La mobilisation contre le Conseil Général n'a plus raison d'être", précise le syndicaliste Paul Junot.

Il ne s'agit en fait que d'un déménagement puisque le campement va être installé devant les AGS afin, dès lundi, de maintenir la pression jusqu'à la décision attendue des AGS de signer l'accord. "Les ex salariés de l'Arast prévoient dés lundi matin de mobiliser leurs moyens et forces contre l'AGS afin que cette instance (bien au courant du dossier et saisie formellement sur notre demande depuis le 21 novembre 2011) prenne rapidement en compte leur demande et qu'une proposition de l'AGS vienne compléter l'accord que CG et AGS doivent signer dans les meilleurs délais", précise-t-il.

En réunion, hier, le directeur avait expliqué ne pas avoir de mandat pour signer l'accord. Cinq jours lui ont donc été donnés pour obtenir l'aval de sa hiérarchie au niveau national.
Samedi 21 Janvier 2012 - 07:43
Lu 1347 fois




1.Posté par mazenbron le 21/01/2012 06:57
Et si c'était une entente entre la dinde,le dindon,et les AGS pour bloquer l'accord ?
Avec ces manipulateurs,tout est envisageable ...

2.Posté par noe2012 le 21/01/2012 08:02
Ce sera du va-et-viens sans plus !

" Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas, c'est parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles. " (Sénèque)

3.Posté par JOSEPH le 21/01/2012 09:32
AUTANT DE DÉSINVOLTURE ET DE MÉPRIS (cette fois -ci de la part de des A.G.S.) POUR TROUVER UNE SOLUTION A CETTE SITUATION ( deux ans d'attente )est intolérable ! C'est la démonstration d'une incompétence CONDAMNABLE MANIFESTE ! Depuis deux ans ,les A.G.S. n'ont toujours pas pris le temps d'étudier ce grave problème!
CELA DÉPASSE L'ENTENDEMENT !!

4.Posté par Zinfonaute le 21/01/2012 11:13 (depuis mobile)
Il leur a fallu DEUX ANS pour comprendre que c'était a l'AGS de payer et pas au Conseil General. Ça aurait évité bien des insultes contre la présidente Dindar.

5.Posté par @mazenbron le 21/01/2012 11:25
Tout est envisageable, ou presque. Car difficile d'envisager que vous soyez de bonne foi

6.Posté par AGS bien sûr le 21/01/2012 11:29
Cela fait deux ans que le Conseil général dit que c'est aux AGS de payer et que les AGS ne le veulent pas, d'où l'entrée en crise et l'enveniment de cette crise (dont ont su ou voulu profiter nombre de partis, depuis l'Opposition du Conseil général jusqu'au Front de Gauche et au FN). La double page de pub qu'a fait paraître le Conseil général et le dossier qu'il propose sur son site ont au moins le mérite de rétablir la vérité sur ses prises de position. Et il faut reconnaître que ces positions ont peu varié, même si je n'aime guère la majorité en place. Et force est aussi de reconnaître que le mépris et la désinvolture avec lesquels les AGS se sont présentés à cette réunion, en prenant Paul Junot pour un imbécile et en le traitant de manière beaucoup plus méprisante que ne l'avait jamais fait le Conseil général; force est de reconnaître donc que les AGS donnent ainsi raison au Conseil général.

7.Posté par @Joseph le 21/01/2012 11:31
Incompétence des AGS ? Je n'en suis pas convaincu. J'opterais plutôt pour la "désinvolture" et le "mépris", comme vous l'écrivez en début de votre post. Car incompétence locale, pourquoi pas ? Mais incompétence à tous les niveaux, y compris nationale puisque Dominique Baudis lui-même est allé les rencontrer : peu probable. En revanche, le Défenseur des droits est, dans l'affaire, bien ridiculisé ! Et les ex-Arast bien b...!

8.Posté par pseudo jetable le 21/01/2012 13:24
les ex arast ne sont pas des folles, elles savent bien que dans une liquidation " normale" l'AGS doit prendre en compte les licenciements. mais la gestion du dossier de l'arast n'a rien mais alors là rien de logique et beaucoup trop de promesses faites à certaines sur ce dossier.Dindar et son zembrocal de conseillers généraux n’ont rien cédé. Les autres ont disparus depuis du dossier depuis 2 ans. Il faudrait qu’un jour ces zélus assument enfin leurs responsabilités dans la casse sociale du siècle à la réunion. Malgré une double page dans la presse de ce jour et un ensemble d’échanges entre le CG et le DG de l’arast misent en ligne sur zinfo et site du CG. Double page et divers courriers à charge pour justifier la liquidation de l’arast. Audit d’un cabinet payé par le cg avec des coquilles. Il faudrait que ce cabinet d’audit et le CG explique comment un service (AEMO) avec 24 éducateurs de terrain dispose d’une vingtaine de cadre chef de service? Alors que l’audit de SECAFI en ligne sur zinfo fait apparaitre une quarantaine de cadres et d’assimilés sur les 1200 EX SALARIES ? La justification du CG est un peu « gros doigt » comme depuis décembre 2009 d’ailleurs. Pourquoi ne pas avoir mis en ligne le projet de reprise validé par le tribunal de st denis, les réponses aux courriers du CG monsieur com? Et si un jour, dans un avenir proche, jaquemard, périgaud, picardo, lo, le président ou l’administrateur judiciaire (mais là c’est un rêve) mettaient en ligne les courriers envoyés et surtout RECU par ces mêmes ZELUS pour le placement de mr ou mme X. monsieur le directeur de la com pourquoi ne pas avoir parlé du taux cnav depuis 2004 pour la partie aide à domicile, les prix de journée pour l’AEMO ou encore les subventions ADI et CG sur la période sur le site du CG? Venant vous-même du secteur médi co social, vous auriez du savoir que certains textes, décrets ou prix de journée s’appliquent aussi dans les départements OM .Pour les non initiés taux cnav = prix pratiqué en France. L’égalité sociale dans ce département à été un long combat depuis 1946 jusqu'à son aboutissement en 2001. Pour plus d’objectivité relire l’audit de SECAFI sur la gestion de l’ARASt, et celui mis en ligne par Zinfo sur la SR21 ou sur la CRR en ligne. Et bientôt celui d’air austral avec la gestion de ces mêmes zélus.

9.Posté par carine MAIGNAN le 21/01/2012 15:06
Conseil Général et AGS c'est kif kif bourrico.
Deux mastondontes, qui ont les moyens financiers, administratifs et humains de se faire la geurre pendant des années (deux ans et demi) dans la plus grande inscouciance de celles et ceux qui en payent les pots cassés.
Autant de désinvolture est comdamnable à plus d'un titre et c'est un manquement grave à leurs fonctions et leurs devoirs envers celles et ceux qui leur ont fait confiance.
On est bien encore en 2012 dans une île au fonctionnement de république bananière : les détenteurs de pouvoir usent et abusent de l'éloignement du pouvoir central pour en faire peser le joug sur le peuple.
Les ex salariés(e)s de l'arast ont montré l'exemple que l'on peut faire plier les deux si l'on en la détermination. Le conseil général de force et contre son gré a mis un genoux à terre, et Ibrahim DINDAR peut pérrorer autant qu'il veut mais c'est le gout de la défaite qu'il a en bouche et pour longtemps.
Que le directeur des AGS prennent garde car c'est sans aucune hésition que lui sera infligé le même traitement qu'à la présidente du département.
Nous sommes comme des pitbulls, maintenant que nous avons mordu, nous ne lâcherons rien et plus celui qui est en face va tirer, plus cela fera des dégâts pour lui.

10.Posté par mazenbron le 21/01/2012 15:49
à post 5 :je souhaite vraiment que votre"presque" s'avère etre de trop .
Les ex Arast en ont suffisament bavé comme ça .
Ils ne méritent pas une partie de ping pong,et ma bonne foi n'a rien à voir dans cette histoire,comme la votre,sans doute.......

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales