Société

Amendes contre les pollueurs: St-Louis a-t-elle tenu parole?

A son arrivée il y a un an, la municipalité de Saint-Louis avait fait de la propreté l’une de ses priorités. Au point d’agiter en juin 2014, lors d’une opération coup de poing, la menace d’amendes contre les contrevenants. Un an après, ce discours plein de bonnes intentions a-t-il été tenu ?


Amendes contre les pollueurs: St-Louis a-t-elle tenu parole?
Ce jour de juin 2014, l’opération grand nettoyage sur les rives de l’étang du Gol avait vu l’enlèvement d’épaves de voitures et d’un semi-remorque incendié !

Josette Coupama, adjointe en charge du cadre de vie indique que le propriétaire de ce camion qui gisait là depuis des mois avait finalement été retrouvé. L’enlèvement aux frais de la mairie lui avait été facturé 1.500 euros.
 
Deux autres véhicules légers localisés aux abords de l’étang avaient eux aussi retrouvé leur propriétaire qui, chacun, ont dû lâcher 155 euros pour le traitement de leur épave.
 
Au-delà de ces cas emblématiques sur une zone prisée des Réunionnais le week-end, la mairie revient sur le bilan d’une année d’action sur l’ensemble de son territoire.
 
"85 véhicules hors d’usage ont été enlevés pour ce qui est des endroits les plus visibles sur la voie publique", indique Josette Coupama. Le meilleur reste à venir si on peut dire…
 
D’avril 2014 à mars 2015, 163 autres véhicules ont été arrachés à la pleine nature où des citoyens peu regardants les y avaient expédiés. Ce sont toutes les carcasses qui ont été localisées par les agents de propreté urbaine lorsqu’ils opéraient dans des ravines pour un simple nettoyage. "C’était la partie la plus compliquée : celle des véhicules les moins visibles de la route, que l’on retrouvait dans les ravines difficiles d’accès", poursuit-elle.
 
Des amendes et du "social"

Sur le contingent de véhicules pris en charge, l’action de la commune couplée avec celle de la Civis s’est arrêtée là où la partie enquête de police municipale et gendarmerie prenait le relais. Ce qui était le cas pour les véhicules déclarés volés.
 
La partie répression n’en laisse pas moins une place à la sensibilisation, toujours et encore avec les agents de médiation. Des ardoises ont été réglées par la commune-Civis lorsque l’on tombait sur des "familles qui ne pouvaient pas s’acquitter du montant de l’enlèvement. On a également fait du social", résume Josette Coupama. "C’est vrai que la commune est en déficit mais les gens nous remercient aussi d’avoir enlevé des carcasses qui étaient là depuis longtemps", ajoute l’élue. Quant au désoeuvrement des agents de propreté qui se retrouvaient à une certaine époque sans matériel, l'adjointe assure que les outils manquants, "chaussures, gants, débroussailleuses ont été achetés pour que l'équipe tourne au mieux. Ils ont fait un sacré boulot l'an dernier avec peu de moyens", reconnaît-elle. Il appartiendra aux administrés d'en juger sur pièces.
 
Saint-Louis rêve de son propre concours de maisons fleuries

Cette place nette en appelle une seconde cette fois-ci axée sur l’embellissement. 5 projets en travaux de régie ont été arrêtés et devraient voir le jour dans les mois qui viennent. Les secteurs concernés sont la zone du giratoire de Palissade, du Gol, du cimetière Pierre Lafosse, de l’aménagement du bord d’étang ainsi qu’un vrai regain d’activité dont bénéficie la pépinière de Maison rouge. Dans la même thématique, l’an prochain, deux déchetteries devraient sortir de terre en lien avec l’intercommunalité, l’une sera implantée à la Rivière vers le site Expobois et une autre dans la zone de Bel air.
 
Une autre idée doit mûrir d’ici la fin de l’année : le lancement l’an prochain d’un concours de maisons fleuries. "Nous aurons sans doute l’occasion d’en dire plus d’ici la fin de l’année", affirme Josette Coupama.
 
Vendredi 3 Juillet 2015 - 13:39
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1875 fois




1.Posté par Athena le 03/07/2015 12:58
Band cochons !

2.Posté par Caffreman le 03/07/2015 16:44
Ca fait rêver chez vous il est tellement facile de s`acheter une voiture que vous vous offrez le luxe d`abandonner vos vieux véhicules.
Ici l`idée d`avoir un jour une voiture pour la plupart des mauriciens comme moi est un rêve qui ne se réalisera surement jamais!
Sachez profitez pleinement de la chance que vous avez les cousins Réunionnais,chacun sa chance.
Deux iles soeurs si proches et même temps si loin.

3.Posté par KLD le 03/07/2015 21:07
il faut sanctionner meme si ça rapporte moins de voix !!!!

4.Posté par KLD le 03/07/2015 21:09
meme le site de band cochons a fait l'objet de menace , c'est dire la déliquescence du respect de l'ile !

5.Posté par calculbidon le 03/07/2015 23:17
Cet article c'est de la propagande. C'est pas du journalisme.

6.Posté par Lanklime le 03/07/2015 23:35
Une bonne idée à réaliser,
Un pont sur l'embouchure de l'Etang du gol pour relier Saint Louis et Etang salé, pour les randonneurs pédestres et VTT, ce serait une tés bonne réalisation, pour vraiment donner du charme à ce joli coin.
D'autant plus qu'il existe, des vieux piliers du petit train longtemps, une réalisation comme à Saint joseph, rendrait le site agréable.

7.Posté par sin lwi , sans force ni loi ! le 04/07/2015 07:48
Je suis en colère , en grande colère ! Pollution par les carcasses de voitures , oui ! Mais pas un seul mot sur la pollution historique des concasseurs dans la zone du Bel Air ! On respire du ciment à longueur d'année .... Cherchez l'erreur .
Pendant ce temps, l'ouverture de Leroy Merlin a fait bouger les autorités par la remise en état, en cours , du fameux rond point des concasseurs ! Faire un raccourci entre la puissance de Ravate sur la réfection de cette portion de route est un peu facile .
De l'autre coté de la zone, le radier, ou demi-radier reste en l'état. Et bien sur, le hasard veut que Dromart soit du mauvais coté !
Et que dire de la rue de l'Etang, zone de non droit, rue à sens interdit et unique , avec circulation dans les 2 sens. Zone où les forces de l'ordre n'interviennent pas, alors que les véhicules circulent toujours depuis 2 ans, sans être inquiétés, avec la complicité de la gendarmerie ( à moins que les gendarmes soient aveugles ) , avec la complicité de la Police Municipale ( à moins qu'ils soient aussi aveugle ) . Ainsi va la vie dans ce quartier de Saint Louis, la ville non-cummune, la commune où les kaniars sont prioritaires , et ont parfois un col blanc, ou bleu. Il faut revisiter la définition du mot kaniar . Le Préfet , le Commandant de la Gendarmerie de La Réunion, se doivent, au minimum, de faire respecter la loi . Pour la Police municipale, c'est sans espoir, elle est municipale.

8.Posté par zoizo le 05/07/2015 05:01
Une nouvelle décheterie à La Rivière juste en face du lycée ? bravo

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales