ZinfosBlog

Air Austral : nuages noirs


Air Austral commencerait-elle à battre de l’aile ? C’est possible si l’on en croit une lettre adressée au personnel de la compagnie.
 
Dans ce courrier, la direction explique que l’exercice 2017-2018 sera difficile, avec sans doute un résultat dans le rouge. L’arrivée d’une concurrence plutôt regardée de haut par la direction de la compagnie, forte de ses convictions que rien ne pourrait lui faire de l’ombre.

Voilà soudain que les nuages commencent à s’accumuler, d’autant que la compagnie qui a signé un compromis d’accord de partenariat pour ensuite entrer dans le capital d’Air Madagascar, vient de faire savoir que la signature officielle scellant l’entrée dans le capital d’Air Mad qui devait initialement être signé mercredi, vient d’être reportée.

Évidemment, la raison invoquée est un calendrier contraint de certains signataires de cet accord, qui devrait donc être paraphé en juin. La vérité semble bien plus grave car le ticket d’entrée pour les 49% du capital d’Air Mad était de plus de 40 millions d’euros  qui, avait précisé Marie-Joseph Malé PDG d’Air Austral, "Ne serait que de l’argent d’actionnaires privés et qu’en aucun cas il ne s’agirait d’agent public". Bien, sauf que visiblement la ficelle était un peu grosse puisqu’avec un savant montage, de l’argent public aurait pu être "déguisé" en argent privé mais il y a un autre problème dans l’affaire, c’est que les investisseurs ne se sont pas bousculés au portillon pour mettre leur argent dans une affaire où le gouvernement malgache garderait la main  avec 51% des actions.

Et lorsque l’on connait la situation politique malgache on comprend la frilosité des investisseurs privés à mettre au pot pour que Marie-Joseph Malé devienne un super PDG de compagnies aériennes. Cette difficulté vient donc soudain s’ajouter à cette lettre qui prédit un avenir plutôt sombre pour la compagnie du Capricorne, car l’arrivée de French Blue fait mal et l’ouverture de la ligne Mayotte-Réunion par Corsair, qui s’est emparé aussi du Réunion-Tana et Réunion- Maurice, n’a pas arrangé les choses pour Air Austral qui a trouvé plus urgent de changer les uniformes de son personnel plutôt que de voir la cruelle réalité des bouleversements en train de s’opérer en matière de transport aérien.

L’arrivée des low cost longs courriers sur la Réunion pose évidement problème à Air Austral qui ronronnait depuis des années sur ses acquis sans hélas anticiper cette nouvelle façon de voyager à bas coup, que l’ancien patron de la compagnie Gérard Ethève, avait anticipé il y a près de dix ans avec son projet  A 380. Dès son arrivée aux commandes de la compagnie, la nouvelle équipe dirigeante s’est employée méthodiquement à effacer toute trace de l’ancienne gouvernance et s’est attachée à diriger cette compagnie sans l’affect nécessaire, la rentabilité à tout prix devenant la nouvelle règle.

Entre un  polytechnicien  et un technicien  pour diriger une compagnie aérienne, il n’y a pas photo. Nous avions déjà émis quelques réserves quand au choix du "mariage" avec Air Mad et voilà que les problèmes s’amoncellent sur la compagnie qui fait la fierté de la Réunion.
 

Suivez le ZinfosBlog Air Info Océan Indien.
Lundi 29 Mai 2017 - 07:34
Denis Herrmann
Lu 18167 fois




1.Posté par Lf le 30/05/2017 06:01

Je pars en voyage et pour une fois j'ai pris air austral. Leurs tarifs étaient plus bas que ceux de corsair! Sisi! Incroyable.

2.Posté par Mizser Jidezaim le 30/05/2017 09:04

comme quoi !!!! encore une preuve que ce ne sont pas les compétences qui font les pdg ;-((((

3.Posté par JPP le 30/05/2017 09:36 (depuis mobile)

L arrogance de Air Austral envers les petites agences se paie au prix fort. Air France a repris le flambeau sur le Rin Paris et French Blue va finir le travail. Et à vouloir faire la guerre à Air Mauritius le retour de baton etait a prévoir.

4.Posté par momo le 30/05/2017 10:45

pourtant qu en l on voit le prix des billet elle devrait voler sur l or

5.Posté par une réunionnaise 97410 le 30/05/2017 22:26

vous trouvez que l'on voyage à bas prix avec air austral, Mr Herrmann? evidemment ceux qui ont droit au continuité territoriale, ils payent moins 450 ou 300euros, mais ceux qui n'ont pas droit, le billet est cher quand meme.
Quelqu'un qui vient de provinces ce n'est pas avantageux pour lui de voyager avec air austral Paris/RUN.Qu'il rejoint paris en voiture ou en Air Inter, çà lui revient très cher.Autant il prend Air France, c'est plus avantageux.
Il y a beaucoup de personnes qui pronent la facilité de voyager pour aller sur notre ile.
Nous les créoles quand on vient en vacances c'est pour 4/5 semaines, ou 2 mois.Il y a la voiture de location à payer, l'hotel, vous avez vu les prix pratiqués st gilles, st pierre, par jour, c'est un gros budget,on vient en famille, c'est plus chers que les vacances en métropole et ailleurs quand meme.On vient car c'est notre ile, les touristes ils viennent pour moins d'anuitées il me semble, ce n'est pas pareil.

6.Posté par Rirififiloulou le 07/06/2017 00:26

Air Mad aurait dû accepter l''offre de Ethiopian AirLines au lieu de se fourvoyer avec Air Austral.
Madagascar aurait tout intérêt à se tourner vers l'Afrique et non vers la France et la Réunion, à se défaire de ces liens plus ou moins nets avec la France des commerçants immoraux, à se tourner vers les BRICS et à sortir définitivement du pré carré franco-américain, à récupérer son gaz, ses îles du Canal du Mozambique et à remercier, comme l'a fait Evo Moralès en Bolivie les Compagnies étrangères prédatrices.
On se demande s'il n'y a pas une collusion quelque-part dans les réseaux de la Françafrique, pour détruire totalement les derniers services publics malgaches, la Jirama et Air Mad pour ensuite les brader.
Marre de ces privatisations cadeaux après avoir laissé ces compagnies s'effondrer et en les ayant sans doute bien aidées à tomber pour les dévaluer totalement.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter