Economie

Apprentissage : Une campagne 2014 marquée par le désengagement de l'Etat

Ce matin, Région, Etat, Chambres consulaires et Rectorat ont lancé le début de la nouvelle campagne d'apprentissage pour la période couvrant juin à novembre 2014. Une campagne d'apprentissage marquée par le désengagement de l'Etat à hauteur de 500 millions d'euros sur le plan national.


Apprentissage : Une campagne 2014 marquée par le désengagement de l'Etat
Présents dans les locaux de la société EGCE à Sainte-Clotilde, les acteurs publics de l'apprentissage se sont réunis pour lancer la campagne d'apprentissage de l'année 2014. "C'est un élément fort et symbolique avec la signature aujourd'hui du lancement de la campagne d'apprentissage dans une entreprise. Il n'y aurait pas d'apprentissage s'il n'y avait pas d'entreprises, c'est une évidence", tient à rappeler le président de Région, Didier Robert.

Des chefs d'entreprises et une trentaine de jeunes en apprentissage ont fait le déplacement pour signer leur contrat. En 2013, pas moins de 4.800 jeunes réunionnais ont fait le choix de l'apprentissage; et plus de 3.600 entreprises ont joué le jeu en accueillant un ou plusieurs jeunes. "Je tiens à lancer un appel solennel à l'ensemble des entreprises. Les acteurs publics, l'Europe, l'Etat et les collectivités, s'investissent et s'engagent tous les jours dans l'accompagnement des entreprises. Mais les entreprises ont encore un effort à faire, malgré les difficultés, pour faire en sorte d'accueillir plus de jeunes en demande d'apprentissage", poursuit Didier Robert.

Pour la Région, l'apprentissage est synonyme "d'excellence" et de "réussite".

Apprentissage : Une campagne 2014 marquée par le désengagement de l'Etat
Cette année, la collectivité régionale a fait le choix d'injecter 33 millions d'euros sur la formation professionnelle et l'apprentissage dans le cadre du contrat de plan régional de développement des formations professionnelles et le contrat d'objectifs et de moyens. A terme, le chiffre de près de 8.000 apprentis à l'horizon 2015 est visé dans le cadre du contrat Etat/Région, rappelle Louis Mazari, directeur par intérim de la DIECCTE, et représentant le préfet, Jean-Luc Marx, hors département.

Pour la Chambre de Métiers et la CCIR, la campagne d'apprentissage s'ouvre sous les meilleurs auspices. "Avec pas moins de 1.200 contrats nets à signer, la campagne 2014 connait un début des plus encourageants. 450 contrats ont été signés à ce jour, dont 50 la seule journée d'hier", souligne Bernard Picardo, président de la Chambre de Métiers. Même constat pour Ibrahim Patel qui rappelle que les entreprises affiliées à la CCIR ont toujours "répondu présentes" malgré le contexte de crise. "Il y a 1.700 apprentis à la CCIR", précise-t-il.

Mais cette nouvelle campagne d'apprentissage ne peut être évoquée sans les récentes mesures prises par le gouvernement. Alors que la Réunion compte une augmentation de 20% des jeunes en apprentissage sur les quatre dernières années, trois mesures risqueraient, selon la collectivité, de mettre à mal cette filière. Ces mesures débouchent sur la réforme de l'indemnité compensatrice forfaitaire (ICF), une nouvelle modalité du crédit d'impôts et la suppression de la contribution au développement de l'apprentissage. Un manque à gagner estimé à plus de 500 millions d'euros au plan national.

Si la Région joue le jeu, en compensant le dispositif ICF en 2014, pas sûr que la collectivité continue pour les prochaines années, comme l'explique Didier Robert.

Jeudi 31 Juillet 2014 - 14:35
Lu 1532 fois




1.Posté par Une maman le 31/07/2014 15:51
Didier ROBERT est attachée à sa jeunesse.
L'apprentissage, l'éducation et la formation doivent être une priorité pour notre île.
Heureusement que nous avons un Président de Région soucieux de cette problématique.

2.Posté par noe le 31/07/2014 15:54
Si on ne peut plus "apprendre" , on créera des citoyens mendiants vivant avec des "aides" ... c'est ce que veut Hollande sûrement ...
Il y aura en France:
-ceux qui bossent
-ceux qui mendient ....

Triste France !

3.Posté par Apprendre le 31/07/2014 16:35
Apprendre, travailler, c'est bien, encore faut-il en avoir la volonté, la motivation, le gout. Et là, ce n'est plus du ressort des entreprises, des enseignants, mais bien celui des parents. Il y a bien longtemps que la très grande majorité des parents à la Run, a démissionne.

"on créera des citoyens mendiants vivant avec des "aides" ???, bienvenue à la Run, on mendie déjà notre RSA et nos allocs.

4.Posté par oui le 31/07/2014 18:21
facile de se rembourser du manque à gagner ! il suffit de faire bosser les salariés des chambres consulaires et en une année les déficits sont comblés !!

5.Posté par onyx le 01/08/2014 10:28
l' apprentissage depuis 2010 et avec la nouvelle équipe de Didier Robert a subit un essor considérable à la Réunion 3800 contrats en 2009 en 2013 se sont plus de 4860 contrats qui ont été signé .(11% tous les ans de progression )
Cette 3 eme voie de la réussite éducative et de l ' excellence qui mobilise l 'ensemble des acteurs et principalement les entreprises car dans le contexte social et économique de notre territoire apporter une réponse à notre jeunesse dans tous les quartiers de la Réunion et aussi un gage de responsabilité sociale et d' espoir mais aussi un pari sur l'avenir .

La Région en tous les cas à su se saisir de cette opportunité pour dynamiser ce dispositif en synergie avec l 'ensemble des acteurs , et accompagner fortement ce dispositif financièrement et pédagogiquement en soutenant les centres de formation en apprentissage et en ouvrant tous les ans de nouvelle filières et en élevant le niveau de qualification par ce biais .

On parle bien évidement ici de solution proposée à notre jeunesse ,et répondant aux attentes du monde économique , ou la formation doit devenir le vecteur du développement économique ; car l 'apprentissage c'est une alchimie entre expérience professionnelle dans une entreprise avec rémunération et formation diplômante dans un centre de formation agréé .

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales