Faits-divers

Antenne relais de Bois de Nèfles : Un collectif remet une lettre à France Télécom


Antenne relais de Bois de Nèfles : Un collectif remet une lettre à France Télécom
Ce matin, un collectif regroupant une quinzaine d'habitants de Bois de Nèfles à Saint-Denis ont remis une lettre au directeur de l'agence France Télécom, située  rue Jean Chatel, afin de protester contre l'installation d'une antenne relais au coeur du quartier.

Le regroupement s'est déroulé "dans le calme" selon le directeur de l'agence et n'a pas duré "plus de dix minutes".

Pour rappel, les habitants du quartier reprochent à ce projet d'antenne-relais d'être trop proche des habitations.

De plus, ils craignent que cette installation ait des répercussions sur la santé de la population environnante.
Samedi 29 Décembre 2012 - 12:19
S.I
Lu 1998 fois




1.Posté par n o e le 29/12/2012 12:26
Des bêtises ! Ces antennes sont sans danger sur la santé de n'importe qui sauf sur la poche des personnes qui téléphonent trop ! J'ai une antenne de la sorte dans ma cour et depuis je me sens plus serein , plus heureux , plus intelligent ...les micro-ondes rendent plus chaud le lait , le café , les viandes ...et même le vin si on l'aime pas froid ! Ces habitants sont des "poules mouillées" ...
"Les talons hauts ont été inventés par une femme qu'on embrassait toujours sur le front."(Marcel Achard)

2.Posté par Mékisonkons ! le 29/12/2012 13:27
les antennes-relais , les stations d'épuration , les centres de traitement des ordures , les prisons , etc...
autant de choses dont tout le monde se plaint qu'il n'y en a pas assez....
à condition de les placer loin de chez soi !

3.Posté par STUPIDES le 29/12/2012 15:06
Comment est il possible qu'il existe encore de pareils crétins ignares ?

4.Posté par Le président du collectif la po zorange le 29/12/2012 16:56
Bonjour,
Nous étions effectivement plus d'une trentaine de riverains ce matin à manifester contre la pose de cette antenne 3G.
Nous n’arrêterons pas d'exposer notre combat tant que des gens non documentés ne réaliseront pas que les antennes 3G ont un réel impact sur la santé des personnes à proximité immédiate et que ce combat doit être le combat de tous.
Les personnes aujourd'hui qui font confiance aux opérateurs et à leurs discours d'innocuité antennes 3G devraient juste se documenter un minimum.
Je vous invite tous à vous rendre sur le site de l'association "Robin des toits" et je pense qu'après cela vous vous rallierez de vous-mêmes à notre combat pour le respect de la santé de la population.

En se documentant un minimum, on apprend entre autres que par principe de précaution pour la santé des personnes, la justice française ont condamné jusque récemment différents opérateurs à déposer des antennes 3G : Personne aujourd'hui ne peut assurer de l’innocuité de ces antennes.
La toxicité sanitaire des antennes relais est aujourd'hui prouvée sur le plan scientifique. 80% des études de l'OMS pointent un risque pour la santé.

Nos mots de fin : avant de juger ou d'accepter une antenne à proximité de chez vous, documentez -vous !

5.Posté par Toom le 29/12/2012 18:22
Allez-y, battez-vous, pour vous, pour nous, pour nos enfants, ne lachez pas.
Ces antennes sont des machines de la mort, servant au mieux a produir des cretins abrutis comme Noe juste Bon a contredire sans cesse tout le monde, pour donner se rendre interessant.

6.Posté par Ti Colon le 29/12/2012 19:00
Je suis sur qu'ils ont tous un gsm meme plusieur dans la famille chercher l'erreur

7.Posté par Marie cynthia GAVAUDAN le 29/12/2012 19:35
youpi et toc dans out dents

8.Posté par @président du collectif le 29/12/2012 21:59
Sur vos conseils, j'ai consultés le site robin des toits.

Ce qui est le plus grave, c'est que j'ai l'impression qu'ils croient sincèrement aux idioties qu'ils racontent et répandent, et ce avec tant et tellement de conviction que des esprits simples et influençables y croient (comme vous semble t'il). Pas de Wifi, de DECT, plus de bluetooth ...

C'est tout simplement et tout bêtement RIDICULE. De l'obscurantisme rétrograde.

J'ai lu le rapport qu'ils publient ainsi que leurs propositions. Il est possible que ces quelques personnes aient de réels problèmes avec les ondes comme d'autres en ont avec la farine de blé (par exemple). Est-ce pour autant qu'il faudrait arrêter la culture du blé, la fabrication de farine et la consommation de pain ?
Tout cela n'est pas très sérieux.
Subsidiairement : il faudrait mener des tests pour vérifier la réalité de leurs "allergies" aux ondes et s'assurer que ce n'est pas davantage psychologique que physique.

9.Posté par PFFF le 29/12/2012 22:06
On peut connaître le métier du président du collectif ?
Y'a vraiment des gens qu'ont de la chance d'avoir que ça à faire d'emm... le monde !

10.Posté par Chabada le 30/12/2012 10:02 (depuis mobile)
Vos commentaires me laissent sans voix! Surtout noe qui encore une fois fait du remplissage avec du vide, sans réfléchir, aucune jugeote, aucune documentation, tu ne sers à rien ! Ils se battent pour une cause mais
toi tu te bas avec ta stupidité

11.Posté par Riverain le 30/12/2012 14:20
@ Ti colon et @président du collectif
Eh oui moi aussi j'ai un gsm, mais cet outil je peux l'éteindre, mon wi fi c'est déjà fait (suffit de brancher le cable et de déconneter)
L'antenne placée a 1 mètre (vous avez bien lu !) d'un domicile et à 20 m de nos varangues mi peu pas débrancher et c'est 24H/24. Au fait c'est du 3G, indispensable d'avoir internet sur un smartphone à 100m de chez moi ?
Le site robin des toits, le site Priartem, celui de la CRIIREM (filiale de la CRIIRAD, tu sais les incompétents qui nous ont appris que les nuages radioactifs ignorent les frontières) 2500 médecins en France, le Conseil de l'Europe, le Ministère de la santé et les députés qui présentent fin janvier une proposition de loi visant a règlementer les antennes relais etc... ça commence à en faire des obscurantistes rétrogrades et des pas sérieux...

12.Posté par nicolas de launay de la perriere le 30/12/2012 14:49
http://www.rue89.com/2012/10/23/maladies-professionnelles-le-lien-entre-telephones-mobiles-et-tumeur-au-cerveau-reconnu

La Cour de cassation italienne vient de reconnaître en maladie professionnelle une tumeur au cerveau liée à l’usage intensif d’un téléphone portable. La Cour avait été saisie par un cadre supérieur, victime d’une tumeur cérébrale. Celle-ci aurait été provoquée par l’utilisation intensive d’un téléphone cellulaire dans le cadre de son travail, 30 heures par semaine pendant 12 ans, a conclu la justice italienne. L’organisme d’assurance sociale dont le salarié dépend devra lui verser une pension d’invalidité.

13.Posté par Sans blague le 30/12/2012 16:53
Regardez ou en est arrivé...Des gens, qui sont quasi certain tous bons citoyens soulèvent une question sur laquelle les pouvoirs publics préfèrent se taire, et de suite on les montre du doigt. Ils font quoi de mal? Leur cause est-elle socialement dérangeante? L'opérateur n'a t-il pas monté "de nuit son antenne tout en promettant de reporter son installation, le temps d'une discussion?

Ceux qui ont donné un avis sur la non-dangerosité des antennes sont souvent en conflit d'intérêts:
"Selon le Docteur Annie Sasco, directrice de recherche à l'Institut national de la santé et de la recherche médicale, les discordances scientifiques au sujet de la dangerosité des antennes s'expliqueraient en partie par les conflits d'intérêts auxquels certains spécialistes seraient confrontés. L'un des cas parfois évoqués à ce propos est celui de Bernard Veyret. Tout en étant membre du conseil scientifique de Bouygues Télécoms depuis 2001, ce scientifique de renom a été président de l'étude "Téléphonie mobile et santé", menée par l'Agence française de sécurité sanitaire et environnement en avril 2003, puis expert au sein d'une étude confiée à la même agence et publiée en 2005. Ces deux rapports majeurs ont conclu à l'absence de risque sanitaire avéré.".

"L'association Santé Environnement France (Asef) a rendu public les résultats de son enquête sur l'impact des antennes relais sur la santé des riverains. Comparées à la population générale, les personnes sondées présenteraient ainsi des maux plus importants, en particulier des acouphènes ainsi que des troubles du sommeil et de la concentration."

Un Jugement de la Cour d'Appel de Versailles en date du 04 Février 2009 a condamné BOUYGUES TELECOM à démonter des antennes à Tassin la Demi-lune. Ce Jugement est fondé sur la nécessité d'application du Principe Constitutionnel de Précaution. Devant tant de documents scientifiques traitant des diverses formes d'attaques de la Santé Publique par les émissions du Groupe technologique de la Téléphonie Mobile, le texte du Jugement constate que les opérateurs ne sont pas en mesure de produire une réelle garantie écrite d'innocuité sanitaire.

Cour de cassation France 17 octobre 2012 (10-26.854)

"Attendu, selon l’arrêt attaqué (Paris, 1er octobre 2010), que Mme X... a fait assigner, sur le fondement du trouble anormal de voisinage, les sociétés SFR et Orange France devant le tribunal de grande instance de Paris afin d’obtenir leur condamnation à lui payer diverses sommes d’argent en réparation de son trouble de jouissance et de son préjudice physique et moral et à procéder au blindage de son appartement, en alléguant des troubles d’électro hypersensibilité qu’elle attribuait à l’installation d’antennes relais de téléphonie mobile dans son quartier ;

Attendu que la société Orange France reproche à l’arrêt attaqué de déclarer compétent le juge judiciaire et par conséquent le tribunal de grande instance de Paris pour statuer sur les demandes de Mme X... formées contre elle, en réparation du préjudice qu’aurait déjà causé à celle ci la proximité d’une antenne-relais de téléphonie mobile de ladite société, et en condamnation à faire procéder au blindage de son appartement pour la protéger des ondes. Conclusions: pourvoi d'Orange rejeté....

--------------

Dès lors, ce collectif est en droit de protester, d'autant qu'il a l'appui de la Mairie (il me semble)....

14.Posté par VIVE LA BOUGIE le 30/12/2012 17:49
Si on écoutait toutes vos salades, on aurait pas le courant électrique à la maison et si on laisse tout le monde s'opposer à tout progrès pour n'importe quoi, on retourne à l'âge de pierre.

Tout le monde veut le GSM, donc il faut des antennes, c'est une évidence et il serait illusoire de vouloir lutter contre cette idée. Maintenant, si certains illuminés qui croyaient au calendrier Maya et qui ont reporté leur superstition sur le GSM pensent sincèrement que les ondes vont les affecter, il n'ont qu'à assumer leurs croyances débiles et déménager.

15.Posté par Riverain le 30/12/2012 19:21
AAHHH enfin !
le procès en superstition et débilité, le retour au moyen age et a la bougie, je me disais aussi, ils dorment, les ondes les ont anesthésiés ?
Vous m'excuserez mais entre deux sacrifices humains et une consultation de draps bénis je me suis permis d'aller jeter un oeil sur deux trois sites (sur ma machine en bois hein, avec mes potes néanderthaliens)
Zut de Zut, parmi les rétrogrades débiles il y aurait des scientifiques et même des députés.
Répéter sur l'air des lampions c'est inoffensif les autres sont débiles c'est pas de la croyance ça, c'est un argument scien-ti-fique !
Alors, le pisque vous avez un gsm vouzavéka c'est fait !
le vous voulez retourner zaumoyenage itou !
D'autres arguments pertinents ?

16.Posté par @riverain le 31/12/2012 16:09
il y a bien des "économistes" qui ont prétendu jusqu'à la veille de la crise que "tout allait bien madame la marquise". Je ne suis donc pas surpris que d'autres "scientifiques" aient eux aussi des croyances débiles et soutiennent ces revendications ridicules.
Les arguments pertinents sont simples : bientôt 20 ans que le GSM existe, plus de 50 ans pour la TV, bien plus pour la radio (attention, ce sont des ondes lol) et pas le moindre dommage mesurable sur la santé, si ce n'est l'excitation de "riverains" et autres naïfs toujours prêts à souscrire aux théories conspirationnistes, avoir des croyances magiques, adhérer aux sectes, etc. etc...
Malgré toutes les méchantes ondes qui vous entourent, je vous souhaite tout de même une bonne année 2013.

17.Posté par Pr Shadocko le 31/12/2012 21:10
à : "Le président du collectif la po zorange" Bonjour Monsieur. Il est inexact de déclarer que : "80% des études de l'OMS pointent un risque pour la santé". Je vous invite à le vérifier : extrait de l'aide-mémoire 193 de l'OMS : "à ce jour, il n’a jamais été établi que le téléphone portable puisse être à l’origine d’un effet nocif pour la santé". Aide-mémoire OMS 304 : "Compte tenu des très faibles niveaux d'exposition et des résultats des travaux de recherche obtenus à ce jour, il n'existe aucun élément scientifique probant confirmant d'éventuels effets nocifs des stations de base et des réseaux sans fil pour la santé." Aide-mémoire 296 : " Il n'existe ni critères diagnostiques clairs pour ce problème sanitaire, ni base scientifique permettant de relier les symptômes de la HSEM à une exposition aux CEM."

-L'état des connaissances scientifiques ne consiste pas à accumuler des éléments uniquement à charge ou à décharge, mais à réaliser des méta études prenant en compte l'ensemble des études disponibles, c'est à dire aussi bien à charge qu' à décharge. C'est notamment le cas du rapport Afsset (509 pages) qui a nécessité 2 ans d'études collectives et que je vous invite à lire. Une méta étude consiste à vérifier si les études disponibles sont conformes à la méthodologie scientifique, si elles ont été répliquées etc... L'association Robin des toits ne fait absolument rien de tout cela et se contente d'accumuler les éléments a charge en se moquant comme d'une guigne de savoir si ce qu'elle cite est sérieux ou non. Par ailleurs, ce n'est pas parce que la justice a parfois condamné un opérateur que cela constitue une preuve de quoi que ce soit. Les associations militantes cherchent à ce que ce soient les tribunaux et non la recherche médicale qui constitue la preuve de dangerosité, c'est une imposture.

18.Posté par Pr Shadocko le 31/12/2012 23:26
à Riverain, bonjour. En fait plus de 20 ans ! Un anniversaire passé d'ailleurs inaperçu ! c'est le 1er juillet 1992 que France Télécoms a ouvert son réseau de téléphonie numérique, un an après le tout premier réseau GSM ouvert en Finlande. En 1998 ce réseau couvrait 97% de la population française. Une époque où personne ne parlait encore des antennes relais sauf pour en dénoncer la laideur. La méfiance au sujet des ondes a commencé avec le portable par l'influence mondiale d'un procès retentissant aux USA (l'affaire Susan Reynard médiatisée par son mari David dans le Talk Show de Larry King) et aussi la publication de l'étude Repacholi de 1997 (étude invalidée par la suite). On en a en fait très peu parlé, jusqu'à une explosion médiatique intervenue le 21 octobre 1999 avec l'émission TV "Envoyé Spécial" de France 2. Les craintes au sujet du portables ont fini par se reporter sur les antennes au début des années 2000 parce qu'on s'inquiétait de voir parfois des antennes sur des toits d'écoles. Autre raison évoquée : le portable est un choix individuel, une antenne ne l'est pas.

19.Posté par Sans blague le 31/12/2012 23:45
"....Les associations militantes cherchent à ce que ce soient les tribunaux et non la recherche médicale qui constitue la preuve de dangerosité, c'est une imposture. "
--------------------------------------
Je suis un citoyen qui essaye de démêler le vrai du faux et comme vous le savez depuis le coup de Tchernobyl, je suis plutôt méfiant de tout ce qui est études, ce doute sur leur véracité tient notamment du facteur de conflit d'intérêts, qui malheureusement, n'est pas simplement une vue de l'esprit.

D'ailleurs, dans son jugement (Cour d'Appel de Versailles en date du 04 Février 2009), la Cour s'appuyant sur de "nombreux documents scientifiques traitant des diverses formes d'attaques de la Santé Publique par les émissions du Groupe technologique de la Téléphonie Mobile, a constaté que les opérateurs n'étaient pas en mesure de produire une réelle garantie écrite d'innocuité sanitaire".

S'agissant de la preuve de la dangerosité, je vous rappelle la position ferme de la cour de cassation: la justice judiciaire, ne juge pas des conditions d'installation des antennes (ressort des tribunaux administratifs), elle n'apprécie que les éventuels troubles sur la santé des plaignants, mais seulement APRES EXPERTISE MEDICALE (c'est à dire par des hommes de l'art). Ce seront donc les conclusions de l'expert qui établiront le lien de cause à effet, donc de l'influence nocives des ondes électromagnétiques dégagées par une antenne relais...
-------------------

Agence nationale sanitaire et scientifique en cancérologie

L’impact sur la santé des ondes électromagnétiques présentes dans l’environnement et en milieu professionnel est controversé. En particulier, le risque potentiel de cancers induits par les téléphones mobiles fait l’objet de nombreuses études.

Le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC), qui fait partie de l’OMS, a classé en mai 2011 les champs électromagnétiques de radiofréquences, y compris ceux émis par les téléphones portables et sans fil, comme « peut-être cancérogènes pour l’homme ». Cette décision fait suite à un groupe de travail qui a examiné plusieurs centaines d’études épidémiologiques sur le sujet et estime qu’il existe un lien possible entre l’usage du téléphone portable et l’apparition de gliomes et de neurinomes de l’acoustique. Le lien entre exposition au téléphone mobile et tumeur cérébrale est faible (il ne s'appuie que sur des études épidémiologiques suggérant des excès de risques) mais a été considéré comme crédible.

En application du principe de précaution, et en attendant les résultats d'investigations complémentaires, le ministère chargé de la santé, l’ANSES et l’Inpes ont édicté des règles de « bon usage » du téléphone mobile.
-------------------
Actuellement, en France, aucun texte de loi votée ne concerne ce problème. Au niveau du Parlement européen, il existe une directive appelée CEM, obligatoire depuis le 1er janvier 1996, qui oblige le constructeur à apposer le symbole CE sur tout appareil conforme aux normes européennes concernant les champs électromagnétiques. Mais les textes ne fixant pas de chiffres précis restent flous et, par manque de moyens de contrôle, inefficaces en France

--------------------------

Il existe également le problème des lignes à haute tension.....Nombre de personnes présentent des symptômes d'hyper-sensibilité électromagnétique regroupant divers troubles : maux de tête, irritabilité, vertiges, état dépressif, sommeil perturbé, perte de mémoire, perturbations auditives, visuelles...

Officiellement, ces troubles n'ont pas de lien causal démontré et pourraient relever d'un effet nocebo, c'est à dire d'une nuisance imaginée mais qui peut avoir de véritables effets sur la santé. Toutefois:
"L'OPECST souligne "qu'il convient cependant de prendre au sérieux la souffrance des patients et de mettre en place un réseau national de prise en charge et de recherche clinique." En effet, l'absence de preuve sur la causalité n'exclut pas la persistance de troubles significatifs : "la présence des lignes modifie effectivement les conditions de vie. Il n'est plus acceptable de continuer à nier l'impact des lignes très haute tension sur les riverains", conclut l'étude CRIIREM.

A ce sujet, il y a un rapport intéressant du Ministère de l'Ecologie et de l'énergie "Sur la maitrise de l'urbanisme autour des lignes de transport d'électricité' ( Philippe FOLLENFANT Ingénieur en chef des mines Jean-Pierre LETEURTROIS Ingénieur général des mines - Août 2010)

Sur ce c'est l'heure: bonne année à TOUS....dans le respect des autres....


20.Posté par Riverain le 01/01/2013 00:54
@ n°16 (que je suppose de l' auteur vive la bougie
Nous aussi nous vous souhaitons une bonne et heureuse année 2013 et surtout...la santé ! Tous nos voeux également aux opérateurs téléphoniques qu'on aime bien quand ils nous fournissent des services avec une technologie saine.
Mea culpa mea maxima culpa j'avais oublié l'argument "la tour Eiffel vous envoie des ondes radio depuis..et la TV alors". je me permet d'y ajouter les ronds dans l'eau, ondes que je qualifierai d'inoffensives (sauf tsunami);
Ben oui, sauf que les ondes radio/TV ce ne sont pas des ondes pulsées à très basses fréquences (micro ondes). Les micro ondes ce sont celles des radars et de votre four a micro ondes, et celles là elles sont nocives.
Allez en parler aux militaires de l'innocuité des ondes radars, vous aurez quelques surprises.

Tss Tss, confondre les ondes radios et les micro ondes et ensuite traiter des scientifiques de débile, vous ne passerez pas en cm2 si vous continuez comme ça vive la bougie (lol mdr ptdr etc...)

21.Posté par Riverain le 01/01/2013 01:53
Ah, au fait un débile de plus pour ta collection: "
SCOOP : Didier Bellens, le patron de Belgacom (opérateur Belge) n'aime pas les ondes Wi-Fi et affirme que le GSM est « dangereux » ! - 07/12/2012" (article complet à lire sur le site des robins des toits.)
même les patrons d'opérateurs téléphoniques s'y mettent !
Ah au fait, petite question pourquoi les compagnies d'assurances refusent elles de couvrir les risques sanitaires liés aux gsm et aux antennes relais ?
Suis je bête ! eux aussi ils font partie d'une secte de débiles.

22.Posté par Riverain le 01/01/2013 02:27
@ Pr Shadocko
Bonjour et bonne année.
En science shadockienne s'il n'y a pas de solution c'est qu'il n'y a pas de problème.
l'invitation à lire un rapport de 509 pages, convenez que cela ressemble fort à un argument d'autorité..encore un sophisme.
Tant que l'on est dans la méta analyse le rapport Bioinitiative de 2007 passe en revue plus de 1500 travaux publiés. Il constitue une première sur ce sujet, car il est rédigé sous l’égide du mot PREUVE. Scientifique, bien entendu.

Le verdict de la science libre, sans lien financier ou public, est définitif.
SUR LE PLAN SCIENTIFIQUE, IL N’Y A PLUS DE DEBAT.
LA TOXICITE de la téléphonie mobile est établi
Le rapport Bioinitiative a également été validé par le Parlement Européen dans une Résolution votée le 04 Septembre 2008 qui, "vivement interpellé" par ce rapport ...recommande une révision à la baisse les normes d'exposition, qualifiées d'obsolètes.

En Mai 2011, c'est l'Assemblée Parlementaire du Conseil de l'Europe qui publie un rapport qui approuve la position de l'EEA sur le rapport Bioinitiative : Téléphonie mobile à 0,2V/m - "Le danger potentiel des champs électromagnétiques et leur effet sur l'environnement" - Rapport de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe - 06/05/2011.

En ce qui concerne le rapport AFSSET je vous renvoie au rapport de l'IGAS et la liste des déclarations publiques d'intérêts indiquant que plusieurs chercheurs de l'étude de l'AFSSET sur la téléphonie mobile avaient des liens avec l'industrie du portable (c'est le cas notamment de Bernard Veyret, qui travaillait à l'époque pour Bouygues Telecom, France Telecom et Alcatel, de René de Sèze, qui travaillait pour TDF et Bouygues, d' André Aurengo, ancien membre du conseil scientifique de Bouygues Télécom, et Roland Masse, membre actuel du conseil scientifique du même Bouygues Télécom.
Ca, c'est de l'expertise indépendante ! Impartiale ! Et tellement rassurante...

le Docteur Annie Sasco, directrice de recherche à l'IINSERM,nous indique elle que "les discordances scientifiques au sujet de la dangerosité des antennes s'expliqueraient en partie par les conflits d'intérêts auxquels certains spécialistes seraient confrontés" On appréciera la parfaite maîtrise du conditionnel.
Merci pour l'intéressant historique du "réveil" de la méfiance des citoyens et pour votre conclusion que je partage, l'antenne n'est pas un choix.
Je vous quitte ici, l'article n'étant plus en une, nous ne risquons plus de convaincre (dans un sens ou un autre) grand monde.
Rendez vous lors de la prochaine action du collectif relatée sur le blog ?
Bone année à tous



Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:53 Le CROSS évacue un marin philippin par hélicoptère

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales