Société

Après les émeutes, des jeunes s'organisent et veulent rencontrer les pouvoirs publics


Après les émeutes, des jeunes s'organisent et veulent rencontrer les pouvoirs publics
Une vingtaine de jeunes du Port, du Chaudron, de Saint-Louis et de Saint-André ont tenu une conférence de presse ce matin à Saint-André. A la suite des violences urbaines qui ont touché la Réunion, plusieurs d'entre-eux se sont réunis afin de créer un mouvement dont la démarche est "non-violente". Ces jeunes souhaitent interpeller les pouvoirs publics dès la semaine prochaine. "Notre mouvement est structuré", préviennent-ils.

Leur plateforme s'appelle l'Union de la jeunesse résistante réunionnaise et a été créée par Frédéric Maillot (porte-parole du mouvement RSKP et qui vit au Chaudron, à Saint-Denis), Fabrice Morby (du Port) ou encore Frédéric Selly (issu du quartier de La Palissade à Saint-Louis).

"C'est pas de la violence ça ?"

Leur constat est simple : "La jeunesse va mal" et les derniers événements au Port, à Saint-Louis ou dans une moindre mesure, au Chaudron, "sont des actes de violences symboliques d'une jeunesse oppressée depuis des années".

"La violence engendre la violence. Quand on voit que certains de nos frères se battent pour avoir un contrat et que la réponse qu'on leur donne, c'est plusieurs mois de prison... C'est pas de la violence, ça ?", se demande Fabrice Morby, qui aurait souhaité que la justice ait moins la main lourde contre les émeutiers interpellés. "On subit de plein fouet la crise mais on cherche des solutions", tempère-t-il.

A la rencontre du Préfet, de la Région et du Département la semaine prochaine

"On est pas que des violents et des illétrés, renchérit Didier Vaïtilingom, l'un des porte-paroles du mouvement. On a des projets et des exigences. On ne veut plus du clientélisme des maires. Aujourd'hui, quand il y a des émeutes, le maire obtient des contrats aidés. Mais finalement, la jeunesse réunionnaise n'obtient rien du tout.", constate-t-il.

"Dans l'urgence, on veut des contrats aidés, même si ce n'est pas la solution miracle", explique Didier Vaïtilingom, l'un des portes-paroles du mouvement. La semaine prochaine, ce mouvement de jeunes compte rencontrer le préfet, le président de Région ou encore la présidente du Conseil Général.

Une SIAE pour "en finir avec le clientélisme"

Quelles sont leurs exigences ? Ils souhaitent monter une Structure d'Insertion par l'Activité Economique (SIAE), issue de l'économie sociale et solidaire. Et réclament donc des contrats aidés. "Avec cette structure, le clientélisme, c'est terminé. C'est nous qui prendrons notre destin en main et qui pourrons gérer et distribuer les contrats aidés aux jeunes", souligne Didier.

Reste à savoir si ces jeunes seront reçus et si un dialogue se mettra en marche..."On veut que ça bouge car derrière nous il y a du monde qui souffre", affirme Fabrice Morby. Et s'ils ne sont pas reçus ? "On trouvera d'autres stratégies", conclut-il.

Samedi 2 Mars 2013 - 16:24
Lu 15827 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

52.Posté par Bayoune le 04/03/2013 20:42
Caton2, comme la Grèce, le Portugal, l'Espagne, la Bulgarie votre Europe et votre France lé antrin crevé. Allons nous devoir crever avec, ou essayé de sauver ce qui peut l'être encore. Quand vous parlez du clan opportuniste des Vergès, nous pensons que les indépendantistes, survivront au pcr - qui n'avait de communiste que de nom, c'était et sont toujours des capitalistes comme Doumeng, le milliardaire rouge du PCF - déguisés pour tromper la population, et s'enrichir sur le dos des pauvres. Serge Sinamalé et J. Baptiste Ponama reste notre guide, nous continuerons leur juste combat pour une Réunion Réunionaise, libre et indépendante dans le concert des Nations libres.
L'Ardéchoise, eskize amwin mi komanss révé, mi konpran koman ou yinm la Réniyon oute fraze i rézime "Revenons à La Réunion, ce joli caillou du bout du monde." i falé azouté lé kokotiyé, les bellees filles, la mer, le sable chaud - l'ardéchoise oulé mwin kouyon ke mi krwayé, mwin la zamé di aou, les femmes de métropole avaient pêcher, non elles s'assuraient la survie avec les moyens du bord. La Réunion serait pour vous une réussite de la départemetalisation avec son cortège de chômeurs, de misère de crève la faim - qui préfère le suicide à la belle vie dans la colonie - 4à 5 tentatives de suicide par jour, 3 à 4 de réussi par semaine, bravo votre civilisation. Dans les mairies aussi il y a des requins cuivre qui sont installés par le pouvoir pour assurer la pérénité du régime colonial.

51.Posté par Bayoune le 04/03/2013 20:19
Le vendéen, on se retrouve sur la dernière ligne de votre post, je suis entièrement d'accord avec vous. Beaucoup de réunionnais ont des projets crédibles, les exposé aujourd'hui, ce serait les étouffer avant leur naissance. Regarder en Afrique, on demande aux gens de planter du cacao, de l'arachide, du café, des palmes - ce plantes industrielles ne peuvent être consommer par les planteurs, qui sont obligés de les vendre, à un prix dérisoire, par ceux qui les ont encouragé de faire cette culture. Ces plantations, comme la canne ici enrichit les riches, les actionnaires des banques, les usiniers. Il n'y avait pas seulement du tapioca à la Réunion, la colonie produisait du savon, du chocolat, des cordages, du tissus aussi, du mais, différentes variétés de légumes, des grains variés pour l'humain et pour les animaux- sans OGN. D'accord avec vous pour produire notre consommation. Pendant la guerre dite faussement mondiale, la Réunion vivait en autharcie, dans la misère certe, mais la France était dans la même situation, avec des tickets, la population a vécu dans la démerde

50.Posté par L''Ardéchoise le 04/03/2013 20:06
Caton, j'ai des amis qui se sont installés à La Réunion il y a à peine une vingtaine d'années.
Devant mon étonnement en 2006 à mon arrivée, ils m'ont dit "si tu avais vu comment c'était il y a 10/12 ans !".
Les choses ont évolué depuis la période avant départementalisation, mais ont continué à s'améliorer par la suite, dirait-on...
Le frein actuel n'est pas une spécificité réunionnaise, mais le fruit d'une récession quasi-mondiale.
Bayoune, qui a je ne sais quel âge et n'a pas beaucoup baroudé, parle de "vizaze pale", la transmission créole et son imaginaire ont sans doute transformés les "Gros Blancs" dont tu parles en monstres, il y en a sûrement quelques spécimens.
Qu'aurait-il dit de ceux qu'en Afrique nous appelions les "petits blancs" et qui correspondaient à sa description ? Mais c'était dan tan lontan, quoique là aussi, il doit subsister des dinosaures de cet acabit ou bien leur progéniture. J'aime à penser que ce sont des exceptions.
Revenons à La Réunion, ce joli caillou du bout du monde.
J'y savais la population diverse et variée de par la couleur et les origines, les petits gaulois bronzés , c'est rigolo, non ?
Bayoune, vous m'avez accusée de mépriser les femmes de chez vous, vos propos ne me semblent pas anodins concernant les femmes de métropole qui avaient "pêché" en temps de guerre et de libération, pour quelques chewing-gum dites-vous . Vous y étiez ?
Votre île n'a pas d'or, n'a pas d'uranium... juste maintenant du cuivre sous forme de requins, manquait plus que cela, en plus des autres, sur terre comme dans l'océan !
Je ne pense pas que votre rêve de vivre sans la métropole soit partagé par tant de gens car si c'était vrai, depuis si longtemps, les choses auraient bougé.
Vous êtes de doux rêveurs, grand bien vous fasse . Vous n'êtes pas seuls au monde, nous avons aussi en métropole des indépendantistes (basques, corses, savoyards etc...) .
Vous avez en commun de tout mettre sur le dos de l'Etat, mais dans votre petite République si particulière, cherchez plutôt du côté de vos politiciens locaux et commencez à balayer là-bas!

49.Posté par Caton2 le 04/03/2013 19:41
46.Je suis loin d'ignorer l'histoire du mouvement nationaliste J'ai rencontré Serge Sinimale chez une amie, à Saint Benoit. On devait se revoir mais malheureusement quelque temps plus tard il est mort. J'ai bien aimé le personnage.
Je crois que vous avez raté le coche, vous les indépendantistes. Vous avez voulu l'indépendance à la Castro, version Mao, comme des soixante-huitards attardés.
Il était prévisible que vous seriez bouffés par les opportunistes du clan Verges. Et en même temps, sans Vergès et son entregent, vous n'étiez rien.
Je déplore comme vous la situation de la Réunion. Mais la solution n'est plus dans l'indépendance. Il faut la trouver dans le cadre de la République et de l'Europe.

48.Posté par Le Vendéen le 04/03/2013 18:00
Post 21

Ainsi vous écrivez ce qui suit " Pourqoui aprés 67 ans de départementalisation, il n'y a pas d'industries à la Réunion ?Certes, autrefois il y avait une production de Tapioca, mais la culture du manioc à disparu
Il ne reste plus que 2 usines à sucre en sursis, bientôt il faudra en importer de l'ile Maurice, moins cher que le sucre de la Réunion !
Si vous avez un projet crédible, pourquoi ne pas le mettre en avant surtout s'il s'agit d'une reconversion des cultures.
Un seul slogan : Produire ce que l'on consomme " et il n'y aura plus de problèmes.

47.Posté par Bayoune le 04/03/2013 15:00
Caton2 , mwin napi lo temps pou perde èk ou, mon granpère la vive ziska 95 zan, le riz lété pa de konsomasiyon courante, nou la vu do riz dan noute zasiète ke dan lé zané 58/60, si lavé domann doriz lété pou bann groblan. Lé normal ke la prodiksiyon suk lavé tonbé, i pouvé pi esporté, tous les entrepots regorgeaient de sucre - qui était utilisé, avec de la chaux pour faire des murs, avec du bitume pou fé somin. Oubliy pa nou lé mayé èk la gèr zéropéin, le gouverneur Aubert, pétainiste avec son dalon " pépé de la départementementalisation" lavé dside fé pouss limon dann vante kréol, konm i di rèzman la départementalizasiyon l'arivé èk "papa do riz èk papa Verzès- Caton koman ou pé esplike amwin, si la réniyon lété tèlman o Q, que la France demandait aux familles réunionnaises d'adopter les petits orphelins de France, et en deux fois, an fait, ces orphelins n'étaient que des enfants métis de femmes françaises conçus, pou bien parler avec les libérateurs de la France èk in paké Sinngom, des GIS/USA. pas tro blan - la France,pas racistes pour un sous n'était pas prêt d'accepter ces petits gaulois bien bronzé - donn anou in lesplikasiyon plozib ke ou trouv arpa dann oute revu du Sénat. Il ne faudrait pas oublier, que le colonialisme a toujours justifier ses crimes contre les peuples dominés - Au Mali zordi, Hollande la pou fé in akte imanitère pou sove la popilasiyon malienne, des millions d'enfants crèvent de faim en Afrique, pourquoi nou wa pa la France alé ède sé popilasiyon pov, bin lé pa partou na l’uranium, L'OR ou du pétrole - si mi suive oute rézonman, rèzman la France té là pou anpèss anou krève de faim, malgré sà mon papa la ginye fé in garson konm mwin pou digdig aou mi termine èk ou, alé tire in fèye. Bien avant lontan, avan mwin, avan ou, lindépandanss la été lo rève réniyoné, ransinye aou inpé miyé, wa war dopi kan navé dé fou ki pansé vive san la métropole.

46.Posté par Caton2 le 04/03/2013 13:02
L'Ardèchoise. Bayoun a oublié la situation de la Réunion avant la départementalisation. On va lui rafraîchir la mémoire:
"En 1945, au lendemain de la guerre, La Réunion est ruinée économiquement, physiquement et politiquement. La situation économique est désespérée. La production sucrière, qui était de 110 000 tonnes en 1940, tombe à 38 000 tonnes en 1942 et à 13 000 tonnes en 1944. La production de géranium, qui s'élevait à 155 tonnes en 1939, ne représente plus que 45 tonnes en 1947. La population manque de vivres : en janvier 1943, le gouverneur a dû demander de toute urgence 12 000 tonnes de riz, 8 000 tonnes de maïs et 4 200 tonnes de légumes pour éviter la famine. Les infrastructures ne sont pas en bon état. Sur 337 kilomètres de routes nationales, 44 seulement sont bitumés. L'état sanitaire de la population est déplorable, en raison de la prégnance de la tuberculose, de l'amibiase, de la bilharziose et du paludisme. En conséquence, si le taux de natalité est élevé (40 pour mille), la mortalité est excessive (21 pour mille) et la mortalité infantile inquiétante (145 pour mille). Enfin, la population réunionnaise est divisée en deux clans : les « Grands Blancs » qui forment une élite aisée, industrieuse, brillante, dont beaucoup de membres sont titulaires de titres universitaires prestigieux, et les « Ti Moun » qui forment « une plèbe physiquement déficiente par sous-nutrition, analphabète et économiquement dépendante de la classe des Blancs »."
(http://www.senat.fr/rap/r11-676/r11-6762.html)
J'ajoute que nulle revendication indépendantiste ne se fait entendre à cette époque, susceptible de rassembler quelques partisans.

45.Posté par Bayoune le 04/03/2013 08:51
42, veuillez m'excuser, effectivement je crois comprendre que nous ne parlons pas le m^me langage et n'avons pas la même vue sur sur la Réunion, et sur les mamans réunionnaises qui se débattent dans la misère et la souffrance pour donner à manger à leur enfants. Post 43, avant la monstrueuse départementalisation des Vergès et consorts, notre pays était un pays producteur et exportateur, avec une balance commerciale excédentaire. Je comprends que vous militiez pour nous maintenir en esclavage. Avant la pseudo-abolition aussi les groblan se posaient la question, comment ils allaient faire les pauvres, non pas les affranchis, mais les groblan, qui allait couper leur canne ou ramasser le café. Bin zordi lé parèy, na bonpé i fé sanblan inkiète azot pou lo pov réniyoné - qui devra vivre sans leur Maîtropole, et san lote moukate d'europe lé antrin ruine tous les peuples du continent. Regarde ce qui se passe en Grèce au Portugal, en Espagne, en Bulgarie, en France c'est la ruine partout où est menée cette politique criminelle des mafieux pour enrichir les banquiers. Faut-il attendre que l' Europe tout entier s'écroule pour prendre conscience ke nou lé bézé, avec des voleurs au pouvoir avec des salaires moyens de 10 000€ mensuelle par mois. Il faut réagir maintenant pour que la jeunesse réunionnaise retrouve l'espoir assassiné par 67 ans de départementalisation. Blague azot tipé tipé Réniyoné va artrouve somin la dinité.

44.Posté par Souriez bon sang ! le 04/03/2013 07:51
A 41.Posté par franck

Et je dirai même mieux, sans la métropole et l'europe, l'Ile est tout simplement bloquée !

43.Posté par L''Ardéchoise le 04/03/2013 00:52
Bayoune, merci pour le galet, mon ki néna pa béswin; mi pens, mi gynie pa koze ek ou; ma konpri sak ou di, mais permettez-moi mon cher de de pas être d'accord .
Vous faites partie de ces gens qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez par rapport aux méfaits d'une éventuelle indépendance de La Réunion.
Ce n'est pas moi qui ais inventé le terme "argent-braguette", qui correspond hélas à une triste réalité.
Quant à ma soit-disant frustration, cela n'engage que vous...

42.Posté par franck le 03/03/2013 21:44
post 37 , je rigole si je voyais la réaction des métropolitains en métropole, qui participent à l'aide de l'Ile, au vu notamment des financements annuels et paiements des fonctionnaires, qui malgré tout contribuent (aussi) au fonctionnement de la vie économique locale (5 milliards d'euros selon préfecture/an en tout avec les retraites...). et je ne parle pas du reste, y compris le contrôle des collectivités, les formations de personnels en métropole, les subventions divers... : ce que dit le post 37 est proprement scandaleux et provocateur, mais ce doit être l'effet recherché je suppose. sans la métropole et l'europe, l'Ile est bloquée, tout simplement.

41.Posté par Bayoune le 03/03/2013 21:01
L''''Ardéchoise, eske ou lé vré de l'Ardèche é ou viyindré donn amwin dé orde, ou lé sandoute bon pou doktèt la tète. Si vréman mi fatig aou, kan wa pass la kaze ma don donn aou in gro galé pou ou ropoze oute Q, ou sar mwin fatigé, konmsa na ginye koze ansann inpé. Ma esplike ousa i pé mètt lindistri, tite zuzine ki répondré o bezwin domoune. Koman avan navé, poukwé zordi napi, na inn rézon, o fèt kosa ou lé in madame in mésiyé - Une colonie ou koné kosa ilé, lé là pou ke la métropole i puize dodan au détriment de la population - Kan i ginye pi volé i fé la gèr konm o Mali pou alé vole l'or é dote risèss, an Libye pou alé vol pétrole. Isi la Maitropole s'enrichit de notre okisité, en profitant des océans qui entoure ses colonies, tro difisile pou ou, ou konpran pa sà. La canne et le rhum on va vous laisser pour vous saouler la gueule, cette production industrielle enrichit sur tout les usiniers, comme le coton ou le cacao en Afrique. Ma kontiniyé ékrire an kréole, konmsa ma antrinn aou dan noute KK en Z. Kan ou parle larzan bragèt, ou lé méprizan vis à vis des femmes réunionnaises ou alors vous faites parti des de frustrées, dan la vi nana sà i arive.

40.Posté par datinic le 03/03/2013 20:20 (depuis mobile)
Oui oui on est a la réunion mais avant tout on est en France. Pourquoi ils savent même pas parler leur langue ??? Et c est quoi ce truc avec des paroles de racisme, des gens qui vienent du grand froid ?

39.Posté par L''''Ardéchoise le 03/03/2013 19:39
Bayoune, " bann vizaze pale" , rét ek sa, ou fatigue anou !
Pourquoi il n'y a pas d'industries à La Réunion ? Tu les mets où, tes industries, sur ton caillou-montagne ? Là où un environnement exceptionnel ne peut et ne doit pas le permettre, à la place d'habitations nécessaires en raison de la démographie galopante ( pas due majoritairement aux visages pâles que tu accuses de tous les maux ) ?
Ou alors on supprime la canne, et le rhum... Et l'argent-braguette et autres aides, et on met ton petit monde au boulot à la chaîne dans des usines , avec les trois 8 (je me marre !).
Comme cela, le peuple ne crèvera plus de faim !
Et puis que tes dalons (pas si jeunes selon la photo) écrivent en kréol si ça leur chante, avec tous les z, w, k qu'ils veulent et qu'ils y restent, dans leur k-k ...


38.Posté par JOE l''indien le 03/03/2013 19:08
à voir des commentaires comme ce du post 26 ...Moi je dis que le colonialisme à encore des beaux jours devant lui...et en plus avec une île qui laisse mourir ses enfants pour engraisser ces parasites venu du froid.. viva la revolución..
il faut croire que domination rime avec Réunion

37.Posté par Éric le 03/03/2013 16:45
Monsieur une SIAE n'est pas un outil de propagande ou de distributeur de Ti contrat même si ils sont gérés par vous vous tombez dans le même clientélisme ...amateurisme , une structure pour satisfaire à vos ambitions politiques sous perfusion de subvention de la région? Département? Et après es petits contrats ils feront quoi ces jeunes? L'entrepreunariat social ne se décrète pas elle se construit, elle répond à un réel besoin non satisfait, elle crée de la richesse par son " activité" sur son territoire, elle fait le lien entre le social et l 'économie , sa ne se limite pas qu'à la gestion de contrats aides ou de demande de subventions publics ( nécessaire) ...

36.Posté par Bien le 03/03/2013 16:39
Vite couper les allocs de leurs parents pour rembourser les dégâts causés! Après, on discute autour d'une table ronde ! et formation obligatoire au RSMA !!

35.Posté par UJ2R le 03/03/2013 14:32
Alon les gars nou lé ek zot ! na un pé i tremble tant mieux i veut dire zot la touche ousa i fait mal...

34.Posté par Le Vendéen le 03/03/2013 13:59
VEUT-ON VRAIMENT COMBATTRE LE CHÔMAGE EN FRANCE

Il semble que, selon la "Dépêche du Midi " , qu'un Marché Public a été attribué aux Espagnols, alors qu'il y a des millions de chômeurs en France..
On ferme nos usines, sous la fallacieux prétexte qu'il n'y a plus de travail et quand il y en a, on l'attribue à des Etrangers. Drôle de conception pour combattre le chômage !
Quand le Peuple se réveillera, on chantera tous :
Ah ! ça ira, ça ira, ça ira
Les Eurocrates , on les pendra.

33.Posté par Homere le 03/03/2013 13:30 (depuis mobile)
Vaitilingom va te cacher stp ! C''était qui le premier à pavoiser dans les meeting de Didier Robert "La Réunion en confiance?" arrête de faire ton pseudo intello antillais. Ça te va pas mec. Tu te prend pour qui ? Va te cacher Didier. Pov type

32.Posté par faire avancer le 03/03/2013 13:28
Pour faire avancer les chose il faut en effet bousculer les habitudes. Pour ceux qui ont des doutes messieurs et mesdemoiselles venez leur montrer vos diplômes. Quand les jeunes ne font rien on les critique, quand ils se prennent en main ont veut leur donner des leçons. Répondez leur on est un con et dites leur d'aller lire cette articles : http://www.caraibcreolenews.com/news,la-ry-union,1,4145,01-03-2013-la-ry-union-une-situation-sociale-qui-demeure-toujours-explosive.html

31.Posté par Caton2 le 03/03/2013 13:18
Ils veulent des contrats aidés mais sans l'intermédiaire des maires pour éviter le clientélisme. Bien.
Ils demandent de gérer eux-même ces contrats aidés. Hum... On ne remplacerait un clientélisme par un autre? Faudra pas montrer patte couleur RSKP pour avoir le ti contrat?

30.Posté par Bayoune le 03/03/2013 13:05
Kèl Zozo..isi, pou ou ékrire dann son parlé i fo ékrire an fransé. mwin na konm linpresiyon ou la pa ankor konpri bann marmaye là lé dann zot péi, mi krwa pa zot i sinze bann Gudeloupéin, ils parlent et écrivent avec raison dans leur langue maternelle, ce que font d'ailleurs les français, sate i trouve à redire, i rète azot la solution d'un billet d’avion sans retour - pour qu'il retrouve leur France avec des slogans an français. Bon voyage
Post 28, mwin na bo bouze mon Q, pass konkour, navé pwin, napwin de travay pou réniyoné, na riyink pou bann vizaze pale. On peut essayer de comprendre la violence violente de la jeunesse réunionnaise avant de zète azot la zole. Ceux qui encaissent l'indemnité de mandat cumulé, le pillage et gaspillage de l'argent public, n'est ce pas de la violence quand le peuple a faim. Réfléchissez avant de sortir des ânerie de parvenus...

29.Posté par Questions le 03/03/2013 12:15
Ils veulent du boulot ? pas compliqué :
bouger son cul, passer des concours, obtenir une qualification bref, comme tout le monde quoi...travailler dur pour s'en sortir.

Après l'arzen braguette c'est donne moi du boulot ou je casse tout ? allé fé......

28.Posté par Choupette le 03/03/2013 11:05
Ils tirent d'abord et arrivent ensuite, les bras croisés donc, d'emblée, fermés à toute discussion.

Et le petit au polo rouge, il n'a pas des devoirs ou une vaisselle à faire à la case ?

27.Posté par Zozossi le 03/03/2013 10:45
Combien d'employés municipaux là-dedans? Et puis si, comme le dit le porte-parole, "on n'est pas des illettrés", il ne pourrait pas écrire son slogan en français au lieu de barbouiller "Réyoné Soubat Kont Profitèr" pour singer les indépendantistes guadeloupéens?

26.Posté par Leperlier le 03/03/2013 09:42
Ou est le soi disant autoproclamé porte parole des jeunes ?Il ne représenterait que lui méme ? Bravo les jeunes ne tombaient pas le piége de ses idiots de afjer

25.Posté par Souriez bon sang ! le 03/03/2013 09:12
M Vaitiling je vous conseille de commence par "EXIGER" de vos copains d'aller consulter un tailleur qui pourra leur confectionner des vêtements sur mesure sans oublier de passer chez le premier rectifieur de tronches... car à les voir comme çà, on a comme l'impression d'assister à un massacrant court-métrage tragi-comique, oui, parce qu'avec les têtes d'enterrement qu'ils ont, ils ne sont pas prêts de trouver un éventuel employeur !

24.Posté par Gvar le 03/03/2013 07:46
"La jeunesse va mal" et les derniers événements au Port, à Saint-Louis ou dans une moindre mesure, au Chaudron, "sont des actes de violences symboliques d'une jeunesse oppressée depuis des années".

Allez leur dire aux mecs qui se sont fait brûler leur voiture, piller leur outil de travail, que c'est "symbolique"...

23.Posté par alex du sud le 03/03/2013 07:40
Encore des guignols de plus! il sort de quel coin celui-la?il va parler ce joli français devant le préfet? je le trouve bien suffisant, et respire la gentillesse. Au dela de ces petits détails, il faudrait que ces copains postés derrière soient plus crédibles (gamins ou cagnards) et qu'il affine son discours. Il veut retirer le clientélisme des maires à son profit? il sera leur égal alors. C'est de notre faute, à tous, que d'avoir mis ces maires à la tête des communes; soit en votant pour eux, soit en ne votant pas. Un coup de balai l'année prochaine, ump et ps à la porte, ils n'auront que le sort qu'ils méritent. retroussons-nous les manches!

22.Posté par Bayoune le 03/03/2013 07:34
" 9.Posté par darky Té dalon ou la finn alé an France pou savwar koman lo bazané ke lo réniyoné ilé lé konsidéré dann oute merde patri - Noute toute nou lé dakor èk ou, i fo arété lé kontra aidé - mi yinm kan ou di ". un billet d'avion et zou..allez tater de l'expérience en cdi en France..région parisienne.. la chance est pour tout le monde ! " na in nafère wi oubli, na an France preske 5 millions de chômeurs, napi CDI kon ou antan = contrat à durée indéterminée, mintnan èk la pseudo gauche caviar le CDI c'est le Contrat à durée Intermitent, lo patron i fou aou déor kan li vé, les socialistes européens sont entrain de relancer l’esclavage moderne avec le nouvel accord signé par la CFDT. - Pas de billet d'avion, la jeunesse réunionnaise doit rester dans son pays pour mener la Résistance contre les envahisseurs Sankoulèr.
Le vendéen, il faudrait vous poser la question, pourquoi après 67 ans de départementalisation, il n'y a pas d'industrie à la Réunion, et pourquoi de pays producteur et exportateur, notre pays est devenu un pays d'assistés et de mendiants. Une colonie est faite pour enrichir la Maîtropole Monsieur? C'est pour cela que nous sommes ruinés,. En 1946, comme en Afrique, des hommes dits de gauche ou présentés comme tels ont voulu devenir des roi-nègre. Ils se sont enrichis jusqu'à à payer l'ISF aujourd'hui et au détriment de la population qu'ils ont abusé et trompé avec l'illusion d'une autonomie - qu'ils ont dû abandonner en échange du pouvoir qu'ils ont depuis plus de 40 ans sans rien faire pour changer le destin de la Réunion et des réunionnais.

21.Posté par reunion le 02/03/2013 21:31
votre destin la formation former, prenez vous en main le reste va suivre le combat c 'est pas un jour maispour toujours sur soi-même , le probléme de MILLIERS de Réunionnais c'est qu'il ne sont jamais battu pour quoi que ce soit , il n'est jamais trop tard avec intélligence persistance persévérance endurance pas facile ! courage sans rage pas facile , combat sans répit pas facile ,
Un jour recompense

20.Posté par Le Vendéen le 02/03/2013 21:07
Comment faire vivre 1 million d'habitants sur une petite ille montagneuse sans industries et sans productions locales. Peut-être, une reconversion des cultures

19.Posté par PAT974 le 02/03/2013 20:40
pat974
Une grande ambition cette SIAE.
Qui va payer et budgéter cette structure.
Vous devrez d'abord sortir des tutorats des collectivités et avoir une obligation d'écoute par celle-ci.
Les SIAE s’inscrivent le plus souvent dans le champ concurrentiel,développant leur projet social dans un cadre entrepreneurial et partageant avec les entreprises classiques le souci de satisfaire leur client.
A l’exception des ateliers et chantiers d’insertion qui accueillent en général un public plus éloigné de l’emploi, les SIAE tirent majoritairement leurs ressources de leur activité économique. Les apports publics
permettent essentiellement de financer les prestations d’accompagnement et l’encadrement supplémentaire nécessaires aux salariés en insertion. Le chiffre d’affaire annuel des SIAE est estimé à 2
milliards d’euros.
Les SIAE, des partenaires économiques à plus-value sociale Les structures d’insertion par l’activité économique (SIAE) permettent d’offrir une deuxième chance à des personnes en difficulté sociale ou professionnelle en couplant un contrat de travail avec un accompagnement individualisé dans le cadre d’une activité économique.

Ou trouver l'info:
http://direccte.gouv.fr/IMG/pdf/Plaquette_SIAE_septembre_2012.pdf


En 2009,près d’une SIAE sur cinq est intervenue en sous-traitance d’une entreprise conventionnelle sur un marché comportant une clause sociale (Enquête 2010 Avise pour la DGEFP).

Le porte parole du RSKP Mr FM a du revenir de son séjour de métropole sur les états généraux de la république avec plein d'idées neuves.

Ça va être dur d'enlever le pain de la bouche de certaines collectivités et de rester neutre politiquement.
D'autres, vous accueilleront les bras ouverts quand on parle de clientélisme déguisé.
Vous souhaite un bon courage.

18.Posté par Réunionnais lamda le 02/03/2013 19:26
IL FAUT ESPERER que parmi eux ne se trouve pas un certain Gilles LEPERLIER qu'on a vu ,lors d'un débat sur " Réunion Première "! C'est un gars d'une agressivité incroyable , qui croit détenir la science infuse , tentant continuellement de pratiquer "l'obstruction " ( utilisée par certaines formations dites "révolutionnares " )pour empêcher de parler ceux qui ne pensent pas comme lui ! La journaliste -animatrice de la soirée,a eu bien du mal à lui faire admettre que les autres invités avaient eux aussi le droit à la parole!!!

17.Posté par Jerry le 02/03/2013 19:21
Ahahaha veille le grand révolutionnaire qui part en guerre contre le clientélisme, les politiques et patati et patata... Ouvrons le placard à archives, Didier Vaitiligom ca me dit un truc... Ah mais oui, candidat sur la liste de Virapoullé aux régionales de 2010! Des chargeurs dlo nouvelle génération, pas de changements. La lang na vrémen poin le zo et kreol la memoir.

16.Posté par Joe le 02/03/2013 18:47
combien de personne parmi se troupeau sont inéligible aux travail par rapport a leur déboire juridique a a cause de leur passage a la PRISON et aussi je vois un petit jeune qui pour moi a 14 ans au coté de ces personne là souhaite't il aussi rencontrer les pouvoir ou il est là juste pour TRADUIRE la discution...!!!!

15.Posté par pour le plaisir le 02/03/2013 18:24
La démocratie version Réunion:

"au royaume des aveugles, les borgnes étaient rois...
dans la république des aveugles, les aveugles sont rois"...

Et les borgnes? , personnes ne les voient, alors qu'est ce que l'on en a à faire????

tous va bien, tout va bien, tout va...

14.Posté par pour le plaisir le 02/03/2013 18:20
Super initiative! Si, si...

et ils reprennent les cours quand?

13.Posté par Baba Figue le 02/03/2013 18:13
Les gardes mobiles devaient repartir lundi mais finalement repartent jeudi. Les RG ont-ils du nez? :-)

12.Posté par fredo le 02/03/2013 17:51
une solution pour remettre les choses en place ; LE SERVICE MILITAIRE , quand le créole devait partir en métropole , apprendre à se lever à l'heure, faire une activité physique,vivre en communauté, sortir la case momon , papa; les gars lé revenus lé pas morts à ma connaissance ! nos politiques veulent la paix sociale mais cela passe par le respect des autres, au lieu de faire des campagnes TV pour le recrutement dans l'armée , nous marche la tête en bas !! L'armée de terre doit recruter près de 15.000 hommes et femmes cette année, 14.300 exactement., ainsi que 1500 sous-officiers et 500 officiers.

11.Posté par De qui se moque t'on ? le 02/03/2013 17:32
Des exigences..Ils sont où vos diplômes, l'école est gratuite et obligatoire, vous étiez où quand les élèves puis étudiant bossaient, allaient en cours chaque jours, révisaient, stressaient pour leurs examens, se souciaient de leurs études, travaillaient les week-ends pour préparer leur avenir ?
vous étiez-où vous ??
Notre Société exigeait de vous que vous vous formiez pour devenir de dignes citoyens, certains on tout gâché, et maintenant vous exigez.... manquez pas d'air en tout les cas
bon courage tout de même les gars mais c'est avant qu'il fallait être exigeant ENVERS VOUS MEME
salutations

10.Posté par darky le 02/03/2013 17:24
faut arrêter avec les contrats aidés.. un billet d'avion et zou..allez tater de l'expérience en cdi en France..région parisienne.. la chance est pour tout le monde !

9.Posté par Ptipiment974 le 02/03/2013 17:03
Oups..... J'avais pas regarde la vidéo...... Et bė vous avez des exigences ...ELLE EST BIEN BONNE CELLE LA. Moi aussi j'ai des exigences que vous dénonciez ceux qui ont fait des actes de violences, ceux qui ont brûlé la mairie annexé de la rivière des galets. Mais vous vous foutez de qui

8.Posté par Mwa la pa di le 02/03/2013 16:31
Voici des jeunes issus der la génération RMI, dont les parents pour avoir un peu d'argent ont fait des marmailles sans avoir de réels projets de vie pour eux. Résultat : pas de suivi scolaire, pas d'ambition, bref des jeunes sans bagages ni projet autre que consommer Nike et plus .....
Voilà que c'est de faire des enfants pour avoir des sous : une population de près d'un million d'habitants Bravo les parents ! Assurent les conséquences si ou gagne. Vive le RSMA

7.Posté par maroco le 02/03/2013 16:25
Ils veulent rembourser la casse et les 20 euros volés ?

6.Posté par Boa Bill le 02/03/2013 16:14
"Avec cette structure, le clientélisme, c'est terminé. C'est nous qui prendrons notre destin en main et qui pourrons gérer et distribuer les contrats aidés aux jeunes"

Gérer et distribuer les contrats aidés aux jeunes ... dites-vous... vous allez donc remplacer le maire ? Tout en vous souhaitant bon courage, je n'ai pas bien compris cette volonté !

Bertel de Vacoa

5.Posté par datinic le 02/03/2013 15:58
mais ils se foutent de la gueule de qui ce mecs .. maintenant c'est la faute des forces de l'ordre parce qu'ils seront peut-être punis pour leur vandalisme .. mais je crois je rêve .. qui a envie d'embaucher ces mecs .. ?? pas moi .. ils ne parlent pas français (ça commence par là) ils n''ont pas d'éducation ni scolaire, ni professionnel ni de social ( politesse.).. souvent soule et drogué .. mais les enfants, ça commence plus tôt qu'on veut avoir la belle vie ..

4.Posté par Ptipiment974 le 02/03/2013 15:50
J'hadere a votre mouvement tant qu'il n'y a pas des actes de violences, tres bonne initiative mais Juste une question: "avec cette structure fini le clientélisme......c'est qui prendront notre destin en main et gérer les contrat" n'avez vous pas peur de tomber dans le clientélisme que vous critiquez et embauché le cousin, du frère de la tantine du camarade du beau frère et non un jeune competent d'un autre quartier.
Ne prenez pas ça comme une agression mais je me pose tout simplement des question??

3.Posté par noe le 02/03/2013 15:39
Il faudra les envoyer en formation forcée ... car ils n'ont pas appris grand chose à l'école sauf à emmerder leurs professeurs et ça on le sait ...
Maintenant ils regrettent leurs conneries et veulent retourner dans le droit chemin ...
On ne peut que les féliciter !

1 2
Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales