Social

Altercation lors du CA de l’ADI : Nassimah Dindar veut la tête de Johny Imara

Mercredi, Johny Imara du Syndicat autonome de la fonction publique territoriale, avec qui Nassimah Dindar a eu une violente altercation lors du Conseil d’administration de l’ADI, a été mis à pied pour quatre mois. “Le dossier de M. Imara devrait être transmis en conseil de discipline”.


Altercation lors du CA de l’ADI : Nassimah Dindar veut la tête de Johny Imara
Nassimah Dindar a donc menti. Le conseil d’administration de l’Agence d’insertion ne s’est pas très bien passé. Rappelez-vous vendredi dernier sur notre site, elle expliquait entre hésitation et bégaiement : “le conseil d’Administration s’est très bien passé”. (Cliquer ici pour voir la vidéo)
Si c’est vrai, pour quelles raisons, Johny Imara, membre du Syndicat autonome de la fonction publique territoriale, avec qui elle a eu une violente altercation, a été suspendu de ses fonctions pour quatre mois? “Son salaire lui a été maintenu”, a précisé Jean-Pierre Lallemand du même syndicat.
“C’est une grosse injustice à l’encontre de notre représentant du personnel, qui a reçu sa lettre de mise à pied mercredi, de la main d’un huissier, alors qu’il était en arrêt maladie”. Jean-Pierre Lallemand dénonce un abus de pouvoir et d’autorité.
“Le dossier de M. Imara devrait également être transmis au conseil de discipline. C’est un règlement de compte. Nous n’allons pas laisser faire d’autant que M. Imara n’a fait que répondre à la provocation de Nassimah Dindar”.
“C’est elle qui a brutalisé, humilié et insulté M. Imara. Elle a d’abord arraché notre banderole pour la brandir sous le nez de notre collègue. Puis, elle lui a dit je ne vous reconnais pas comme syndicat. Enfin, elle l’a traité de “gratèr d’ki”.
“Face à de une telle brutalité, de telles insultes et une telle humiliation subies devant ses collègues, il est vrai que Johny Imara s’est emporté, mais à aucun moment, il n’a provoqué cette altercation”.
“Alors pourquoi l’avoir suspendu ? Qu’est-ce qui attend notre collègue en conseil de discipline ?”
Selon Jean-Pierre Lallemand, “on veut empêcher Johny Imara de se présenter aux élections professionnelles du 6 novembre, ainsi il ne sera plus un travailleur protégé lorsqu’il sera convoqué en conseil de discipline”.
“Nous allons nous battre pour que Johny Imara soit rétabli dans ses droits et pour qu’il continue à nous représenter au SAFPTR”.
Le SAFPTR a déposé un recours en référé hier pour casser la mise à pied. Le syndicat prépare également un dossier avec une dizaine de témoignages “qui confirment que c’est Nassimah Dindar qui a déclenché ce pugilat”.

Vendredi 3 Octobre 2008 - 07:23
Jismy Ramoudou
Lu 1596 fois




1.Posté par DADI le 03/10/2008 09:03
J'ai bien lu que M. IMARA était en congé maladie. Alors comment se fait il qu'il soit présent à cette AG ? il s'agirait donc d'un certificat de complaisance, ce qui justifierait l'accusation de "grateur d'ki" et constituerait un élément à charge pour le conseil de discipline...

2.Posté par patrick floc'h le 03/10/2008 09:57
Franchement Pierrot tu as le chic pour ne pas dire l'art et la manière dans la sélection pour nous dénicher des photos pas hygiéniques sur la mise en valeur des atouts allant d’ attitudes gestuelles, aux jeux de regard de “veuve effarouchée” dans le contexte ? tous cela nous laisse présager que de cruels avenirs sur front d' autoritarisme et de l'amplification de la dictature. Chaude ambiance , La loi martiale serait elle décrétée au conseil Général par une chasse ouverte aux sorcières.
Ce n'est pas croyable de voir cela, quand on pense que des pauvres citoyens réunionnais sont derrière elle et l'encourage, ça fait vraiment pitier de voir une femme dans son entêtement, vu que les socialistes à la Réunion ne sont déjà pas très futés mais là avec une Présidente en chef de file, il y a des limites à la bêtise !!Or c'est exactement un peu la caricature de l'atmosphère délétère de ce qui s'y passe, et encore c'est un euphémisme tenez donc je vous invite à demander un simple RDV à la Présidente, je vous paye des fraises si vous l'obtenez en moins d'un an...Sauf qu'il faut bien admettre , qu'elle s'est arrogés des droits pensant être depuis longtemps au dessus de tout le monde et se permet de critiquer sans fondements et avec une mauvaise foi évidente.
Aucun fair play même dans la vanité.
Cela dit, lorsque l'on constate sa défense sans avoir aucune retenue dans la vulgarité, elle est loin du spleen le plus total. C'est comme si le Département Réunion avait un boulet au pied ... ! Mais je crois que pour notre plus grand malheur, c'est le cas je voudrais bien savoir pourquoi nous avoir imposé cette dictature pour ceux qui l'on investi n'empêche que pour l'instant Nassimah Dindar reste une calamité ! de toute façon maintenant elle ne pourra pas tomber plus bas dans la médiocrité...

3.Posté par traine savate le 03/10/2008 10:35
Je suis un peu comme DADI perplexe ......si Mr IMARA est en arrêt maladie est ce la conséquence de cette altercation....... ou était il malade avant ????
Quant à une suspension de 4 mois........c'est du croquignolesque digne d'une république bananière surtout lorsqu'on apprend que sa rémunération est maintenue.......aller voir ce qui se passe dans le privé .....c'est plus pragmatique, toute suspension est basée sur une faute et dans ce cas ce temps de mise à pied n'est pas rémunéré........logique que ne semble pas connaitre la fonction publique!!!!
En quelque sorte il lui est offert 4 mois de congés payés!!!!
encore un privilège ou un abus à faire tomber !!!

4.Posté par LedYd le 04/10/2008 09:25
Encore une fois, je m'excuse mais, tout de même, quelqu'un qui traite, un patron / une Présidente ... devant tous ses employés de pornographe et autres accusations calomnieuses, et qui subit une mise à pied, cela ne me semble pas injustifié !!! ??? Alors je veux bien que dans d'autres cas, Mme DINDAR soit vue comme une dictatrice de mauvais goût ! Mais là ! Vraiment, je crois que les syndicats n'ont pas tous les droits non plus ! J'étais là et ce monsieur, a totalement dépassé les bornes ! D'autant que ce n'est pas Mme DINDAR qui a lancé les hostilités mais bien M. IMARA en toute fin de réunion qui a tenu des propos insultants et calomnieux ! Puis, c'est après la clôture que Mme DINDAR est allée arracher la banderole et demander des excuses à M. IMARA sur ces propos plus que hors contexte. Ce qu'il a non seulement refusé et a persisté dans ses insultes. Enfin, de toute façon pour beaucoup ici, ce que je vous relate ne changera rien, votre opinion n'est plus objective sur Mme DINDAR depuis longtemps ;-) Vive la démocratie !

5.Posté par bichique le 04/10/2008 11:39
Vous n'êtes pas la seule personne, LedYd, à devoir subir les pratiques manipulatrices et destructrices de la droite locale. Madame Dindar n'a pas démérité, et il était normal qu'elle soit reconduite dans ses fonctions, mais cela déplaisait à tous ceux qui avaient pris la mauvaise habitude de faire la pluie et le beau temps. En plus, une femme qui les traite d'égal à égal, quelle impertinence ! Celles qui sont à la maison sont pourtant beaucoup plus dociles.

6.Posté par jojo le 05/10/2008 08:11

A propos des syndicats au niveau du Conseil Général.
Si , au sein de cette institution, les syndicats faisaient leur boulot, aujourd'hui on n'en serait pas là !
Quand on voit des responsables syndicaux, faire des 'effets de manche' devant ses adhérents et derrière flatter 'les pontes' du CG, soit en faisant de la politique pour eux, soit en ramenant pour la présidente 'des choux de vacoas', à partir de ce moment on ne peut plus rien attendre de tels syndicats.
D'ailleurs il suffit de regarder comment tous les chefs syndicaux ont avancé rapidement dans leur carrière et cela sans même chercher un certain niveau de compétence qu'on réclame aux autres!
Les syndicats travaillent pour leur chef et non pour les adhérents.
Les syndicats ne travaillent plus, mais magouillent.
Si actuellement on entend parler des syndicats, c'est à cause des élections de décembre, et une fois les élections passées, plus rien.
Les commissions paritaires arrivent aussi: les petits copains (ceux qui ne sont jamais là!) vont passer et les travailleurs, les vrais (ceux qui font avancer la baraque!) stagneront.
Comment a t-on pu laisser, à ce point, les syndicats 'dérégulariser' l'institution, à tel point que la DRH ne puisse même plus faire son travail correctement !

7.Posté par papapio le 05/10/2008 11:23
LedYd et Bichique: "votre opinion n'est plus objective sur Mme DINDAR depuis longtemps",
"une femme qui les traite d'égal à égal, quelle impertinence": Soyons serieux:....
L'objectivité c'est d'abord d'accepter des points de vue contradictoire JUSTIFIES...
Traiter d'Egale à Egale implique de ne pas seulement concidérer le Droit des Femmes
Si vous souhaitez mettre à l'EPREUVE l'OBJECTIVITE et la PARTIALITE de Mme DINDAR
Demandez lui si LA LOIS SUR LA PARITE EDUCATIVE DES ENFANTS doit être appliquées
Demandez lui si le Silence Complice du Massacre Judiciaire des Pères est interessé
Demandez lui si L'interet Supérieur des Enfants est d'être séparés de leurs Pères ?
A moins que vous prétendiez, comme elle, n'avoir jamais entendu parler de ce sujet,
J'étais pas la, j'ai rien vu, j'ai rien entendu, c'était pas moi, JOCKER....

Souhaitez vous toujours que nous soyons traités d'Egale à Egale ?
ou seulement sur les sujets OBJECTIVEMENTS IMPOSES par le département ?

8.Posté par LedYd le 05/10/2008 17:22
Encore une fois, je m'excuse mais est-ce qu'accuser une présidente de département de regarder des films porno est un point de vue contradictoire JUSTIFIE ??? En l'espèce, il ne me semble pas ! Ma réponse est donc : NON, cela n'est pas JUSTIFIE, ni JUSTIFIABLE dans le contexte de ce CA !

"Si vous souhaitez mettre à l'EPREUVE l'OBJECTIVITE et la PARTIALITE de Mme DINDAR
Demandez lui si LA LOIS SUR LA PARITE EDUCATIVE DES ENFANTS doit être appliquées
Demandez lui si le Silence Complice du Massacre Judiciaire des Pères est interessé
Demandez lui si L'interet Supérieur des Enfants est d'être séparés de leurs Pères ?"

Je m'excuse de nouveau mais je ne comprends pas bien pourquoi reprochez-vous l'objectivité et la partialité de Mme Dindar sur ces sujets ? Est-elle le législateur qui fait ces lois ? Est-elle la Ministre qui les a proposé ? Vous souhaitez son opinion en tant que Présidente, Ancienne responsable d'association aux droits des femmes, Femme, Mère, Responsable politique ??? Je ne saisi pas bien là !

D'autant qu'il me semble que la façon dont vous posez vos questions, sous-entend qu'il ne peut y avoir d'autres choix que votre point de vue ! Vous n'êtes donc ni partial, ni objectif lorsque vous les posez...mais cela doit probablement être justifié !

Le procès que vous faites ici, me parait infondé et insensé ! Mais encore une fois, VIVE LA DEMOCRATIE !

9.Posté par Alo le 30/10/2008 15:24
J'étais là. Je suis un syndiqué. Elle a été bassement insultée. Bassement. J'ai honte pour ce monsieur. Je trouve que lui proposer une mise à pied rémunérée n'est pas une sanction. Il faut le virer. Point barre. Rien d'autre à signaler.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales