Social

Appel à la manifestation pour préserver le modèle des services publics territoriaux


Appel à la manifestation pour préserver le modèle des services publics territoriaux
"Contre l'austérité et pour les services publics", La FSU-SDUCLIAS 974 Territoriaux décide,  dans le prolongement de la déclaration unitaire des fédérations de la Fonction Publique Territoriale, de s’engager dans un processus de mobilisation pour contrer le pacte de responsabilité et l’austérité budgétaire qui s’appliquent aux collectivités territoriales, aux fonctionnaires mais aussi aux citoyens.
 
Les syndicats appellent ainsi les agents de la fonction publique territoriale à se mobiliser massivement le 9 avril devant la préfecture.
 
"En décidant de la baisse de la Dotation Globale de Fonctionnement, le gouvernement tente d’imposer aux collectivités locales une Révision générale des politiques publiques à la sauce territoriale. Cette volonté acharnée de réduire les déficits publics quels qu’en soient les coûts sociaux, s’illustre par une approche purement budgétaire et comptable de la situation sans tenir compte des besoins de la population et plonge ainsi des collectivités locales dans de grandes difficultés financières. Celles-ci n’ont alors d’autres choix que d’augmenter la pression fiscale ou réduire les moyens dont elles disposent : parfois même les deux. Dans ce contexte de « cure budgétaire » il n’est par rare de voir les personnels servir de variable d’ajustement : ce sont de véritables plans sociaux qui s’annoncent dans la FPT", écrit le syndicat.
 
SDUCLIAS 974 Territoriaux refuse le plan d’austérité du gouvernement alors que dans le même temps, la même "orientation sociale- libérale se poursuit, avec la multiplication des cadeaux au MEDEF au nom de la compétitivité. Résultat : les salaires stagnent, le pouvoir d’achat régresse, le chômage augmente et les dividendes distribuées aux actionnaires ne cessent de progresser.
 
Samedi 28 Mars 2015 - 17:24
Lu 1843 fois




1.Posté par FONCTIO PO LO PEUP le 28/03/2015 18:16
La baisse des budgets de l'état aux collectivités est plus qu'un drame.
je m'interroge et je me mets à la place des familles, qui peuvent un jour voir, comme cela se fait déjà en métropole, par certains élus, où ces derniers ont pris la décision de baisser la rémunération des fonctionnaires territoriaux. Déjà qu'ils ne bénéficient pas des primes comme ici, les pauvres, doivent subir de plein fouet la mesure. Pour moi ce sont les nouveaux "RSA".
Il me semble, mais peut être je me trompe, que la politique calamiteuse du PS actuellement semble aussi trouver preneur auprès de son principal adversaire candidat en 2017.
Pour ce dernier la baisse des effectif du personnel des collectivités territoriales est une mesure plus qu'essentielle pour réduire les dépenses publiques, qu'il considère l'existence de certains postes comme inutiles.
Alors que voulons-nous une gauche antisociale et massacreuse ou une droite fidèle à elle même qui persiste à dégraisser les mammouths.
Je crois que sérieusement, au lieu d'être dans des mascarades et de fanfaronner ici ou là, pour quelque chose que l'on veut aujourd'hui défendre alors que l'on s'ait que demain d'autres des autres partis proposeront des mesures pire encore, je trouve cela abjecte et non advenu !
Si la politique a tendance a couillonné le peuple, à le rendre malléable à souhait, pour en faire un terrain de jeu à tous ceux, qui désirent s'épanouir par le pouvoir, et à faire que leurs acquis restent intacts alors que d'autres crèvent de faim, sont dans des difficultés sociales épouvantables, je trouve indécent de manifester pour la gloire de son privilège par l'anéantissement de toutes formes de solidarités en faveur de ceux qui sont eux dans de réels besoins. Et ce sont ceux là qu'on tire dessus, que l'on traite de tous noms, "sans dents", "assistés".
Si sarko dit que la reconsidération de l'organisation du personnel des collectivités est fondamentale et participe à l'amélioration du cadre de vie des mal aisés alors je voterai pour lui, et je militerais pour lui !
si il proclame son contraire, je rejetterais en bloc ses solutions qui n'offrent aucune alternative aux miséreux et à ceux qui souffrent par manque de salaire, alors diplômés , compétents et qui n'ont pas pour autant ou plus accès à la vie économique. Que l'on ne me dise pas qu'il y a qu'à "être fonctionnaires" . Ma naivité est aguérie des absurdités de ceux qui pensent à cause de leurs moyens financiers être en droit de dire aux autres qu'ils n'ont pas travaillé, qu'ils sont paresseux,.. Si l'état avait les moyens d'embaucher tout le monde ça se saurait non ?
Vous les travailleurs privilégiés soyez indulgents et manifestez votre talent à faire que le service public propose des solutions toujours plus fortes et humainement inintéressantes. Vos emplois sont possibles grâce aux impôts que nous avons de plus en plus de mal à payer !
En tant que représentants du service public soyez ceux qui méritent vraiment vos salaires, et mettez vous davantage au travail pour trouver des solutions plus pertinentes à la société réunionnaise. Pensez moins aux intérêts personnels et mettez plus en avant l'intérêt général. Proposez des solutions qui vous méritent et méritez que le peuple vous porte !
Avant de demandez toujours plus pensez à ceux qui n'ont rien ! et ceux qui sont malgré tout dans une solidarité avec les fonctionnaires par nos impôts. ! Soyez à votre tour par réciprocité dans un investissement sans faille aux populations qui arrivent difficilement à joindre les deux bouts !

2.Posté par Titi or not Titi le 28/03/2015 18:30

Vive Les Plans Sociaux dans la FPT !!!

3.Posté par alekons le 28/03/2015 18:54
...Et SURTOUT pour que rien ne change ! les plus gros grd'ki, les plus branquignols sous l'égide d'un clientélisme et d'un communautarisme larvé (bonjour la lavandière...), les plus gros profiteurs des congés publics et des voitures de "fonction"...c'est zot mem ! Mais STOP car je pourrais être accusé de harcèlement moral (la dernière chose qui reste quand "mi vé pa travay mi di a ou"). J'oubliais les administrateurs surpayés avec diplômes galvaudés (par rapport à la fonction publique d'Etat...). Bref la territoriale n'est qu'un ramassis d'incompétents (tes) petits jouisseurs aux ordre de leurs maîtres et maîtresses insignifiants (es). Et n'oublions pas leur géniteur, un certain Deferre... qui doit se retourner dans sa tombe en voyant ce qu'est devenue cette pétaudière institutionnelle chère payée par le contribuable !

4.Posté par pfff le 28/03/2015 19:06
Je travaille dans une collectivité et je peux vous dire que le bon fonctionnement du service publique n'a rien à voir avec l'argent. Si nos élus embauchaient les gens sur CV et non par rapport au bulletin qu'ils coulent dans l'urne beaucoup de choses iraient mieux. Par exemple, ils embauchent des secrétaires qui n'ont jamais vu un traitement de texte ou un ordinateur de leur vie, c'est quand même un comble pour un poste ou on est sensé tapper des courriers, et ce n'est que la partie émergée de l'iceberg. Il faut savoir que c'est la partie émergée de l'iceberg. Il y a tant de personnes compétentes qui sont au chômage mais ne seront jamais embauché (voir même reçu en rdv), juste parce qu'il ne font pas de politique.

5.Posté par les charlots le 28/03/2015 19:14
Les suceurs de sang vont faire grève. Ces gens là sont payés par le contribuable . Ils n'ont pas la honte de profiter des impôts ?

6.Posté par KLD le 28/03/2015 19:16
comme 4 ................. ah , les collectivités ........................................les agents qui disent , "mi conné un tel , mwin lé protégé ..........................mi fé le mwin possible , mé lé pas grave .............." triste tropique ! la vie de ts les jours quoi .....................

7.Posté par 974pasfier le 28/03/2015 19:41
si on veut baisser les couts c'est simple,on arréte les indemnités et tout le reste,l'indépendance par exemple serait le top!

8.Posté par Zeb BULO le 28/03/2015 22:59
Dans la fonction territoriale, la variable d'ajustement doit être l'agent, au même titre que dans le privé. La fonction territoriale n'a plus le budget de fonctionnement en conséquence ? Et bien pour retrouver un équilibre il faut licencier. Et il faut licencier de préférence tous ces agents qui ont été embauchés sans avoir le diplôme et les compétences nécessaires, le copinage quoi !
Espérons que Sarkozy revienne aux affaires, lui qui voulait faire le grand nettoyage du mille feuilles territoriale, j'attends avec impatience 2017.

9.Posté par Pépé Maurice le 29/03/2015 10:34
Beaucoup d'analyses superficielles et partisanes des internautes. Sans compter ceux qui n'ont rien à dire, mais liberté d'expression oblige, profite de cette caisse de résonance qu'est l'internet pour essayer de se donner un peu de relief et de consistance.
Bien, après le néo-libéralisme, après les émigrants de l'océan Indien, voici venir le nouveau bouc émissaire de tous nos maux : la fonction publique !
Comme diraient les marionnettes de la TV : "allez fé un staz, don'", "allez tir un feiy po ou, té"...
Ce qui revient à dire : une fois que vous avez exprimé vos ressentis primaires, vos approximations, votre bile, votre rejet, votre mépris de ceux et celles qui sont au travail, peut être pourriez vous vous y mettre aussi (au charbon, au taf, au boulot) !
Vous verrez, ce n'est pas si désagréable que cela de se lever chaque matin sans avoir à décider avec quels doigts se gratter le cul, de ne plus avoir à pointer au Pole Emploi tous les quatre jeudi, de ne pas avoir à renvoyer sa déclaration trimestrielle de ressources pour la perception du RSA, de continuer à percevoir un salaire, majoré ou pas...
Détrompez-vous, tous les salariés de la fonction publique ne sont pas logés à la même enseigne. Aussi, avant de balancer vos généralités à deux sous, renseignez vous, prenez du recul, étoffez vos réflexions, sortez de vos propres horizons de pensée.
Si vous n'êtes pas d'accord, ou ne me croyez pas, passez votre concours d'accès, ou bien faites vous pistonner, pour ceux qui y croient, et vous verrez bien.

10.Posté par Chut le 29/03/2015 12:23
Un peu de respect . Ces travailleurs qui souffrent chaque jour ! C est horrible.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales