Social

Après la Région, l'université s'invite au rectorat


Après la Région, l'université s'invite au rectorat
Ils manifestent aujourd'hui pour exiger de meilleurs conditions de travail et un pouvoir d'achat plus fort. Les étudiants, personnels de l'université et enseignants-chercheurs viennent de quitter la Région et s'apprêtent à venir montrer leur mécontentement devant les grilles du rectorat. Le représentant de la Région a tenu à souligner le soutien du président de Région.
Mardi 10 Février 2009 - 11:51
Melanie Roddier
Lu 593 fois




1.Posté par MoA le 10/02/2009 12:40
J'adore ces politiques qui soutienne toujours ce qui n'est pas dans leurs prérogatives. Soutiennent-ils aussi les agents techniques ? Je me rappelle d'un discourt du président de la région à une époque lointaine ou il assimilé emploi précaire dans les collectivité à un traitement colonialiste. Il s'agissait selon lui d'une volonté politique. 10 ans après son élection, il y a t-il moins d'emploi précaires à la région ?
Concernant les conditions de travail à l'université, il s'agit là d'une prérogative de la Région si on parle de la qualité des locaux. Mais au fait de quoi on parle exactement. Je commence à fatiguer d'entendre à chaque manif "de meilleurs conditions de travail", c'est philosophique comme revendication, ça veux tout et rien dire. Quand on voit la fac de la réunion on a du mal croire que les conditions de travail (au sens infrastructure) y soit si mauvais que ça.
Concernant le pouvoirs d'achat des enseignants, loin de moi l'idée que tous sont des nantis et y touf dedans comme di créol ! mais bon, ils ne sont pas les plus à plaindre. A la réunion les profs sont bien payés. Quand je dis bien je ne dis pas trop (on est jamais trop payé lol) mais c'est un salaire correct et honnête.


2.Posté par boyer le 10/02/2009 13:52
l'occasion de signaler 2 articles de Mediapart ou tout est dit dans le titre:

"Et c'est au tour des IUFM de rentrer dans la grève"


Réforme de l'université: Pécresse bat en retraite

3.Posté par Fabienne couapel sauret le 10/02/2009 15:04
Nos universités sont mal classées au niveau international. Mais il ne faut surtout pas les réformer, surtout ne pas se poser les bonnes questions ....Au contraire, il faut faire grêve, manifester, vociférer.....

4.Posté par boyer le 10/02/2009 17:25
Fabienne couapel sauret, ta remarque pavlovienne est décalée de la réalité:

Depuis des mois Daniel Fasquelle, député UMP, professeur de droit et doyen de sa faculté de Boulogne-sur-Mer, denonce:

-la réforme de l'évaluation des enseignants-chercheurs,
-s'inquiète des «pouvoirs exorbitants» confiés aux nouveaux "patrons" des universités et des risques d'arbitraire.

5.Posté par sat marron le 10/02/2009 20:09
Cette réforme est mauvaise. Le problème, c'est que Sarko a raison sur la nécessité de réformer mais ces réformes c'est du n'importe quoi....

Par contre, un président d'université peut améliorer significativement les conditions d'études des étudiants. Ils suffit d'avoir de la volonté. Cela ne dépend pas uniquement du gouvernement.

Lorsque les étudiants crient pour que le gouvernement améliore leur condition d'étude, ils devraient prendre à parti d'abord le président de l'université et son ministre chargé la condition étudiante, le Vice président étudiant.

Enfin, quelle ironie de voir tant d'étudiant se battre pour les conditions de travail, pour le pouvoir d'achat, pour le parcours professionnel de leur enseignants chercheurs. Or ces derniers se font peu de soucis des conditions d'études, de l'insertion professionnelle de leurs étudiants...




6.Posté par OLIVIER le 11/02/2009 08:38
70 % d'échec en première année de fac et tout le monde trouve ça normal...Pitoyable...Les enfants de profs , bien orientés , fuient la fac pour les filière SELECTIVES ; ras le bol de cette hypocrisie qui consiste à faire comme si l'université française allait bien alors que c'est loin dêtre le cas.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales