Economie

Air France / Continuité territoriale : La CGTR dénonce la baisse d'emplois


Pourquoi Air France, qui reçoit une aide significative de la Région à La Réunion, ne parvient pas à maintenir le nombre de ses salariés? C'est la question que se posent aujourd'hui la CGTR et la CGT Air France.

Jacques Bhugon, secrétaire général de la CGTR Nord, a tenu un point presse ce vendredi à Saint-Denis en compagnie de représentants syndicaux de la CGT Air France, pour dénoncer la situation sociale de la compagnie aérienne. Selon eux, les plans de départs se multiplient depuis 2009, entraînant ainsi le départ de 14.000 employés à l'échelle nationale.

A La Réunion, ce sont 81 salariés en moins, précisent-ils. "En 2003, nous étions 216 agents et aujourd'hui nous ne sommes plus que 135, affirme Olivier Grondin, délégué du personnel à Air France. Ceux qui souhaitent partir et qui sont en général à quelques années de la retraite sont remplacés par des sous-traitants, au lieu de jeunes qui coûtent moins chers que les plus anciens et qui cherchent du travail".

Un coup dur pour l'emploi et donc "le tissu économique et social de l'île", selon Miguel Fortea, secrétaire général de la CGT Air France, qui ajoute que "la perte d'un seul emploi à Air Austral équivaut à la disparition de cinq emplois indirects derrière". Pour lui les 81 têtes en moins ces dernières années représentent en réalité 400 personnes impactées.

"La Région devrait avoir un droit de regard sur comment sont utilisés les fonds"

Des pertes d'emploi qui sont non justifiées selon les syndicalistes. Ils rappellent qu'Air France reçoit 8,5 millions d'euros par an de la Région dans le cadre de la continuité territoriale, ce qui représenterait 40.000 sièges et 94 emplois à plein temps. "Les bons de continuité sont une très bonne chose pour les Réunionnais, mais Air France ne doit pas prendre les aides et en même temps détruire l'emploi", affirme Miguel Fortea.

La logique est la suivante: avec plus de bons, la compagnie reçoit plus de voyageurs et se fait donc plus d'argent. "Au minimum, l'emploi devrait être maintenu, sinon augmenté", ajoute-t-il.

Le prochain plan de départs volontaires d'Air France pour l'année 2015 comprend 500 postes de personnel au sol et 300 navigants. Si La Réunion n'est pas concernée par ce plan national, les syndicalistes craignent que si les chiffres ne sont pas atteints, "ils viendront en chercher ici".

Mais comment imposer une nouvelle gestion des fonds à Air France? Leur idée est simple mais peut-être difficile à instaurer. "Les fonds publics devraient être contrôlés par la Région une fois distribués à une entreprise. Elle devrait avoir un droit de regard et cela devrait être inscrit dans le cahier des charges", explique Aimé Musto, secrétaire adjoint CGT du comité central d'entreprise d'Air France.

L'idée sera proposée au président de Région, Didier Robert, mi-août. Si aucune réponse n'est apportée, les salariés pourraient décider de "ne pas laisser la sous-traitance s'installer" suite au plan de départs volontaires.
Vendredi 24 Juillet 2015 - 12:36
SH
Lu 2896 fois




1.Posté par Frigidaire le 24/07/2015 15:02
Il est bien dit que celui qui part à la retraite "anticipée" est remplacé par une personne d'une société sous-traitante. C'est où la baisse de personnel ? Pourquoi dire que c'est un coup dur pour l'économie de la Réunion ? C'est quand même bizarre sauf bien évidemment comme toutes les ex-compagnies Nationales, les syndicats ont leur mot à dire pour l'embauche de quelqu'un, en plus clair il faut que le candidat à un poste soit syndiqué et fasse photocopie de sa carte de syndicat sur le CV qu'il envoie

2.Posté par Eolienne le 24/07/2015 15:50
Des emplois moins disant socialement c est ça que l on veux? Moi non
J ai l impression que c est le patron de la sous traitance qui écrit pour défendre ses intérêts. A choisir un chômeur préférerait travailler à Air France ou chez le sous traitant. Y a pas photos pour moi

3.Posté par David Asmodee le 24/07/2015 17:33
Vite ! Une grève !

4.Posté par Moreno le 24/07/2015 18:38
Mais dans ce cas là, il faut se battre pour que la sous traitance s'améliore socialement et féliciter les autres sociétés qui offrent à leurs salariés de meilleurs conditions.

5.Posté par Stop! le 24/07/2015 21:18
Eho! gratteurs de ku, Air france est une compagnie de nazes gérées avec des nazes !, alors arrête pleurer !!

6.Posté par ficase beta ! le 25/07/2015 12:25
j'espère que la CGTR recourt à des cabinets d'expertise pour l'accompagner, qui sont locaux..puisqu'il s'agit pour elle, de défendre l'emploi local..

7.Posté par alex le 25/07/2015 13:33 (depuis mobile)
"stop" mi crois c ou le naze et le gratteur de Ku à mon avis

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales