Faits-divers

Amédé Hélias n'abandonne pas son combat contre la justice


Amédé Hélias n'abandonne pas son combat contre la justice
L'affaire remonte à plus de dix ans, mais Amédé Hélias ne baisse pas les bras. Depuis hier, il a entamé une nouvelle grève de la faim en face du palais de justice de Champ Fleuri. Installé entre ses deux tentes et quelques pancartes résumant son histoire, c'est la quatrième grève de la faim que le Dionysien entame depuis 2003. 

Soutenu par le collectif Eveil Citoyens 974, Amédé Hélias reproche à la justice ne pas faire son travail. Après avoir acheté un terrain de 700m² à un particulier dans les hauteurs de Saint-François en 2001, il apprend que le terrain est "inconstructible". Il porte plainte en 2004 contre le notaire. Le gréviste découvrira également par la suite "d'autres vices cachés au contrat" comme la cession gratuite du terrain, en cas d'installation de postes EDF. 

En 2006, le tribunal de champ fleuri rend son jugement et donne gain de cause au notaire. Aujourd'hui, Amédé Hélias entend alerter une nouvelle fois sur sa situation. "Le notaire dit qu'il m'a transmis les informations. Mais c'est faux, j'ai les documents. Il n' y a rien d'écrit. C'est sa parole contre mes documents. Et la justice ne fait rien."
Mercredi 8 Avril 2015 - 16:19
Lu 2519 fois




1.Posté par Moussajee Salim le 08/04/2015 17:30 (depuis mobile)
Bon courage à mon frère Amédé qui est victime d'une abominable arnaque et je connais bien son dossier.
Tien bo larg pas mon frère ! Que Dieu soit avec toi

2.Posté par la Loi! le 08/04/2015 17:53
Nul doute que le notaire coule des jours heureux non?

3.Posté par noe le 08/04/2015 17:55
C'est qui ce plaignant ?
Ti bébé y plèr pa y gagn pas tété !

4.Posté par jambalak le 08/04/2015 19:10
je dirai a monsieur a AMEDE de divulguer sur son pancarte le NOM de son NOTAIRE en toute lettres et cela l'obligera de porter plainte et tout le monde saura qui et dans son bon droit, car une histoire pareil doit avoir son épilogue, 4 grèves de la faim plus tard c'est plutôt du tragicomique, car il existe d'autre moyen que de mettre sa vie en danger pour faire reconnaitre ses droit.

5.Posté par Eveilcitoyen974 le 08/04/2015 19:57
Une deuxième nuit devant le TGI
Fatigué d’espérer en la justice
Les mots me viennent dans l’obscurité,
Pour décrire la noirceur de la société,
Ces phrases sombres me parviennent dans la cavité,
Suis-je perdu dans ma solitude.
Suite... Fatigué d'espérer .
Amédee

6.Posté par Un Membre d''''eveilcitoyen974 le 08/04/2015 19:58
Combien d’adhérent dans le même cas la justice ne réagit pas dans leur Dossiers quand elle réagit c'est sur les victimes....

7.Posté par Filozèf le takiyateur le 08/04/2015 20:32
En 2006, le tribunal de champ fleuri rend son jugement et donne gain de cause au notaire. ...
....................
Normal? Ben oui, la France est un Etat de droit etc... Dormez tranquille ciitoyens, la Justice fait son job. Elle dispose d'un pouvoir souverain, mais celà a t-il été délégué en ce sens par les français?

8.Posté par Filozèf le takiyateur le 08/04/2015 20:34
Eveil citoyens.
Vous avez manifesté, d'autres grèvent, Taubira s'est émue mais il est où le changement?

Rien, zèf, calebasse séchée comme deviendront les coeurs des "bézés".....

9.Posté par olivier Montfort le 08/04/2015 21:05
Puisqu'un jugement, même partial, a été rendu, le verdict est ouvert à tous alors publier le nom de ce notaire à éviter me semble être de salut public.... certes j'ai ma petite idée sur la personne mais il serait mieux que la décision de justice soit connue et affichée....

10.Posté par Ange le 08/04/2015 21:15
En terme de Droit . Le document est opposable devant n'importe quel notaire de France. J'ai lu l'article en diagonale parce que les journalistes sont la pointe de l'Iceberg du Droit. Mais j'ai compris les faits. En Droit, les faits sont importants. Sinon, pas d'application de la règle .

acheté un terrain de 700m² à un particulier dans les hauteurs de Saint-François en 2001, il apprend que le terrain est "inconstructible". Il porte plainte en 2004 contre le notaire. Le gréviste découvrira également par la suite "d'autres vices cachés au contrat" comme la cession gratuite du terrain, en cas d'installation de postes EDF.

En 2006, le tribunal de champ fleuri rend son jugement et donne gain de cause au notaire. Aujourd'hui, Amédé Hélias entend alerter une nouvelle fois sur sa situation. "Le notaire dit qu'il m'a transmis les informations. Mais c'est faux, j'ai les documents. Il n' y a rien d'écrit. C'est sa parole contre mes documents. Et la justice ne fait rien."

Mec ... Tu es face à l'état qui à besoin de ton terrain pour le besoin public.

tu ne peux pas lutter .

par contre , je trouve vraiment injuste que l'Etat te dépouille d'un terrain qui vaut de l'argent et que , au nom du besoin public, tu ruines un homme .

L'Etat ne doit pas ruiner un homme au nom de l'intérêt général. C'est une abonination biblique.

Chance pour vous l'Etat, pour qui la laïcité est un un arbre qui, VOUS, cache votre forêt d'abonination.

Tellement simple serait de vous débarrasez du problème et de payer un nouveau terrain constructible pour un homme qui est votre créancier légal, pour qu'il puisse vivre de nouveau en homme libre dans ce beau pays qui s'appelle la CHINE. mdr. Désolé gars . je connais la France , tu as aucune chance. Sauf Scandale.

11.Posté par un membre 974 le 08/04/2015 21:17 (depuis mobile)
Le changement 11 magistrats on quitté la Reunion apres Muller, aujourd''hui oui un changement contre les justiciables

12.Posté par fabrice le 08/04/2015 22:38
Le Réunionnais dépouiller depuis des années , le Réunionnais li bouge pas a chaque fois il cède

ou bien il chante sur freedom Bravo Mr Amédee fait valoir tes droits

13.Posté par Axel Ardan le 09/04/2015 07:30
Avant de prendre fait et cause pour le pauvre boug', je serais curieux de connaître :

1- Qu'est ce qu'il y avait écrit au chapitre "Urbanisme" de son titre
2- Quels sont les attendus du jugement

Parceque là on parle un peu dans le vide...

14.Posté par Mamyocline le 09/04/2015 11:13
Ce qui est réel N°13 , c 'est que" l'Etat" a déjà" tracé sa route" . La victime peut toujours faire sa grêve de la faim , c 'est encore lui qui devra composer avec le "buldozer" d'en face !
Quand la justice se met à rendre l 'injustice , c 'est déjà la décadence qui est en marche !
Si N°12 le réunionnais ne bouge pas c 'est qu'il a le joug colonial encore encré dans son inconscient .
Il a peur de braver l 'autorité .
Les trop rares qui bougent sont catalogués et fichés comme des "réactionnaires ". Mais même si l'on est seul à défendre sa cause que l'on estime juste , on doit la défendre ; c 'est une question de dignité !
Un jour , le" camp d 'en face" capitulera parce que personnellement je crois en l'Eveil des Consciences !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales