Faits-divers

Altercation devant une école: Un papa dans le coma, l'autre en détention


La dispute a viré au drame. Jeudi 8 septembre dernier, une altercation a éclaté entre deux pères de famille, devant une école Saint-Denis. Tombé au sol, l’un d’eux est entre la vie et la mort, dans le coma. L’autre a été écroué.

Ce dernier a expliqué au juge des libertés et de la détention qu'il voulait seulement discuter, pour que le fils de la victime cesse de frapper le sien.

Après la chute, il a prévenu les secours et est resté à ses côtés jusqu'à leur arrivée. Si certains témoins affirment que la victime s'est énervée la première, ils évoquent un coup de poing donné par le mis en cause, ce qu'il dément. 

Déjà condamné en 2013 pour des faits de violences, l'homme qui se dit "effondré" a été mis en examen pour violences volontaires et placé en détention provisoire. 
Vendredi 16 Septembre 2016 - 07:29
Lu 10181 fois




1.Posté par La vérité vraie... le 16/09/2016 08:13
Voilà, ce que nous enseignants, devons nous coltiner tous les jours. Moi, une de mes collègues s'est déjà prise un coup de casque de moto d'un excité venu discuter le 14/20 de son garçon : pas assez bien pour lui...Réponse du rectorat : on attend toujours...avec le garçon qui se pavane en faisant le fier et le papa qui se vante devant les autres chefs de famille de l'établissement !
C'est clair : nos enfants iront loin...

2.Posté par Zbob le 16/09/2016 10:04
bel exemple de ces parents qui se mêlent des querelles de mômes en réagissant comme des cons!
résultat tragique mais inévitable!
Tous les jours les enseignants ( y compris de maternelle) sont confrontés à des géniteurs tarés et parfois avinés .
le recteur ?
il s'en lave les mains , l'inspecteur , idem sauf si l'incident , voire l'agression arrive à la une des journaux , ça ils n'aiment pas !

3.Posté par agitateur de contradiction le 16/09/2016 14:00
Les chiens ne font pas des chats.
Après il est normal que les parents s'en mêle, si l'école ne fait pas son travail lorsqu'elle constate de la violence entre enfants.
Je serai le premier à le faire, quitte à m'en prendre une. Mais je dis bien discuter, pas agresser verbalement le parent. Si ça dégénère parce qu'il est bête, qu'y peut on?
Ça donne ensuite ces faits divers stupides ..

4.Posté par Marie le 16/09/2016 18:58
Un à l'hôpital avec un pied dans la tombe et l'autre en prison avec tout ce qui en résulte , la belle affaire pour une histoire de gamins qui aurait dut se régler avec le directeur en présence des 2 parents .

5.Posté par TC le 17/09/2016 08:18
Le fameux EGO réunionnais... rien de provocateur quand je dis ça, juste un constat. Pour avoir bcp voyagé et être très objectif dans mes propos, le réunionnais monte très vite dans les tours quand il se sent froissé. J'adore cette île (population comprise!) mais c'est un fait qui m'a marqué en arrivant ici !

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:53 Le CROSS évacue un marin philippin par hélicoptère

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales