Société

Alcool, tabac, zamal: La Réunion moins "addict" que la métropole

L'Inpes constate dans son Atlas des pratiques addictives, publié le 7 novembre, que, contrairement aux clichés, la consommation du tabac, de l'alcool et du cannabis est plus faible dans les Dom et à la Réunion qu'en métropole. Toutefois, les auteurs de l'ouvrage constatent "une plus grande préocité des consommations à la Réunion". A 13 ans, "31 % des jeunes réunionnais déclarent avoir déjà été ivres (contre 16 % en métropole), 5 % fument quotidiennement (contre 2 % en métropole) et 9 % ont déjà expérimenté le cannabis (contre 5 % en métropole)".


Photo d'illustration
Photo d'illustration
L'Institut national de prévention d'éducation pour la santé (lnpes) vient de publier un ouvrage : l'Atlas des usages de substances psychoactives 2010 (disponible en pièce jointe en bas de l'article, ndlr).

Ce livre propose une cartographie et une analyse des modes de consommation régionaux d’alcool, de tabac et de drogues illicites, avec un focus sur les pratiques des 15-30 ans. Un ouvrage conçu par l'Institut à partir des données issues de son Baromètre santé 2010 *.

On y apprend notamment qu'en France, la proportion de buveurs réguliers est passée de 15 % en 2005 à 11 % en 2010 avec des différences significatives entre régions. Qu'en 2010, près de trois Français sur dix (29 %) étaient des fumeurs de tabac quotidiens. Et que le cannabis était, de loin, la drogue illicite la plus consommée en France, mais que son usage reste stable.

Outre-mer, des résultats plus faibles comparés à la métropole

L'ouvrage s'est également intéressé à l'outre-mer et à la Réunion, puisqu'il dévoile les "grandes tendances" de la consommation de ces produits dans le DOM. "Outre-mer, les résultats plus faibles comparés à la métropole contredisent les préjugés courants à propos de ces territoires et confirment les résultats bien établis par la répétition des enquêtes locales sur le sujet"

Les auteurs de l'ouvrage constatent "un manque de données épidémiologiques sur les addictions dans les départements d’outre-mer (DOM) en population adulte, en particulier pour tout ce qui relève des enquêtes en population générale (...) En revanche, plusieurs enquêtes ont été menées en population adolescente, scolarisée ou non".

La "grande précocité" des ados réunionnais

"Concernant les adolescents, le constat majeur est celui d’une population globalement moins concernée par les différentes pratiques addictives, comparée à la situation métropolitaine. Ce constat est vrai pour tous les indicateurs et pour tous les départements, avec quelques nuances toutefois", soulignent les auteurs dans leur ouvrage.

Les indicateurs d’alcoolisation (régulière ou ponctuelle importante) sont "très proches dans les quatre DOM, à des niveaux très inférieurs à ceux observés en métropole. Si le tabagisme est deux à trois fois moins fréquent qu’en métropole, il apparaît au sein des DOM un peu plus élevé à la Réunion et en Martinique".

"Il faut néanmoins souligner une plus grande précocité des consommations à la Réunion, puisqu’à 13 ans, 31 % des jeunes déclarent avoir déjà été ivres (contre 16 % en métropole), 5 % fument quotidiennement (contre 2 % en métropole) et 9 % ont déjà expérimenté le cannabis (contre 5 % en métropole)", détaille l'Inpes.

"S’il est tenu compte du fait que la précocité d’entrée dans les usages est un marqueur majeur du risque de basculement dans des usages problématiques, il y a là certainement un enjeu de prévention dès le début du collège, au moins à la Réunion", poursuit l'étude.

Chez les adultes, l'alcool, le cannabis et le tabac moins consommés

Chez les adultes, d'après l'Inpes, "les produits phares" en outre-mer sont, comme en métropole, l'alcool et le cannabis, "ce dernier étant toutefois moins consommé qu'en métropole, même si très accessible".

"L'usage du cannabis apparaît pour sa part à des niveaux assez bas, avec 4-5% de consommation au cours de l'année parmi les adultes de Martinique et de la Réunion, soit moitié moins qu'en métropole".

"Le tabac s'avère bien moins consommé qu'en métropole (...). Lorsque des données d'évolution sont disponibles, comme à la Réunion, le tabagisme est apparu en baisse au début des années 2000".

Pour les auteurs de l'ouvrage, "l’alcool est sans doute le produit qui pose le plus de problème dans les DOM en termes de santé publique. Il faut noter que le rhum n’est pas le produit le plus couramment consommé, d’autres produits alcoolisés comme le whisky et surtout la bière étant plus courants".

"L'autre problème rencontré est la présence, d’une polyconsommation incluant en particulier le cannabis (très majoritairement sous forme d’herbe), voire les médicaments psychotropes détournés de leur usage (en particulier à la Réunion)".




*"Cet atlas des pratiques addictives a été conçu par l’Institut à partir des données issues de son Baromètre santé 2010. Il fournit des éléments de comparaison avec les tendances enregistrées au niveau national et les chiffres recueillis dans le cadre de l’édition 2005 du Baromètre santé. En découlent des enseignements parfois inattendus, pouvant aller à l’encontre de certains clichés sur les régions", souligne l'Inpes.

Jeudi 7 Novembre 2013 - 17:40
Lu 2002 fois




1.Posté par yvon le 07/11/2013 19:17
Surement une subtilité dans les questions ou un malentendu dans les réponses je me méfie des sondages!
A la question consommez régulièrement du vin rouge/cigare/cocaine? je veux bien le croire
mais maintenant si tu compare la conso rhum/clope/zamal la Réunion arrive en tête obligé

2.Posté par noe le 07/11/2013 20:10
C'est vrai !
Ici on ne boit que 2 ou 3 verres ..En Métropole , ils dévident les caves chaque week-end ....

3.Posté par désespérant le 07/11/2013 20:43
On comprend mieux les comportement "idiots" de certains réunionnais, ils sont deux fois plus à se griller les neurones dès 13 ans... Ensuite, c'est trop tard, le cerveau est trop abîmé pour se réparer. Triste jeunesse.

4.Posté par bizarre ca le 07/11/2013 20:54
pour une fois...mais car il y a un MAIS et quoi encore...la Réunion est un petit paradis (je le sais j'y vie depuis ma naissance, j'ai 41 ans)...et cela géne tous le monde....donc ont fait tout pour que cela devienne un enfer...

5.Posté par Jojo le 07/11/2013 21:47
5% d'adultes réunionnais qui fument du zamal... Hum hum, je doute...

6.Posté par zitte le 08/11/2013 04:20 (depuis mobile)
Bonjour, moi je né la réunion et je venu en métropole pour bossé. Moi je voir ici tout est caché les gens boire beaucoup à la pose du Midi au repas quelques fois ils arrive même dans boulot peut alcoolisé après en sortant du boulot son dans bar.

7.Posté par pere Plexe le 08/11/2013 13:11
post 6
en plus d etre alcoo zamalisé t'as pas du aller longtemps a l ecole toi !

a toi seul tu represente 75% des renyonnais

8.Posté par tijean le 08/11/2013 14:39
résultat étonnant. quand on voit le nombre de cagnard qui tètent l'alcool c'est presque bizarre...

9.Posté par Jacques AFER le 09/11/2013 00:26
POSTE 7 Avant de critiquer le poste 6 pour ses fautes d'orthographe commence d'abord par
corriger les tiennes tu représentes, d'être, alcool, à l'école,

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales