Economie

Après le carburant et la vie chère, les acteurs s'engagent sur le front de l'emploi

Toute la journée, les acteurs oeuvrant autour de l'emploi à la Réunion se sont réunis à la préfecture dans le cadre du service public de l'emploi régional (SPER). Autour du préfet Michel Lalande, les collectivités locales, Pôle emploi, l'association régionale des missions locales et les partenaires sociaux ont fait une série de propositions à destination des jeunes sans emplois ou sans qualifications. En tout ce sont 3.500 solutions professionnelles pour les jeunes qui ont été dévoilées dans le secteur de l'emploi.


Après le carburant et la vie chère, les acteurs s'engagent sur le front de l'emploi
Cette table ronde fait suite au Sommet social du 18 janvier dernier. L'emploi est au coeur de toutes les préoccupations à la Réunion après les événements sociaux qui se sont déroulés la semaine dernière dans notre île. Pas seulement la vie chère ou le carburant, le manque d'emploi chez les jeunes "sclérose" la société réunionnaise. 60% des jeunes de moins de 26 ans (21.540 jeunes toute catégorie) sont au chômage à la Réunion.

Le malaise est palpable dans notre île et les jeunes réunionnais ne demandent qu'une seule chose : un emploi. L'Etat a décidé d'accélérer le calendrier prévu suite au Sommet social et a réuni tous les acteurs sociaux et économiques autour de la table.

Après s'être occupé de la vie chère et du carburant, l'Etat par l'intermédiaire de la préfecture a réuni ce vendredi les acteurs qui œuvrent autour de l'emploi à la Réunion. Etat, collectivités locales, Pole Emploi, DIECCTE (La Direction des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l'Emploi), association régionale des missions locales et partenaires sociaux se sont retrouvés autour de la table dans le cadre du SPER, pour annoncer 3.500 solutions professionnelles à destination des jeunes au travers de quatre mesures, à savoir la mobilisation de 1.000 emplois aidés (financés à 95% par l'Etat), l'ouverture à 1000 jeunes de formation professionnalisantes, qualifiantes et rémunérées, une mobilisation au profit du secteur privé par le CAE DOM (contrats aidés pour le secteur marchand) ou à travers le dispositif "Zéro charge". Enfin, la dernière mesure vise à renforcer les capacités d'apprentissages par le Conseil régional, ce dernier a décidé d'ouvrir 500 places supplémentaires.

Des mesures qui visent à dynamiser le secteur de l'emploi chez les moins de 26 ans. "Les mesures prises s'appliqueront dans les jours qui viennent", souligne le préfet Michel Lalande. Et la mise en place du dispositif et du cahier du charge vont être confiés à la DIECCTE. "D'ici le 30 avril, nous avons la volonté de voir 100 jeunes retrouver un emploi ou une formation", souligne le préfet, le tout par le biais de ce dispositif.

Une réalité sombre sur le terrain

Car sur le terrain, la réalité est bien "sombre" comme en témoigne Dominique Séry, le directeur de la mission locale nord. "La plupart de jeunes que nous accueillons n'ont aucune expérience professionnelle et 70% d'entre eux sont peu ou pas qualifiés. Il est très difficile de les inscrire dans un cycle pour retrouver un emploi en un ou deux mois (…). L'idée est d'utiliser le contrat aidé comme une passerelle vers l'insertion et non pas comme un contrat aidé (…). On a fait des choses dans le photovoltaïque, medico-social, et on est pas seulement cantonné dans le domaine du jardinage", explique-t-il sans détour.

De son côté, la Région va mettre 12 millions d'euros sur la table pour favoriser l'apprentissage des jeunes. "A la Région on s'investit énormément, nous ne restons pas inactifs. On entend les jeunes qui disent être prêts à travailler, à mouiller leur chemise (…). On veut leur donner une chance", explique Louis-Bertrand Grondin, conseiller régional. L'investissement de la Région se répartit de la manière suivante, 7 millions d'euros de coût pédagogique et 5 millions de rémunérations.

En tout, chaque année ce sont 500 millions d'euros qui sont injectés, par l'Etat, pour l'emploi en général. Ce qui représente 150 millions d'euros de budget direct pour la Réunion et 350 millions d'euros en exonération de charges dans notre île et à destination de l'emploi.

Tous les engagements pris aujourd'hui seront suivis au sein d'un "groupe opérationnel public-privé" et qui se nommera "Emploi des jeunes 974". Un groupe qui rassemblera tous les acteurs économique et social de la Réunion. "Le suivi des dossiers sera communiqué à la population", promet Michel Lalande.
Vendredi 2 Mars 2012 - 18:57
Lu 2290 fois




1.Posté par midiazot le 02/03/2012 22:51
Il devrait y avoir plus d'élection parce que cela leur donne envie de faire des choses qu'il n'ont pas pu faire pendant le quinquennat. Le préfet n'a pas été mis au placard ici. Vu que Mme Royal avait fait un bon score Je ne pense pas qu'il va rester très longtemps sur notre ile.

2.Posté par Thierry le 02/03/2012 23:10
De la mascarade ...

Les PRIX, il s ont subi une ENVOLée inconsidérée et exponentielle en UNE semaine....

Pas mal de produits ont pris UN euros d'augmentation. Avec cela, comment voulez-vous que le smicard mange ou que pire le RSAste ... et les familles nombreuses... J'y croyais comme tout le monde mais je suis tombé de haut et sur le c..l et avec une pensée pour ceux qui triment à joindre les 2 bouts... et Cela c'est fait avec la complicité des collectivités et de l'Etat et PIRE avec nos IMPOTS....

Nous sommes vraiment des VACHES à lait et la traite est sévère AUTANT pour le lait que pour l'esclavage imposé par les grandes surfaces...

Poser la question aux restaurateurs sur le prix de la bouteille de gaz ... le prix des repas vont inévitablement devoir augmenter ....

A ce rythme là, même le surèm.. que beaucoup critiquent sera assimilé à un SMICARD.

OUI l'Etat et toutes les collectivtés injectent de l'argent dans l'économie réunionnaise mais des RAQUETTEURS nous volent cet ARGENT qui n'est pas réinjecté dans l'économie locale... C'est là LE MALAISE.... Les grandes surfaces, les grands groupes, le SRPP, et j'en passe ....

Réinjecter ENCORE ENCORE et ENCORE ... un puit sans fond alors que c'est le principe des vases communiquants LOCALEMENT qui devrait être appliqué ... Ca rentre, ça part et ça ne revient plus ... et les actionnaires ne nous font pas l'aumone même de miettes ...

Si je n'étais pas lucide, j'en arriverai à me demander si au final les casseurs n'avaient pas en réalité raison... ON NOUS PREND POUR DES CO...s et ça peut faire mal...

3.Posté par okidokiduke le 03/03/2012 07:19
Après le carburant - qui n'est pas financé par les communes et donc risque d'être revalorisé au mois d'avril - et la vie chère - avec 60 produits de merde ou de marque (c'est au choix) que seuls les zoreils ont l'habitude d'acheter et de consommer - les acteurs continuent de se foutre de notre gueule avec 3500 contrats à durée de vie déterminée (au maximum 6 mois). Tout est là pour ça pète à nouveau. Vite vite.

4.Posté par NEMO le 03/03/2012 07:48
N'est-il pas scandaleux qu'en 2012 La Réunion ... Département Français subventionné tant et plus par l'Europe...

Ne dispose pas encore d'une filière agricole DIGNE DE CE NOM ... créatrice de très nombreux emplois... seule capable d'amener ENFIN l'autonomie alimentaire dans l'île et faire ainsi baisser le coût du panier de la ménagère ???

5.Posté par jean jouhis le 03/03/2012 08:25
pour info le gaz a MORISS
330Roupies soit environ 8,25 Euros
en fevrier cetait 300 = 7,50

le gaz est le même que celui de réunion
comme quoi YA ENCORE de la MARGE

qt au gazole envron 1euro et essence 1,25 mais c est du 5eme catégore qui bouzille les moteurs
donc gardons celui de réunion + cher

6.Posté par lastic le 03/03/2012 08:36
Cette table ronde fait suite au Sommet social du 18 janvier dernier
bizarre, bizarre comme c'est bizarre...vous avez dit bizarre ?

Pour reprendre une phrase mythique du Président, idole des membres de cette table ronde, " Cassez vous pauv' cons !"

Ouf ! Plus que 3 mois à attendre

PS : J'espère que je ne serai pas censuré ! il ne l'a pas été lui sur tous les médias de France en plus.

7.Posté par Boudou le 03/03/2012 09:09
À un mois et demi de la présidentielle, que ne fait on pas ?
Si si j'ai trouvé moi, ce qu'ils ne feront pas c'est de donner une partie de leur salaire par solidarité !
Ils trouvent des solutions eux mais du moment que ça touche pas leurs poches.
À bon entendeur ....

8.Posté par Les acteurs... comiques ? le 03/03/2012 09:38
Bande de rigolos ! Vous êtes complètement impuissants, vous ne savez plus quoi faire... Vous allez encore prendre des mesurettes qui n'éviteront pas l'explosion sociale.

9.Posté par DON PAKÉ le 03/03/2012 10:55
Et les plus de 26 ans ils peuvent crever ? Contre 120 000 chômeurs ils proposent 3500 solutions pourries pffffffffffffff Toujours incompétents ils restent incompétents.

10.Posté par Kurt Mébonne le 03/03/2012 11:22
" 5.Posté par jean jouhis le 03/03/2012 08:25 "
Avant d'écrire des conneries, allez faire un tour à Maurice, Y'a pas grand monde à glander dans les boutiques et les Loto- Pmu. Pas d'assistanat non plus, tu bosses tu bouffes, tu bosses pas ....Pas d'alloc, pas d'associations bidons, pas de RMI,RSA,CMU,Chômage,salaires très bas.
Alors on compare ce qui est comparable, aux Comores le gaz n'est pas cher , ni au Mozambique, ce sont des pays qui vous accueilleront à bras ouverts.

11.Posté par Chrysanthème le 03/03/2012 11:37 (depuis mobile)
Il serait temps de se poser les bonnes questions quand l'afpar de Saint Denis ferme des formations ( secrétaire médicale) parce qu'il y aurait 70 jeunes en liste d'attente. On répond au jeune que son dossier sera retourné à la misson locale !!!

12.Posté par SEVERIN le 03/03/2012 12:27
Post10,(on compare ce qui est comparable)on vit dans une république bananier qui est la France se dit 5ème puissance mondiale par-apport à l'île Maurice.Le plus triste est a venir tous les pays capitalistes,riches s'accorde à dire qu'ils ne peuvent pas donner du boulot a tout le monde,qu'il y aurait un taux de déchet humain à la rue.Mitterrand lui-même lors de son élection en 1981 a parlé de générations sacrifié.Sache qu'on a devant nous des hommes politiques qui sont tous élus en faisant de la prison ou un casier judiciaire a leurs actifs,tous véreux,corrompue.Ces gens là sont supposés faire des textes de loi pour faire respecter l'ordre par un semblant de moralité,au faite,ils doivent nous donner l'exemple du comportement citoyen(ne) avoue qu'on est pas sorti de l'auberge.De plus on doit aller élire un de ces gros cons pour la présidentielle.

In yab des Yvelines

13.Posté par SIMPLE QUESTION le 03/03/2012 13:01
pourquoi certaines franchises presente a la reunion arrivent a vendre au prix metropole et pas les autres? juste une question de gavage et d'abus sans aucune honte?

14.Posté par DON PAKÉ le 03/03/2012 14:56
@ post 10 : merci pour ton humanisme ! Tu bosses pas tu crèves ? Ouch ! Dur d'entendre des commentaires aussi radicaux et absolus. Du boulot y en a pas ! As tu pensé aussi à ceux qui sont en déprime ou dépression ? Aux handicapés ? Travail signifie tourmenter en Latin... Si on compare Maurice à nous, ils sont plus libéraux, à la Réunion pour avoir un boulot faut nécessairement connaître un élu, pas question de performance ou de compétences... Bref désolé mais j'ai horreur des commentaires qui dénigrent les RSA, Chômeurs et autres exclus ! On a tous le droit au bonheur, pauvre ou riche. J'hallucine !!! MDR Le jour ou tu te retrouveras sans boulot on en reparlera... Quand à la proposition de SARKO qui IMPOSE un boulot de balayeur à un médecin lolllllllll, qu'il le face lui même s'il est cap. À bon entendeur, va t on laisser encore crever des millier de personnes exclues et pauvres au nom du pognon ???? FUCK LE FRIC ! On a tous le droit de vivre et de participer à la société.

15.Posté par noe2012 le 03/03/2012 15:39
Tout approuver, c'est voir seulement le bon côté et non le mauvais, c'est admettre seulement les louanges et non les critiques. Prétendre que tout va bien dans notre monde du travail ne correspond pas à la réalité.

Les idées des hommes doivent s'adapter aux changements de circonstances. Bien entendu, nul ne doit donner libre cours à des idées sans fondement, élaborer des plans d'action qui aillent au-delà des conditions objectives, et tenter d'entreprendre malgré tout ce qui est en fait impossible.
Ces réfexions doivent déboucher sur du concret et non tomber à l'eau , comme d'habitude !

16.Posté par indignation d''un peuple le 03/03/2012 16:33
L’ignorance est la mort des vivants.
L’ignorance est pire que la pauvreté.
Comme il est à plaindre, l’ami de l’ignorant.

17.Posté par Pierre-Olivier le 03/03/2012 16:58
J'ai posté ce message initiallement, en réponse à un autre fil, mais je pense qu'il aura plus sa place ici :


En ce qui concerne le coût de la vie à la Réunion, le problème ne vient pas uniquement des produits importés comme beaucoup voudraient nous le faire croire :

- escalopes de poulets, à plus de 15 € le Kg, c'est de la production LOCALE. En métropole, le prix de base, c'est 10 € le kg, et on en trouve fréquemment en promo à 6€ le KG. ON en trouve également à 15 € le kg, mais, il s'agit de volailles fermières. De plus, il y a *le choix*.

- les côtes de porc, à plus de 12 € le kg, c'est également de la production locale. EN métropole, c'est 6-7 € le kg, et en promo, très fréquentes, c'est 3,5-4 € le kg.

- le boeuf pays, est très souvent plus cher que le boeuf de métropole.

- Les eaux minérales ou de source EDENA ou CILAOS, sont quasiment 2 à 3 fois plus chères que les eaux minérales ou de source équivalentes en Métropole.

Pour les carburants, contrairement à la Métropole, il n'y a pas la TVA à 19,6% qui vient se surajouter à la TIPP (Taxe intérieure sur les produits pétrolier, en métropole, mais à la réunion, il y a l'équivalent régional) : moralité, en théorie le carburant devrait être largement moins cher qu'en métropole (de l'ordre de 15 %)

Je ne vous parlerais pas non plus des pièces détachées automobiles, souvent vendues 2 à trois fois plus chères qu'en Métropole.

Pour conclure, je dirais qu'il ne faut pas se tromper de cibles et stigmatiser les grandes surfaces uniquement. Ce sont les centrales d'achat qu'il faut viser, de même que tous le monopoles : comptez le nombre d'abattoirs (leur faible nombre est en partie responsable du prix de la viande).

Je précise que j'ai vécu 18 ans à la Réunion, et que je l'ai quittée, il y a maintenant 8 mois car financièrement, je ne tenais plus.

J'engage tous les Réunionnais à se connecter sur les sites de Leclerc, Carrefour, Auchan, Intermarché, et à TÉLÉCHARGER LES CATALOGUES DE PROMOTIONS. VOUS VOUS RENDREZ COMPTE QUE LA SITUATION EST ENCORE PIRE QUE CE QUE VOUS POUVEZ IMAGINER. DE QUOI FAIRE UNE VRAIE REVOLUTION

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales