Social

Après une semaine de stand-by, l'usine sucrière de Bois-Rouge revit


Après une semaine de stand-by, l'usine sucrière de Bois-Rouge revit
Après une semaine d'arrêt contraint - panne puis manifestation sociale -, l'activité de l'usine sucrière de Bois Rouge, à Saint-André, reprend normalement.

On aurait pu s'attendre à une prise d'assaut des lieux par les transporteurs de cannes ce lundi matin mais la reprise s'effectue plutôt bien. Les camions entrent au compte-goutte pour décharger les tonnes de cannes.

Selon un planteur assis dans son engin, "on pouvait craindre une reprise à flux tendu mais ça se passe bien depuis ce matin. Moi j'en suis à ma 6ème rotation. En une semaine, nous avons mis en attente environ 450 tonnes de canne chaque jour", explique-t-il.

Pour la plupart des personnes sondées ce matin devant l'usine de l'Est, le mouvement de la CGPER était nécessaire: "On craignait une fermeture de l'usine de Bois Rouge et la mort de nos emplois", indique un autre.

La police est présente pour veiller au bon déroulement de l'activité et au respect de l'engagement des manifestants qui, cette nuit, avaient accepté de lever les barrages ici à Saint-André et à l'usine de Gol, à Saint-Louis.

Après une semaine de stand-by, l'usine sucrière de Bois-Rouge revit
Lundi 28 Juillet 2014 - 12:18
Julien Delarue sur place
Lu 642 fois




1.Posté par GROLAND 1ER le 28/07/2014 14:16
Ya plus de grêve? Alors je viens à la Réunion, j'arrive!...
Ouf! Heureusement qu'il y a eu le crash, sinon c'était moi qui me faisait crasché à la descente d'avion!... c'était pas bon pour la cote popularité, vous comprenez je j'ai plus que ça!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales