Social

Arast : Le Conseil général fait part de sa déception

Ibrahim Dindar a donné une conférence de presse cet après-midi pour faire un point sur la situation des ex-Arast, et surtout expliquer l'étonnement du Conseil général qui ne voit pas la fin d'un conflit qu'il pensait résolu.


Arast : Le Conseil général fait part de sa déception
 
"Je vous fais part de notre déception. Nous pensions avoir répondu aux revendications", a déclaré le vice-président du Conseil général, Ibrahim Dindar, cet après-midi, à l'occasion d'une conférence de presse donnée sur le sujet Arast.

Ibrahim Dindar a détaillé les différentes étapes de la revendication majeure, celle de l'indemnisation d'une partie des ex-salariés. 965 personnes sur 1.200 ex-salariés ont déjà été indemnisées soit par l'AGS, soit par le Conseil général.

"Pour le reste, les chiffres n'ont cessé de varier... Il a fallu l'intervention du représentant du défenseur des droits pour y voir plus clair. Le chiffre de 241 personnes à indemniser a alors été avancé, ce qui correspond à 530.000 euros. Sur ces 241 personnes, 140 personnes auraient eu droit à des sommes comprises entre 500 et 2.000 euros si elles avait lancé une procédure. Donc on peut penser que ces personnes qui n'ont pas agi en justice ont probablement fait un arbitrage personnel concernant le coût du procès", avance le vice-président.

Le 13 janvier, "nous montrons notre bonne volonté", souligne Ibrahim Dindar, en proposant de donner une participation en avance. "Cette décision nous l'avons prise après avoir discuté avec M. Lefèvre, représentant du défenseur des droits. Nous avons ensuite reçu M. Louis Arnold de la CFTC, en présence de M. Lefèvre", précise-t-il. Une vidéo filmée lors de ces négociations est diffusée devant la presse. Ibrahim Dindar souhaite montrer là, qu'au terme de l'entretien, un accord semblait avoir été trouvé concernant le paiement des indemnités.

"Nous voulons dépolitiser la situation"

"On a arrêté la négociation qui partait dans des histoires de créances salariales. Nous ne sommes plus dans le cadre des indemnités légales, nos avocats nous disent, "prudence". On s'interroge sur ce que veulent vraiment ces gens. A travers vous, je lance un appel à la raison", explique le vice-président. 

Pendant la conférence de presse, au moment des questions des journalistes, le gréviste de la faim, Patrick Fary, intervient. "Pourquoi avoir tant attendu pour agir?", interroge-t-il calmement. "Si on avait signé un accord en 2010, on aurait estimé que le Conseil général se reconnaissait comme responsable. Dans la foulée, il y a eu des contentieux, on a alors décidé de laisser les juges décider", résume Ibrahim Dindar, ajoutant "on est aussi peiné que vous de la situation, on essaie de reclasser les gens. Je vous rappelle d'ailleurs que beaucoup ont retrouvé un emploi grâce à nous".

Ibrahim Dindar a également justifié l'absence de la présidente, Nassimah Dindar : "Après s'être fait traité de tous les noms, Nassimah Dindar ne souhaite plus qu'on personnalise sa personne. Vous savez bien qu'il y a des enjeux politiques derrière ce dossier. Nous voulons dépolitiser la situation", a conclu Ibrahim Dindar.
Lundi 16 Janvier 2012 - 17:30
Melanie Roddier
Lu 2365 fois




1.Posté par Vrp le 16/01/2012 16:29
Et madame dindar c'est quand quelle arrête de personnaliser le sujet ...

2.Posté par David ASMODEE le 16/01/2012 17:00
ça commence à gonfler tout le monde cette histoire politique.

3.Posté par Professeur Maboule le 16/01/2012 17:09
Une présidente qui appelle son vice-président de mari à son secours! Le ridicule ne tue pas! C'est bien la preuve que ND n'est qu'un pantin, non une poupée, dont l'époux et ses acolytes tirent les ficelles.

4.Posté par STOP MAINTENANT le 16/01/2012 18:03
Extrait du communiqué du Défenseur des Droits, saisi par la CFTC : " Pour les salariés n’ayant pas saisi les Prud’hommes ou en attente d’un jugement et qui n’ont pas touché leurs indemnités de licenciement, le Défenseur des droits suggère qu’elles leur soient versées par le régime de garantie des salaires (AGS). En cas de refus, il recommande aux salariés de saisir le Conseil des Prud’hommes afin que celui-ci détermine à qui incombe la responsabilité du versement de ces indemnités".
Le médiateur saisi par la CFTC donne raison au Conseil général sur le fond ! Et il approuve les propositions du Conseil général. Alors qui sont les entêtés ?

5.Posté par Fantômette974 le 16/01/2012 18:10
C'est beau l'amour ... quel gâchis que le talent de cet homme au service de cette femme.

6.Posté par lazaret le 16/01/2012 18:21 (depuis mobile)
Ben oui les grave. (Beaucoup on retrouve du travail grace a nous) voilas se que dit dindar. Et ben tout les ex arast qui travail vous avez une d'etre enver ses manupulateur ,comme la famil dindar et ses adep. Creole reagi ,cette majoritè d'incapable nous d'étruir chaque jour.

7.Posté par AVATAR le 16/01/2012 18:42
OU sont les autre conseiller on dirait que ca appartient au couple qui font que des conneries ou sont aussi les services du cg on se demande s ils existe encore. ils sont a eux deux elus, administratif,cabinet,ouvriers, ils maitrisent et gerent tous et comme ils son bon cé les autres qui vont pour eux JUSQUA QUAND?

8.Posté par Cambronne le 16/01/2012 19:27
regardez moi la réponse de ce genre de politique que nous ne voulons plus voir , ces gens n'ont que foutre de la situation de ces femmes réunionnaises ils n'ont que foutre que des gens puisssent faire des grèves de la faim le David lui perçoit le pognon de nos impôts , alors qu'il continu avec sa droite sociale de merde car la chose qui le préoccupe c''est de préserver son poste

9.Posté par pseudo jetable le 16/01/2012 19:33
Ibrahim Dindar, ajoutant "on est aussi peiné que vous de la situation, on essaie de reclasser les gens. Je vous rappelle d'ailleurs que beaucoup ont retrouvé un emploi grâce à nous".
Comme son collègue de la majorité zembrocal DENNEMONT la semaine dernière MR DINDAR confirme la position des AGS de ne pas payer les Ex arast pour motif de continuité d’activité par le conseil général.il oubli de dire dans ce face à la presse d’aujourd’hui qu’ils sont tous membres de la droite sociale et c’est pour cette raison, la seule et unique raison qu’ils ont pu retrouver un emploi au CG ou dans les structures proche du CG( GIP, proxim et korbeil). D’ailleurs l’un d’entre eux (ex arast) est intervenu récemment sur une radio locale pour répandre la VOIX DE SON MAITRE de la droite sociale sur les ondes. Pour avoir une idée objective de ce dossier, il faut reprendre le quotidien du jeudi 12/01/12.
Mr DINDAR aurai pu rajouter dans cette conférence de presse de cet après midi « je suis avec ANNETTE , VLODY , ALLAMELOU,NATIVEL, ZANEGUY, FRUTEAU, FIDJI, VALLY, DENNEMONT, VERGES (les DEUX)…………….le ZEMBROCAL quoi et ma chère et tendre épouse NASSIMAH responsable de la casse sociale du siècle à la réunion.
Pour les ex et les autres qui ont retrouvé un travail « grace à nous », n’oubliez surtout pas de donner votre bulletin à PAPA (s)et MAMAN (S) et de faire votre chèque en fin de mois à la droite sociale.
VIVEMENT LE RAPPORT
de le CCR

10.Posté par mazenbron le 16/01/2012 19:55
Après la dinde,voilà le dindon qui glougloute ! :-))

11.Posté par pour les reunionnais le 16/01/2012 20:09 (depuis mobile)
Zorro est de retour pour repeindre le visage politique de mme dindar. Pathétique, il est temps de changer la présidente par quelqu'un de véritablement responsable

12.Posté par mwa la pa di le 16/01/2012 20:43
Ibrahim, tu ne devrais pas être déçu, mets toi à la place de ceux qui vivent ce cauchemar de la perte d'un emploi, de revenus.... Cette affaire a que trop duré. Tu ne penses pas qu'il est temps d'y mettre de l'humanité sans rancune et sans haine ? Peux tu essayer de te mettre à la place de ce travailleur qui n'a plus de travail et pas d'argent ? Peux tu imaginer qu'ils ne sont en rien responsable de la gestion calamiteuse de cette association. Gestion calamiteuse mais où le CG ne s'ait pas donné les moyens de le régler humainement ? alors que la plus part des anciens directeurs sont recasés et ne se sont guère souciés du sort des anciens collaborateurs? Bien sûr les insultes sont pas acceptables, mais combien sont l'expression du désespoir de ses femmes et hommes qui se sont sentis trahi par les élus, ceux qui ont pour devoir la gestion de la cité ? Madame Dindar s'est portée comme chantre de la défense des femmes battues, mais que sait elle de la violence de la femme licenciée et méprisée qui est frappé en plein visage par la dure réalité de la vie où le souci de l'autre semble avoir disparu ? Qu'elle importance la susceptibilité de l'élu(e) face à la tragédie vécue par certains des ex salariés de l'Arast ?

13.Posté par Soixante trois le 16/01/2012 20:48
Y fait pitié -- Après la casse de l'économie en 2011, 2012 la casse de la politique . Je ne veux plus voir ce type de politicien "gros doigts" . Si la conscience existe , je n'aimerais pas voir la leur !!!!!
J'ai honte de mon petit pays ; l'élu n'a plus le temps d'écouter son propre électeur ... Après la déception , peut être la rédemption ... C'est de la filouterie "gros doigts" ...

14.Posté par zourite le 16/01/2012 21:02 (depuis mobile)
Point 5. Mme DINDAR a peut être d'autre talent que la politique :)

15.Posté par CG974 le 16/01/2012 21:40
Solidarité ou mépris ???
Où sont les autres du conseil zembrocale ?
Quel mépris des réunionnais...
Elle ne vient pas à la conférence de presse parce qu'elle ambitionne d'autres mandats et que "Nassimah Dindar ne souhaite plus qu'on personnalise sa personne"... ouaf ouaf !!! Quelle expression, elle fera date celle là ...
Quelle bande celle là !!!

16.Posté par avironnais le 16/01/2012 21:54
Le conseil général de la réunion prend le visage des avirons de jour en jour.
Finalement c'est pas si mal, depuis le temps que l'on appelle au secours pour nous aider à virer cet énergumène...
Maintenant si vous voulez qu'on donne des détails de ce qui vous attend avec dennemont au pouvoir on peut le faire... nous nous avons déjà vécu tout ça...
Il va falloir tenir la distance ? chiche !

17.Posté par nicolas de launay de la perrière le 16/01/2012 23:19
pour la droite sociale :
http://www.jeunesplus.org/bien-lire/cles/cles5.htm

La finalité de la lecture est la compréhension. Un enfant qui déchiffre facilement les mots mais ne comprend pas ce qu'il lit ne sait pas lire, même s'il en donne l'impression.

Un bon lecteur ne se contente pas d'une lecture mécanique des mots. Il a un projet (il lit en vue de ...) et pense activement tout en lisant. Pour bien comprendre, il fait appel à ses expériences et à sa mémoire, à sa connaissance du vocabulaire et de la grammaire, et met en oeuvre des stratégies de compréhension. Il a conscience de ce qu'il ne comprend pas et sait quoi faire pour y remédier.

Lire sans comprendre est relativement simple. Comprendre ce qu'on lit est une activité très complexe. C'est l'aboutissement de l'enseignement de la lecture qui passe par l'enseignement explicite de stratégies de compréhension.

Un moyen simple de développer ces stratégies est de questionner l'enfant sur le sens de sa lecture, dès que celui-ci est capable de lire ses premiers mots. Dès le départ, l'intérêt pour le sens doit accompagner sa lecture.

18.Posté par MAIGNAN carine le 17/01/2012 09:00
Gniaf, Gniaf, Gniaf ....

Mais c'est qu'il voudrait bien faire pleurer dans les chaumières l'Ibrahim Dindar. Ah, maintenant les époux terribles, après avoir traité avec arrogance et mépris les ex salariées de l'arast pendant deux anx, après avoir fait mainte et mainte promesses jamais tenues, nous sortent le grand jeu ce lundi et ce mardi. Hier Ibrahim DINDARl confie à la presse qu'il voudrait une sortie de crise par le haut et dans la dignité après avoir déblatéré tout le week end sur les grévistes de la faim...Ce matin, sur les ondes radio, il dit s'exprimer en "frère" et être déçu que le camp soit encore installé devant les grilles du palais de la source.
Mr et Mme DINDAR, votre campagne de propagande à deux sous ne fonctionne plus et une fois encore, vous faites preuve de dédain et vous vous avancez dangereusement en publiant dans le JIR et le Quotidien, un encart (payé aux frais des contribuables) que les ex salariés de l'arast ont obtenu satisfaction alors qu'un communiqué de presse et une dèclaration de bonne intention n'ont aucune valeur juridique.
Certains peuvent y voir du zèle et des finasseries de la part de Paul JUNOT mais quand on s'est fait rouler dans la farine pendant deux ans et 47 jours, on comprend que ce dernier se montre de la plus grande prudence.

19.Posté par MENSONGES974 le 17/01/2012 10:19
Comme quoi il y a des caniars partout, mais tellement dans la politique... à La Réunion...

Un de ces quatre, ça va exploser... lorsque la nouvelle génération va se réveiller (ceux qui ont 20 ans aujourd'hui)

20.Posté par Cambronne le 17/01/2012 10:38
moi ce qui me fait doucement marrer c'est de voir la suffisance de ce Ibrahim qui s'imagine être un modèle de politique dans le genre merdeux l'on fait pas mieux surtout pour retourner sa veste un véritable libéral n'aurait jamais fait une alliance avec les socialos communistes mais c'est encore une particularité réunionnaise faut dire que les autres connards de droite ont laissé la place aux Dindar nous ne pouvions pas attendre grand chose de cette équipe d'opportunistes

21.Posté par philippe le 17/01/2012 11:12
Monsieur Dindar et Madame Dindar cessez de manipuler les gens et ARRETEZ DE MENTIR COMME VOUS RESPIREZ VOUS N AVEZ FAIT QUE VOUS REMPLIR VOS POCHES SUR LE DOS DES CITOYENS ET VOUS PRENEZ DES PLACES DES QU IL Y A UNE OPPORTUNITE!
ON A ENVIE DE VIVRE NOUS LES CITOYENS MAIS PAS ENVIE DE DEVENIR VOS ESCLAVES!
VOUS TRAITEZ LES EX ARAST COMME DU BETAIL COMME DES ESCLAVES !!!! HONTE A VOUS

22.Posté par jean jouhis le 17/01/2012 11:36
les FOURBES
ca part 3 semaines a bangkok et ca fait semblant de ne rien voir
ca voulait encore soutenir pv vendredi !!
qils degagent
comment peut on voter pour nd ds le + petit canton de st dnis
et la porter aux nues presidente du cg !!
HONTE a ces politicards
SHAME ON HER

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales