Social

Air Austral : Un syndicat de pilotes appelle à la grève le 30 décembre


Air Austral : Un syndicat de pilotes appelle à la grève le 30 décembre
Le SNPL Alpha Air Austral, un syndicat de pilotes, a lancé hier un appel à la grève qui prendra effet du jeudi 30 décembre à minuit et qui devrait durer jusqu'au dimanche 2 janvier à 23h59.

Le syndicat reproche notamment à Gérard Ethève, le patron d'Air Austral, d'avoir licencié un commandant de bord "pour la seule raison qu'il remplissait sa responsabilité première : faire preuve de discernement pour assurer la protection et la sécurité des personnes et des biens pendant toute la durée de sa mission". Affaire que Zinfos avait à l'époque annoncé en exclusivité (cliquer ici pour lire l'article ). D'ailleurs, à ce jour, il est toujours le seul à en avoir parlé...

Le SNPL "dénonce cette injustice flagrante et demande l'annulation de ce licenciement, sans sanction ni préjudice pour l'intéressé".

Selon le syndicat, "contrairement à ce qui a été annoncé par la direction, ce pilote n'a commis aucune faute et a normalement rendu compte à sa hiérarchie des éléments qui l'ont amené à prendre ses décisions. Celles-ci avaient pour but d'assurer la meilleure sécurité du vol pour ses passagers et son équipage, cela dans e strict respect du manuel d'exploitation d'Air Austral, officiellement déposé à la DGAC (direction générale de l'aviation civile)".

"Ce licenciement et la remise en cause de l'autorité du commandant de bord sur sa mission sont inacceptables", poursuit le communiqué du syndicat. "Tout comme la gestion générale du personnel, fondée sur la peur, trop souvent d'usage dans cette compagnie aérienne. Des pressions quotidiennes nuisent à la sécurité des vols et présentent une menace pour la pérennité de l'entreprise".

Des perturbations sont donc à craindre dans les vols de la compagnie régionale au moment des fêtes de fin d'année, période où les avions sont traditionnellement bondés avec dans un sens de nombreux Réunionnais souhaitant se rendre en métropole, et dans l'autre des touristes européens désirant fuir les rigueurs de l'hiver.
Jeudi 23 Décembre 2010 - 07:17
Pierrot Dupuy
Lu 6188 fois




1.Posté par raphael le 23/12/2010 08:42
ENFIN UN PEU DE SOLIDARITÉ
DÉPOSÉ UN PRÉAVIS ILLIMITÉ ET DEMANDEZ LA DEMISSION D'ÉTHEVE CELA A ASSEZ DURÉ

2.Posté par mwa la pa di le 23/12/2010 08:50
Comment peut on se satisfaire du fonctionnement dictatorial de Mr Etheve? Comment les financeurs ne peuvent ils pas demander à ce triste sire de respecter la déontologie professionnelle !
Je souhaite s'il y a prud'homme que le directeur soit lourdement condamné !

3.Posté par noe974 le 23/12/2010 09:05
"Ce qui devait arriver , arrivera !" , rappelle le dicton

Quand il n'y a plus de dialogues , c'est la rupture et ses conséquences préjudiciables pour tout le monde . Cette compagnie ne semble pas être dans le rouge puiqu'elle s'est faite des cadeaux , acheter 2 avions .

On peut se demander aujourd'hui , s' "il y aura un pilote dans l'avion ?"

4.Posté par anti social le 23/12/2010 09:18
y'en a un qui va passer un super-joyeux noel , c'est notre franco !..imaginez...grève chez AA ! Waaaoouu!
bon c'est vrai que les passagers qui auront des vols perturbés pendant cette période cruciale ne verront pas les choses de la même manière , mais plutôt comme une énième preuve que certaines catégories de salariés privilégiés se moquent comme de leurs premières chaussettes du sort des...clients ?
ils devraient s'associer aux futurs grévistes sur-rémunérés de l'élec-trique...
on aurait la totale...côté Bronx !

5.Posté par ptit crick le 23/12/2010 09:59
quelque soit l ouvrier quelque soit la personne quelque soit l entreprise
l ouvrier quand il vient travaillé il fait sont travaille selon la convention collective il doit respecter tous les droit du travail la plupart du temps il subit toute sorte de brimade de la part de certain patron qui se permet de baffouer toute les loi du travail en se permettant d etre au dessus des loi
en accusant l ouvrier la crise il met l entreprise en peril il se permet de salir l image de l entreprise
et la plupart du temps c est l ouvrier qui paye les pots casser avec la complicité de certain syndicat qui se permet de carresser le dos de certain patron au detriement de la lesgislation du travail


QUELQUE SOIT L OUVRIER OU LE TRAVAIL

LE TRAVAIL A ETE ET RESTERA UN ART C EST A LA CONCRETISATION QU ON RECONNAIT L ARTISTE PAS A L INSTANT D UN REGARD

6.Posté par Retard le 23/12/2010 10:10
Pourquoi cette grève de solidarité n'a t'elle pas été déclenchée lors de la mise à pied du commandant de bord aujourd'hui congédié ?

Cette grève se veut elle être en solidarité avec cet homme qui n'aura été victime que de son devoir ?

Ou n'est elle pas plutôt déclenchée par ces messieurs qui n'ont pas hésité à faire décoller naguère l'avion litigieux, singularisant et désignant leur collègue aujourd'hui congédié, comme étant un mauvais élément ?

Alors grève de solidarité ou du remord ?

7.Posté par titou le 23/12/2010 10:54
Clicanoo annone cette grève pour le dimanche 26 alors que zinfos l'annonce du 30/12 au 01/01.
Qui dit vrai ?
Ça change tout pour moi :-)

(Réponse de Pierrot Dupuy : Vous croyez qui? Clicanoo ou Zinfos? :=)
Allez lire le communiqué officiel du syndicat à cette adresse : http://www.snpl.com/communication/communiques/lire/2020/


8.Posté par jihelgé le 23/12/2010 12:52
Le seul qui doit être licencié est le seul incompétent de cette compagnie j'ai nommé Mr Ethève. Il gère cette compagnie comme un point chaud avec trois employés.

Cela suffit autant d'incompétence.
Mais que fait le conseil d'administration de cette compagnie ? Mr Ethève a des dossiers ou quoi ?

9.Posté par jihelgé le 23/12/2010 12:59
Il serait bon d'avoir une précision :

Le communiqué du SNPL donne le 30 à 00:00 heure
l'article ci dessus le 30 à minuit.

La différence est grande (24 heures) l'une c'est qu'il n'y aura pas d'avion le 30 l'autre qu'il n'y aura pas d'avion à partir du 31.

Merci de préciser car cela peux mettre dans la muise beaucoup de gens.

10.Posté par Gramoun et continuité territoriale le 23/12/2010 13:28
Juste un détail que ni le SNPL ni la compagnie AA ne doivent ignorer.
Beaucoup de réunionnais dans ces avions vont en métropole pour des raisons familliales et bénéficient de l'aide à la continuité territoriale.
Pour en bénéficier pour un dossier déposé en septembre, il faut décoller en 2010 de la Réunion et le billet sera remboursé au retour.
Même si AA rembourse les billets des vols non assurés le 30 et le 31, les gens ne seront plus bénéficiaires de l'aide à la continuité territoriale.

Est ce vraiment un cadeau à faire à ceux qui ont déjà le moins ???

11.Posté par Est ce justifié le 23/12/2010 13:58
Est ce que cette grève très pénalisante pour les moins riches, ceux qui ont peu de vacances pour aller dans leur famille, est elle vraiment justifiée ?

Combien vont souffrir de cette situation alors qu'un recours aux prudhomme donnera raison au commandant de bord contre sa compagnie surtout avec le soutien de ses collègues ? Ou alors s'il n'a pas le soutien de ses collègues dans cette démarche quel est le bien fondé de cette action ?

Le Syndicat aurait il attendu justement le 30 décembre et pas entamer une action en justice au préalable ? Faut il que ce soit encore les plus nécessiteux qui subissent ?
Monsieur le commandant de bord doit avoir un bon salaire lui, pas de souci. Mais nous comment allons nous faire. Rater les fêtes avec nos enfants et petits enfants, perdre nos jours de vacances. pour certains perdre la caution des réservations, les billets de train etc.... et la peine en plus.

Le SNPL a t il besoin de publicité à ce point ?

12.Posté par Choupette le 23/12/2010 14:06
Les pilotes auraient dû lire Zinfos974. Depuis le temps que ces faits ont été relatés.

Ce qui les motive, c'est que quelques PNC qui doivent céder leurs places aux colis.

Donc, il faut réintégrer le commandant licencié pour que tout le monde puisse voyager. Y compris les letchis.

Le gramoune Ethève remet en cause le principe de base "le commandant est seul maître à bord APRES Dieu". Et ça, c'est inadmissible !


13.Posté par noe974 le 23/12/2010 14:11
Zinfos a tj raison !!!

M. Ethève a prévu le coup et pour ne pas pénaliser ses employés , il ne les envoie pas pour les fêtes (voir autres infos) en Métropole mais à leur place des fruits pays !

14.Posté par Scandaleux le 23/12/2010 14:35
Comme le dit mr Pierrot Dupuy , si Zinfos est le seul à avoir parlé de l ' affaire de ce pilote licencié , c ' est tout simplement parce que le proprio du Quotidien est actionnaire d' Air Austral ( il ne va pas se tirer une balle dans le pied en dénonçant les dysfonctionnements graves de cette compagnie !!!) et quant au " journaliste " du Jir , il s ' est fait acheté sa " déontologie journalistique " en se faisant invité souvent lors de ' voyages de presse " ( en allant réceptionner les avions directement à Seattle dans le passé ou à Mayotte tout récemment ) . Malin Mr Ethève de se mettre ces journaleux dans la poche !!!

15.Posté par ptit crick le 23/12/2010 16:17
UN VRAI TONTON MACOUTE VIVE LA REPUBLIQUE BANANNIERE
IL A AUSSI DES ASSOCIATIONS QUI ONT DENONCER CERTAIN EMBAUCHE SUR UN CHANTIER
AU PORT PERSONNE A MONTER AU CRENEAU SOI DISANT QUE CETTE ENTREPRISE A SOUS TRAITER FAUT

16.Posté par Yves DELTRAT le 23/12/2010 19:34
Quel scandale de faire une grève en pleine période de vacances scolaires. J'ai 2 enfants étudiants à Montpellier, je me suis saigné et leur ai payé des billets pour qu'ils puissent venir passer les fêtes avec nous à La REUNION, vont ils pouvoir repartir pour la rentrée?
C'est un scandale de voir que des nantis pour la plus part d'entre eux, se fichent de la population et des passagers réunionnais.
Je sais bien que la grève est un moyen de pression mais delà à emm...... Des gens qui n'y sont pour rien et qui vont perdre leur argent.
On dirait que ces inconscients veulent la mort de leur entreprise. Chez Air Mauritius il n'y a jamais de grève...... C'est la dernière fois que je prends des billets sur Air Austral car je ne veux plus être pris en otage par son personnel.
Si ce pilote licencié à raison les prudhommes condamneront Air Austral et le pilote sera repris par la compagnie, mais ce n'est pas au personnel de juger et mettre sa compagnie en péril.
Je suis scandalisé et cela me rappelle les pilotes d'Air France qui avaient fait grève pendant la coupe du monde de foot-ball.
CES PERSONNES SONT INCONCIENTES et méritent pas d'avoir du travail alors qu'il y a tant de chômeurs
C'EST SCANDALEUX

17.Posté par Amar le 23/12/2010 21:46
LoL les pilotes auraient ils besoin des stewards et hotesses comme soutien dans cette greve ? Lors de la derniere greve des pnc, aucun pilote n'a soutenu les pnc en grevant. Et le syndicat pnc a t il grevé avec tous les licenciements de pnc cette annee ? Qu'ont fait les pilotes ? Rien !

18.Posté par Roland le 23/12/2010 23:15
1) Un préavis a été déposé par le SNPL le 22 décembre pour une grève qui ne débuterait que le 30 décembre. Pourquoi un délai de 8 jours entre ces deux dates ? C'est manifestement parce que le SNPL veut avoir suffisamment de temps pour qu'une négociation puisse avoir lieu avec la Direction d'Air Austral et aboutir. Il n'y aura donc pas forcément grève le 30 décembre... sauf si la Direction ne veut céder sur aucune revendication.

2) Quelles sont ces revendications ? Celles-ci se trouvent sur http://www.snpl.com/communication/communiques/lire/2020/. Il faut remarquer qu'il ne s'agit aucunement de salaires ou d'avantages quelconques pour les pilotes. Toutes les revendication tournent, d'une manière ou d'une autre, autour de la question de la sécurité des vols. Ce que veulent les pilotes, c'est donc uniquement pouvoir transporter jusqu'à destination les passagers, l'équipage et l'avion qui leur ont été confiés.

3) Beaucoup d'intervenants sur ce site se plaignent de la gène qui leur serait causée par la grève si celle-ci devait avoir lieu. Alors que la seule question qu'ils devraient se poser est : veulent-ils, quand ils montent dans l'avion arriver à bon port, ou bien préfèrent-ils jouer à la roulette russe ? Il est de l'intérêt de tout le monde, y compris de ceux que la grève gêne que le transport aérien s'effectue avec le maximum de sécurité.

4) Si les stewards et hôtesses se joignent au mouvement c'est parce que l'exercice de leur métier les conduit a travailler à bord des avions. Il est donc naturel qu'ils réclament le maximum de sécurité sur leur lieu de travail.

19.Posté par PILOTE le 23/12/2010 23:26
JE SUIS PILOTE CHEZ AIR AUSTRAL ET JE NE FERAI PAS GRÈVE.
Je suis contre ce mouvement de grève lance par un syndicat irresponsable mené par des pilotes qui n'en ont rien à faire de cette compagnie. Ils sont là parce que c'est la qu'ils ont trouve du travail à une époque où Air Austral était la seule compagnie qui embauchait, mais aujourd'hui ce n'est plus le cas.
Ces messieurs sont de passage chez nous et ils n'en ont rien à fiche de notre compagnie et des emplois locaux. Ils sont employés chez Air Austral mais ils vivent en Métropole et n'ont rien ici donc si la boite ferme ils s'en vont . Ils sont de passage. Moi ce n'est pas mon cas, femme et enfants sont à La REUNION où j'ai investi dans un logement.
J'ai appris ce soir que ETHEVE avait proposé au Syndicat de venir discuter demain 24 Décembre afin d'essayer de trouver une solution, mais ces Messieurs du syndicat ont refusé car ils sont en Métropole pour les fêtes en famille ....... C'est super un syndicaliste qui lance une grève et qui s'en va en Métropole..... Après moi le déluge...... Cela prouve bien qu'il se fiche des réunionnais qui ont payé des fortunes pour partir en vacances ou pour faire venir la famille pour les fêtes.
Je suis réunionnais d'adoption et j'ai bien l'intention de rester là jusqu'à la fin de mes jours. Je ne fais pas parti de ce que qui font leurs courriers et ensuite repartent sur la Métropole retrouver la famille qui n'est pas venue s'installer à La REUNION.
Messieurs les pilotes si vous êtes concernés par la compagnie et par son devenir, ne suivez pas ce mot d'ordre de greve qui nous conduira à la faillite. Défendons notre compagnie et mobilisons nous. Moi je suis zoreil, j'ai vécu la faillite d'Air Lib qui il ne faut pas l'oublier avait été reprise par un syndicaliste du SNPL qui avait été l'organisateur de la grève des pilotes AF pendant la coupe du monde de foot. On sait ce qu'est devenu la compagnie .....
J'ai il y a quelque temps aidé une compagnie à briser une grève de pilote qui me paraissait injustifiée et suis prêt encore une fois à le faire.
Ce CDB a pris une décision qui n'a pas été acceptée par la direction, les tribunaux trancherons et si il a raison la compagnie sera condamnée et dans ce cas il sera temps de faire grève pour qu'il soit réintégré. Pour le moment, moi pilote, je ne sais pas qui a tord.
Mes amis ne vous laissez pas tromper par des personnes qui comme nous tous, n'ont pas tous les éléments du dossier.
J'espère que les grévistes ne seront pas nombreux et que la compagnie survivra à cette folie.
Je pense que ce mouvement est la seule façon de se mettre tous les réunionnais à dos.
A bon entendeur, salut

20.Posté par citoyen le 24/12/2010 06:46
Je n'entends pas défendre le pilote ou AA, les uns et les autres sont assez grands pour le faire et ont les moyens de le faire. Ma préoccupation est la sécurité des passagers et personnels dans les avions de cette compagnie ou d'une autre.

1 - Mais avant de foncer tête baissée, il faudrait peut-être se rappeler les motifs de la mise à pied (on ignore les motifs du licenciement ) à mi novembre 2010.

Le pilote en question d'après Zinfos (http://www.zinfos974.com/Chez-Air-Austral-on-sanctionne-les-pilotes-qui-protegent-leurs-passagers_a23143.html avait refusé le décollage de son ATR 72 SR parce que selon zinfos:

"... le siège "équipage" situé au fond de l'avion est toujours hors d'usage. Il a déjà signalé le problème à plusieurs reprises, mais rien n'a été fait pour le remettre en service. Or, les règles sont claires : il doit y avoir un membre d'équipage positionné à l'arrière de l'appareil, à proximité immédiate du téléphone intérieur relié au commandant de bord, de façon à ordonner et faciliter une évacuation en cas de besoin." Cela n'était pas la première fois qu'il soulevait ce problème et menaçait de refuser de décoller.

J'avais posté à l'époque que ce manquement à une règle de sécurité ne me paraissait pas bien grave. Le PN s'asseyant à un siège passager situé pas loin. Car ce qui me préoccupe en tant que potentiel client est la sécurité. Mais là, vraiment pas de quoi fouetter un chat quand même.


2 - Il me semble nécessaire que zinfos recherche et publie précisément les motifs officiels du licenciement (en contactant AA, ce syndicat, le pilote en cause), car on ignore si le licenciement est ou non justifié, et ce n'est certainement pas le communiqué du SNPL France Alpa (http://www.snpl.com/communication/communiques/lire/2020/ qui nous renseignera dessus puisqu'il donne dans les généralités (strict respect des règles de sécurité par le CDB, etc ).

Ce qui apparaît dans le communiqué, c'est la remise en cause de l'autorité du CDB ou le style de "management" de Gérard Ethève et de son équipe: là sont peut-être les vrais motifs de cette grève?

3 - Il y a un audit en cours me semble-t-il lancé à AA (je me trompe?): pourquoi ne pas y inclure (ou bien est-ce le cas) la question de la sécurité aérienne et interroger les personnels à ce sujet?

Que font ou ont fait AA, son Comité d'entreprises, les syndicats à ce sujet? Peut-on consulter quelque chose sur la question en ligne?

Mais cette compagnie comme d'autres a-t-elle la possibilité ou les moyens d'enfreindre gravement les règles de sécurité alors qu'elle est sous la contrainte de la réglementation et le regard de la DGAC, du personnel, des syndicats, des clients....? J'en doute.

4 - Quant au droit de grève, c'est un droit important et respectable, qui doit être défendu, mais qui pénalise toujours les autres (usagers) qui n'ont rien fait (ex: SNCF; AF, etc etc). Bien sûr, on comprend parfaitement leurs craintes et leur mécontentement. Mais le syndicat en cause joue en principe ici son rôle de syndicat : défendre ses adhérents et les personnels, par des moyens légaux, dont la grève.

La vraie question est de savoir si cette grève éventuelle (car attendons de voir si rien ne se débloque durant le préavis, ou combien de personnes la feront...) est adaptée et proportionnée au problème. Apparemment, beaucoup en doutent et en tous cas s'interrogent, moi le premier.....

Notamment si on lit le post : 9.Posté par PILOTE le 23/12/2010 23:26 !

Et ce n'est pas le post: 18.Posté par Roland le 23/12/2010 23:15 qui nous éclairera davantage....

En attendant, risque de grève pénalisante pour beaucoup de clients et mauvaise image de la compagnie pour l'opinion publique....

CONCLUSION: Faute d'en connaître beaucoup, je ne peux qu'être très réservé sur les discours et la position des uns et les autres... Et je rejoins tout à fait le post9 qui dit:

"Ce CDB a pris une décision qui n'a pas été acceptée par la direction, les tribunaux trancherons et si il a raison la compagnie sera condamnée et dans ce cas il sera temps de faire grève pour qu'il soit réintégré. Pour le moment, moi pilote, je ne sais pas qui a tord. "

En attendant, je (comme d'autres) reste ignorant sur le plan de la sécurité des vols chez AA (comme chez d'autres cies d'ailleurs)! Question la plus importante en réalité.

21.Posté par Antoine FRANCO le 24/12/2010 07:30
FRANCO
"Pilote" quel dommage que votre courage en reste à l'anonymat pour défendre vos soi-disantes convictions !!!!

Votre hypocrisie "Pilote" ( ainsi que le bien triste égoïsme de certains intervenants qui ramènent la sécurité des passagers d'une compagnie à leurs petits intérêts personnels), consiste tout simplement à défendre, sans doute pour le devenir de votre carrière au sein de cette compagnie dont les dirigeants, pour des raisons de profits, n'hésitent pas à jouer avec la sécurité de TOUS leurs passagers et personnels. Ainsi, soi-disant "pilote", vous n'hésitez pas à dénigrer vos collègues COMMANDANT DE BORD quand, comme ils en ont le devoir et le souci déontologique ( et tout simplement le respect de LEUR vie et de celles de ceux qu'ils ont sous leur seule responsabilité une fois en l'air ) et à laisser croire que le renvoi vers un tribunal de prudhomme règlera l'affaire !!!

Si vous êtes vraiment "Pilote" chez Air Austral (on peut légitimement s'interroger au vu de vos écrits et de votre anonymat), pourquoi ne parlez vous pas de tous ces pilotes licenciés par "un patron de choc", licenciés qui ont obtenu, après certes des années de procédures, réparation par de très fortes indemnités, payées non pas sur le compte du "PDG de choc", mais sur le compte de la société et donc de ses financeurs, le conseil régional, le conseil général et les Réunionnais, ses clients.

Pourquoi, vous soi-disant "Pilote", ne parlez vous pas aux Réunionnais du rapport de l'Office de Contrôle des Vols, un organisme d'Etat, qui dénonçait les gravissimes mauvaises relations au sein de l'entreprise préjudiciables à la sécurité des vols, pratiques de ce "PDG de choc" que vous défendez ( sans doute avec quelque intérêt personnel à la clé puisque vous vous présentez comme "briseur de grève") ? Puisque vous vous érigez en "zorro" de l'aérien, faites l'effort de solliciter de l'Aviation Civile le texte de ce rapport de l' O.C.V. et faites le rendre public ( ce que je ne suis pas parvenu à faire en son temps ) pour que TOUS les Réunionnais connaissent la vision de la sécurité des passagers de votre "patron".

Enfin, vous "Pilote", qui faites semblant de ne pas savoir qui a "tord" du "commandeur" qui a joué au petit chef pour complaire à son "PDG de choc" et du Commandant de Bord, et qui êtes soi-disant prêt à faire grève pour la réintégration du CDB abusivement licenci,é comme ne manquera pas de le dire la Justice, même tardivement, comme elle l'a fait pour de nombreux autres commandants, merci de m'indiquer votre nom pour que je ne prenne pas l'avion ( comme je le fais aussi souvent que mes moyens me le permettent, car j'apprécie Air Austral et ses personnels navigants, pas sa direction affairiste ) quand vous en êtes le "Pilote".

Anecdote ! J'ai appris par le ladi-lafé, merci de le confirmer ou de l'invalider, qu'au sein de la compagnie, les personnels évitent, eux-mêmes et leur familles, de prendre l'avion ( B 777 ) quand un certain pilote, proche de la direction, est aux commandes .... car il a peur en avion !!!!

22.Posté par dodo le 24/12/2010 09:30
connaisant des personnel d'AA ils m'ont parlé de ce fameux pilote qui a la trouille en avion ,un comble

23.Posté par je pars avant la grève le 24/12/2010 10:26
Ce que crains le plus c'est la neige en métropole !!!

Donc si on résume tout ceci :
- Les Réunionnais en ont marre d'être pris en otage pile au moment des fêtes.
- le SNPL ne fais pas l'unanimité et a des comptes à règler
- AA est une bonne compagnie (ça on le savait)
- le DG d'AA est un margoulin de la dernière espèce (on savait aussi).
- Nous sommes tous concernés par la sécurité
- la sécurité n'est pas l'objectif premier du SNPL dans cette grève (comme le décrit bien Antoine FRANCO)

et toujours selon A FRANCO il y a un pilote qui remet en cause la sécurité et qui vole la trouille au ventre (vachement bien renseignés les mecs) allez jusqu'au bout je voudrais bien savoir qui c'est. Peut être que cela intéresserait les autorités compétentes et aussi le SNPL (il y va de sa crédibilité).

24.Posté par Roland le 24/12/2010 13:21
LE POINT DE LA QUESTION

Sur l'ATR exploité par AIR AUSTRAL, il n'y a que deux sièges pour les PNC (c'est-à-dire les stewards et les hôtesses) un à l'avant de l'appareil et l'autre à l'arrière. Ce dernier est placé entre les deux issues de secours principales. Il n'y a qu'UN SEUL TELEPHONE permettant au chef de cabine de communiquer avec le poste de pilotage et de donner, en cas de besoins, des directives aux passagers. Ce téléphone est situé juste à coté du siège arrière normalement occupé par le chef de cabine.

Cela étant, quel était le problème technique sur l'ATR ? Il vient du fait que le ressort de rappel du siège arrière, réservé au chef de cabine, était cassé. Donc, il restait en permanence en position ouverte. De ce fait, l'évacuation des passagers par les deux sorties de secours principales se trouvant à l'arrière de l'avion aurait été très très difficile, voire impossible, en cas de nécessité.

Qu'ont fait les services techniques d'AIR AUSTRAL ? N'ayant pas de ressort de rechange, ils ont décidé de bloquer le siège réservé au chef de cabine EN POSITION FERMÉE.

Quelle est la conséquence ? C'est que maintenant le chef de cabine ne peut plus occuper le siège qui lui est réservé. Il est obligé de s'asseoir sur un siège passager ce qui le place À PLUSIEURS METRES DU TÉLÉPHONE. De plus, les sièges réservés aux passagers N'ONT PAS DE HARNAIS. Or, la réglementation du transport aérien est intraitable sur cette question : les sièges réservés aux PNC DOIVENT ÊTRE ÉQUIPÉS DE HARNAIS.

Que se passe t-il pendant les phases de décollage, d'atterrissage et de turbulences, qui sont les phases les plus critiques d'un vol ? Le chef de cabine doit OBLIGATOIREMENT RESTER ASSIS ET S'ATTACHER. S'il se trouve sur un siège passager, il n'est pas correctement attaché. Et comme il n'y a qu'un seul téléphone et que celui-ci se trouve à plusieurs mètres du chef de cabine, PLUS PERSONNE NE PEUT COMMUNIQUER AVEC LE POSTE DE PILOTAGE NI DIRE AUX PASSAGERS CE QU'ILS DOIVENT FAIRE.

Évidemment, un tel défaut technique peut sembler être une broutille qui n'empêche pas l'avion de voler. Mais imaginez maintenant qu'un gros problème survienne. Le chef de cabine, non attaché avec des harnais, peut très bien se blesser gravement et ne plus être en mesure de faire son travail. Et même s'il n'est pas blessé, comment fera-t-il pour organiser l'évacuation de l'appareil s'il ne peut communiquer ni avec le poste de pilotage ni avec les passagers ?

C'est bien parce que de tels problèmes peuvent arriver que le manuel d'exploitation d'AIR AUSTRAL interdit formellement de faire voler un avion dans ces conditions.

CONCLUSIONS :
1) Le commandant de bord qui a été licencié, a bien anticipé tous ces risques. Et c'est pourquoi il a pris la BONNE DÉCISION DE REFUSER DE DÉCOLLER, se conformant ainsi aux consignes figurant dans le manuel d'exploitation d'AIR AUSTRAL.

2) De son côté, la Direction d'AIR AUSTRAL, a vraisemblablement estimé que le risque était négligeable. Elle joue à la roulette russe. Elle a licencié le pilote respectueux des consignes de sécurité parce qu'en refusant de décoller aux commandes de l'ATR, il faisait perdre de l'argent à AIR AUSTRAL.

Mais en cas d'accident qui aurait été responsable ? Le Commandant de Bord. et non pas la Direction d'AIR AUSTRAL.





25.Posté par un passager le 24/12/2010 14:14
Merci des éclaircissements Roland.

Donc il est clair qu'il s'agit bien d'un dysfonctionnement réglementaire relevant de la justice et non d'une revendication sociale pouvant relevé du droit sociale.

Manquement réglementaire d'autant plus grave qui laisse la pour ouverte à toute suspicion pouvant porter atteinte à l'intégrité sécuritaire de TOUS les avions de AA et peut être pas seulement pour ce qui pourrait sembler au premier regard rapide à quelque chose d'anodin mais des défisciences graves.

Donc le fautif est le DG qui par l'intermédiaire de son encadrement (le fils de sa femme) fait peser une pression sur le personnel visant à mettre la sécurité en cause.

Cela pourrait même relever du pénal , non ?? (y a t il un juriste dans la salle ???)

Mais du pas droit de grève. donc pourquoi ce battage médiatique du SNPL ?
Un client perdant sa caution de location, ses billets de train etc... ne pourait il alors porter plainte pour usage abusif du droit de grève et réclamer au dit syndicat des dommages et intérêt s(youhou le juriste siouplé).

26.Posté par Roland le 24/12/2010 15:21
Vous avez raison PASSAGER. Il s'agit bien d'un manquement réglementaire relevant de la justice.

Cependant vous avez tort de croire que la sécurité n'est pas "une revendication sociale". En effet, les PNC ont le droit de travailler dans des conditions maximales de sécurité. Et je ne parle pas des passagers ordinaires que nous sommes. C'est précisément pour garantir la sécurité que, dans les grandes entreprises, ont été instaurés des Comités d'Hygiène et de Sécurité qui ont justement pour rôle de faire respecter les règles d'hygiène et de Sécurité.

Quand au licenciement abusif du Commandant de Bord, il s'agit effectivement d'un problème juridique (Prudhommes). Mais l'aspect social est évident. En effet, à travers son licenciement, c'est en réalité le rôle des Commandement de Bord qui est remis en cause. Avec ce licenciement, la Direction d'Air Austral veut faire un exemple. Par ce biais, elle veut inciter (obliger) tous les pilotes à décoller quelles que soient les conditions de vol ( techniques, météos, etc.), même au mépris de la sécurité de tous.

Cela étant, j'espère que la Direction d'Air Austral comprendra les revendications et que la grève n'aura pas lieu. Cela arrangerait tout le monde : les passagers, le Commandant de Bord licencié, Air Austral. Voir mon post n° 18.

27.Posté par Jules LUCAS le 24/12/2010 18:46
Monsieur Ethève mal conseillé a cru bon d'accepter le licenciement du Pilote à la suite d'un" non décollage pour motif de sécurité" et ce pilote n'est pas le premier d'ailleurs à être licencié pour d'autres motifs.
Il est aussi vrai que AA travaille en flux tendu sur le plan financier à cause des énormes investissements qu'il faudra rembourser et que les marges de manoeuvres de trésorerie sont de plus en plus minces. Vu sous cet angle, un non décollage est synonyme d'un manque à gagner inacceptable.
Il est vrai qu'un avion qui se casse la gueule et son contenu humain relèvent pour le remplacement de l'avion et les indemnisations des ayants droit, des Compagnies d'assurances, voire des constructeurs vendeurs.
Il est vrai aussi que j'ai failli être victime de cette compagnie qui sous prétexte de surclassement en classe affaire à la suite d'un billet prime a réclamé la totalité du billet affaire à la compagnie où j'exerce me mettant en porte à faux et en situation de justification. Un remboursement est intervenue près de 6 mois après,
Il est aussi vrai qu'après avoir payé six mois avant le départ pour les Seychelles un dimanche, je me suis retrouvé avec ma famille, à 6 heures du matin sur le tarmac de l'Aéroport sans avion au décollage. Le vol a été purement et simplement annulé, sans que j'en sois informé.Les Vancances ont été imputé de deux jours et demi dans cette opération. Concernant ces deux incidents, j'attends toujours les réponses et mots d'excuses d' AIR AUSTRAL comme le pilote licencié attend toujours qu'on lui donne des explications claires sur son licenciement abusif.
Que Monsieur ETHEVE et son équipe à sa solde:
1° Fassent leur examen de conscience
2° Traitent mieux ces cochons de payants de passagers captifs par monopole interposé
3° Qu'ils réintègrent vite ce pilote qui a fait son boulot en respectant les consignes dictées par sa compagnie
4° Qu'ils se reconcilient rapidement avec la déclaration du PDG: " A Air Austral la sécurité des passagers est la préoccupation N° Une"

Ces arguments avancés n'enlèvent en rien aux compétences de Monsieur le PDG d'AA chef d'entreprise, au comportement visionnaire, baroudeur del'aviation dans le Bassin Océan Indien et l'histoire retiendra que c'était un grand homme.
Bonne fête et tous mes encouragements aux trois parties : Les passagers, le personnel d'AIR Austral et son PDG et les pilotes licenciés.

28.Posté par V 974 le 25/12/2010 16:56
j'ai été consulter le site "air-valid.com" comme l'a conseillé un de vos "commentateurs" et j'ai lu qu'air austral est classé 9ème sur 83 compagnies, devant air france 24ème, lufthansa 17ème, corsair 59ème, british airways 41ème, american airlines 79ème ... pour ne citer que les plus connus;
"Ce classement repose sur les avis et notes certifiés de la part des voyageurs sur le sentiment de confort et de sécurité avant et pendant le vol" dixit air valid.
9ème : pas mal quand même pour une compagnie qui ne respecterait pas les consignes de sécurité...
quelqu'un pourrait-il m'expliquer ? à moins que M. Ethève ait le bras si long qu'il arrive aussi à mettre les gens dair valid dans sa poche ? LOL

29.Posté par Antoine FRANCO le 25/12/2010 17:51
FRANCO
Non "Jules LUCAS", Ethève n'est ni un visionnaire, ni un grand professionnel de l'aérien. C'est avant tout et surtout un opportuniste affairiste qui a su profiter à fond des années durant d'un Réunionnais qui lui était un visionnaire conséquent qui a beaucoup apporté à la Réunion : Pierre Lagourgue. Tous ceux qui à la Réunion connaissent l'histoire d'Air Austral le savent fort bien... mais restent discrets sur le sujet.

Il est évident qu'avec l'appui des politiciens qu'il a servi, avant que de servir les Réunionnais, avec l'argent public de la région, du conseil général, de l'Etat, des contribuables par les défiscalisations des 737 et ATR, par les subventions de l'Europe avec la subvention illégale d'un réacteur de B 737 pour la coquette somme de 350 000 000 FF en 1998 sur fonds européens FEDER, avec la subvention pour le reconditionnement des cabines des B 777 repris auprès d'Air Europe, en ayant en tout et pour tout apporté le montant de 50 actions à Air Austral, il a pu S'APPROPRIER, avec l'autoritarisme et le népotisme que beaucoup lui connaissent mais que trop ignorent ou feignent d'ignorer, une société qu'il a toujours géré comme LA SIENNE et celle de sa famille, avec le soutien des politiciens ( Paul Vergès, Ibrahim Dindar, Nassimah Dindar et aujourd'hui Didier Robert ) qui en ont pourtant, en qualité d'actionnaires majoritaires via la SEMATRA la responsabilité de cette compagnie au nom de TOUS les Réunionnais. Malgré tous les licenciements antisociaux effectués au fil des années qui se sont conclus après de longues péripéties juridiques par des condamnations et des dédommagements très importants, jamais ces politiques, dont certains communistes, ne se sont ni inquiétés, ni indignés appliquant l'attitude des singes de la sagesse : ne rien voir, ne rien entendre, ne rien dire !!!

Bâtir sa légende quand on détient les clés du ciel de la Réunion et le recrutement et l'emploi de 900 salariés, un capital de 19 millions € , un chiffre d'affaires de 330 millions €, un fonds de trésorerie de dizaines de millions € avancés par les billets achetés longtemps à l'avance pour être payés moins chers, cela ne serait-il pas possible pour tout le monde ? Quand on constate le pouvoir qu'ont les élus de tous bords à la Réunion par les emplois aidés financés par l'Etat et l'argent public qu'ils distribuent, on comprend mieux quel pouvoir détient Ethève sur la population et les politiques réunionnais.

Vous seriez très étonnés M. Jules Lucas si étaient rendus publics les noms des 900 salariés d'Air Austral. Vous pourriez alors mesurer quel pouvoir détient celui qui a embauché et embauche dans une société en très bonne santé financière ( avec les prix qu'elle pratique le contraire serait étonnant et inexplicable ) sur des emplois pérennes et bien rémunérés, avec un comité d'entreprise fortuné, des sièges en GP ( même s'ils ont été un peu bloqués pour certains, pas pour tous, en cette fin d'année !! ) surtout en constatant que, comme ce n'est malheureusement pas le cas qu'à Air Austral, bien des embauché(e)s sont apparenté(e)s à des personnalités politiques ou économiques ou sociales notoirement connues à la Réunion. Savez vous qu'un commandant de bord d'Air Austral est le frère de Mme Penchard, actuelle ministre sarkozyste des DOM. Cela aurait-il un lien quelconque avec la légion d'honneur attribuée par François Baroin dans les salons de l'hôtel des émirs milliardaires, le Crillon à Paris en septembre 2006 ?

Oui, M. Jules LUCAS, certaines légendes de grand homme trouvent des explications, si on veut les chercher.

30.Posté par nicolas DE launay DE la perrière le 25/12/2010 18:56
bon...ça en est où cet audit demandé par le CE...?

31.Posté par nicolas DE launay DE la perrière le 25/12/2010 18:58
post 24.. y a pas moyen de réparer ce siège récalcitrant..?

32.Posté par Yves JACQUET le 25/12/2010 20:32
Monsieur Franco, vous me donner envi de vomir. Vous réagissez comme un jaloux. Je ne sais vraiment pas pourquoi vous avez un tel comportement vis a vis de notre compagnie locale que l'ensemble des réunionnais devrait défendre. Pourquoi mélanger les choses
La légion d'honneur d'Etheve remise par Mr Barouin, qu'est ce que cela peut bien faire aux réunionnais, si le ministre a bien voulu le faire cela le regarde. ETHEVE et lui doivent s'apprécier et un point c'est tout.
Le frère de Madame Penchard est commandant de bord à Air Austral, et alors , en quoi cela vous gene?Depuis quand est il à ce poste? A t il été embauché depuis qu'elle est ministre ou était il déjà là quand elle a été nommée? Si il est commandant de bord c'est qu'il a des compétences et qu'il a passé des examens et des tests pour arriver là. Il n'est pas là parcequ'il est son frère.
Vous parlez de la publication de la liste des 900 salaries de cette compagnie. En quoi cela changerait quelque chose? Même si il y a quelques salaries qui sont de la famille des dirigeants, ils ont des compétences ou alors ces emplois sont ils des emplois fictifs et des pistonnés.
Monsieur Franco vous avez un comportement de jaloux. Votre haine vis a vis d'Etheve en devient risible.
Pourquoi n'avez pas pas réussi dans vos diverses tentatives de création de sociétés?
Je connais la réponse, c'est AA qu m'a cassé. .....


33.Posté par père noel le 25/12/2010 20:34
il faut arrêter de dénigrer les gens M. Franco; vous ne pensez pas qu'ils soient assez compétents et qualifiés pour se trouver un travail touts seuls? ce n'est pas parce que vous n'aimez pas M. ethève et sa compagnie qu'il faut dire que les gens qui y travaillent ont été pistonnés ; on n'arrêtes pas de parler de sécurité, de règlementation etc... vous croyez vraiment qu'il se permettrai d'embaucher les gens par piston ? le frère de Mme Penchard ne devrait pas travailler à air austral sous prétexte que sa soeur est ministre ? il doit avoir quelques compétences et diplômes quand même puisqu'il est commandant de bord ! alors à un moment , il faut arrêter de dire n'importe quoi ! de même, M. Ethève doit avoir lui aussi quelques compétences : ce n'est pas parce qu'on vous met quelques millions dans les mains que vous saurez vous en servir ; pour preuve , allez voir du côté d'air lib, AOm ...

34.Posté par Roland le 25/12/2010 23:18
Réponse à Post 31

Puisque dans l'ATR il y a deux sièges pour PNC, j'aurais tendance à dire qu'il aurait peut-être suffi de remplacer le ressort défectueux du siège situé près du téléphone par le ressort de l'autre siège PNC. Etait-ce possible ? je ne sais pas.

Mais le scandale est le suivant : le commandant de bord s'est trouvé devant un appareil défectueux. Cela n'aurait jamais du être le cas, car la réglementation interdit qu'on mette sur le parking un avion inapte au vol. C'est bien le service technique qui fait une faute ici.

Ensuite, le commandant de bord refuse de décoller. Il ne fait aucune faute et ne fait que respecter la réglementation. Air Austral le licencie parce qu'il a fait perdre de l'argent à la compagnie. Qui va prétendre que ce licenciement est juste ?

Pour faire image. On est exactement dans le même cas qu'un chauffeur de car qui voit une feu rouge. Il s'arrête. La Direction le licencie parce qu'en ne brulant pas le feu rouge, il arrive en retard ce qui fait perdre de l'argent à la compagnie.



35.Posté par Antoine FRANCO le 26/12/2010 22:27
FRANCO
"Yves JACQUET", Ethève que j'accusais, de 2004 à 2006, sur le site de Coll'Air, de faire du r......t sur le dos des Réunionnais avec ses tarifs entre Réunion et Maurice et entre Réunion et Mayotte n'avait rien trouvé à redire de ces critiques qui ne le gênaient pas du tout.

Quand en février 2006, avec Coll'Air Mayotte que j'ai fondé avec mes amis Mahorais et avec le soutien des élus de Mayotte, maires et conseillers généraux, j'ai mis en place pour juin 2006 des vols Paris-Marseille-Djibouti-Moroni-Djibouti-Marseille-Paris à bien moins cher qu'Air Austral grâce à la compagnie marseillaise Axis Airways et que nous avons fait 12 rotations de fin juin à mi-septembre plus 3 rotations spéciales pour les étudiants, Ethève, qui avait tout fait pour empêcher cette initiative m'a alors poursuivi devant le tribunal correctionnel de St Denis pour "diffamation" pour l'emploi du mot "r......t .

D'avoir perdu 3 000 passagers Mahorais et Comoriens, que je suis parvenu début 2006 à faire ouvrir le ciel de Mayotte, sa chasse gardée historique et sa "machine à sous", l'ont amené à me poursuivre en justice. Certes j'ai été condamné mais à partir de mon initiative avec Axis Airways durant 3 mois ont amené Kénia Airways, puis Air France et enfin Corsairfly à desservir Mayotte, arrachant cette île et sa population au monopole d'Ethève. Je ne suis pas chrétien Yves JACQUET et je ne tends pas ma joue gauche à celui qui me donne un coup de poing sur la joue droite. Le personnage d'Ethève est bien connu à la Réunion mais avec le pouvoir et l'argent qu'il a acquis depuis sa direction d'Air Austral, bien peu de gens ont eu et auront le courage de se mettre en travers de sons chemin et de ses affaires familiales, ni les citoyens, ni les politiques. Rappelez vous la fable des animaux malades de la peste de Jean de la Fontaine : "selon que vous serez puissant ou misérable ...."

Ne vous privez surtout pas de vomir "Yves JACQUET" ! Pour ma part votre défense d'un personnage dont les pratiques sont bien connues de ceux qui ont eu à en pâtir, ne suscite que du mépris. Sans doute avez vous quelque intérêt à cette défense.

"père noel ", vous pensez que Roland Dumas et ses chaussures en crocodile offertes par la "putain de la République qui avait empoché quelques milliards comme entremetteuse dans l'affaire des vedettes de Taïwan, c'est du dénigrement ? Vous pensez que l'affaire du Karachigate c'est du dénigrement ? Que les comptes de campagne de Balladur en 1995 et ses 10 millions FF en billets de 500 FF c'est du dénigrement ? Que la vente de l'hippodrome de Compiègne par un ministre trésorier de l'UMP c'est du dénigrement ? Que le fait que Mme Bettencourt, archi-milliardaire paie moins d'impôts qu'un cadre moyen ou supérieur c'est du débigrement ? Vous pensez que les entreprises du CAC 40 qui paient moins de 8% d'impôts sur les bénéfices des sociétés c'est du dénigrement ? Il est vrai que je suis un sale citoyen qui ose "s'indigner" des pratiques de ceux qui nous dirigent, nous exploitent et pillent notre peuple en ruinant notre pays !!! Je suis très fier de faire vomir des gens comme "Yves JACQUET" car ils me confirment que j'ai raison et qu'il me faut poursuivre dans cette voie : dénoncer les scandales, las magouilles, les crapuleries dont notre monde, notre pays et notre île regorgent !!!

36.Posté par nicolas de launay de la perriere le 28/12/2010 23:53
rigolons un peu ...

http://vol.opodo.fr/airaustral.html

Depuis plus de 15 ans, Air Austral est la compagnie de référence dans l’océan Indien. Elle transporte et satisfait plus de 700 000 clients chaque année, en répondant aux exigences de qualité des grandes compagnies internationales.Pour Air Austral, garantir votre sécurité et la qualité des services offerts sont des priorités absolues. Air Austral a donc mis en place un programme de sécurité des vols, un programme "assurance Qualité" et un programme "Sûreté"

37.Posté par nicolas de launay de la perriere le 29/12/2010 00:32
je suis certain que cela fera rire le "customer services" d'atr quand je le leur raconterai...

38.Posté par L'internaute le 29/12/2010 20:10
ça y est ! z'ont fini par plier ;-)

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales