Social

Appel à la grève générale de la fonction publique mercredi

L’heure est à la réforme dans la fonction publique.
Selon l’intersyndicale qui s’est réunie ce matin au siège de la CGTR, l’Etat veut faire des économies à tout va, prétextant que les fonctionnaires ne devraient plus bénéficier de privilèges tels que l’ITR (l'Indemnité Temporaire de Retraite) ou encore la bonification des retraites outre-mer qui n’a plus lieu d’être, selon les déclarations d’Yves Jego.
L’intersyndicale attend le retrait pur et simple du projet de loi sur la fin des bonifications outre-mer et la suppression programmée de l’ITR.


Appel à la grève générale de la fonction publique mercredi
Dans le projet de la loi de financement de la sécurité sociale qui sera voté le 15 octobre 2008, le gouvernement a tranché: dès le 1er janvier 2009, la fin de l'indemnité temporaire de retraite est programmée et la bonification ancienneté pour les services outre mer est supprimée.
Jusqu’à présent, les services dans les collectivités et les départements d’outre-mer ouvrent droit à une année de bonification tous les trois ans pour les personnels civils, et à une annnée pour un an effectué pour les personnels militaires (armée et gendarmerie), en application de l’article 12 du Code des Pension Civiles et Militaires.
Avec la réforme projetée, les fonctionnaires en poste au 1er janvier 2009 ne bénéficieraient plus que d'une année de bonification tous les dix ans.
Selon Katell Lovarn de UIAFP (Union Interfédérale des Agents de la Fonction Publique Force Ouvrière de La Réunion), le gouvernement cherche à diviser les syndicats, en leur tenant à chacun des discours contradictoires. En appliquant ce projet de loi, c’est une remise en cause pour les fonctionnaires de tout leur plan de carrière, et l’économie de l’île qui en prendra un sacré coup.
L’intersyndicale appelle donc à la mobilisation de l’ensemble des fonctions publiques (Etat, Territoriale et hospitalière) ce mercredi 15 octobre à 10h devant le jardin de l'Etat, pour une grève reconductible.

Lundi 13 Octobre 2008 - 11:46
Karine Maillot
Lu 1069 fois




1.Posté par calamity Jane le 13/10/2008 14:31
Ces mesures vont handicaper tous les secteurs de l'économie . il est temps de faire echec à la casse de l'Economie locale par des déclarations désinvoltes et destabilisantes pour la socièté Réunionnaise .
Car après le BTP qui vient de manifester , des esthéticiennes et des professions libérales qui sont au bord du gouffre et de la fermeture de leur outil de travail , c'est la fonction publique qui est dans le colimateur de Sarkozy
Les finances publiques sont exangues après que l'on ai distribué 50 MILLIARDS d'EUROS à des privilégiés qui l'ont investis en produits de défiscalisation à l'étranger ou dans certains paradis fiscaux ... Bravo pour la reflexion de nos chers experts !! Le ratio de ces prétendues "niches fiscales" 300 millions d'euros en comparaison des 50 Milliards : 0,006 %
PINUT'S !

2.Posté par traine savate le 13/10/2008 14:32
A bas les privilèges surannés, la Réunion n'est plus la "colonie" ou alors c'est la colonie de vacances pour certains........où est l'égalité de traitement dans un pays dit de démocratie ???? Pourquoi des années de cotisation en plus pour des privilégiés de la fonction publique????
Déjà qu'ils ont des retraites calculées plus favorablement que dans le privé........c'est vouloir mettre un peu plus d'huile sur le feu que de vouloir ainsi les avantager .......C'est sur qu'ils ne sont pas habitués à se serrer la ceinture eux qui ignorent le chômage et qui ont des retraites assurées par le labeur des travailleurs
Après cela il ne faut pas s'étonner si les jeunes cherchent avant tout à rentrer dans cette caste qui n'apporte aucune valeur ajoutée à l'économie.

3.Posté par Basile le 13/10/2008 15:43
Oui, moi aussi je dis à bas les privilèges...

Tout le monde indexés... du RMI au salaire du PDG.

4.Posté par Kikose le 13/10/2008 16:02
Il faut raison garder. Bien sur ce n'est plus la colonie, du moins il n'est plus nécessaire d'appâter le fonctionnaire métropolitain pour aller dans les DOM ou TOM. Mais en ce qui concerne les bonification elle touchent tous les fonctionnaires du département, créoles ou pas. Aussi imaginons le fonctionnaire qui devait prendre sa retraite le 1 février 2009, il risque de ne pouvoir le faire et toute son organisation et ses projets sont en l'air. Ce qui est de l'acquis doit rester. S'il faut une nouvelle base, alors à partir de 01 2009, mais en incluant la garanti des acquis.

5.Posté par boyer le 13/10/2008 16:47
Apres la loi de departementalisation l'etat a mis 2 ans pour permettre aux reunionnais et agent auxiliares sous contrat privé d'avoir le meme niveau de vie qu'en metropole.

les patrons coloniaux ont mis 40 ans pour accepter d'aligner le smic dans les années 90. Aujourd'hui ils veulent conserver leurs exonerations de cotisations sociales qui maintiennent les salaires dans la tranche des 1,3 smic.

6.Posté par calimero le 13/10/2008 17:00
bonification des retraites
prenons un exemple :

une personne née en 1955, elle aura 60 ans en 2015

elle a commencé à travailler en 1977 (22 ans), en 2015 cela lui fera 38 années de travail

si on rajoute au minimum 3 années de bonification, 1 année pour 10 ans,

cela lui fera 41 années (si il y a réforme).

Est ce que quelqu'un pourrait m'expliquer où est le problème à 60 ans avec 41 années ?

7.Posté par André974 le 13/10/2008 17:01
je ne vois pas pourquoi les retraités du privé touchent moins à la retraite que les fonctionnaires c'est aberrant,déjà que leur carrière est plus chaotique et plus longue vue la durée de vie des entreprises et les plans sociaux dont eux seuls font les frais

8.Posté par patrick floc'h le 13/10/2008 18:58
7. Posté par André974 le 13/10/2008 17:01
tu as le Ministre du Ministère des danseuses de la républiques qui est en voyage
dans le pacifique vous savez l'ami El Gecko secrétaire d'Etat à l'Outre-Mer qui était en vacances Polynésie pour sa deuxième visite. Il dégagea vite fait bien aux Marquises pour éviter les grévistes de la fonction publique qui étaient eux aussi dans la rue pour protester contre la réforme des retraites, et pour commémorer le 30ème anniversaire de la disparition de Jacques Brel. Vous savez combien cela représente une retraite de fonctionnaire au pays des vahinés
D'autant qu'il semblerait qu'il se serait un peu mélangé les pinceaux et même pris les pieds dans la tapis du faré dans ses déclarations, mais on va dire qu'il avait pas pris sa mélatonine, et que c'est la faute au décalage horaire et tous ces vols qui ne servent à rien qu'à entretenir le passé d'une France des Rois ...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales