Social

Arast : Jugement en référé rendu le 2 février

Ce matin s'est déroulée l'audience devant le Tribunal de grande instance suite à l'assignation demandée par le Conseil général, désireux d'expulser les ex-salariés de l'ARAST hors du Palais de la Source. Etaient présents des responsables de différentes associations, qui ont pu assister au débat entre les avocats des deux parties. Verdict sera rendu mardi prochain, le 2 février.


Le tribunal correctionnel de Saint-Denis a programmé un jugement en référé pour le mardi 2 février concernant l'occupation du Conseil général par les ex-salariés de l'Arast. Ces derniers ont décidé, comme ils avaient commencé à le faire hier, de libérer l'hémicycle et faire leur réunion dans les locaux qui seront mis à leur disposition par la mairie de Saint-Denis, mais ils continueront d'occuper pacifiquement le hall. L'astreinte ne s'appliquera donc, si elle s'applique, qu'à partir du 2 février.

Pour rappel, le Conseil général a déposé une plainte pour occupation illégale de ses locaux, des faits que sont venus constater deux huissiers, une pour la collectivité locale, l'autre pour les manifestants. Selon le Département, les ex-salariés de l'Arast perturbent le bon fonctionnement de la collectivité ce que les intéressés contestent fortement. Ce matin, au tribunal, les débats se sont concentrés autour du domaine public-privé étant donné que certaines parties du Conseil général sont publiques et d'autres privées. 

Paul Junot, "instigateur du mouvement"

Paul Junot, secrétaire général de la Confédération Française des Travailleurs Chrétiens (CFTC), a été cité comme "l'instigateur de l'investissement des locaux" par Me Bellot, avocat du Conseil général. Ce à quoi l'avocat des manifestants, Me Gabriel Armoudom, a répondu que M. Junot n'était même pas un ex-employé de l'ARAST, et n'avait aucun lien avec l'ex-entreprise, ce qui ne faisait donc pas de lui l'instigateur de quoi que ce soit.

Me Armoudom s'est adressé à la Cour en faisant tout d'abord une historique des faits, de la dégradation de la situation de l'ARAST et de ses salariés. Le motif d'occupation illégale des lieux, évoqué dans l'assignation, était selon Me Armoudom, irrecevable : "la cellule de crise a vidé les lieux et les a laissé impeccables, ce qu'atteste l'état des lieux signés par M. Thierry Vitry (responsable de la logistique au Palais de la Source, ndlr) et Mme Valérie Bénard".

"Trois erreurs : humaine, politique, judiciaire"

L'avocat a poursuivi en évoquant trois erreurs de la part du Conseil général dans cette assignation : l'erreur humaine, l'erreur politique, et l'erreur juridique. Humaine car le Conseil général, selon lui, "veut une décision d'expulsion pour continuer à humilier ses salariés dans la détresse"; politique car "c'est un mouvement soutenu par les Réunionnais, et depuis hier soir par le président de Région"; judiciaire, car il y a un "problème de compétences, et de recevabilité de l'assignation, d'existence de voie de fait". En conclusion, Me Armoudom a proposé à la Cour d'appliquer non pas un avis d'expulsion, mais "plutôt que d'envenimer les choses, de nommer un médiateur".

La décision sera rendue aux avocats sans audience publique le mardi 2 février, à 14h. Paul Junot, personnellement cité dans l'affaire, s'est dit confiant. Reste à savoir si le verdict lui donnera raison, à lui et aux salariés de l'ex-ARAST.
Jeudi 28 Janvier 2010 - 10:30
Johanne Chung To Sang
Lu 3898 fois




1.Posté par jubilation le 28/01/2010 11:32
Trés bien, la Justice a appliqué sa lenteur habituelle, une nouvelle claque pour la présidente du C.G. La crise de nerf approche !

2.Posté par fredo le 28/01/2010 12:03
tiens!!!!!! mais je reconnais cet avocat c'est l'ancien adjoint au maire d'Annette, d'après mes sources il est aussi en ce moment l'avocat de la mairie de saint-denis qui je crois dirigé par Annette 1er qui a proposé un local trés loin du conseil général pour éloigner les ex salariés de l'arast de son palais de la source qui dirige de main de maître avec sa copine Nassimah.

Arrêter de vous laisser berner les ex arast?

3.Posté par kersauson de (P.) le 28/01/2010 12:03
DINeDAR doit PARTIR

Celle-ci est désormais complètement décrédibilisée, ridiculisée MEME,
mouchée par Didier Robert et le prefet

Elle l’était en partie après son Alliance contre nature de 2008 pour garder son poste

Elle a montrée son incompétence TOTALE sur les sujets ARAST, Retraites, VVF
Ne maitrisant AUCUN dossier aucun chiffre, s’enmélant dans les chiffres de ses conseillers si chers payés
Comment peut on nier qu’un projet de reprise de Arast ait été évoqué dès septembre Octobre : ce qui implique que les ex salariés doivent TOUS être intégrés dans la nouvelle structure,
et de ce fait TOUS rémunérés pour les mois passés par cette structure
Il est évident que ce n’est pas à AGS de payer !

Comment peut on sortir 1 million en prime exceptionnelle : tant mieux pour les Arast,
mais il fallait en BON gestionnaire octroyer une avance sur indemnité

Comment peut-on proposer un cheque de 22 millions à la CGSS pour que celle-ci paye les retraités le 1 !
C’est méconnaitre la LOI
Si elle veut faire un geste social, humain, qu’elle demande aux organismes sociaux HLM de prélever les loyers à partir du 15 : elle peut le faire

Sur son langage et sa maitrise des nerfs qu’elle se méfie :
Le mot Bougnoule employé par elle et elle seule, a une autre signification en métropole qu’ici ;
c’est aussi grave que sale juif, que sale pédé !
C’est TRES grave d’employer ce mot Madame !
Il faut respecter les gens d’origine arabe et magrébine. Elle était dans l’enseignement je crois : qu’elle montre l exemple
Elle n’est pas la Bougnoule , elle est la HONTE DE LA Réunion :
priver les gens d’eau electricité de WC !! BRAVO

Elle se dit élue de la République CERTES,
élue par le plus petit canton de la Réunion (6000 électeurs 2500 votants en 2008 1500 pour elle ), et est ainsi devenue Présidente du Conseil :
c’est légal certes, mais c’est élue par moins de 0,5% moins de 1% !! des électeurs réunionnais
Et CA nous gouverne de cette si dramatico-comico façon !
Au moins Coluche lui avait crée les Restos du Cœur

J’espère que les futurs élus territoriaux seront élus comme les régionaux actuels : par le peuple reunionnais entier
On évitera ainsi ce genre d élus méprisant les électeurs.

le Préfet a bien fait de lui donner des leçons de droit
L intervention du maire des Avirons sur Festival est aussi significative de la fin annoncée de la pratique politique de certains politiciens :
les gens prets a tout pour garder le pouvoir, on n’en veut plus : ils ne se maitrisent pas ;
je me suis demandé comment le journaliste Festival avait pu le laisser parler jeudi matin
Heureusement Didier ROBERT a repondu le midi meme, sereinement calmement ( je suis de gauche je précise (donc anti VERGES)) :
on sent de la Maitrise et une volonté de faire avancer le débat pour répondre aux besoins de la population.
Lui et Huguette BELLO doivent devenir NOS représentants :
des representants RESPONSABLES MATURES

4.Posté par jean Rigol le 28/01/2010 12:10
haha
l'assignation du delegué CFDT était ILLEGALE

il ne fait pas parti de ARAST
et ne pouvait donc ETRE ASSIGNé

bravo les zavocats conseils à 1000euros la journée de DINeDAR

5.Posté par ecoeuré le 28/01/2010 12:50
c est pas possible ,,!!!comment une presidente peut agir ainsi!! peut etre voulez vous messieurs ,mesdames les politiciens que nous donnions un coup de main a ces ex employés ,qui attendent a juste cause leurs dus!!!je ne suis ni ex employé arast,ni famille d ex employé ,juste un etre humain chomeur!!mais a continué votre langage de sourd n avez vous pas peur que la masse reunionnaise se revolte ,,chaque jour se rajoute une erreur a votre liste si grande!!c pas normal qu une personne aussi entourée de professionnel puisse faire autant d annerie!!..et vous messsieurs dames les directeurs de ci et de ca qui travaillent au departement ,merité votre salaire ,!!

6.Posté par RG le 28/01/2010 13:35 (depuis mobile)
Derrière Armoudom, Annette ? Oui c'est l'ex-adjoint d'Annette qui lui aussi a été en prison lors des affaires de corruption d' Annette. Pauvres salariés de l'ex-ARAST, encore la bande d'Annette qui veut les entubés...

7.Posté par fredo le 28/01/2010 16:40
en lisant le quotidien je suis tombé sur un article concernant la visite du local de Annette 1er par l'ancien directeur général adjoint de l'ex arast.

Bientôt vous allez abandonnez votre combat

8.Posté par andré le 28/01/2010 17:40
encore de la manipulation politique, on n'en a marre de cette histoire !! AGS prenez vos responsabilités et dites que vous n'avez pas l'argent pour payer !!! au lieu de vous défiler !!!

9.Posté par attention, danger ! le 28/01/2010 19:58
Attention ex-arast, danger ! Le roi de la casse sociale, j'ai nommé Annette vous propose une case en ville. Attention manipulation ! L'homme est perfide et rusé. Si vous lui faites confiance, tous vos derniers espoirs s'envoleront.

ANNETTE = DANGER = CASSE SOCIALE = MANIPULATION

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales