Société

Après "l'arzent braguette", le comité des pêches invente "l’arzent rékin"

Le communiqué du collectif des associations Sea Shepherd, Aspas, Fondation Brigitte Bardot, Longitude 181, Tendua, Requin Intégration, Vagues et Sauvegarde des Requins en réponse à la prise de position récente du comité régional des pêches :


(photo d'archives: Mickaël)
(photo d'archives: Mickaël)
Après "l'arzent braguette", le comité des pêches invente  "l’arzent rékin". Sur une belle affiche papier, façon appel du 18 juin, le comité régional des pêches fait lancer à quelques uns de ses obligés un magnifique appel à mobilisation (JIR, 6/05/15).

Aux armes citoyens, la patrie réunionnaise est en danger ! Il faut partir en guerre contre ces  diaboliques requins qui viennent jusque à nos canots, dévorer nos prises, nos appâts…..On passera sur les contorsions du discours.
En 2012, dans un article de la Dépêche (8/08/12), les pêcheurs nous expliquaient que les réunionnais ne mangeaient pas de requin.

L'article nous offrait même cette perle :
« Président du Comité des pêches de la Réunion, Jean-René Enilorac a été le premier à plaider pour la levée de l'interdiction de la vente du requin bouledogue, en vigueur depuis 2009. (…) M. Enilorac reconnaît que la chair du bouledogue n’attire pas beaucoup les consommateurs" et que l'animal ne "vaut pas la peine d'être pêché sans subvention", en raison d'un prix très bas à 1 ou 2 euros le kilo. Il entend malgré tout "l'éliminer parce qu'il bouffe tous nos poissons sur nos lignes". "On verra après, si les réunionnais veulent en manger ou pas", ajoute-t-il. »

Et on nous explique maintenant que ces requins - dont personne ne voulait de toute façon et dont la pêche n’était pas rentable - se sont mis à pulluler lorsque leur consommation a été interdite. La logique même, mon cher Watson…..

Il faut dire qu'entre-temps la pêche du requin est devenue une activité très rentable….à grand renfort de subventions. Les heureux élus choisis par le comité des pêches ont bénéficié d'une rente de 50 euros de l'heure pour pêcher pour leur propre compte. Il leur suffisait de larguer une bouée avec un hameçon appâté  pendant qu'ils pêchaient par ailleurs, comme d'habitude. Et si un requin mordait à l'hameçon, ils touchaient en sus un jackpot de 900 euros.

Une autre perle, ce témoignage d'un « proche du comité des pêches » suite à la capture de 5 requins tigres dans la seule journée du 19 avril (JIR, 22/04/15) :

« La priorité, c'est censé être le bouledogue. Mais les gars préfèrent pêcher du tigre. Ils savent à peu près où ils sont. Ils en prennent un ou deux de 400 kilos et ils se mettent 1000 à 1500 euros dans la poche en une seule nuit. S'ils devaient prendre des bouledogues, ça leur prendrait des semaines pour récolter autant d'argent ». Elle est pas belle la vie ?!

Quant au représentant de l'Etat Nicolas Le Bianic, il « reconnaît à demi-mot que le dispositif de financement n'est pas adapté ». Sans rire….
Faut-il rappeler aussi qu'en décembre 2014, si le programme de pêche CapRequin s'est arrêté brutalement, c'est tout simplement faute…..de subventions ?

Les 600 000 euros supplémentaires que l'on s'apprête à dépenser pour CapRequin 2 seront distribués à des pêcheurs qui deviendront là encore les obligés du comité des pêches, chargé de distribuer "l'arzent rékin".

Pour satisfaire les exclus mécontents, on vient de doubler le nombre de pêcheurs habilités.
Le Quotidien du 21/04/15 nous rapporte aussi une « incitation sonnante et trébuchante : le paiement d'un forfait carburant qui s'ajoute au paiement au kilo des éventuelles prises. Une avancée significative puisque la possibilité de rentrer bredouille, sans aucun revenu, freine les ardeurs des professionnels pour participer à la réduction du risque requin » (sic).

Et il se dit maintenant que les conditions ont encore été améliorées : c'est près de 2000 euros qui peuvent être attribués pour une seule journée de pêche. Sans compter évidemment les prises "accessoires" conservées par les pêcheurs. N'en jetez plus, la cour des pêcheurs est pleine (d'euros) !

On ne s'étonnera pas si certains bénéficiaires de "l'arzent rékin" sont prêts à jurer que les eaux réunionnaises sont infestées de requins, et que le requin était la nourriture de base des réunionnais avant que sa commercialisation ne soit interdite en 1999. Allez, encore une petite rallonge et on en trouvera prêts à jurer mordicus qu'ils ont été élevés au lait de requin.

On ne s'étonnera pas non plus que les signataires de cet appel soient les obligés du comité des pêches, les mêmes qui bénéficient des 600 000 euros  de "l'arzent rékin".

Quelques exemples parmi d'autres, dans ce tissu de propagande :

- Ils prétendent que les requins « prolifèrent aux abords des côtes du littoral ouest ».
Les pêcheurs inféodés aux programmes ciguatera et CapRequin ont été incapables d'atteindre le quota fixé de requins bouledogues, malgré les centaines de milliers d'euros dépensés. Des bouledogues diaboliques qui, selon eux, pullulent et bouffent tout sur leur passage ….sauf les appâts officiels.

Alors, soit l'invasion n'existe que dans leur tête, soit il faut faire appel à un exorciste.

- Ils affirment : « Au milieu des années 90 (…) Il nous arrivait à tous de pêcher du requin, toutes espèces confondues, car leur chair commercialisable était appréciée des réunionnais ».

Tout le contraire de leurs déclarations de 2012. Pire : ils se contredisent eux-mêmes en reconnaissant dans leur appel : « Depuis toujours, les poissons pélagiques, thons espadons, marlins ainsi que les poissons de fond, vivaneaux et autres mérous, sont nos cibles car ils correspondent aux attentes de notre clientèle ».  Bizarre, vous ne trouvez pas ?
- Ils prétendent encore : «  (…) nous n'avons aucun intérêt à faire de la pêche aux requins
notre métier, la valeur marchande des pélagiques et des poissons de fond que nous voulons pouvoir de nouveau capturer est sans comparaison ».

L'intérêt financier a été largement exposé. Pour le reste, on comparera avec cet extrait du Quotidien du 27/07/13 à propos du lancement de la 2ème campagne de pêche ciguatera :
« Pour les pêcheurs, cette campagne financée par l'Etat est suffisamment lucrative pour songer à abandonner toute autre activité. "ça rapporte plus que de chasser l'espadon ou le thon" indique l'un d'eux ».

De l'art d'affirmer une chose et son contraire avec le même aplomb. Bizarre, bizarre. Comme c'est bizarre…...Au final, la fameuse "gestion" du risque requins par le comité régional des pêches est devenue une sombre histoire de fric.

Alors nous demandons au dit comité de produire publiquement :
- la liste nominative des pêcheurs qu'il a habilités pour cette croisade anti-requins, 
- les conditions financières très avantageuses qu'il offre à ses heureux élus,
- ainsi que le budget détaillé de CapRequin 2.

---
6 Mai 2015 : Pêche aux requins: Des pêcheurs professionnels prennent position
 
Dimanche 10 Mai 2015 - 12:19
Lu 2785 fois




1.Posté par Association "écolo" et vraiment raciste !!! le 10/05/2015 13:49
Voilà ce que nous sommes pour ces associations d'écolos : de pauvres Réunionnais qui font plein d'enfants uniquement pour toucher l'argent de la Caf..... Watson le boss de Sea Sheperd ne disait-il pas : "réduisons la population terrienne à 1 milliard d'individus car les imbéciles font des enfants impbéciles qui polluent et détruisent la planète...."
Pour eux nous ne sommes qu'une bande d'assistés juste bons à servir de chair à requins bouledogues et tigres......
et ce sont ces gens là qui nous disent ce que nous devons faire et ne pas faire ur notre propre littoral....

2.Posté par kersauson de (P.) le 10/05/2015 14:33
il FAUT
chasser le Rekin

et bouter hors de l ile seapard et la bardot

ici c est Not ILE
(...)

3.Posté par kaiinoa888 le 10/05/2015 14:51
Mais vraiment Zot i représent ki pou rend a zot des comptes? Zot c Koé la CRC? Non! Ben personne na de compte a rende a zot band de l’assos"ketchup mayo" par ci ou par la, ensorte a zot! Rouve a zot un l’assos en chine bande de donneur de leçon à la mord moi le...bippppppp😅😅😅

4.Posté par Zeb BULO le 10/05/2015 15:20
Le Enilorac en question, c'est bien le même qui a été poursuivi pour détournement de fond public dans les années 2000 et dont le comité des pèches était un bateau fantôme servant uniquement à des intérêts personnels ? On parle bien du même Enilorac ? Et un escroc de la sorte est toujours le chef du comité des pèches ? Là, il y a un truc qui m'échappe !

5.Posté par @1 le 10/05/2015 15:30
Nous ne comprenons pas votre poste...

Les associations dénoncent une dérive, une magouille, une incohérence, un scandale, et ils ont tort ???

6.Posté par Zeb BULO le 10/05/2015 15:34
Avez-vous regardé après le JT de 13 heures de France2 du 9 mai 2015, le reportage "Requin, une ombre dans l'océan" ?

Il y a un passage très instructif sur nos pécheurs "professionnels" en chasse aux requins. Le passage concerne un pécheur "Thierry Gazeau" qui a décidé de partir seul à la pèche aux requins avec ses propres moyens. Il mène une croisade de prévention solitaire. Ma fois pourquoi pas. Le seul hic avec les hameçons qu'il balance à la mer pour accrocher des B&T qui soi-disant prolifère dans nos eaux c'est qu'il ne ramasse pas beaucoup de requins ! Mais dans le passage, il accroche une raie et on l'entend dire "allez treuille la vite et tu prends une pince" et on le voit couper la ligne.

Question : l'hameçon est-il resté dans la gueule de la raie ? ce que je suppose.

Question : si l'équipe de France2 n'avait pas été à bord, qu'en serait advenu de la raie ? Aurait-elle été relâchée ou bien serait-elle passée à la trappe ?

Ne nous étonnons pas, si dans quelques temps, certaines espèces autres que les B&T disparaissent de nos écrans radars avec ce genre de pécheurs "professionnels".

7.Posté par couillonisse le 10/05/2015 16:11
cette crise requin, tout le monde veut en tirer profit : les pêcheurs, les associations de défense des usagers ... Le porte-monnaie fait oublier toute logique et si on peut s'engraisser en faisant passer des messages mensongers (eau infestée de requins...) , on ne vas pas se gêner , hein messieurs les pêcheurs !! à 2000 euros le requin tous les mensonges sont bons à dire :) bienvenue à la réunion !!!

8.Posté par Feelgood le 10/05/2015 17:29
L'ex-pharmacien et l'orthodontiste vont-ils se reconvertir et faire fortune dans la pêche aux requins?

Couillonisse > à déballer autant d'inepties, on voit que tu n'es pas de l'île.

Tous ces détracteurs ont-ils déjà pêché au moins une fois dans leur vie? Savent-ils que la pêche reste une activité aléatoire et que le bouledogue reste peu évident à pêcher?

9.Posté par diana le 10/05/2015 18:50
Donc la pèche en mer est une activité aléatoire , idem certainement pour la pèche aux bichiques idem pour les planteurs de canne idem pour les maraichers etc etc.

10.Posté par Joe la pompe le 10/05/2015 19:08 (depuis mobile)
Dicton du jour

Quand ou Nora in zanfan manger par un requin ou va voir si ou appel sa l argent braguette
Va resté a ou la pointe diable

11.Posté par MDR le 10/05/2015 19:32
si l activité de pêcheur était aussi facile et si lucrative ,le nombre des petits pêcheurs cotiers irait croissant ; comme celui des bateaux_usines dans la zone ZOI.

Combien sont ils les petits pecheurs cotiers en 2015 ?
combien étaient ils il y a 15 ans ?

j ai cru lire que greenpeace préconisait la petite pêche cotiere face aux grosses unites pour preserver les ressources mais vous avez visiblement de la haine pour ces simples gens ; vos inuits de l ocean indien peut être.

pourquoi n allez vous pas voir ce qui se passe sur ces bateaux géants qui croisent si pres de nos cotes ? montrez nous un peu comment et qui exploite l océan ...

LOL

12.Posté par Pas bien fini le 10/05/2015 20:30
Toujours les mêmes idioties répétées par les mêmes idiots. Prenez cet imbécile de DD le prétendu pharmacien par exemple, n'est ce pas cette triple andouille qui a tenté de démontrer qu'il n'y avait aucun risque requin pour les baigneurs ?
On connaît la triste suite....
Non content d'être un idiot dangereux, cet imbécile veut continuer de perrorer. Le plus grave dans tout ça, c'est qu'à lui comme à ses acolytes mal finis, la presse donne la voix en omettant de dire qu'il s'agit de débiles légers.
Le fait qu'il se prévaut de Bardot aurait pourtant dû attirer leur vigilance.
On serait tenter de rire si les conséquences n'étaient pas si graves

13.Posté par Kaloupillé le 10/05/2015 21:31
A qui profite le CRIME ? les Associations ou les SUBVENTIONS partagés par les PROFITEURS ?

14.Posté par Max CAZAL le 11/05/2015 00:58
les pros de la peche ('pas tous) sont des champions au niveaux des subventions en tout genre combien ne vont jamais en mer trop occupes à monter des combines pour pomper l'argent de l'état
faite un peu de lumiere sur les membres de ce comité et on verra si ça leur arrivent de sortir en mer (pour pecher)

15.Posté par EKOLO le 11/05/2015 10:21
Post 12 :

7 insultes dans votre post, et pas un argument, pas même une phrase sensée.

Pendant ce temps, les associations pondent un article argumenté, avec références à l'appui, avec une certaine agressivité mais sans insultes.

Et le Préfet comme arbitre, mais les internautes comme spectateurs. Vous donnez une très belle image de votre camp, continuez comme ça vous faites le jeu de vos adversaires.

La question des raisons de la disparition des requins de récifs reste posée. Tout le monde semble d'accord pour dire que cette disparition est responsable de la fréquentation des récifs (dont certains spots de surf) par les requins B&T, mais quand il faut chercher les responsables de cette disparition, silence total.
Rien que pour avoir encore une fois posé la question, cet article des associations valait la peine d'être publié.

16.Posté par couillonisse le 11/05/2015 11:23
Ne sois pas étonné ekolo : les surfeurs et pêcheurs ont faits de l'insulte et de la violence leur seul fonds de commerce !! On comprend mieux pourquoi ils veulent s'en prendre à des animaux ... Le courage ne s'achète pas derrière une gaule ou des insultes :)

17.Posté par Coqenpate64 le 11/05/2015 13:54
Mais on peut continuer a pecher le requin. Il ne faut pas arreter a cause de ces groupes ecolos. On peut vendre les ailerons aux chinois, la peau et les dents serviront a produire un peu d'artisanat local, le foie et le cartilage vendus pour des produits pharmaceutiques, etc... Le marche est important et permettrait a la Reunion de reguler sa population de requins et relancer un peu son economie. La France ne veut pas lever l'interdiction de la consommation et la vente des requins bouledogues et tigres, les ecolos crient au massacre inutile, et bien trouvons d'autres solutions pour s'en sortir.

18.Posté par EKOLO le 12/05/2015 02:59
@ Couillonisse

Je préfère ne pas mettre tout le monde dans le même sac, c'est contraire à mes principes. Les surfeurs n'ont en commun que leur amour du surf ; pour le reste, ils sont divisés. D'ailleurs, il paraît que Mr DERAND était lui-même surfeur, et tu vois où il en est actuellement.
Ceux qui prétendent représenter les surfeurs ou les pêcheurs, ils ne représentent qu'eux-mêmes, leurs proches et leurs camarades, sans plus. Les ligues et les fédérations n'ont pas pour habitude de faire des référendums avec leurs licenciés, avant de prendre des décisions.

Je préfère me dire que ce posteur, s'il avait la capacité de dire des choses intéressantes, il aurait préféré les dire sans hésiter, plutôt que de poster des paroles inutiles.
Je pense que ces gens-là ont de l'agressivité à revendre, et qu'ils la déversent généreusement sur toute personne faisant office, à un moment donné, de bouc émissaire public. Un jour c'est Mr DERAND, le lendemain c'est Mme TAUBIRA et la gôôôche en général, un autre jour c'est Ingreed MERCREDI et ainsi de suite.
Ces gens ont un mal de vivre profond, et une personne équilibrée a plus de raisons de les plaindre que de s'en plaindre.

Mais de toute façon, quoi qu'on dise, nullités ou choses sensées, le match est terminé, l'arbitre a rendu son verdict et les trophées ont été remis aux gagnants.
La meilleure des choses, quand on a perdu, c'est d'accepter la défaite. Il vaut mieux être bon perdant que mauvais gagnant, et les juges sont souvent sensibles au fair-play.
Les décisions ont toujours été dans le même sens depuis le début des hostilités, et logiquement, au moins tant qu'on n'aura pas changé de gouvernement, ça devrait pas changer de cap.
Mais quand on est perdant et qu'on ne peut plus rien faire, tout n'est pas toujours définitivement perdu. Des fois, les gagnants vont trop loin, commettent des erreurs grossières et finissent par être discrédités aux yeux des arbitres. Dans ces cas-là, si on a fait preuve de fair-play et donné une bonne image aux arbitres (et aux spectateurs aussi, ça compte), il se peut que les rôles s'inversent.
C'est pour ça que je répète : la guerre est finie, il faut se soumettre de bonne grâce aux décisions des arbitres.

D'un autre côté, il faut aussi tirer les leçons de ses échecs. Inviter la population à prendre parti, c'est bien, mais il fallait le faire dès le début, plutôt que de se contenter d'actions en justice.
Je me souviens, il y a quelques années, d'un courageux nommé Léo SOUNDRON. Deux fois il a manifesté tout seul et fait front héroïquement à ses adversaires venus en nombre. La 1ère fois je peux comprendre que les associations n'aient pas réagi (effet de surprise), mais pas pour la 2ème fois. C'est comme si Charles V s'était passé de Du Guesclin (et on sait avec le recul ce qu'il aurait perdu).
Quand les adversaires sont en armes et que le roi est arbitre, on ne combat pas avec des ordonnances du roi. Le terrain des ordonnances, c'est le terrain du roi, et il règne seul en maître sur ce terrain. Ce qu'il redoute, c'est l'agitation, et c'est cette carte-là qu'il aurait fallu jouer dès le départ, comme ceux d'en face.
Voilà à mon humble avis de spectateur quelques unes des leçons à tirer de tout ça. L'heure est plutôt à la remise en cause, pas aux prolongations. Même si pour cette fois, l'occasion était trop tentante (pointer du doigt des déclarations qui se contredisent).

19.Posté par pecheur makro le 29/05/2015 13:50
plus facile de pêcher la subvention que le bouledogue

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 14:30 Un train pour valoriser les Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales