Politique

Amendement Orphé: La hausse de la taxation sur l’alcool rejetée par l’Assemblée nationale


Amendement Orphé: La hausse de la taxation sur l’alcool rejetée par l’Assemblée nationale
L’amendement présenté par la députée Monique Orphé, concernant l’augmentation de la fiscalité des boissons alcoolisées a été rejeté jeudi dernier à l'Assemblée nationale.
 
Elle proposait de relever de 4 euros le montant de la cotisation sur les boissons contenant plus de 18% d’alcool. L’amendement précise qu’il s’applique également aux rhums des départements d’outre-mer.
 
Le tarif de la cotisation est relevé chaque année dans une proportion égale à l’inflation hors tabacs, dans la limite de 1,75%. Selon Monique Orphé, "une majoration de 4 euros n’aura donc vraisemblablement pas d’effet déstructurant sur le marché pour les professionnels concernés, mais elle permettra toutefois de dégager des moyens pour les organismes de sécurité sociale".
 
Dans l’amendement, on lit que "la cotisation spéciale sur les boissons alcooliques est affectée à la branche vieillesse du régime agricole" et qu’il serait "toutefois plus cohérent d’utiliser le surplus de recettes ainsi dégagé pour renforcer les moyens affectés à la politique de prévention et de lutte contre l’alcoolisme".
 

À sa grande déception, l’amendement a été rejeté.

Amendement Orphé: La hausse de la taxation sur l’alcool rejetée par l’Assemblée nationale
Mercredi 2 Novembre 2016 - 15:39
Lu 5210 fois




1.Posté par Harry le 02/11/2016 14:53
Désavouée même par ses pairs du PS, comme c'est malheureux! Gilbert qui ne sera pas content.

2.Posté par BlueBlue le 02/11/2016 14:56
Ce n'est pas plus l'alcool qu'un autre produit qui est à taxer, la Députée a mal anticipé son virage.

3.Posté par noe le 02/11/2016 14:59
Pourquoi pas une baisse de salaires pour les députés ?
Elle veut faire augmenter le champagne ... elle l'a eu dans le baba !

Heureusement que nos députés pensent aux gens qui boivent du vin , du rhum , du champagne , des bières ....
Grand merci de n'avoir pas voté cet amendement à la con !

4.Posté par deva le 02/11/2016 14:59
on oblige pas les gens à boire, l' alcool il y a toujours eu à la réunion, vous pouvez rien changer.

5.Posté par BlueBlue le 02/11/2016 15:00
4 euros!!!! c'est énorme! Comment voulez vous aider l'économie à prospérer avec une taxe aussi lourde?

6.Posté par Hubert le 02/11/2016 15:04
Elle voulait remplacer l 'ancienne taxe de la vignette auto, je suis content que ce ne soit pas le cas. Il y a des priorités dans la vie.

7.Posté par Pierre Balcon le 02/11/2016 15:04
Ouf . Heureusement qu'il reste en France des députés raisonnables !.
Mais elle ne cessera donc jamais de s'occuper de notre façon de vivre !
Avant hier c'était notre sexualité , hier c'était les sucres dans les sodas , la semaine dernière l'alcool dans nos verres.
Que nos député(e)s se préoccupent donc un peu plus des choses vraiment importantes : chômage ,sécurité..

8.Posté par Fidol Castre le 02/11/2016 15:13
Pourquoi déçue ?

L'attitude de l'assemblée socialiste est cohérente avec ses idées perverses. Pourquoi faudrait-il augmenter la taxe sur l'alcool alors qu'on ouvre des salles de shoot pour les junkies ?

Les socialistes sont des amoureux de la taxe. Ils trouveront bien quelque chose pour consoler Orphé. Au Portugal, la taxe sur la vue vient d'être inventée : celui qui a une belle vue quand il ouvre sa fenêtre devra payer.

Si Orphé veut laisser son nom à une taxe, elle doit donc faire preuve d'imagination. Taxe sur l'épilation, taxe sur l'air sain pour ceux qui habitent à la campagne pour ne pas faire de jaloux aux urbains, taxe sur les croquettes pour chien, taxe sur le détartrage, taxe sur les pets odorants, taxe sur les voitures sales...etc...etc... Une autre technique est d'ouvrir le dico au hasard, de pointer un mot et de voter la taxe.

9.Posté par Hugues le 02/11/2016 15:57
Le mieux en fait, c'est de faire boire un bon petit rhum aux personnes âgées qui du coup, ont bossé dans le domaine agricole. C'est bien ça ?

Pour l'excédant et de ce qui est de la "prévention " alcoolique, le mieux est de le reverser à la gendarmerie.

La prochaine fois que je dois souffler dans un alcootest, je demandera d'abord au gendarme de souffler avant moi. Vu ses émanations, j'ai cru que c'était moi qui avait bu…
Ah quand un amendement pour les consommateurs de Nutella et comme disait le maire d'Issy-les-Moulineaux, ( Mr André Santini ) Bientôt, on aura même plus le droit de péter.

10.Posté par PATRICK CEVENNES le 02/11/2016 16:46
fukcd473
Avez-vous regardez l'émission Parlement hebdo du 28.10.2016 avec Thierry Mandon ?
J'ai apprécié le passage où il tire à boulet rouge sur ces députés qui déposent des amendements sans qu'ils n'en mesurent les conséquences. J'ai tout de suite pensé à notre Orphé locale, avec son amendement sur le durcissement de la fiscalité sur les actions gratuites.

Le Peuple devrait faire passer une Loi pour sanctionner les Députés pas trop fut-fut comme Orphé pour le tertre de connerie humaine qu'ils représentent lorsqu'ils déposent des amendements ou projets de loi sans en mesurer les conséquences.

2017 arrive à grand, fort heureusement, on ne verra plus ces têtes de noeuds de la gauche la plus ridicule au monde ! mdr ! Et c'est de Manolito !

11.Posté par donquichote le 02/11/2016 18:36
je suis un peut surpris qu'on est refusé une taxe sur l'alcool ,serais ce un produit de premiére nécessite qu'elle argument les détracteurs de cette taxe on avancé j'aimerais savoir , donc continué a vous bourré la gueules , a mourir sur les routes , as êtres des assassins de familles ,et surtout continué as mètre au monde des enfants atteint de maladies d’alcoolisation fœtal , de toute maniéré ce ne sont pas les fabriquant d'alcool qui paye la note de tout ces frais c'est l'ensemble de la population avec ces impôts .pauvre monde de profits dans lequel nous vivons et qu'elle héritage pour nos enfants

12.Posté par Lena le 02/11/2016 18:50 (depuis mobile)
Lol ça veut dire qu'il faut que vous remercier votre poste

13.Posté par Dazibao le 02/11/2016 19:22
Sans l'accord des missiés blanc, rien ne passe......

14.Posté par PATRICK CEVENNES le 02/11/2016 19:25
fukcd473
11.Posté par donquichote le 02/11/2016 18:36
Oui, oui, c'est un produit de première nécessité tous les 6 du mois. Après la distribution gratuite de diverses allocations, il faut bien que l'État en récupère une partie sous forme de TVA ou autres taxes ! lol !

Et puis comme Marie-Sole Tourraine le crie haut et fort à qui veut l'entendre, les caisses de la Sécu ont été redressées, alors ...

15.Posté par Ericka le 02/11/2016 19:28 (depuis mobile)
2017 arrive enfin!! Ça suffit l''overdose d''incompétence et d''inutilité. Monique Orphé ne manquera pas sur la scène politique nationale c''est évident. En ce qui concerne le local qu''elle soit là ou pas passe inaperçu.

16.Posté par Question pas BETTTE le 02/11/2016 19:31
En tout cas zot la bien engraisse à zot (sauf Bareze) y doit faire yoga comme Papa ah ah ah

17.Posté par candide le 02/11/2016 19:48
A part taxer les députés n'ont pas beaucoup d'idées.... Dégager des bénéfices pour la sécurité sociale, pourquoi donc ne se penche-t-elle pas sur ceux qui ne paient pas leurs factures d'hôpital ? Taxer l'alcool pour lutter contre l'alcoolisme, quelle idée lumineuse ! Vive la gauche !!

18.Posté par muppets le 02/11/2016 20:36
Il fallait s'y attendre, un amendement déposé par une incompétente notoire qui va disparaître en 2017 avec son copain M. 4 %, le président de la république, pas celui d'ici il prend plus.

19.Posté par Titi or not Titi le 02/11/2016 21:21 (depuis mobile)
Hahahaha ! 😄😄
Elle Qui Venait Juste D''Amménager Dans Les Quartiers Riches ! 😜
Hop 2017 -> Retour En Sens Inverse !!
Va T''Elle Retourner A La Ptite Boutique ? 😄😄

ANouLa©®

20.Posté par babar run le 02/11/2016 21:53
baissez l'octroi de mer sur les alcools de moins de 20°....les gens boiront moins de rhum.........

post@13 Dazibao...si, ce pays i embête a ou parce que lé multi ethniques......ben barre a ou .......

21.Posté par Dazibao le 02/11/2016 22:49
@20

1. Ce pays multi ethniques y plé à moins. Sak y gêne à moin c'est quelques multi couillon (pourquoi multi? Parce que la nature la donne donne plus que les simples couillons). L'idée que ou la proposée lé y prouve la plus profonde couillonisse issue d'un cerveau rhumé couleur pile plate. A ce stade, le délirium y guéri pu même si ou sa va use ote deux genoux à la Salette.

2. Barre à ou? Ben paye mon billet. La Reunion ta ou? Comme babar ou na rien que la trompe gesticulante (attention à ton boyau). Vu l'imprégnation, ou lé une denrée exportable (demande Distillerie Isautier comment y fé). Na des pays y achète cobayes pour des expériences.

22.Posté par Didier NAZE le 02/11/2016 22:54
Bon Monique ,mon cafrine, bin mi comprends out déception, mais ce soir mi boir in coup pou détendre à moin....comme dit Johnny Guichard dans un de ces sketches...lo rom lai pa bon méme, mais boire à li quand mème ....A ta santé mon cafrine !....euh Monique tu as mauvaise mine sur la photo !!....tu es sur que ça va ??!...

23.Posté par Babafigue le 02/11/2016 23:10
Le scandale c'est surtout qu'elle ait utilisé le mot interdit : lobby. Complotiste !! :-)))))

24.Posté par une réunionnaise 97410 le 02/11/2016 23:23
moi je trouve que l'alcool est déjà très cher sur notre ile.Je parle du bon alcool, et la bière de bonne qualité, de marque autre que celle de notre ile," la bière bourbon", et le rhum.Aussi, je ne vois pas pourquoi l'augmenter encore un peu plus.C'est comme les cigarettes çà, si quelqu'un veut boire, il boit que ce soit cher ou pas.Il ne faut pas boire jusqu'à tomber par terre, cad en grandes quantités, déguster une petite bière bien fraiche sur notre ile, chez soi, entre amis, c'est un moment convivial, un apéro entre amis avec samoussas, bonbons piments bouchons.... c'est agrèable.
Il y a beaucoup d'autres choses à faire sur notre ile autres que la taxation plus haute de l'alcool, bien que c'est vrai il y a un problème d'alcoolisme sur notre ile aussi, une autre solution s'avère, mais pas la plus facile qui nous passe par la tete.

25.Posté par Dazibao le 03/11/2016 00:10
20.Posté par babar run le 02/11/2016 21:53
baissez l'octroi de mer sur les alcools de moins de 20°....les gens boiront moins de rhum.........
............................

Et ils s'abreuveront de spiritueux moins alcoolisés mais en plus en grande quantité. Ah, la couillonisse. Un tel intelligent, faut le mettre ministre, il va baisser le prix de la drogue pour que, selon lui, les drogués en consomment moins.

26.Posté par môvélang le 03/11/2016 00:13
Sale saleté!!!!!!!!!!!!! pourquoi ne pas avoir proposé une taxe sur les indemnités des élus pour ces financements!!!!!!!!!!!!!

27.Posté par L'Ardéchoise le 03/11/2016 00:54
Dazibao, il faudra mettre avec noe comme "ministre" , vu qu'il-elle fait des interprétations dignes de ce gouvernement et des autres qui l'ont précédé : le vin, le champagne, la bière...ont gaiement passé 18° pour l'argumentaire !
La relève est assurée.

28.Posté par Jean Luc Hoareau le 03/11/2016 06:43 (depuis mobile)
Tenez bon madame Orphé et revenez à la charge plus tard. Comme la sénatrice Anne-Marie Payet, votre combat contre l'alcool est juste et il devrait payer. C'est incroyable de lire tous ces commentaires négatifs à charge alors que ça doit être fait.

29.Posté par Dominique De-Saint-Philippe le 03/11/2016 07:00
C'est la "soupe à la grimace" ... Il faut mettre une taxe à tous les élus dont le bilan est négatif...

30.Posté par Gilberto le 03/11/2016 07:58
allez prend ça toujours
vous les députés, sot i pense qu a sot statue
ah pkoué zot i revoit pas à la baisse indemnités députés, sénateurs et collectivités
hein pokwé
après si ou té li bien lis les lois et la fiscalité avant, ou té gain pas un radar
i montreou niveau de curiosité
2017, na bougeà zot

31.Posté par JD974 le 03/11/2016 08:01
Don Quichotte a raison quand il fait remarquer que les députés qui ont refusé la petite taxe de 4 euros sur les boissons très alcoolisées n'ont pas d'arguments sérieux pour justifier leur refus. Ce sont des inconscients qui ne méritent pas d’être réélus ou alors des corrompus stipendiés par les trusts d'alcooliers.

Ont-ils réfléchi aux questions suivantes :

Est-ce que l'alcool serait un produit de première nécessité dont nul ne peut se passer ou au contraire un véritable toxique qui devrait être interdit par l'Etat pour ses effets nocifs bien trop connus ?

Qui va payer les familles privées de leurs parents morts sur les routes tués par des conducteurs ivres sinon nous tous?

Qui paie les accidents de la circulation et les soins hospitaliers sinon nous, y compris ceux qui ne boivent pas une goutte comme la plupart des musulmans pratiquants?

Que MONIQUE ORPHE ne soit pas la porteuse idéale de cette LOI est de peu d'importance et ne devrait pas faire l'objet de polémiques personnelles.

Et puis reste le pire à venir notre héritage : tous ces enfants innocents qui subissent les effets retardés de l'alcoolisation fœtale ?

Un jour, vous verrez, ils feront un procès à leurs parents comme on l'a déjà vu dans l'arrêt PERRUCHE.
L'affaire Perruche est une affaire relative à l'indemnisation du « préjudice d'être né » qui s'est déroulée à partir de 1989 en France, devant les tribunaux français, le Parlement français, puis la Cour européenne des droits de l'homme et enfin le Conseil constitutionnel.

Cette affaire porte d'abord sur la notion de « préjudice d'être né » et les débats qu'elle a suscités se sont étendus aux questions de handicap, d'eugénisme et d'avortement. L'affaire tient son nom de Nicolas Perruche, né gravement handicapé, sa mère n'ayant pu recourir à une interruption volontaire de grossesse.

32.Posté par Miro le 03/11/2016 09:05
Un amendement sur la graisse aurait mieux convenu. J'en connais qui auraient du casquer lourd ! suivez mon regard ! .......

33.Posté par que dire le 03/11/2016 09:26
arrêtons de subventionner la canne on fera baisser l’alcoolisme et le diabète

en métropole une bouteille de charette 17 euros

34.Posté par Zara le 03/11/2016 10:06
Mme Orphé toujours dans l'échec !!!!

35.Posté par alcolo le 03/11/2016 10:07
oté mame orphé laisse a nou boire trankil don
nou mett lefft si nou vé
arret un pé don

36.Posté par Pierre Balcon le 03/11/2016 10:09
à post 28
Vous ne croyez manifestement pas à la liberté et à la responsabilité individuelle.
Vous souhaitez que nos politiciens corrompus prennent en charge nos comportements vertueux.
Je parierais que vous soutenez les curés , à moins que vous enseignez en maternelle et que vous teniez à l'horloge qui indique l'heure d'aller faire pipi.
Mais je vous en prie ne laissez pas croire que les gens qui sont contre cet amendement sont favorables à l'alcoolisme !
Ils pensent simplement que ce n'est pas en interdisant les ventes de cordes qu'on préviendra les pendaisons .
Il faudrait que notre démocratie devienne adulte et pas besoin de nos politiciens ( qui se shootent à des drogues bien plus nocives à la société comme la démagogie ) pour nous indiquer le chemin .

37.Posté par mortier le 03/11/2016 11:09 (depuis mobile)
Beaucoup de polemiques pour rien. Cette dame a parlé des boissons avec + 18% d''alcool. Le vin, les bières et le champagne n''etaient pas concernés. Mais voilà, n''étant pas de son bord il faut l''anéantir même en faussant le sujet

38.Posté par babar run le 03/11/2016 12:05
Dazibao....mi connais pa oussa ou sort....mais la politique des années 70/80 lé fini ca.......
Arrête croire créole lé "couillon" et la besoin un moun i di a li kossa i faut faire....et mieux....KOSSA I FO BOIR OU PA BOIRE......

LAMENTABLE......faut toujours que des gens pensent et croient que le Réunionnais n'est pas capable de se prendre en main.......on augmente les taxes sur les alcools fort en métropole.....?????

39.Posté par Dazibao le 03/11/2016 13:58
Les faux nez du lobby de l'alcool
Publié le 17 juin 2016 par Réseau "Vivre Paris !"

Sur son site France 5 a publié un article dont le titre est clair : le lobby de l'alcool avance à visage masqué

"Suite au rapport de la Cour des comptes sur les politiques de lutte contre les consommations nocives d'alcool, France 5 consacré une partie de son magazine de la santé au lobby de l'alcool.

Après un bref commentaire sur le rapport de la Cour des comptes, on y explique comment le lobby des alcooliers investit le champ de l’étude scientifique et de la prévention pour les orienter et crée des structures spécifiques comme :

- l'Institut Scientifique de Recherche sur les Boissons (IREB). Derrière ce titre ronflant ("scientifique" et "recherche") on trouve un groupe de pression financé à 100% par les alcooliers qui se donne les apparences d’un organe de santé publique.
- Avec modération est un faux site d'information sur l'alcool financé à 100% par... les alcooliers. Leur analyse du rapport sur le Cour des comptes est claire. "Le rapport de la Cour des Comptes... propose pour l’essentiel de renforcer des dispositifs qui ont déjà fait la preuve de leur inefficacité." Puis plus loin : "La limite de ces propositions, fondées pour l’essentiel sur plus de fiscalité et de nouvelles réglementations, est qu’elles sont pénalisantes pour le secteur économique et sans bénéfice sanitaire démontré." Et en conclusion, une attaque contre la loi Evin : "Cette législation [la loi Evin] agit comme un paravent qui masque les carences de la France en matière de recherche et de prévention."
- "Vin et Société" qui propose d'éduquer les enfants à la consommation d'alcool dès l'âge de 6 ans comme le montre cette page!

Tous ces sites peuvent passer aux yeux des profanes pour des sites de santé publique ou de prévention, alors qu’il s’agit en fait de sites de promotion de boissons alcoolisées.

Le lobby de l'alcool fournit des éléments de langage qui visent à modifier l’imaginaire collectif en donnant de l’alcool une image positive (on passe de "sans excès" à "avec modération"), mais aussi à en diabolisant ses adversaires traités d’ayatollahs, de sectaires, d'hygiénistes.

Les élus ne sont pas en reste. Ainsi François Patriat, sénateur PS, dénonce "les ayatollahs hygiénistes qui font une interprétation abusive de la loi Evin", reprenant ainsi les éléments de langage des alcooliers.
Cette promotion de la filière viticole, qui se veut vertueuse, bénéficie en fait à l'ensemble des alcooliers.
.........................................

Le lobby des alcooliers, du tabac, de l'automobile etc. sont trop puissants face à des associations de consommateurs désargentés. Ces financiers peuvent aider à l'élection d'un arriviste mais après il faut rendre service.

A Bruxelles (siège de la CE) , seconde capitale mondiale du lobbying après Washington, il y a environ 30 000 lobbyistes, soit environ un lobbyiste par fonctionnaire européen et nos politiciens sont sensibles à leurs cadeeaux.

40.Posté par Pierre Balcon le 03/11/2016 14:41
à post 37
Il vous faut payer une taxe pour vous dissuader de dépasser la dose prescrite ?
Vous n'êtes pas capable de vous réguler tout seul ?
Ah si ! me direz vous ! Moi oui mais pas mon voisin.
Qu'on vous enlève alors à tous deux votre carte d'électeur pour irresponsabilité .

41.Posté par mortier le 03/11/2016 17:35 (depuis mobile)
@40. Ne t''inquiete pas pour ma carte d''électeur. Tant que j''aurai mon casier judiciaire vierge je la garderai. Ce serai peut être pas le cas pour ton mentor s'' il sr fait éliminer à la primaire

42.Posté par DR ANONYME le 03/11/2016 20:10
A la remarque : "Vous n'êtes pas capable de vous réguler tout seul ?"

Voici ma réponse médicale après avoir géré quelques mois un service d'addictologie: les 3/4 des hommes peuvent se contrôler sans l'aide de personne et cesser de boire de l'alcool hors des limites raisonnables. Un quart de ces quatre ne le peuvent pas. Ils sont victimes d'une addiction. Leurs cellules ne peuvent se passer d'un aliment particulier : l'alcool. Ce sont ceux-là seuls qui posent de gros problèmes aux médecins. Mais peut-on les discriminer ? Je ne crois pas; ce qui fait que la LOI doit s'appliquer à tous.

Boire un petit coup, c'est agréable
Mais il ne faut pas rouler dessous la table.

43.Posté par Pierre Balcon le 03/11/2016 20:46
à 42
C'est bien ce que je pensais : pour pallier l'incapacité de l'un on fait souffrir ses trois camarades .
On avait remarqué le même phénomène dans les entreprises : le règlement intérieur ne vise en fait qu'à prévenir les "dérèglements" de moins de 5 % des fraudeurs . Le prix à payer est donc réparti sur les 95% de leurs collègues.
Je crains qu'en politique on assiste au même phénomène : quelques citoyens irresponsables ou élus véreux imposent à l'autre camp , celui de gens normaux , leurs lois .
C'est le lourd tribut que nous devons payer à la démocratie.
Mais sincèrement pour soigner les addictions d'une minorité vous préconisez la sanction financière pour tous ?
C'est du délire et en plus c'est inefficace . Vous fabriquez des pauvres addicts et/ou des voleurs .

44.Posté par Pierre Balcon le 03/11/2016 21:13
Et j'ajouterais qu'à ce compte là on devrait interdire les mariages qui , comme chacun sait, sont la principale cause des divorces et des violences conjugales !

45.Posté par DR ANONYME le 04/11/2016 02:04
???? "Vous fabriquez des pauvres addicts et/ou des voleurs "

Je ne saisis pas votre affirmation; il est vrai que vous ne m'accordez aucune chance en ajoutant que je délire.

"C'est inefficace", dites vous. Savez-vous qu'il est possible de maîtriser ces addictions de façon très efficace ?

46.Posté par DR ANONYME le 04/11/2016 09:56
Votre remarque est fort intéressante. Je parle de : " Mais sincèrement pour soigner les addictions d'une minorité, vous préconisez la sanction financière pour tous ? C'est du délire et, en plus, c'est inefficace."

Le délire tient surtout aux fondamentaux qui fondent l'assureur social. Au lieu de faire de l'assurance, il fait de la solidarité et en plus de la charité.

Efficace ? Est-ce que cet argent, s'il était versé à l'Assurance Maladie, ne l'aide t-il pas à payer les cures de désintoxication à l'alcool actuelles ? Bien entendu que oui. Sont-elles efficaces ? Avec le baclofène, elle le sont dans la mesure de 75-85 % et si le sujet est d'accord pour une désintoxication. C'est bien mieux qu'il y a cinq ans. Cela ne peut être obtenu parfois que par une injonction thérapeutique de source judiciaire. Est-ce du délire qu'une décision de justice ?

"La sanction financière pour tous ?" C'est comme cela que la SÉCURITÉ SOCIALE a été fondée en 1945, la solidarité des bien portants envers les malades. Pour ma part, je trouve que la solidarité devrait être différente allant de ceux qui boivent sans en être malades vers ceux qui boivent et qui sont en addiction. Vous n'êtes pas d'accord ? Alors refondez l'Assurance Maladie sur des bases nouvelles de cotisations : de la production vers la consommation. Cela vous convient-il ?

47.Posté par Pierre Balcon le 04/11/2016 12:33
En ce qui me concerne je pense que la sécu devrait se limiter à couvrir les risques liés à la fatalité de la vie : les jeunes ( jusqu'à la date de leur émancipation , les personnes agées et les malades "involontaires" . Les autres risques devraient être pris en charge par des assurances individuelles
Appeler à la solidarité de tout le monde pour couvrir les risques auxquels on s'expose volontairement est une imposture .
Je postule évidemment que l'homme nait libre .
Je sais bien que c'est une vision idéaliste de la nature humaine , qui a fait couler beaucoup d'encre des philosophe , mais c'est un postulat nécessaire pour concevoir une société qui n'est jamais qu'une construction imaginaire .
Si au contraire on pense que c'est le ou les voisins qui doivent pourvoir aux risques auxquels je m'expose par , notamment , mon comportement dangereux , alors là il n'y a plus de limite .
Et c'est la chienlit , dans laquelle la France est hélas plongée.
D'ailleurs en toute logique ceux qui soutiennent la viabilité d'un régime où c'est la société qui doit répondre des vices des autres devraient ausi admettre au moins qu'on retire la carte d'électeur aux "irresponsables".

48.Posté par DR ANONYME le 04/11/2016 15:24
Bien je vois Pierre BACON que vous êtes devenu partisan de modifier l'Assurance Maladie (qui n'est qu'une partie de la Sécu). C'est aussi mon point de vue. Mais bien peu nombreuses sont les personnes qui nous rejoindront dans les prochains temps.

Cependant les assurances privées françaises que vous préconisez sont loin d'être capables en France de succéder à l'assurance sociale. Les assurances anglaises ou autres le sont. De plus, cette assurance sociale a acquis un monopole et un droit qui vous oblige à cotiser, sauf à saisir vos biens.

Comme vous le voyez, il y a du travail devant nous et des oppositions surgiront, surtout de la part de ceux qui profitent de cette affaire. Ils sont plus nombreux que les professionnels de santé et ils sont payés pour s'introduire entre le médecin et le malade sous la désignation de tiers (garant, payant, etc.).

Des tiers qui violent sans vergogne le secret médical tous les jours sans possibilité pour les victimes de se plaindre au procureur, qui prélèvent pour leurs employés un ticket modérateur de 30 % de vos cotisations obligatoires, qui dépensent dans le dépistage biologique sans même avoir fait des études de médecine. Ce qui augmente les dépenses sans résultat notoire, de nombreuses affections dévoilées ainsi étant au repos, et même certains cancers le sont.

Ce ticket modérateur empêche les plus démunis à consulter, ce qui retarde le diagnostic, ce qui alourdit la dépense en soins bien moins coûteux au début d'une maladie qu'à son stade terminal.

C’est cela surtout qui provoque le déficit. Or, qui retarde le diagnostic de nos jours ? D'abord, le ticket modérateur de 30 % qui empêche les patients touchés par un seul symptôme de consulter de suite. On verra bien, disent-ils. Les gens le savent qui paient des mutuelles pour essayer de ne pas perdre de temps. Mais les démunis ?

Ensuite, ce qui retarde le diagnostic rapide ou précoce c'est la pénurie en médecins de toutes sortes, surtout dans les disciplines d'exercice difficile, surtout dans les déserts médicaux.

D'autres pays n'ont pas de ticket modérateur, n'ont pas de diminution des remboursements des actes ou des médicaments et même ils paient leurs guérisseurs moins coûteux pour les malades imaginaires. Payant moins de cotisation par tête d'habitant, ils ont pourtant moins de dépenses de soins. Ils sont même bénéficiaires, n'ayant ni pénurie de médecins, ni déserts médicaux.

Tous les examens sont faits le premier jour de la maladie. Ils n'ont pas besoin de rendez-vous, ce qui accélère les soins. Il n'y a pas de dépassements ce qui met tout le monde sur un pied d'égalité. Le tiers paie 100 % des actes chaque fin de trimestre et non pas acte par acte chez nous où un système complexe de télé paiement échoue trop souvent.

On était parti de l'alcool et on a mis de coté les effets nocifs du tabac, ceux des drogues, ceux de la suralimentation en sucres lents, en sel, etc.

A plus

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales