Politique

Arast : "Je ne veux pas discuter avec eux. Junot et Libel m'injurient tous les jours"


Arast : "Je ne veux pas discuter avec eux. Junot et Libel m'injurient tous les jours"
Depuis quatre jours, les ex salariés de l'Arast campent devant le Conseil général pour être entendus ou reçus par un élu ou la présidente du Département afin de faire avancer le dossier des indemnités de licenciement. Ce matin, Nassimah Dindar est intervenue sur les ondes de radio Freedom et s'est adressée directement à Mimose Libel, ex-salariée de l'Arast et Paul Junot, représentant syndical de la CFTC.

"Je suis l'objet de tous les maux, c'est la faute de la présidente si l'Arast a été liquidé, si les gens n'ont plus d'emploi (…). C'est la faute de la présidente pour tout", explique Nassimah Dindar.

"Je me fais maltraiter en permanence. Je ne veux pas discuter avec eux. Junot et Libel m'injurient tous les jours", lâche la présidente du Conseil général. Pour Nassimah Dindar, le timing concernant la manifestation devant le Département ne semble pas lié au hasard. "Je suis allée voir ses femmes, mais j'ai l'impression que deux ans après (ndlr : liquidation de l'Arast) on ressort les tambours et les porte-voix juste avant les élections. Alors on peut continuer à appeler pour vomir sur moi et le conseil général, mais il y a de la politique derrière", souligne-t-elle.

Des allusions à peine voilées et à destination de Paul Junot, Mimose Libel mais surtout Valérie Bénard, conseillère régionale et ex-salariée de l'Arast. "Junot pacifiste ? Bénard pacifiste ? Et les élus sont noirs et les gens sont blancs ? il y a de la manipulation", lâche Nassimah Dindar.

"Depuis quand les gens font une grève pour gagner un entretien avec moi, depuis quand ?", s'interroge-t-elle. La présidente du Département reproche aux "leaders" du mouvement des ex-Arast d'être intervenus à des moments peu "opportuns" comme lors "de commissions permanentes, de colloque avec le Cevif sur la lutte contre les violences faites aux femmes", explique-t-elle.

En attendant, cette sortie médiatique ne risque pas de calmer les tensions entre les anciens salariés de l'Arast et les élus, mais surtout la présidente du Conseil général.
Samedi 3 Décembre 2011 - 09:45
Lu 3146 fois




1.Posté par PECPEC le 03/12/2011 10:45
C'est bien de jouer à la vierge effarouchée. Mais madame, c'est il y a deux ans qu'il était utile de discuter, ce que vous n'avez pas fait. Trop simple de renvoyer ces gens à leur malheur, vous, vous n'avez pas perdu un seul centime en deux ans. Un peu de dignité madame, la présidente.....

2.Posté par Marquise de carabas le 03/12/2011 10:47
"Des allusions à peine voilées et à destination de Paul Junot, Mimose Libel mais surtout Valérie Bénard, conseillère régionale et ex-salariée de l'Arast. "Junot pacifiste ? Bénard pacifiste ? Et les élus sont noirs et les gens sont blancs ? il y a de la manipulation", lâche Nassimah Dindar. "

Cette femme est complètement à côté de ses pompes. A force de manoeuvrer pour conserver le pouvoir, elle ne peut plus concevoir que des gens puisse manifester pousser non pas par un parti, mais par la FAIM, l'envie de faire respecter SES DROITS !!!!!!!!!!!!!!!!!

Vous êtes minable Madame et tous vos copains du nouveau centre (soit disant sociale) qui va avec.

3.Posté par Booba le 03/12/2011 11:02
Je ne peux plus supporter cette femme...
Manipulation, mépris, aucun sens de l'honneur, mensonges, égoïsme... la liste est bien trop longue pour décrire cette personne.

Le politique dans toute sa splendeur !

Et l'on s'étonne du peu de participation lors d'élection.

4.Posté par Cambronne le 03/12/2011 11:02
Elle ferait bien mieux de lire le roman d'Ayn Rand intitulé La Grève ou Atlas Shrugged (la Révolte d'Atlas) , peut être qu'elle finira par sortir de sa tour d'ivoire à coup de pieds dans le cul

5.Posté par à post 3 le 03/12/2011 11:41
c'est bien parce que les citoyens ne se déplassent plus pour voter, ou pire, ne s'interessent pas à la politique, que ces "élus" pourris conservent leur pouvoir grace au ti graton (CAE) qu'ils distribuent pour 6 mois voire 1 an. S'il n'y avait plus ces contrats, véritable arme de campagne, tous ces élus pourris seraient obligés d'avoir un ..... programme et de s'y tenir, rendre compte de leurs actions... Pendant que les citoyens dégoutés ne votent plus, les alimentaires eux, ils continuent, ben bravo !!! on a les élus qu'on mérite.

6.Posté par Noé BABET le 03/12/2011 11:50
noe974
On dit tj que la politique est sale mais il ne faut pas exagérer !

Le chômage , les violences , les pertes d'emploi , ce n'est pas tj de la faute du Conseil Général ou de sa Présidente !

Je n'aime pas insulté ni recevoir des insultes !
Qu'on tourne 2 fois sa langue fourchue dans sans bouche (ou la faire bénie) avant de dire quelque chose ! On peut même boire de l'eau bénite ....
Discussions réalistes et non discussions bornées et bouchées !!!!!

7.Posté par David ASMODEE le 03/12/2011 11:53
Qu'on la supporte ou pas, il faut reconnaître que les syndicats pays ont quasiment tous des méthodes de kaniar.

8.Posté par Bayoune le 03/12/2011 12:41
Ah la Nassimah, sà in fanm bandé, konm in rat deriyèr in lanklo, èl i gète, si bann fanm l'ARAST lé tou sèl, èl i fé desann son bèl loto lo sanss interdi, èl la pèr mètt son piyé à tèr, pou èl vnir dir à ses victimes de ne pas se laisser manipuler par des politiques. Konm zot i wa la nassimah lé kourazèz, èl la kan minm pèr bann zanplwayé l'ARAST i batt son mayi épi son koton i rète atèr...

9.Posté par Angélique le 03/12/2011 12:49
Mme Dindar s'est exprimée sur Free-Dom ce matin....Avoir pour seul argument de parler créole par moment était pitoyable. C'est le rôle parfois difficile des politiques d'écouter la souffrance des citoyens! Mais ce n'est jamais leur droit de rejeter ceux qui peinent! Répéter "je suis un être humain qu'on insulte" à quel niveau d'argumentation nous situons-nous? Triste image...

10.Posté par Charly le 03/12/2011 13:17
Le titre : "Arast : "Je ne veux pas discuter avec eux. Junot et Libel m'injurient tous les jours"
L'injure c'est toi Nassimah Dindar!

11.Posté par farce centriste le 03/12/2011 13:17
C’est bien la seule personne qui n’a pas lu le pré rapport de la cour des comptes. Au CG on lave plus blanc que blanc. D’ailleurs dans son intervention de ce matin elle faisait un appel aux manifestantes en leurs disant « que le conseil général pourrait prendre en compte leur demande d’emploi ». Les mêmes méthodes qu’en début 2010, pendant la période d’occupation du cg par les ex arast, un chargé de mission faisait la navette entre son bureau et le préau pour proposer du travail aux grévistes. Une manière comme une autre de casser une grève, certaines personnes ayant acceptées ce deal se mordent les doigts aujourd’hui. Le petit contrat de 6 ou 8 mois a pris fin et le dossier n’est toujours pas gérer.

12.Posté par comprends pas le 03/12/2011 13:18
je comprends pas pourquoi cette femme mélange tout, la politique n'a rien a voir avec le fait de vouloir son dû. elle elle a tout a gagner avec la politique mais pas les ex ARAST. si l ARAST a été liquidé c'est bien de son fait pourquoi dire le contraire aujourd'hui ou sont les 1000 contrats validés en commision permanente en decembre 2009 qui a profité de ces contrats peu t elle nous éclaircir ?
pourquoi refuser de faire le courrier que lui demande l'AGS.
Où travaille les dirigeants de feu ARAST ne sont t ils pas à la Direction du GIP du CG.
de grace madame ARRETEZ vos mensonges
depuis 2008 vous n'avez plus de dignité ni de fierté ayez au moins un peu d'honneteté, essayez cela vous fera du bien

13.Posté par jeanrene le 03/12/2011 13:30
quand on connait Monsieur Paul Junot et la détermination qui est la sienne à aider son prochain et la petite dame dindar dont l’intérêt s’arrête à son miroir on sait ou se trouvent les voyous... et si on devait vraiment marquer les requins avec plus de succès il faudrait viser de ce coté la et bien sur pile dans le centre!

14.Posté par memoire d''éléphant le 03/12/2011 13:32
L’histoire se répète, en avril 2003, les associations : AREMO œuvrant dans l’action éducative en milieu ouvert et CERDASES œuvrant dans le social, étaient sollicitées par des responsables de l’Action Sociale du Département pour voir si elles étaient susceptibles de pouvoir intervenir dans le « sauvetage » des activités de l’ASJD-ARFUTS en procédure de liquidation ; la partie sociale, la plus importante : 945 salariés, ne trouvant pas de repreneur.
L’AREMO et le CERDASES, associations sans rapport avec l’ASJD-ARFUTS, décident donc de déposer un dossier conjoint de reprise des activités sociales de l’ASJD-ARFUTS.
Après rencontre avec les personnels potentiellement à reprendre – et face à l’impression très négative se dégageant de leur expérience de fusion-absorption (ARFUTS dans ASJD) – il est décidé par les deux associations de créer une nouvelle structure pour mettre en œuvre les activités nées de la reprise.
L’ARAST naît le 21 août 2003.
Le 8 décembre 2003, le T.G.I considère les deux associations comme cessionnaires mieux disants et rend la décision suivante : « Les associations CERDASES et AREMO sont conjointement attributaires de l'activité sociale de l'association Saint Jean de Dieu avec faculté de substitution au profit de l'association ARAST ».
En janvier 2004, l’ARAST commence ses activités.
Les trois structures concernées par la reprise exerçaient avant celle-ci les activités suivantes :
AREMO : Action Educative en Milieu Ouvert
ARFUTS :
•Action Educative en Milieu Ouvert
•Aide à Domicile
•Accompagnement social
Aide Sociale à l’Enfance
Actions d’insertion
CERDASES :
•Action de dynamisation de Quartier (Développement Social Local)
•Accompagnement social
Actions d’insertion
•Prévention Spécialisée / Point Accueil Ecoute Jeunes (PAEJ)
ARAST se répartissent selon 4 domaines d’intervention :
Action de dynamisation de quartier
Aide à domicile
Assistance Éducative en Milieu Ouvert (AEMO)
Prévention spécialisée / Point Accueil Écoute Jeunes de Saint Pierre (PAEJ) –
Ces deux activités vont disparaître de la panoplie d’intervention de l’ARAST au cours de l’année 2005, le Département (une fois de plus) et les communes se désengageant du financement de ces activités. En ce qui concerne la prévention spécialisée, un diagnostic des actions mises en œuvre devait précéder une deuxième phase d’intervention. Ce diagnostic n’a jamais été suivi de concrétisation en termes d’intervention malgré les besoins de certaines communes.

La mission du service ADQ consiste à apporter aide et accompagnement
à titre individuel des familles qui relèvent soit de l’aide sociale à l’enfance, soit de la protection maternelle et infantile des bénéficiaires des minimas sociaux
ou, à titre collectif, dans le cadre du développement social local, à des publics de bénéficiaires des minimas sociaux, essentiellement bénéficiaires du RMI (Revenu Minimum d’Insertion) et des personnes en demande sociale. Cette frange de la population ne fait plus partie des obligations du CG en 2009.
Les actions sont menées par des techniciennes de l’intervention sociale et familiale des assistants socio-éducatifs, des conseillères en économie sociale et familiale, des éducateurs techniques spécialisés, des éducateurs spécialisés des animateurs…
Les financements de cette activité sont assurés essentiellement par « des subventions de fonctionnement » du Conseil Général, contractualisé chaque année avec le Département.

L’activité des travailleurs sociaux de l’ADQ se décompose en accompagnement individuel et en suivi collectif.
Sous le terme d’accompagnement individuel, il faut entendre les interventions auprès des familles en difficultés, accompagnées à court, moyen ou à long terme. La demande provient du G.U.T (Groupement d’Unité Territorialisé) avec des suivis A.S.E (Aide Sociale à l’enfance), de l’A.D.I (Agence d’Insertion) avec des suivis A.S.I (Accompagnement Social à l’Insertion). Pour les demandes de l’ADI, elle est en baisse constante depuis le transfert de compétence au CG. C’était peut être un signe des com-pétences du CG depuis 2006 et de la vision stratégique de nos élus. Il faut tout de même dire que le département compte 70 000 bénéficiaires du RMI et que les chiffres n’ont pas évolués depuis des années.

Sur le plan collectif, des ateliers permettent d’accueillir un public hétérogène : de tout âge, de toutes catégories sociales, ayant ou pas des difficultés dans la vie de tous les jours et souhaitant s’inscrire dans une démarche d’insertion.
Ainsi, l’action collective a une visée sociale et éducative qui répond à un besoin repéré sur un quartier, une commune, un territoire. Mais là aussi, ces actions sont appelés à disparaitre vu que la mandature actuelle se recentre sur l’ASE individuel.

Avec attention j’avais lu l’article paru dans votre journal ou un cadre proche du dossier au CG intervenait à charge. Ces quelques éléments vont peut être orienté un « vrai journaliste ».Les difficultés financières rencontrées par l’ARAST, trouvent leurs origines au sein même des activités qu’elle exerce.
Cette problématique avait d’ailleurs été mise en exergue dès le dossier de reprise déposé auprès du T.G.I. par les repreneurs le 17 novembre 2003 lors de la cession des activités sociales de l’ASJD-ARFUTS. Ceci avait conduit les cessionnaires – fait exceptionnel - à déposer un budget prévisionnel en déséquilibre dont l’équilibre devait être rétabli par des subventions complémentaires et des économies d’échelle liées à la mutualisation des moyens.
Dossier de reprise déposé auprès du T.G.I. et validé par le jugement
Tant la subvention d’équilibre de 1 494K€ annuel que la compensation des déficits annoncés dès la reprise n’ont jamais été perçus par l’ARAST, bien que figurant au plan de reprise. Le CA de l’ARAST aurait du retourner devant le tribunal suite au constat de départ, mais bon ……..
Conformément au projet initial, l’ARAST a créé ce service « Action de Dynamisation de
Quartier », afin d’optimiser la subvention départementale (10M€) versée au titre de l’aide sociale à l’Enfance (ASE) et de l’intervention, au titre de l’insertion(ADI), auprès des publics bénéficiaires du
RMI (ASI) À la demande des GUT, s’y sont ensuite également « greffés » des accompagnements
d’adultes non bénéficiaires du RMI, mais en difficulté sociale (ASA) .
l association a développé pendant cinq ans des actions généralistes (principalement celles relevant des missions de la Collectivité départementales) et d’autres plus locales s’appuyant sur des commandes précises. Le service ADQ demeure le partenaire principal des autres intervenants sociaux de terrain : les GUT du Conseil Général, l’ADI, les Communes, les CCAS.
Les finances de l’association.
En 2008, ce service ADQ a employé 223 personnes pour un budget d’environ 11M€ dont
10,4M€ provenant du Département. Ce service accompagne des milliers de personnes tout les ans en individuel ou collectif.
Les subventions attendues et budgétées au plan de reprise pour 2004 et 2005 étaient de 10025M€ annuels, seulement 8 119 M€ en 2004 et 7 591 M€ en 2005 ont été versés à l’ARAST, soit un manque à gagner de 4 340M€ sur deux exercices. On est encore loin des 10M€ actuel.
C’est en partie ce sous-financement du service ADQ qui sera le premier objet des négociations avec le Conseil Général. La difficulté principale pour l’ARAST actuellement c’est que le Département souhaite se recentrer sur ses missions obligatoires et laisser les problématiques inhérentes à la dynamisation des quartiers aux Communes, en les finançant au travers des Contrats de Coopération Communale avec une partie de la dotation (3 M€) préalablement attribuée à l'ARAST. Pour l’année 2009, la subvention effectivement directement versée à l’ARAST, a été de 6 442 K€.
Le service AD emploie aujourd’hui environ 919 personnes, pour la plupart à temps partiel, pour un budget d’environ 22M€, soit plus de 60% du budget de l’association. 4 387 bénéficiaires ont été suivis par l’ARAST dont 3 734 personnes âgées et dépendantes, 350 personnes en situation de handicap et 204 familles en 2008.
En 2004, l’activité connait un déficit de -1 385 675€. Seul un produit exceptionnel de 1 581 558€ constitué par la reprise des provisions pour congés des années antérieures, versé par l’Association Saint Jean de Dieu permet un résultat positif de 195 577€ de cette activité.
De manière moins importante, le résultat de l’ARAST pour l’exercice 2005 est fortement déficitaire :
-807 020€.
La crise du chikungunya en 2006 est à la base d’une crise de croissance de l’association. Le volume d’intervention mensuelle va exploser conduisant à une exploitation de 256 602 h sur le premier trimestre 2006 (janvier : 78 341h, février : 80 041h, mars : 98 220h) et obligeant à mettre en place plus vite que prévu l’encadrement nécessaire.
L’explosion de ce volume d’activité va avoir un effet particulier pour l’ARAST. Chaque heure effectuée lui coûtera 3,31€, différentiel entre son tarif pratiqué et son coût économique avéré, soit sensiblement 850 K€ pour un résultat de l’exercice de - 836 446€. La crise du chikungunya masquera par ailleurs deux faits marquants :
la baisse de la demande « normale » d’APA
une diminution drastique des heures d’Aide Légale et Facultative attribuées par le
Département, qui, par leur financement (supérieur au taux payé pour l’APA) au taux CNAV contribuaient à minorer l’ampleur du déficit de l’Aide à Domicile
Ces deux éléments auront un impact notoire sur l’exercice 2007. Au lieu des
1 111 000h prévus au Budget Prévisionnel de 2007 de la demande d’autorisation, ce sont 1026000 h qui sont effectuées générant un déficit de - 1 911 896€.
De plus, l’application de la Convention Collective et des accords de branche ont généré une progression des frais de personnel de 8%. Convention datant de 1983 et mise en place qu’en 2006. Si on se réfère à certain proche du dossier « la convention a été appliqué trop tôt ». Pour une fois une structure qui applique le droit « des salariés ». Messieurs les inspecteurs du travail, il serait bon de regarder de plus prés les autres structures qui font de l’aide à domicile.
En 2008, l’association a déposé un budget prévisionnel réduisant la progression 2006-2007
(978 000h hors chikungunya en 2006 à 1 026 000h en 2007, soit 48 000h) d’un tiers avec un budget de 17,93€ basé sur une progression de 34 000h portant son volume d’intervention global à 1 060 000h.
La suppression de l’exonération AT (Accident du Travail) inscrite dans la loi de Finances de la
Sécurité Sociale (≈ 2,3% d’augmentation de la masse salariale) conduira l’ARAST à attirer l’attention du Département, dès la prise de connaissance de cet élément en janvier 2008, sur l’impact généré au niveau du tarif de l’Aide à Domicile, impact de l’ordre de 0,31€, par heure effectuée, de coût supplémentaire.
Le service AEMO emploie aujourd’hui 35 personnes pour un budget d’environ
2,2M€. (2008). Elle concerne environ 708 jeunes pour 259 185 journées de suivi effectuées.
L'ARAST exerce 675 mesures d'Action Educative en Milieu Ouvert (mineurs en danger) mises en œuvre par 25 éducateurs, 4 chefs de services et 4 secrétaires « et non 10 comme cité dans la presse ». Depuis 2004 la dotation allouée par le Département ne permet pas de couvrir les coûts directs d'intervention des éducateurs.
Le tarif 2008 AEMO alloué par le Département à l'ARAST est de 7,09€. Ce tarif a toujours été en dessous des prix de journées attribuées aux autres associations. L’arrêté de tarification émis le 20 février 2009 a été annulé par le Département car, celui-ci n’a pas été conjointement signé par le ministère de la Justice. Un nouvel arrêté conjoint du Département et de la Préfecture en date du 26 juin 2009 a fixé le prix de journée 2009 à 7,63€.

En 2005, suite à la réintégration de deux salariés qui ne faisait pas partie du plan de reprise, en litige avec l’ARAST et non les autres repreneurs, l’exercice supporte les salaires et les charges des exercices 2004 et 2005, à hauteur de 336 812 €. La provision pour risque dotée en 2004, a été réajustée du même montant.
En 2006, le litige portant sur la réintégration de deux salariés de l’Association Saint Jean de Dieu a trouvé son épilogue au cours de l’exercice. La provision pour risques n’a pas été annulée de même que les charges afférentes n’ont pas été comptabilisées. D’autre part, une provision exceptionnelle pour risques a été comptabilisée sur l’exercice pour un montant de 1 353 416,98€.
En 2007 les salaires progressent de 280k€ - impact du GVT (glissement vieillesse technicité) et de la revalorisation conventionnelle de la valeur du point - tout en sachant que l’effectif ETP de l’association au dernier jour de l’année diminue de 5,8 ETP, soit -0.5%.
En 2007 les charges sociales augmentent de 724k€. Près de 500k€ de plus de cotisations concernent les caisses de retraite et prévoyance suite à l’application de la Convention Collective de 1983 à partir de septembre 2006.
En 2008 on assiste à une légère diminution de ces charges suite à une diminution des effectifs.
Seul le résultat de l’année 2006 apparaît à l’équilibre, uniquement du fait de la subvention « dite d’équilibre qui n’existe pas en comptabilité » de 2.9M€ accordée par le CG.

EXERCICE NOMBRE CATEGORIE 2006 2007 2008
2005 971 Ouvriers 18 18 17
2006 1450 Employés 1326 1279 1140
2007 1403 AM et assimilés 55 60 58
2008 1258 Cadres 51 46 43
TOTAL 1450 1403 1258

Pour les années 2006 et 2007, l’augmentation du personnels est du principalement aux orientations politique de la majorité du CG. Cette association a servi de tremplin pour certains politiques de la place « avec des noms la prochaine fois » avant d’être en carafe.
Aujourd’hui, il devient facile de dire que la gestion a été mauvaise, qu’il n’y a que des incompétents à l’ARAST. Pendant ce temps 1258 salariés sont en attente d’une décision du tribunal depuis 2 ans

15.Posté par Professeur Maboule le 03/12/2011 13:33
Si les syndicalistes l'injurient tous les jours, qu'attend mme dindar pour porter plainte?
Pauvre petite chérie! En regardant ou en écoutant les médias, je n'ai pas vu ou entendu de personnes insultantes, utilisant des méthodes de "kaniar", post 7) pour faire valoir leur droit. Qu'aurait-elle fait à leur place?
Un bonjour aux salariés de l'Arast et tenez bon!

16.Posté par L'Ardechoise le 03/12/2011 13:42
Madame la Présidente, "je vous fais une lettre que vous lirez-peut-être si vous avez le temps..."
Ecoutez donc la chanson de ces gens au lieu de vous embourber dans des prétextes fallacieux.
Vous êtes indigne de votre mandat, comme tant d'autres!
Etre femme, le revendiquer, mais pas à n'importe quel prix, vous vous conduisez comme le pire des machos.

17.Posté par mon pays bato fou le 03/12/2011 13:45
Arrêtons de descendre les gens parce qu'on ne les aime pas!
Nul ne peut nier la souffrance de ces 1200 salariés qui ont perdu leur emploi en novembre 2009! Ni ces salariés , ni leurs familles , ni les bénéficiaires de leur accompagnement ,ni les partenaires de terrain. Du jour au lendemain,ne plus avoir ces repères qu'étaient les travailleurs de l'ARAST constitue une perte considérable.
Mais tirer à boulet rouge sur la Pdte du Conseil Général n'est ce pas trop facile? Est-elle vraiment cette perverse qui a voulu causé ce grand désastre social ?
Où se cachent actuellement , les grands dirigeants de cette grande structure ?? Ceux qui malgré les gros clignotants rouges vifs ont continué à gérer leur association sans prendre en compte les recommandations des experts comptables!Comme le dit nos anciens "à faire zoreil cochon dans marmite pois"! ON NE LES VOIT PLUS SUR LA SCENE DU SOCIAL .Cachés?

Ont-ils vraiment informé leurs salariés depuis 2006 de leur mauvaise gestion ???
Facile de trouver un bouc émissaire sans assumer leurs grandes responsabilités,
Facile de laisser la base s'attaquer aux finaceurs en restant dans l'ombre pour se faire oublier
OUI la fermeture de l'ARAST aurait pu être évitée à condition que les dirigeants de cette entreprise(oui entreprise) retroussent leurs manches pour opérer la restructuration nécessaire!
Il faudrait que l'ensemble des ex salariés songent à demander des comptes aussi à leurs anciens responsables ce sont les PREMIERS RESPONSABLES
Aujourd'hui Mme la Présidente d'autres associations oeuvrant pour l'enfance souhaitent éviter l'erreur ARAST :
que vos équipes dirigeantes les soutiennent ds cette épreuve et qu'elles ne deviennent pas ultra contrôlantes qd certains salariés récalcitrants s'agitent !
C'est cela aussi la réalité dans le monde du social ! Sinon vous allez nous amener à agir comme les dirigeants de l'ARAST .
Par contre là vous avez une responsabilité que j'interpelle aujourd'hui :l'action sociale est au service de la population et il y a fort à faire à la Réunion . J'interpelle votre engagement pour et avec les réunionnais. Je sais que vous saurez y répondre mais assurez vous que vos directeurs soient en phase avec votre stratégie : cela devient urgent .

18.Posté par mazenbron le 03/12/2011 14:32
Arretons de vomir sur dame Dindar :c'est lui faire trop d'honneur.
Come ki di le créole:lu vaut pas in claque...ni in coud'pet .

19.Posté par noe le 03/12/2011 15:30
Le conseil général finance trop d'Associations souvent inutiles ...Donc trop de dépenses pour cette Collectivité !

Il lui faut faire une grande toilette en son sein ...

Il suffit de lire le Post 14 !!!

On se demande à quoi servent tous ces salariés dans ces associations ...Beaucoup grattent leur F.... en longueur de journée ou ne viennent pas bosser ...
Il est difficile de tout contrôler ...Il doit y avoir plein de magouilles dedans !!!!

20.Posté par BIEBER le 03/12/2011 15:31
Mme N.DINDAR vous n'aviez qu'à faire quelque chose pour l'ARAST devant votre manque de compétence , je serais à votre place je m'effacerais et j'arréterais de me plaindre contre untels.........vous êtes la risée de pas mal de monde,peu de personnes croient en vous à l'heure actuelle,.........Il est temps de tirer votre révérence,on ne veut plus de gens limités qui font croire n'importe quoi pour rester à une belle place qui est convoitée par d'autres........en plus vous voyez que tout vous échappe alors vous créez un nouveau parti avec des cloches.........en fin de parcours cahotique.......c'est fini aurevoir Mme DINDAR (Assoc STOP INJUSTICE) ,ce n'est pas valable uniquement pour vous.............

21.Posté par JUNOT le 03/12/2011 15:32
"Junot et Libel m'injurient à longueur de journée"
L'injure ne vient elle pas de vous dans cette expression de votre mécontentement?
Ces deux personnes Mimose LIBEL et Paul JUNOT qui portent haut les revendications d'un certain nombre de personnes dans la détresse méritent mieux que le dédain profond que vous leur exprimez ainsi.
Junot et Libel dites vous! Parlez vous encore d'être humains ou de vulgaires choses?
Les LIBEL et JUNOT ne l'oublieront pas et ont reçu comme une claque votre manière de mépriser.

22.Posté par Kaf le 03/12/2011 16:05
Madame Dindar si ou assume pas out poste de présidente ben prend out chemin allez ! Ou la vende a ou pou reste présidente , ou la trahit out ban militant , ou la mette domoune Dan la misère alors que soi disant ou fait du sociale ! Madame Dindar a ou c 11 000€ / mois a ou c soirée mondaine , a ou c la clime et belle voiture , a ou c pas d impôts et pas de loyers , a ou c billet gratuit pou la France
STP arrête pleurer et assume maintenant
PROFITER

23.Posté par bertel le 03/12/2011 16:28
bertel
"Arast : "Je ne veux pas discuter avec eux. Junot et Libel m'injurient tous les jours"

NON ! Ils ne vous injurient pas... dans votre démagogie à géométrie variable ... ek out koz kréol mayé ou vé fèr pitié... mé y mars pu... kréol lé pu kouillon...

NON ! Ils ne vous injurient pas... ils interpellent, du Haut de leur détresse partagée par plus d'un qui n'est pas de l'ex ARAST.... votre basse incompétence !

NON ! Ils ne vous injurient pas... mais par leur action déterminée et légitime, ils ont su mettre à jour votre peu de consistance politique... qui vous a poussé à aller vous réfugier sous les voiles blancs de radio-téléphone ! PITOYABLE !

Courage MIMOSE ! C'est vous qui détenez la vérité !

Bertel de Vacoa


24.Posté par jeanrene le 03/12/2011 17:01
ne vous méprenez pas la dindar ne veut pas les recevoir parce qu'elle est lache et que face à la vérité toute tentative de justification n'est que mensonge .
quand est ce qu'à l'image de Monsieur Paul Junot les gens qui détiennent des responsabilités se mobiliseront ,honte aux élus de tous bords et en particulier à ceux qui se sont auto proclamés défenseurs des plus faibles ,un grand coup de balai n'est plus souhaitable mais indispensable et nécessaire dans le monde, en Métropole et à la Réunion.

25.Posté par nrj le 03/12/2011 17:36
Trop d'associations souvent inefficaces et surtout inutiles !

Trop de complicités en somme ! du balai ! les dépenses auront à y gagner !!!

26.Posté par Kaf le 03/12/2011 17:58
Il est temps pour nous Réunionnais de prendre notre avenir en main ! De renverser touts ces politiciens PROFITER qui nous manipuler pendant des années !
Changeons cette classe politique , prenons ensemble les bonnes décisions ,écoutons notre jeunesse et nos aïeux , faisons ensemble l avenir de notre ti pays !
VOTONS intelligemment !

27.Posté par inconnu974 le 03/12/2011 18:04
@ post 7

M. Asmodee, avez vous eu déjà eu l'occasion d'assister à un dialogue social avec le syndicat de M Paul Junot? compte tenu de votre commentaire je pense que non. Posez vous la question sur les causes qui ont poussées ces personnes à camper devant le CG : un refus d'être reçu par la présidente du dit conseil. Il n'y a la aucune entrave au travail, aucune gène sur la population, juste une présence qui semble déranger plus d'un, on se demande bien pourquoi.

Mme la présidente parle de manipulation électorale ou politique pour les élections? bizarre elles n'ont lieu que dans 7 mois. Bientôt à l'écouter toute revendication sera politique ou électoraliste même 5 ans avant les élections.
Quel courage Mme Dindar et quelle argumentation exceptionnelle, c'est navrant...

28.Posté par un créole z'oreil le 03/12/2011 20:14
Sauf erreur de ma part, ayant bien écouté son intervention radio, madame DINDAR n'a à aucun moment, évoqué le non paiement des indemnités de licenciement aux ex employées de l'ARAST !!!
Par contre, elle s'est largement vanté d'avoir versé une somme dérisoire de 1000 euros à chacune des employées de l'ARAST !!!
Elle s'est obnubilée sur ces relations tendues mais justifiées avec Junot et Libel.
Perso, une intervention d'une politicienne Réunionnaise douée d'un fort talent de comédienne.
Minable, désolé madame DINDAR !!!

29.Posté par Paul JUNOT le 03/12/2011 21:03
je mets au défi madame Dindar de prouver une seule insulte venant de ma part.
Madame Dindar vous n'êtes pas à la hauteur de la situation et des défis de la société réunionnaise et vous pensez qu'en diabolisant vos contradicteurs vous gagnerez en crédibilité. C'est exactement le contraire qui se produit.
Au nom de tous les ex salariés Arast, nous vous demandons un accord écrit vous engageant à rembourser l'AGS au cas où la Cour de Cassation vous condamnerait en dernier ressort.
Si vous êtes sûr de votre bon droit, cet engagement ne coûtera rien à la collectivité, mais bien au contraire n'alourdira pas la charge des intérêts si le CG devait payer d'ici 2 à 3 ans.
Enfin pour la vérité, ma seule intervention sur radio Freedom consistait à expliquer en quoi cet accord avec l'AGS pouvait débloquer la situation.
Je regrette que Madame Dindar doit mettre en route la machine de propagande du CG pour tenter de diaboliser ses contradicteurs. Aux messages ici présents je vois que la population n'est pas dupe de ses manœuvres staliniennes. Ce qui est un encouragement pour tous ceux qui luttent pour leur dignité. Sauf M Asmodee qui parle sans savoir de quoi il s'agit, peut être a t-il subi un lavage de cerveau? Bien à vous tous

30.Posté par Rascasse le 03/12/2011 22:45
Ban zarast la pét la pat poulé.Mèm que le poulé té y viv ankor

31.Posté par farce centriste le 03/12/2011 22:52
Post 17 pour votre gouverne ; un directeur général de l’arast a eu un entretien d’embauche le 29 novembre 2009 à 17 h au conseil général soit 2 heures après la décision du tribunal de liquider l’arast.il est directeur du gip depuis. Un autre dirigeant de l’arast se trouve actuellement au cabinet du maire de st denis, un autre à la mairie du tampon, le directeur des finances à proxim service et son adjoint à la scopad avec le directeur de la logistique. Alors quand Mme dinedar parle d’incompétence des dirigeants de cette structure, "d'utilisation abusive de fond public" il y a plusieurs questions à se poser ?pourquoi les avoir récupéré dans sa majorité zembrocal ou encore dans les structures que finance le CG ?pourquoi aucune plainte du CG en direction des directeurs ou administrateurs? Dans la presse de ce jour le CG est partie civile dans le dossier ASJD ( JIR du 3 décembre 2011).

32.Posté par pseudo jetable le 03/12/2011 23:07
Mr JUNOT je pense qu’il ne faut surtout pas se formaliser avec ce type de personnage, il est plus facile a ces « z ‘ élus » de la république de jouer à la victime que d’affronter les véritables problèmes qu’ils ont eux même créé. Si d’aventure, elle veut bien vous recevoir avec Mimose il faudrait lui demander ou son passé les 1020 postes, pourquoi le cg n’a pas respecté le plan de reprise, et pourquoi ne pas payé les licenciements du sud ?

33.Posté par Inoui le 03/12/2011 23:10
Une présidente d'un conseil général qui se dit proche de la population et pourtant elle massacre 1200 emplois, tente d'attribuer abusivement environ 1 million d'euros à une société korbey d'or proche PCR et dont le gérant est l'ami très proche de son nouveau directeur de communication licencié pour faute grave.

Et ça se dit gérer l'argent public.

34.Posté par Créole le 04/12/2011 06:47
Oh, fait pitié oui !!!

35.Posté par ndldlp le 04/12/2011 07:54
la position d'asmodee vis à vis du monde syndical est bien connu ici depuis longtemps.
quand le politique n'a aucun résultat, il est normal que la défense de ceux qui sont dans la charette, réagissent.

on en attend pas moins d'eux.

je rejoins par ailleurs PJ sur son analyse de ma'ame la présidente.

36.Posté par ti colon le 04/12/2011 08:11
Question à zinfo:

Est-ce madame la Présidente, professeur de français, qui aurait dit "Depuis quand les gens font une grève pour gagner un entretien avec moi, depuis quand ?" ???

Mais où va t-on ? gagner un RD ? té ti fi na un problème là...
Mais qui sont-ils nos élites péi ?
Madame, une seule demande, démissionnez s'il vous plait ; et emmenez avec vous toute votre majorité zembrocale... Vous et vos vice-présidents resterons à jamais dans les anales (non madame on ne dit pas les anneaux non... !) les anales!
Vous serez dans les manuels de la formation des élus en qualité d'exemple de ce qu'il ne faut pas être et faire... vous avez là GAGNEZ !!! Et nous on a tout perdu !

Autre chose:
Quand elle dit "Alors on peut continuer à appeler pour vomir sur moi et le conseil général, mais il y a de la politique derrière", souligne-t-elle. "
Question: Aurait-elle oublié que ce fiasco social, cette déroute, cette faute grave, n'est que le fruit de la combine soit disant calculée de sa majorité zembrocale ?
Qu'elle ne vienne pas nous dire que c'est la mauvaise gestion de l'ARAST qui a été le déclencheur.... C'est sur ce point que je l'attends et que j'attends toute sa majorité zembrocale.... et les complices satellites... Quelle honte ! Quel discrédit pour la Réunion ! Et dire (qu'en théorie) ce zembrocale doit être considéré comme l'élite locale, ce que nous avons de meilleur...

37.Posté par @ M. Junot le 04/12/2011 08:19
M. Junot taper sur Mme Dindar est nécessaire mais pas suffisant.
Elle a été conseillé dans cette affaire (comme dans d'autres) par un incompétent invisible et silencieux mais tout autant dangereux pour la société et la démocratie: Michel Dennemont le maire des avirons.
Faites le siège devant la mairie des avirons et vous verrez (c'était son idée, qu'il gère maintenant)...

38.Posté par jeanrene le 04/12/2011 08:33
il serait bon de demander à tous les politiques d’être responsable ne serait-ce que de la moitié des promesses qu'ils tiennent en gelant ne serait-ce que la moitié de leurs indemnités qu'on leur rendra volontiers en cas de respect de la parole donnée et vous verrez que beaucoup d'entre eux ne se présenteraient même pas.
comme dit un avocat célèbre pour l'instant ils se donnent du plaisir mais avec nos C......jusqu'à quand?...

39.Posté par @ post 17 le 04/12/2011 08:35
Oui mon pay bateau fou... ousa ban'na y rale à nous ?

Voyez-vous monsieur, il est du devoir premier d'une collectivité qui verse des subventions à des associations de demander des comptes tous les ans.
L'analyse et la soutenance des rapports moraux et financiers doivent déboucher sur la conclusion de la collectivité avec ses recommandations. Cette conclusion doit (devrait) être publié systématiquement...
Cette démarche n'est absolument pas celle qui est appliquée malheureusement, bien au contraire.
Ces associations subventionnées par les contribuables sont asservies par les politiques véreux.
Dans cette affaire, les apprentis sorciers ont été dépassés par les évènements ...

40.Posté par jenémare le 04/12/2011 08:48
madame dindar lé encore temps de sortir la téte haute de ce conflit rencontré ces personnes de l'ex ARAST justement vous parlez récuperation politique soi disant. je vous demande de récuperé ce probleme pour vous en sortant de ce conflit peut etre que la population vous verrez d'1 autre facon et votre cote de popularité va remonter en vue des élections qui arrivent l'année prochaine entre élue rencontré ces gens là que ce soit paul pierre valerie mimose ou d'autre je vous demande de réglé ce conflit faites 1 geste les fétes arrivent. bien à vous

41.Posté par Et la suite à l'ADI... le 04/12/2011 09:11
... MOins grave bien sûr car pas de chomâge au bout mais comment ne pas évoquer la fermeture de l'ADI : pres de 300 personnes qui iront obligatoirement sur des postes au conseil général au 1er janvier et qui pour 98% ne savent pas 20 jours avant la fin de leur boulot actuel où ils iront travailler au 1er janvier... Ils passent de bons moments croyez le à se faire humilier par MMe La Présidente qui les prends pour des sous catégories de personnells et d'humains car soupconnés aussi d'être à la solde des adversaires politiques.. d'ou fermeture. reprenez sur ce même site les promesses de sa majorité zembrocale, JJ Vlody en train de nous déclarer voici moins d'un an "nous avons décidé de garder l' ADI", le répetant en ajoutant que tout le reste était rumeur et manipulation politique !!! M^me discours de sa copine Présidente : à la différence de tous les autres département des DOM nous avons fait le choix de garder l'ADI!!". Mensonges !! Bien sûr que les agents de l'ADI se la ferment car eux ils auront encore un boulot ... et c'est moi Présidente qui détermine où ils vont travailler ... alors pour votre petit noël fermez là sinon c'est à Pétaouchnok que je vous envoie !!! Oui c'est bien çà qui se passe à 'ADi. heureusement que la loi a obligé la dame à reprendre les agents publics sinon cà aurait été la rue comme pour l'ARAST !! sauf pour les membres de la famille qui travaillent à l'ADI, titulaires bien sûr !!
Situation et ambiance pourrie maintenue par les services de la Présidente qui ont la main sur les recrutements des gens de l'ADI vers le conseil général... les mêmes qui ont suivi et poussé l'ADI au dépôt de bilan. vérifiez : les mêmes fonctionnaires qui ont aidé à faire couler l'ARAST ont fait fermer l'ADI!! Mais aujourd'hui tout le monde a peur car n'ayant toujours pas de postes pour le 1er janvier et elle, la petite dame, les tient par la peur de na pas avoir un poste similaire à celui occupé en ce moment comme l'oblige la loi.. Et personne ne dira rien si elle nous foutra n'importe ^ù car chacun croit sauver sa peau individuellement... et l'avait cru jusqu'à récemment jusqu'à ils soient tous chouter des postes sur lesquels ils postulaient!! tous!!!
MAis n'oubliez pas de venir montrer votre joie de vivre à l'ADi de Mme la Présidente, venez manger boire et fêter chez son pote dans les hauts de Ste marie et surtout applaudir lorqu'elle viendra nous dire que tout va bien que nous aurons tout le bonheur du monde en venant travailler avec elle directement au CG !!! c'est à la salle Bienvenue en montant vers la ressource ! On vous invite tous ! venez avec nous gens de l' >ARAST, cela nous fera plaisir de partager des petits fours avec vous et votre famille. de toutes facons tournez l'affaire comme vous le voulez la note sera payée par le conseil général en faveur de son pote qui gére la salle et qui reverse à la politique en question ou non plutot qui remet la salle à disposition du aprti politique de madame... la vie est belle.. A ou tourne kom ou veut ou lé dan' l'arrosoir....y aura des jeux des animations les enfants seront les bienvenus !!! et le magicien fera surement disparaitre la Présidente ... et là on applaudira jusqu'au soir... Viendez viendez tous ce mardi 06 salle bienvenue !!!

42.Posté par jeanrene le 04/12/2011 09:29
la différence entre Monsieur Paul Junot et les autres syndicalistes ou membres d'associations qui soi disant défendent les opprimés et qui bien sur sont aux abonnés absents ( cgtr,ufr,cospar...et j'en passe)c'est que lui défends une cause et non pas des gens en fonction de leurs opinions ou de leurs appartenances politiques, et c'est la toute la différence entre la noblesse du coeur et la petitesse de l'esprit.
comme dirait Coluche : bande d'enfoirés!

43.Posté par BIEBER le 04/12/2011 10:31
reponse post 33 oui elle est proche de l'argent de la population..........(Ass STOP INJUSTICE) dehors je vous dis il y'en assez ,faisons une pétition pour les mettre dehors ces odieux personnages,montons un parti pour déjouer les magouilles, corruptions ou autres..........nous sommes partants conjuguons nos talents;on va apporter tous quelque chose 2012 SERA NOTRE ANNEE stop injustice@voila.fr ou pascalbibi97@gmail.com venez nous rejoindre....................;

44.Posté par BIEBER le 04/12/2011 10:43
rep post 29 PAUL on est avec toi ,il faut bien que N DINDAR te trouve quelque chose elle essaie de noyer le poisson mais cela ne marche pas ,elle veut faire diversion devant ce problème grave...........il faut continuer ce que tu as si bien commencé,tu l'a connais pour toutes les conneries qu'elle fait ce n'est jamais elle, j'espére que les gens ne vont plus lui faire confiance........ou alors ce n'est à rien ni comprendre ,je pense que l'on peut renverser la vapeur..........on n'oublie pas ces personnes de l'ex ARAST qui pour la plupart sont en fin de droit (chomage) que vont ils devenir ???????????? IL Y'A TROP D'INCOMPETENTS A LA REUNION IL FAUT QUE CELA CESSE;;;;;;;;;;;;;;;(ASSOC STOP INJUSTICE)

45.Posté par Francois le 04/12/2011 10:52
Apres l arast , la redetar, et autres bientôt le must et a venir ! Apres discussion et arrangement le conseil général et ces élus , MInatchy et le PCR vont détruire la chambre d agriculture pour donner la clé du FEADER a TEREOS Ocean Indien et a la FRCA !
Environ 80 postes a supprimer a la chambre d agriculture en 2013 c un scoop M Dupuis A vous de vérifier !

46.Posté par Réponse vérité le 04/12/2011 12:33
Il est grand temps qu'un grand nettoyage s'opère à la Réunion et en particulier dans ce conseil général . Je suis pour la fusion du conseil général et du conseil régional .
Ces élus devraient regarder ce qui se passe dans le reste du monde : nous serons pas épargnés par la vague de mécontentement qui va apparaître après les fêtes de fin d'année .
Et les grévistes , anciens de l'arast sont l'émergence d'un mouvement nouveau . Au lieu d'essayer de discuter , cette dame s'oriente vers le pourrissement de la situation .
Elle a les petits vieux dans sa poche , mais que fait elle pour cette masse de jeunes .
Enfin , Il ne fait pas bon d'être politicien en ce moment .

47.Posté par z'oreil créolisé le 04/12/2011 19:12
Voilà ce que vous recevez lorsque vous sollicitez un RDV avec cette Présidente du CG de la Réunion !!!

Your message
Subject: Le Conseil Général de La Réunion: Demande d'entretien privé avec madame la Présidente
was not delivered to:
delphine.hang-law@cg974.fr
because:
Router: Warning: database disk quota exceeded

Comme ça, c'est certain, elle n'est pas enmerdée par les RDV. " Ma porte est grande ouverte ", disait elle sur Radio Freedom en ce samedi 3 décembre 2011 !!!

48.Posté par bernard le 05/12/2011 18:18 (depuis mobile)
Et l aapej et l adapei et l afl? Bientot i sa fini comme l arast si nou bouge pa!!!

49.Posté par bibic le 05/12/2011 20:36
Salut Paul , à mon humble avis tu es trop gentil !!!!
Mais je comprends ta reserve ....en face il ont comme choix que de se plier à votre revendication car vous avez raison .
Merci de croire que tu detiens la une force inestimable car c'est celle de la Verité .
Cordialement .
un Ami .

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales