ZinfosBlog

Air Austral va encore faire des économies


C’est la rentrée et, pour respecter la tradition, chez Air Austral c’est la rentrée aussi. Le patron de la compagnie réunionnaise a adressé avant-hier une lettre à son personnel pour faire le point en cours d’année  2017-2018 et, bien entendu, il en tire un bilan "plutôt positif".

Il explique ainsi que l’arrivée de French Blue  a impacté Air Austral, comme il s’y attendait mais demande de ne pas baisser la garde car l’avenir ne s’annonce pas trop brillant si l’on en croit sa missive. Certes, il tente de rassurer en expliquant que les résultats quant à la desserte "grand régional" Thaïlande, Inde, Chine, sont en progression mais le niveau n’est pas encore atteint. C’est en fait sur le régional et in fine Mayotte (qu’il ne cite pas) que sont focalisées les craintes car il prévoit effectivement le retour de Corsair qui reviendra dès janvier, sur la ligne Réunion-Mayotte ce qui l’année dernière, avait quelque peu bouleversé la donne.

"Les ajustements de programme opérés en mai et juin derniers, en particulier sur le régional, nous permettent aujourd’hui de mieux rééquilibrer notre offre de capacités à la demande, et de stabiliser ainsi notre situation.", écrit-il. On devine à la teneur de ses propos que finalement ce n’est pas aussi rose que cela. D’autant qu’il poursuit en annonçant de nouvelles économies… "Plus que jamais, nous devons rester vigilants quant au contrôle de nos coûts. La recherche d’économie fait ainsi l’objet d’une attention permanente au sein de nos équipes et de nouvelles pistes ont été identifiées. Ayons le réflexe de réduire autant que possible et dès que possible nos dépenses. Une compagnie aura la politique commerciale que lui permettent ses coûts.", précise Marie-Joseph Malé.

On se demande bien quelles économies va encore pouvoir faire Air Austral alors que les billets eux continuent d’augmenter… Curieusement il passe pudiquement sous silence les sommes importantes économisées grâce au change dollar/ Euro et à la baisse du prix du carburant. Au fil des ans la qualité s’est dégradée les passagers le constatent également, alors où va-t-il encore rabioter ? Faire payer les consommations dans l’avion? faire payer les sièges hublots etc?

Ce sera toujours le voyageur qui paiera la note mais qui voyagera moins bien et mangera moins bien aussi car la qualité des plateaux repas s’est progressivement dégradée ces dernières années pour économiser le plus possible. Marie-Joseph Malé ne parle pas non plus de l’entrée d’Air Austral dans le capital d’Air Mad, qui peine à se concrétiser, même si parfois des communiqués aux anglicismes tarabiscotés, (puisqu’après la "short list" arriva le "prefered bidder" pour déboucher maintenant au "closing")  viennent faire croire que tout roule. Pour l’heure l’AFD n’a semble-t-il pas encore dit oui pour mettre au pot. Quant aux privés, ils ne se bousculent pas non plus au portillon pour aider au tour de table qui doit atteindre 40 millions.  

Quoi qu’il en soit, si l’on conçoit parfaitement qu’une bonne gestion passe par des économies et des efforts, la qualité des prestations ne devrait pas en pâtir et les tarifs non plus. Or le constat est plutôt amer. Les prestations sont en baisse la qualité aussi et les prix augmentent. On l’a vu lors de l’arrivée de Corsair sur la ligne Réunion-Mayotte en début d’année. Dès le départ de Corsair, les tarifs se sont envolés! Ils baisseront forcément l’an prochain avec le retour de la compagnie parisienne. A ce stade on est en droit de se demander pourquoi les pouvoir publics ne demandent pas de comptes sur cette tarification constamment à géométrie variable de minute en minute et ce, quelle que soit la destination choisie. Selon nos informations un parlementaire devrait prochainement poser les questions qui dérangent…
 
En attendant, le patron d’Air Austral demande à ses troupes de rester mobilisées et de poursuivre les efforts. "Plus que jamais, nous devons offrir à notre clientèle, une qualité de service au-dessus des autres, à notre image. C’est cette qualité de service et sa constance que nos clients attendent. Ne les décevons pas. C’est en améliorant notre rapport qualité/prix que nous réussirons à vaincre la concurrence. Nous devons continuer, tous ensemble, à faire la différence pour rester compétitifs. Cette année est difficile, pleine de challenges. Nous sommes mis au défi, comme les autres, sans doute même plus que les autres, parce que nous sommes sur notre terrain." conclue-t-il.



Suivez le ZinfosBlog Air Info Océan Indien.
Vendredi 8 Septembre 2017 - 09:39
Denis Herrmann
Lu 1974 fois




1.Posté par MICHOU le 12/09/2017 19:43

La qualité baisse même si Air Austral reste de loin la meilleure pour moi. Cependant soyons justes, c'est toujours la classe loisirs qui trinque ca la classe affaires et confort sont soumises elles à une escalade de petites attentions pour les bichonner ces passagers qui ont juste la chance que leurs billets soient payés en majorité par les contribuables puisque mis dans les frais des boîtes en fin d'année pour les impôts professionnels.

2.Posté par roberto le 17/09/2017 19:13

1.Posté par MICHOU***rien ne t empeche de changer de compagnie, comme moi , malgre le fait que la majorité de mes voyages se passent en classe confort ou affaires , la difference c est moi qui paye , pas toi ni les contribuables , il faut parfos ds la vie se maintenir au niveau que l on possede en enviant les autres mais ne pas les critiquer , et toujours se dire c est moi le meilleur le meilleur les autres des c......peut etre que si tu avais bien travaillé a l ecole, aujourd hui aurais tu les moyens de voyager comme tu le souhaites , peut etre !

3.Posté par miro le 20/09/2017 19:20

Comment "Roberto post 2 " peut-il écrire ? : "peut etre que si tu avais bien travaillé a l ecole, aujourd hui aurais tu les moyens de voyager comme tu le souhaites " . A moins bien sûr qu'il ne voyage gratis, voyage payé par une quelconque administration, boite commerciale ou autre ... effectivement, dans ce cas, il peut toujours suggérer que les autres sont plus nuls que lui .... à bon entendeur !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter