Politique

Albert Ramassamy : "Evoquer le CRADS en 2011 révèle un moment de faiblesse du PCR"


Albert Ramassamy : "Evoquer le CRADS en 2011 révèle un moment de faiblesse du PCR"

Lors du dernier rassemblement du parti communiste réunionnais, Paul Vergès avait émis le souhait de voir émerger un nouveau CRADS, le Comité Républicain d'Action Démocratique et Sociale créé en 1945 (Le CRADS, modèle de Paul Vergès : Il avait disparu après l'assassinat d'Alexis de Villeneuve). Un mouvement qui répond à l'oreille attentive d'Albert Ramassamy, ancien sénateur PS de 1983 à 1992, mais surtout acteur majeur de cette époque où la Réunion se déchirait entre départementalistes et autonomistes.


Le "Comité Républicain d'Action Démocratique et Sociale" (CRADS) évoque forcément quelque chose à toutes les personnes qui ont connu cette époque. Pour Albert Ramassamy, la création du CRADS intervient à une époque où la Réunion était scindée. "Il y avait le bloc des notables qui gérait tout, de l'autre les gens de couleurs ou encore les petits blancs. Le CRADS était à la fois revendicatif à l'encontre des possédants pour bouleverser la main-mise économique mais avait aussi une revendication sociale, notamment au niveau de cette hiérarchie installée. Le CRADS était incarné par Raymond Vergès. A l'époque, j'habitais Champ-Borne, le docteur Vergès visitait les malades sans se faire payer, ce qui fait que le CRADS connaissait un réel succès grâce à l'image des Vergès. Le CRADS était incarné par cette famille. Léon de Lépervanche avait une aura moins grande", reconnaît Albert Ramassamy.

Le combat de l'Association Réunion Département Français

Plus tard, les deux députés du CRADS qu'étaient Vergès et de Lepervanche se sont rendus compte que pour exister sur le plan national, il fallait adhérer au Parti communiste français. Ces derniers, par un communiqué, ont fait savoir à la Réunion qu'ils intégraient le Parti communiste et délaissaient le CRADS. A cette époque, le PC était, en effet, avec 25% des voix, le premier parti de France et confortablement installé dans un gouvernement de gauche. "On peut dire que le CRADS s'éclate au moment où ils s'encartent au PC, ce qui est vécu comme une forme de trahison par les militants du Comité Républicain d'Action Démocratique et Sociale".

Puis en 1947 vient l'ordre de Moscou de transformer la lutte pour l'émancipation des territoires dits "colonisés" par un combat tourné contre l'occident. "Mon combat, avec le Comité de sauvegarde de la départementalisation puis de l'ARDF (Association Réunion Département Français) en 1962, même s'il est très peu évoqué, a consisté à l'éloignement de cette menace d'une Réunion coupée de la France".

Le souhait des autonomistes était de réduire la France à un rôle de "puissance coopérante". Alors que 70% de la population était analphabète dans ce temps, "il ne fallait compter que sur les réunions de quartiers pour délivrer son message. C'est pour cela que nous avions formé ce que nous appelions des "cellules" qui devaient quadriller le territoire. Les gens étaient informés de la sorte".

"L'évocation du CRADS par Paul Vergès n'est, selon moi, que l'expression d'un moment de faiblesse de la part de Paul Vergès et du PCR après l'échec de 2010. Il reprend ce terme mais il n'est pas dupe, il sait très bien qu'il y a eu une transformation sociologique de la population. Les gens sont informés de toute part et peuvent se forger leur propre opinion", soutient l'ancien sénateur.

Le rêve d'une gauche unie

"Déjà, en 1996, Paul Vergès qui était assez affaibli, avait suivi un appel à un grand rassemblement de la gauche locale. Ce sont d'ailleurs les socialistes qui l'ont poussé vers les sénatoriales. Annette rêvait de concrétiser cette union de la gauche. Mais deux ans plus tard, Paul Vergès avait été plus malin en écartant ce même PS pour accéder à la pyramide inversée".

Aujourd'hui, c'est un moyen de dire "rassemblons-nous". "Ce n'est pas un hasard si le CRADS est né dans l'opposition. Il faut se rappeler que le Comité Républicain d'Action Démocratique et Sociale regroupait toutes les mouvances de gauche à l'époque". "C'était un parti unique", rappelle Albert Ramassamy. "Paul Vergès sait que le seul moyen pour le PCR de revenir sur le devant de la scène est d'appeler à ce rassemblement".
Mardi 1 Février 2011 - 12:29
Ludovic Grondin
Lu 1609 fois




1.Posté par Roultabiy le 01/02/2011 12:30
Le moment de faiblesse, c'est quand un Albert Ramassamy s'exprime ! Sur quelque sujet que ce soit…

2.Posté par boyer le 01/02/2011 13:02
on attend toujours un mot d'albert Ramassamy sur la surremuneration de ses amlis, les cades du privé à la Reunion denoncée dans le dernier rapport de l'IEDOM. Ce boug là n'a meme pas honte?


3.Posté par TEGO le 01/02/2011 13:06
Que dire de plus , l'Histoire est là . VERGES Paul avance en regardant dans le rétroviseur , laissons le là où il est . Il finira par s' en rendre compte que personne ne veut de lui . Je n' appelle pas ça être tenace , mais la bêtise aidante , VERGES Paul vit dans un autre monde ... le Pouvoir rend fou .

4.Posté par Caton2 le 01/02/2011 13:39
Ce retour du CRADS, souhaité par Vergès, en dit long sûr l'état de faiblesse du PCR et surtout de l'Alliance. Mais on ne fait pas du neuf avec de l'ancien. Et puis la donne politique a changé. Les futures élections de l'assemblée territoriale unique vont favoriser non pas les alliances, mais les partis traditionnels. Je crois que Vergès montre qu'il est un homme du passé, qu'il n'a plus la lucidité qui le rendait meilleur que les autres, et, avec tout ce que ses éventuels alliés savent de lui, je doute qu'il puisse rassembler qui que ce soit. Ce ne sera pas le CRADS mais le crad car cet homme est sali par son avidité pour le pouvoir, le fric. Sali par ses trahisons, son népotisme, sa mégalomanie dépensière. On ne veut plus ni de lui ni du nouveau CRADS.

5.Posté par mwa la pa di le 01/02/2011 13:41
Merci Monsieur Ramassamy pour cet éclairage.

6.Posté par le congo chez tintin le 01/02/2011 13:45
Puis en 1947 vient l'ordre de Moscou de transformer la lutte pour l'émancipation des territoires dits "colonisés" par un combat tourné contre l'occident.

---------------------------------------------

No comment.....dire qu'il y en a toujours pour croire que le PCR aux ordres de Moscou fait un compte avec les réyonés !

7.Posté par nicolas de launay de la perriere le 01/02/2011 17:18
que propose l'ancien sénateur pour sortir la Réunion de l'ornière où la départementalisation l'a installée..?

8.Posté par Caton2 le 01/02/2011 18:27
7. Il attend vos lumières Nicolas le perfide (épithète homérique). Proposez Nicolas!

9.Posté par A poste 7 le 01/02/2011 20:33
Toujours dans la critique, Merci Mr RAMASSAMY, On attend toujours les lumières de Mr "Le" du poste 7.

10.Posté par nicolas de launay de la perriere le 03/02/2011 01:02
patience caton...patience..

11.Posté par nicolas de launay de la perriere le 03/02/2011 01:06
Si l'on devait comparer la Réunion à Carthage, gageons que Caton saurait rappeler cette maxime à volo sur ce site : « Et ceterum censeo Carthaginem esse delendam »

quand à "nicolas le perfide"... l'erreur de jugement à mon encontre que tu commets, est à l'instar de l'ensemble de ta prose sur ce site.

12.Posté par Caton2 le 03/02/2011 12:40
Quand on veux faire preuve de culture on vérifie ses expressions cher Nicolas: À vau-l'eau et pas à volo!
Et puis, qui te dis que je me prends pour Caton l'ancien? et pourquoi pas Caton le jeune? Ce n'est qu'un pseudo, rigolo! (ça rime avec volo)...
Et tes propositions?

13.Posté par le congo chez tintin le 03/02/2011 14:11
a volo....MDRRRR !!!!
Un peu plus et c'était "en vélo..." !!!


C'est diablement plus compliqué d' avoir un minimum de culture générale que de faire de pompeux charabiesques exposés comptables, ou que de régurgiter sans cesse des lieux communs (loci communes) gauchiottes comme s'il s'agissait d'idées fortes et originales...pas vrai De L'eau Nez ???

14.Posté par nicolas de launay de la perriere le 03/02/2011 22:43
à l'heure du texto et du langage sms, y'a vraiment que les vieux croutons pour jouer les pères la morale, le doigt sur la couture de leur bescherelle.. soyez sympa, filez moi votre exemplaire, à priori, j'en ai un plus grand besoin que vous...

15.Posté par Caton2 le 04/02/2011 00:13
14. Tu joues au jeune, mais t'u n'es plus si jeune Nicolas. C'est grâce à ton papa que tu as fini par avoir un diplôme d'une fac ringarde?

16.Posté par nicolas de launay de la perriere le 04/02/2011 11:05
là, je crois mon cher conta2 (caton => conta => compta ) que tu vas rejoindre tonton le Cin sur le banc du tribunal.

à jouer au plus bête, encore une fois, tu l'emportes.

17.Posté par Caton2 le 04/02/2011 12:04
16. Vois-tu Nicolas, il y encore une nuance du français qui t'échappe. Ce que j'écris n'est pas une affirmation, mais une question...

18.Posté par nicolas de launay de la perriere le 04/02/2011 15:01
Mon vieux tonca, les supputations fantaisistes que tu fais, trouveront leur réponse devant un tribunal.. Faut assumer ta bêtise, je te le réécris.

19.Posté par Caton2 le 04/02/2011 15:12
19. Bonne chance!

20.Posté par Caton2 le 04/02/2011 16:02
J'ajoute: je serais content que tu essaies d'aller en justice car tu vas te ridiculiser. D'abord pour le côté minable de ta plainte devant les zinfonautes, et ensuite par que la justice a autre chose à foutre que de recevoir des plaintes d'un mec qui prend la mouche dès la première atteinte à sa suffisance.
Mais je suis sûr que cette fois ci, comme la dernière fois avec le Congo, tes menaces sont du pipeau. Tu sais très bien que ta plainte ne sera pas recevable... Je ne sais pas ce qui a affaibli ton égo, mais ça doit être grave pour que tu sois constamment à la recherche d'un mec que tu pourrais traduire en justice pour diffamation. Pauvre chevalier du fiel!

21.Posté par Caton2 le 04/02/2011 16:34
20. Ligne 2 parce que

22.Posté par nicolas de launay de la perriere le 04/02/2011 23:05
sur tes conseils, j'avais laissé pissé concernant congo. comme quoi... j'avais un peu d'estime pour toi.

faut assumer ses écrits..

je me fous de me ridiculiser devant qui que ce soit, j'ai passé l'âge de faire en fonction des autres, ce qui ne semble pas ton cas.

Tu as avancé une question grave, laissant le champs à l'imaginaire de ceux qui lisent, cela n'est pas acceptable. Soit tu t'excuses, soit en face à face, au tribunal, nous serons fixés. La découverte du misérable que tu es, vaut bien cela.

Quant à savoir ce que la justice a à foutre ou pas de ce cas, nous verrons bien.
Surveille donc ta boite aux lettres, un recommandé risque d'arriver entre maintenant et dans 3 ans.

23.Posté par Caton2 le 04/02/2011 23:28
22. Vl'a les flics!

24.Posté par Caton2 le 04/02/2011 23:41
22 Relis tes écrits à mon encontre. Il y en a autant à ton service en cas de plainte... Ta volonté procédurière est ridicule. Tu as du temps et de l'argent à perdre? En fait, ce qui t'intéresse, c'est qui je suis...

25.Posté par Caton2 le 05/02/2011 12:20
25.Bien que je ne voie aucune diffamation dans ce que j'ai écris: j'aurais aussi bien pu écrire: ton diplôme tu l'as eu dans une pochette surprise? Je vois que tu te sens blessé. Ai-je touché, sans le savoir, une corde sensible? Alors, je fais l'effort de te demander des excuses pour cette phrase malheureuse.

26.Posté par Caton2 le 05/02/2011 13:04
25. Ligne 3 Lapsus! Il faut lire: Nicolas, je te demande de m'excuser pour cette phrase malheureuse.
J'ajoute. Revenons au débat. Nos querelles n'intéressent personne.

Ce qui va être intéressant à observer dans le microcosme politique local c'est:
i/ la résistance des alliances contre nature devant l'obligation de présenter des listes par parti ou en tous cas sous une même bannière;
2/la résistance des potentats locaux aux consignes des directions parisienne des partis.
Le caractère familial voire tribal des partis locaux s'accommode mal d'une totale allégeance aux ordres de Paris, plus encore que dans n'importe quelle province métropolitaine.
On le voit bien avec les cantonales, où ça tire à hue et à dia à l'UMP. Ne parlons pas des verts...
Le PCR, très affaibli, voit son salut dans une sorte de front commun, le nouveau CRADS. Il n'est pas impossible qu'on voit surgir d'autres tentatives de rassemblement sous une même bannière d'ici les territoriales.

27.Posté par le congo chez tintin le 05/02/2011 16:48
Relis tes écrits à mon encontre. Il y en a autant à ton service en cas de plainte... Ta volonté procédurière est ridicule. Tu as du temps et de l'argent à perdre? En fait, ce qui t'intéresse, c'est qui je suis...

--------------------------------------------------------

+ 1, très bien résumé.

Le fond du problème c'est que DLP ne peut supporter que ses contradicteurs soient anonymes, ça l' insupporte au plus haut point !

Si les règles du jeu telles que définies par Pierrot sur zinfos, ou la modération ne lui conviennent pas, pourquoi vient il sur ce forum ?

28.Posté par nicolas de launay de la perriere le 06/02/2011 01:20
dont acte caton.

29.Posté par nicolas de launay de la perriere le 07/02/2011 01:05
que veux tu mon con, je ne supporte ni les lâches, ni les couards.. on ne joue pas dans la même catégorie, c'est bien là le problème.

30.Posté par Caton2 le 07/02/2011 12:33
« Des femmes élégantes couvraient les quais et s'amusaient aux lazzi des masques qui, à demi couchés sur les rampes des ponts, agaçaient les passants et adressaient tour à tour des impertinences et des flatteries aux femmes laides et jolies. » Georges Sand.
La tradition vénitienne du masque était-elle un signe de lâcheté Nicolas? Le pseudo permet à tous de s'exprimer librement, loin des hiérarchies sociales et à l'abri des sanctions qui peuvent découler du parler "vrai" . Le subordonné peut dire son fait à son supérieur, le faible est à égalité avec le puissant, les pauvres et les riches peuvent se parler d'égal à égal, les gens sans instruction osent écrire. etc...
Tu dois te sentir très mal sur ce forum car la très grande majorité des posteurs utilise un pseudo. Comment peux-tu dialoguer avec autant de lâches, toi le courageux chevalier sans armure?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales