Société

Ambiance électrique au Sidelec : Neuf communes échappent à la suppression de subventions


Ambiance électrique au Sidelec : Neuf communes échappent à la suppression de subventions
Que se passe-t-il au Sidelec ? C'est la question que se pose Daniel Alamélou, ancien président du Sidelec, après avoir vu plusieurs rapports intrigants adoptés en conseil syndical ce mercredi. "Trois rapports posent problème aujourd'hui", explique Daniel Alamélou.

Ces "problèmes" surviennent après le changement de présidence du Sidelec il y a quelques mois, et la nomination de Maurice Gironcel à sa tête. Déjà opposés sur le terrain politique à Sainte-Suzanne, les deux élus n'ont pas décidé d'enterrer la hache de guerre. Au contraire.

Un premier rapport a fait tiquer Daniel Alamélou. "Il s'agit de réaménager un local de 80 m2 pour 200.000 euros. Pourtant, le Sidelec a récemment déménagé dans des locaux neufs et il était prévu de la place pour compléter les besoins, notamment en ce qui concerne le service technique", précise-t-il. Également pointé du doigt, les récentes embauches faites au Sidelec. "On se retrouve avec un DGS à mi-temps mieux payé que l'ancien à temps plein ou encore l'embauche d'un directeur de cabinet. Il n'y a pas besoin de ça, on n'est pas dans une mairie au Sidelec", lâche Daniel Alamélou.

Autre rapport, autre grief. Maurice Gironcel avait prévu de faire passer la composition du Sidelec de 7 à 12 vice-présidents sous sa mandature. Mais cette solution a été rejetée par le contrôle de la légalité de la préfecture. "Il avait promis des indemnités de fonction à ces élus. Maintenant, il leur propose des indemnités kilométriques", explique-t-il. A la suite de la présentation de ces rapports, une demande a été soumise au vote pour un audit financier et une assistance à maitrise d'ouvrage, afin de comprendre le fonctionnement du suivi de mission de contrôle avec EDF (partenaire historique du Sidelec) pour un montant de 100.000 euros. "On se demande à quoi sert la nouvelle administration financière qui vient d'arriver au Sidelec", explique dubitatif Daniel Alamélou.

Mais le plus inquiétant vient du dernier rapport, écarté en fin de séance à la demande de plusieurs élus. Il concerne l'utilisation des fonds FACE (Fonds d'amortissement des charges d'électrification) pour les 22 communes partenaires du Sidelec. "Il a proposé de supprimer ces subventions à neuf communes (elles n'avaient pas choisi le transfert de la taxe communale d'électricité mais une convention financière avec le Sidelec ndlr) et de les reporter sur les treize autres à hauteur de 80% au motif que les fonds avaient baissé", poursuit Daniel Alamélou.

Les neuf communes concernées étaient Saint-Pierre, Saint-Denis, Etang-Salé, Saint-Leu, La Possession, Sainte-Marie, Saint-Paul, Saint-André et Le Port. "Le rapport a été écarté après la fronde commune des élus qui ne comprennent pas pourquoi on revient sur le bon fonctionnement du Sidelec. Comment amener un tel rapport sur la table sans en comprendre les conséquences sur les neuf communes ?", s'interroge-t-il.

Or, selon Daniel Alamélou, le fonds FACE a augmenté de 11% entre 2013 et 2014.
Mercredi 27 Août 2014 - 17:50
Lu 2058 fois




1.Posté par Raleur le 27/08/2014 20:02
Foutez moi tous ca dehors...et sans indemnité

2.Posté par question bête le 27/08/2014 20:16
sacré momo..toujours à l'affût pour refiler des marchés à bons de commande aux copains..

3.Posté par Degage Allamelou le 27/08/2014 21:02
Allamelou roule pour Didier Robert et n'a jamais été a la hauteur.

4.Posté par Citoyen le 27/08/2014 21:12
Transformer les indemnités de fonction en indemnités kilométrique , trop ce momo.
Il a rater sa vocation d'illusionniste !!!
Les élus doivent vraiment être à côté de la plaque pour suivre ce dernier coco en voie de disparition .

5.Posté par Ti Payet le 27/08/2014 22:00
Il a gagné les élections à Sainte-Suzanne en vendant du vent au pauvre, et je n'en dirais pas plus jusqu'à ce que la justice donne son point de vue. Il a été élu au SIDELEC en promettant de donner de l'argent à ces collègues politiciens (les indemnités mensuelles). Zut recalé par la préfecture. Ces mêmes élus qui ont voté pour lui a la présidence du SIDELEC et qui ont failli voir leur communes être éjecté des investissements futures du SIDELEC pour la mise à niveau de leur réseau électrique.

Maintenant voyez vous même à qui vous avez a faire Mesdames, Messieurs. On se croirait en Russie où tout est permis pour Monsieur GIroncel alias "Poutine".

6.Posté par Raasimanda le 28/08/2014 10:06
On ne parle pas de distribution de contrat aux jeunes, uniquement ceux qui votent pour lui. Dans une même famille on trouve 5 à 6 personnes et les autres peuvent toujours attendre, j'en passe eh des meilleurs.
Les associations financer par la mairie, font les fêtes de quartiersde " jours, après ou va la recette personnes ne sait.
A quant la justice mettra son nez la dedans.

7.Posté par darkalliance le 28/08/2014 12:45
A la lecture des posts, j'en déduis que c'est un nid de "truands" ... ^^ :))

#Etonnés ?

8.Posté par question bete le 28/08/2014 14:08
Les deficits publics et assimilés sont la fortune des uns..et le malheur de tous..(ycompris la mauvaise gestion).

9.Posté par gros ker ala mais lou le 28/08/2014 21:12
^
assez rale le ker bande mauvais perdants mi té sur ke si zot noré été à la place zot noré eté pire, degage alamelou vien pi !!!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 4 Décembre 2016 - 09:00 Les Avirons: Le noël magique des micro-crèches

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales