Social

Arast: Comment font les grévistes de la faim pour tenir encore debout?


Arast: Comment font les grévistes de la faim pour tenir encore debout?
 
Beaucoup de gens se posent la question de savoir comment les grévistes de la faim devant le Conseil général, notamment Paul Junot et Carmen Allié, arrivent à encaisser 22 jours de privation de nourriture sans avoir de problèmes de santé, tout du moins pour le moment…

Sous la tente, la chaleur règne et les conditions d'hygiène ne sont pas bonnes après plus de 40 de jours de "camping" sous les fenêtres du Conseil général. Un camping qui s'est transformé en "chemin de croix" pour certains qui ont entamé une grève de la faim.

Paul Junot et Carmen Allié ont entamé leur 22ème jour sans manger et beaucoup sont dubitatifs devant leur détermination, mais surtout leur faculté à tenir sans avoir de problèmes de santé. "Nous recevons la visite du Samu tous les trois jours. Une visite où les médecins prennent notre tension et notre taux de glucose", explique Carmen Allié. Mais surtout les grévistes de la faim ont une "technique" pour ne pas subir les complications médicales graves qui pourraient découler de cette grève de la faim.

Un breuvage "infâme"

"On boit beaucoup d'eau, environ trois litres, à laquelle nous ajoutons trois citrons pressés, du sel et du sucre", explique-t-elle. Un breuvage "infâme", à ingurgiter depuis 20 jours mais nécessaire pour ressourcer le corps en sels minéraux et sucre et ainsi éviter un problème de santé grave.

"Si notre taux de glucose tombe en dessous de 0,5 g/ litre de sang, c'est le coma. Actuellement je suis à 0,8 g, un taux stable depuis quelques jours", souligne Carmen Allié, rappelant au passage que, depuis le 21ème jour de grève de la faim, sa vie est en danger.

En plus de cette mixture, les grévistes avalent un cachet de Supradine pour garder des vitamines. Mais ils le répètent tous en choeur : "Nous ne mangeons aucun aliment solide". Une grève de la faim qui a tout de même des conséquences sur leur état physique et mental, perte de poids (plus de 9 kilos pour Paul Junot), trous de mémoires, malaises…

Jusqu'à quand les grévistes de la faim vont-ils tenir ? C'est la grande question que tout le monde se pose. Leur santé est de plus en plus fragile au même titre que leur moral. Même s'ils se disent soutenus par la population, ils n'attendent qu'une seule chose: que la situation de l'Arast trouve une issue rapide.

NB : Les ex-Arast qui ne sont pas en grève de la faim, et se relaient devant les grilles du Département demandent à la population des dons de première nécessité comme de l'eau, de l'huile, du riz et boîte de conserve pour pouvoir continuer à tenir.
Mercredi 11 Janvier 2012 - 17:00
Lu 2407 fois




1.Posté par noe 2012 le 11/01/2012 16:16
C'est vraiment le minimum qu'ils prennent pour tenir le coup sans manger du solide ...
Un courage que beaucoup n'a pas !

" Le monde est une comédie pour ceux qui pensent, une tragédie pour ceux qui sentent. " (Horace)

2.Posté par MdR le 11/01/2012 16:19
MdR !

3.Posté par loserstrikers le 11/01/2012 16:39
Une grève de la faim qui a tout de même des conséquences sur leur état physique et mental ?
ça pourra pas être pire qu'avant !

4.Posté par ndldlp le 11/01/2012 17:09
3. certains n'ont pas besoin de grève de la faim, pour être congénitalement atteint..

5.Posté par ticouillon le 11/01/2012 17:17
Au fait, pourquoi cette grève de la faim?

6.Posté par Fil le 11/01/2012 18:05
BRavo ! et honte au conseil général ! et honte à Nassimah d'avoir fait du conseil général une grosse charogne pourrie de l'intérieur!

7.Posté par chikun le 11/01/2012 18:16
Les grévistes de la faim sont encore debout parce qu'ils ne sont pas de vrais grévistes de la faim.
Ils sont là parce que le licenciement de 1200 salariés de l'arast n'émeut personne.
Un système dévoyé a fait croire aux ex Arast qu'ils faisaient partie du CG. Hélas pour eux, ils ne font parti que d'une association.....................................................................
Entre employé du CG et employé d'une association il y a une différence énorme.
Qui a pu laisser se développer une verrue aussi énorme que l'ARAST : les politiques de la réunion, soucieux de gagner des électeurs captifs , imbéciles et dénués de scrupules.
L'arast n'existerait pas si les gens n'étaient pas si bêtes. Pour un emploi à la mairie, au CG, au CR etc.. les gens sont prêts à toutes les compromissions.
Les gens de l'arast, de toute façon, doivent être indemnisés. C'est de notre faute à nous, réunionnais, si de telles situations peuvent exister.

8.Posté par alsaco le 11/01/2012 18:29
quel greve de la faim?En buvant de l'eau et surtout de l'eau sucré il y a apport calorifique pas beaucoup mais suffisant pour l'organisme,ils risquent juste de tomber dans les pommes un certains moment mais surtout pas de mourrir,donc ils sont là encore bien pour longtemps

9.Posté par jyves974 le 11/01/2012 19:21
Ils oublient de signaler le pinard et le ptit rhum arrangé, riches en sucres et c'est du liquide, pas du solide. Si'ils appelle cela "grève de la faim", on comprend mieux le travail bâclé quand ils appelle cela "travail fini".

10.Posté par cerveaux mickael le 11/01/2012 19:23
Creole ouvre le yieu ! komen nou pe cose dessu le bann mounn LARAST et di rienk la couyoniss !!!
y fo voir la verité en face , nana le Gro et le peti ! C'est tou !

Encore di merci nana ces mounn la pou sove loneur !

22 jours de Greves ! Chapo les Amis et Merci de montrer un Debut de solidarité sans pareil dan notre Ptite Ile de la Reunion .
Courage, car nombreu les personne teleguidé qui donn zonn avis d'une maniere lache et pour qui la vie est simple et heureuse... LA souffrance, la liberté , la pauvreté !!!! savez vous ce ke c ? ces "Grevistes present devant le CG le savent eux "

Laisse à zot maine zot komba , laisse azot di enfin la verité sur les Magouilles !!!!!

11.Posté par Vox populi le 11/01/2012 19:34
Merci pour la lecture de ce texte, même si certains d’entre vous le connaissent déjà.

« Je ne suis pas, messieurs, de ceux qui croient qu’on peut supprimer la souffrance en ce monde ; la souffrance est une loi divine ; mais je suis de ceux qui pensent et qui affirment qu’on peut détruire la misère.
Remarquez-le bien… je ne dis pas diminuer, amoindrir, limiter, circonscrire, je dis détruire. Les législateurs et les gouvernants doivent y songer sans cesse ; car, en pareille matière, tant que le possible n’est pas fait, le devoir n’est pas rempli.
La misère… voulez-vous savoir jusqu’où elle est, la misère ? Voulez-vous savoir jusqu’où elle peut aller, jusqu’où elle va, je ne dis pas en Irlande, je ne dis pas au Moyen Âge, je dis en France… au temps où nous vivons ? Voulez-vous des faits ?
… Ces jours-ci, un homme, mon Dieu, un malheureux homme de lettres, car la misère n’épargne pas plus les professions libérales que les professions manuelles, un malheureux homme est mort de faim, mort de faim à la lettre, et l’on a constaté, après sa mort, qu’il n’avait pas mangé depuis six jours.
Voulez-vous quelque chose de plus douloureux encore ? Le mois passé… on a trouvé une mère et ses quatre enfants qui cherchaient leur nourriture dans les débris immondes et pestilentiels des charniers de Montfaucon !
Eh bien, messieurs, je dis que ce sont là des choses qui ne doivent pas être ; je dis que la société doit dépenser toute sa force, toute sa sollicitude, toute son intelligence, toute sa volonté, pour que de telles choses ne soient pas ! Je dis que de tels faits, dans un pays civilisé, engagent la conscience de la société tout entière ; que je m’en sens, moi qui parle, complice et solidaire, et que de tels faits ne sont pas seulement des torts envers l’homme, que ce sont des crimes envers Dieu !
Vous n’avez rien fait, j’insiste sur ce point, tant que l’ordre matériel raffermi n’a point pour base l’ordre moral consolidé !

Extrait de « Détruire la misère » : discours prononcé par Victor Hugo à l'Assemblée nationale législative le 9 juillet 1849

12.Posté par rouge + vert = BRUN ! le 11/01/2012 21:32
On peut tenir des années en buvant des milk shake et de la bière....

13.Posté par manu le 11/01/2012 22:10
Où sont ceux qui doivent être indemnisés ? Ont-ils bien festoyer les fêtes de fins d'années ?

Je me permet de remettre en cause votre combat car vous semblez ne pas avoir les soutiens des propres intéressés si je ne m'abuse ..

Ceci dit, citoyen comme moi on ne peut pas rester insensible ! Le Conseil Général encore moins mais ce dernier, et sa présidente sont irresponsables face à cette manifestation où la santé des personnes deviennent de plus en plus préoccupante !

Bref .. nous sommes dans un bas monde où les lois n'ont plus trop de sens au bout du compte .. plus on y va .. plus ça s'empire progressivement..

14.Posté par Logique le 11/01/2012 22:13
9.Posté par jyves974 le 11/01/2012 19:21
C'est vraiment drôle de jouer en permanence la caricature du chef d'entreprise super-performant accablé par des collaborateurs incompétents, feignants et trop payés?

15.Posté par Logique le 11/01/2012 22:30
12.Posté par rouge + vert = BRUN ! le 11/01/2012 21:32
Si c'est tout ce que vous trouvez à écrire sur ce sujet après quelques années de ce régime, il faudrait que vous pensiez à remplacer la bière par du Champomy.

Je connais des alcooliques qui ont vécu la plus grande partie de leur vie au vin rouge sans rien avaler de solide ou presque, alors oui, c'est possible de tenir très longtemps, sauf que ce n'est pas très bon pour la santé (euphémisme) et que la durée de vie à ce régime est sensiblement amoindrie!

Au fait, bravo pour votre parfaite connaissance des mélanges de couleurs, comme quoi les cours de peinture à la gouache de l'école maternelle laissent des traces indélébiles...

16.Posté par Dinis brognard di lémission koh lanta le 12/01/2012 00:06
Carmen Allié pourquoi ne pas faire Koh lanta!l

100 000 euro a la clés ! (c'est tf1 qui paie et pas le contribuable)

C'est plus rentable que faire la politique !!!!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales