Société

Ajfer: "Le Pôle emploi ne doit pas être un Pôle chômeur !"

Une dizaine de membres de l'Ajfer (Alliance des jeunes pour la formation et l'emploi à la Réunion) s'est rendue à la direction régionale du Pôle emploi à la rencontre du directeur, Jean-Luc Minatchy, afin de faire un bilan de leur dernière rencontre un an auparavant.

A la sortie de l'entretien, le constat est sans appel. La situation de l'emploi, notamment chez les jeunes, s'est aggravée dans notre île. Seul premier motif de satisfaction, la création de 105 postes supplémentaires en CDI dans les agences Pôle emploi de la Réunion.


Ajfer: "Le Pôle emploi ne doit pas être un Pôle chômeur !"
Ce matin, une délégation de l'Ajfer a obtenu un rendez-vous avec la direction du Pôle emploi de la Réunion à Saint-Denis. "On voulait faire un état des lieux de l'emploi dans l'île, un an après notre rencontre avec le directeur Jean-Luc Minatchy", explique Gilles Lerperlier, président de l'Ajfer.

Les demandes de l'alliance des jeunes pour la formation et l'emploi sont multiples. En plus de vouloir une meilleure prise en charge des demandeurs d'emplois par les conseillers du Pôle emploi, les représentants de l'Ajfer demandent la remise en place d'une loi de 2005 obligeant les entreprises en recherche d'emploi à passer "obligatoirement" par les services du Pôle emploi.

"Cette loi a été enlevée par le gouvernement Sarkozy en 2008. On veut la remettre en place. Aujourd'hui seulement 55% des offres d'emplois passent par le Pôle emploi", souligne-t-il. Une situation "intolérable" pour le président de l'Ajfer. "Il faut arrêter la méthode du bouche à oreille (...). Le Pôle emploi ne doit pas être un Pôle chômeur ! Il s'agit d'un service public et non d'un simple guichet", précise-t-il.

Un conseiller Pôle Emploi accompagne environ 120 personnes en situation de chômage

La rencontre a duré plus d'une heure et la délégation de l'Ajfer est ressortie avec quelques éléments de réponses. "La situation sur le front de l'emploi est encore plus tendue à la Réunion. Aujourd'hui il y a 58% de chômeurs dans notre île, un chiffre qui grimpe dans la catégorie longue durée. En un an, elle est passée de 50 à 64% de la population active. La situation empire", explique Gilles Leperlier.

Face à cette aggravation de la situation de l'emploi à la Réunion, le Pôle emploi va créer 105 postes supplémentaires en CDI pour mieux accompagner chaque demandeur d'emploi. Il faut savoir qu'aujourd'hui, un conseiller Pôle emploi suit en moyenne 120 personnes en situation de chômage. "Notre objectif est de faire passer ce chiffre à 70, mais il faudra encore plus de créations de postes", ajoute-t-il. Sur les 105 postes, une partie concernera de la création "pure", mais plus globalement il s'agira de passer les actuels CDD en CDI.

Après cette rencontre au siège de Pôle emploi, l'Ajfer va interpeller les députés réunionnais sur la problématique de l'emploi à la Réunion et notamment le rétablissement de la loi de 2005 portant obligation à toute entreprise de passer par le Pôle emploi pour leurs offres d'emploi.
Mercredi 25 Juillet 2012 - 11:29
Lu 1364 fois




1.Posté par DON PAKE le 25/07/2012 12:51
Et même si 1 conseiller Pôle Emploi s'occupe d'1 demandeur, qu'est-ce que ça va changer ? Il va l'inscrire dans son ordinateur et après ??????? Ces 2000 emplois de fonctionnaires inutiles c'est simplement de l'argent foutu par la fenêtre ! Accompagnement humain, recherche de projets commun en partenariat, réel accompagnement d'aide à la création d'entreprise sont apparemment des gros mots... L'ANPE c'est la honte. Et les Maires ils font quoi ? P Lebreton 52% de chômeurs et il est aussi député...

2.Posté par vital le 25/07/2012 16:06
l'emploi ne se decrête pas maleureusement ; on peut doubler le nombre de conseillers , le seul impact sera simplement de transformer un chômeur en conseiller du pôle emploi .
c'est bizarre que ceux qui manifestent souvent manque à ce point d'imagination , pour créer des emplois à la réunion il n'ya pas de recette miracle ; il y a des mesures pragmatiques à prendre ;
-les principaux emplois crées dans la fonction publique attirent des postulants extérieurs , c'est l'attractivité de la surrémunération qui fausse la donne . l'alignement des salaires de la fonction publique sur celui de la métropole permettrait la titularisation des milliers de salariés dans les mairies et dans les autres collectivités et diminuerait l'arrivée de personnes appâtées uniquement par le gain.
-.combien de footballeurs mercenaires recrutés à prix d'or par des club à la Réunion ,occupent dans les mairies ou ailleurs des postes fictifs , mais bien rémunérés au dépens de nos diplômés .
-combien d'emplois aborber par le biais des réseaux qui sont au service des intérêts communautaires .enfin combien de jeunes retraités (militaires ,et autres gendarmes cumulent deux salaires retraite et activité .
la liste serait encore longue à énumérer , qunad on veut agir sur les leviers de la création d'emplois ou l'insertion des reunionnais dans le marché de l'emploi , rencontrer le directeur du pôle emploi est certes médiatique formuler des propositions c'est encore mieux , même si celles -ci ne relévent pas forcément toutes de la compétence du pôle emploi . il serat intéressant d'ailleurs de voir les propositions de nos élus lors de la rencontre avec le ministre de l'outre mer , plus de contrats d'avenir sans doute .
vital

3.Posté par David ASMODEE le 25/07/2012 16:54
On est sauvés ! Ils pourront servir à faire des photocopies. Surtout des photocopie des conventions de reclassement personnalisé. Avec la casse des entreprises initiée par le duo Hollande-Ayrault, le nombre des licenciements économiques va aller crescendo.

4.Posté par M le 25/07/2012 21:02
si le personnel du pôle emploi bossait comme les salariés du privé, on n'en serait peut être pas à cette situation. regarder les boites d'intérim, ça marche (malgré les coûts exhorbitants facturés) et pourtant ce sont des privés avec un effectif très réduit par rapport à celui du pôle emploi !

Autre point non négligeable, la valeur travail a beaucoup changé ; j'ai eu l'occasion de voir "défiler" plusieurs intérimaires dans mon service et le constat m'est désolant ; ils ne sont pas motivés, ne dégagent pas cet envie, cette satisfaction, ce plaisir de travailler (surtout sans chef de service sur le dos), en toute liberté, avec une certaine mentalité et de préjugés souvent déplacés ... et pourtant ! aujourd'hui un poste est vacant et mais aucune ne pourra y prétendre et ça c'est dommage et désolant !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales